Faces




Faces groupe de rock anglais formé à Londres au début des années 1970The Faces ou plus communément Faces est un groupe de rock anglais formé par d’anciens membres de The Small Faces (Ronnie Lane, Ian McLagan et Kenney Jones) et du Jeff Beck Group (Rod Stewart, Ronnie Wood) au début des années 1970.

Faces en bref

Lorsque le chanteur et guitariste Steve Marriott quitte les Small Faces au début de l’année 1969 pour former Humble Pie avec Peter Frampton, les trois autres membres du groupe, Ronnie Lane, Ian McLagan et Kenney Jones souhaitent continuer l’aventure. Kenney Jones présente alors à ses partenaires deux valeurs montantes de la scène rock londonienne à savoir Rod Stewart et Ronnie Wood qui viennent de quitter le Jeff Beck Group.

Ce nouveau line-up raccourcit alors le nom de Small Faces en Faces au grand dam de Warner Bros, leur maison de disque.

D’ailleurs lorsque Faces publie son premier LP en mars 1970 qui s’intitule First Step (Premier Pas) sur certaines pochettes c’est encore le nom de Small Faces qui y est inscrit. Il contient le single Flying. Le groupe part en tournée aux USA mais l’accueil du public n’est pas à la hauteur de leurs espérances ce qui conduit les membres de Faces à abuser de boissons alcoolisées pour surmonter cette mauvaise passe.

Mais la roue tourne et grâce à de bonnes critiques et à la notoriété grandissante de Rod Stewart qui mène en parallèle une carrière solo, les salles commencent à se remplir lors des concerts des Faces.

Long Player le second album du groupe sort début 1971 et le titre Had Me a Real Good Time sort en single.

Rod Stewart quant à lui publie quelques mois plus tard son album solo Every Picture Tells a Story qui se classe instantanément dans les charts internationaux et bien entendu The Faces profitent du succès solo de leur chanteur.

Dans la foulée ils travaillent avec l’ingénieur du son et producteur britannique Glyn Johns qui a déjà collaboré avec des groupes prestigieux tels que The Beatles, Steve Miller Band, Led Zeppelin, The Rolling Stones, The Who, Family, Eagles, Eric Clapton… et publient l’album A Nod Is As Good As a Wink… to a Blind Horse sur lequel figure leur plus grand tube « Stay with Me ».

Faces rencontre désormais un véritable succès populaire et fait salles combles lors de tous ses concerts mais paradoxalement, les critiques qui les encensaient à leurs débuts les dézinguent à présent systématiquement… Comme souvent l’intelligentsia de la presse spécialisée trouve la réussite vulgaire et préfère s’extasier devant des loosers… Bref, peu importe les mauvaises langues, Faces poursuit sa route et sort Ooh La La son quatrième opus en 1973 accompagné par une grosse campagne de pub. Logiquement il se classe rapidement dans les charts et devient évidemment un succès commercial.

Rod Stewart qui est tout de même responsable en grande partie de la réussite de Faces s’impose naturellement comme le leader du groupe au détriment des autres membres et cela déplaît fortement à Ronnie Lane qui déplore de ne pas pouvoir chanter les chansons qu’il compose. En 1973 il claque la porte et monte le groupe Slim Chance. C’est le bassiste japonais Tetsu Yamauchi (ex-Free) qui prend sa succession et Faces donne de nombreux concerts.

En 1974 sort l’album live Coast to Coast: Overture and Beginners pour lequel, une fois de plus la critiques n’est pas tendre et se déchaîne.

Ron Wood rejoint les Rolling Stones pour leur tournée de 1975 puis Faces splitte à la fin de cette même année.

Onze ans plus tard Faces se reforme ponctuellement à la fin d’un concert de Rod Stewart au stade de Wembley, lors des rappels. Souffrant d’une sclérose en plaques diagnostiquée à la fin des années 1970, Ronnie Lane fait une apparition en fauteuil roulant pour chanter et c’est Bill Wyman (membre historique des Rolling Stones) qui tient la basse pour l’occasion. Faces se retrouve une nouvelle fois pour les Brit Awards de 1993 mais sans Ronnie Lane trop affaibli par la maladie qui l’emportera en 1997.

Faces constitué de McLagan, Jones et Wood se reforme une nouvelle fois à l’occasion d’un concert de charité en 2009 et s’est une fois de plus Bill Wyman qui se colle à la basse alors que différents chanteurs se succèdent pour combler l’absence de Rod Stewart.

En 2010 le groupe se réunit officiellement avec l’adjonction du chanteur Mick Hucknall (Simply Red) et du bassiste Glen Matlock (Sex Pistols).

Bien que Face n’ait pas eu la même réussite que The Who ou The Rolling Stones à cette époque, le groupe a toutefois laissé une trace indélébile sur les puristes du rock, leurs albums et surtout leurs concert chargés de rock authentique, d’énergie communicative et souvent, il faut bien le dire, d’alcool, ont inspirés des groupes ultérieurs tels que The Damned et The Sex Pistols lors de la révolution Punk.



Membres de Faces

Rod Stewart : chant
Ron Wood : guitare
Ian McLagan : claviers
Kenney Jones : batterie
Ronnie Lane : chant, basse
Tetsu Yamauchi : basse
Glen Matlock : basse
Mick Hucknall : chant

Discographie de Faces

L’album « A Nod Is As Good As a Wink… to a Blind Horse » de 1971 figure dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie.

Albums studio

1970 – First Step
1971 – Long Player
1971 – A Nod Is as Good as a Wink… to a Blind Horse
1973 – Ooh La La

Album Live

1974 – Coast to Coast: Overture and Beginners

Compilations

1972 – Rod Stewart and the Faces
1976 – Snakes and Ladders / The Best of Faces
1977 – Best of Faces (double LP album)
1999 – Good Boys… When They’re Asleep
2004 – Five Guys Walk into a Bar… (Coffret incluant des raretés et des morceaux inédits)
2009 – The Best of Faces
2012 – Stay With Me: The Faces Anthology
2015 – You can make me dance, sing or anything: 1970 – 1975 (Coffret compilant les quatre albums studio du groupe avec des titres inédits et un disque bonus de raretés)

Produits disponibles sur Amazon.fr

 

Site de référence : www.the-faces.com

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *