Eric Stanglin and The Juke Joint Heroes


Eric Stanglin and The Juke Joint HeroesEric Stanglin est un guitariste, chanteur et compositeur de blues originaire de l’Oklahoma (USA). Il a commencé à s’intéresser au blues à un âge précoce quand il a dégoté une guitare et un vieux tube à essai qu’il a utilisé comme bottleneck.

Après plusieurs années passées à Dallas, Texas, où il a joué avec divers musiciens sa passion pour le blues s’est renforcée. En 1993 il s’installe à Prague qui est devenue sa deuxième patrie et où il réside depuis. Il a travaillé avec certains des meilleurs musiciens de blues de la scène tchèque. En 2010 après une rencontre avec le bassiste Jan Cisař lors d’une jam session et le fougueux et brillant guitariste Jiří Maršíček il créé son groupe The Juke Joint Heroes. Après avoir auditionné plusieurs batteurs il s’adjoint les services de Jan Podzimek, l’un des meilleurs batteurs de la république tchèque. Pendant 2 ans, influencé par des bluesmen tels que Elmore James, Muddy Waters et Hound Dog Taylor, il joue dans les clubs de jazz et de blues à Prague en reprenant essentiellement des classiques du blues et du rock basé sur le blues.

Eric Stanglin - MazikJan Cisař - MazikJiří Maršíček - MazikJan Podzimek - Mazik

En 2012 ils enregistrent leur premier et unique album à ce jour, Whistling Past the Graveyard.

Cet album est constitué de neuf morceaux originaux composés par Eric Stanglin et de deux  reprises l’une de Edward James House « Death letter »  et l’autre de Skip James « Devil got my women »

Il est produit par Jan Korinek, un bluesman très présent sur la scène du blues, 07 qui apparaît à l’orgue Hammond sur 2 morceaux Mistreater et Halo

Dans le morceau   Get Your Hands Out of My Pockets la guitare solo est tenue par Rene Trossman, autre guitariste américain style Chicago blues expatrié lui aussi à Prague.

L’album est dominé par les guitares et le chant voilé d’ Eric Stanglin.

Eric joue de la guitare rythmique et solo, et en slide l’auditeur découvre les influences du blues de Chicago et du delta blues.

 

Eric Stanglin and The Juke Joint Heroes

 

Les textes sont basés sur des expériences personnelles comme dans Tornado Alley blues (l’Oklahoma où il est né est réputé pour ses tornades).

ou dans 47 Years où Eric évoque le travail dans l’usine avec une musique reflétant l’ambiance : des percussions puissantes soulignant la guitare énergique, et un solo de guitare plus doux qui soulage  l’atmosphère pour un moment.

L’album se termine par un sympathique morceau instrumental pure blues.

Les solos de guitare de Jiří Maršíček, l’un des meilleurs talents du blues tchèque de la jeune génération, sont un des grands plaisirs de cet album

Eric et son groupe optent pour une approche « Keep It Simple » sans  chercher à  innover. Ils puisent leur inspiration dans la musique roots américaine pour produire des morceaux. Cet album comporte plusieurs facettes;  du blues mélancolique au blues-rock, et il leur permet d’élargir leur auditoire en Europe.

Ils se produisent régulièrement dans les clubs de Prague. C’est d’ailleurs dans un de ces clubs, le Blues Sklep , que je l’ai vu lors d’un séjour à Prague en 2013 où j’ai passé une agréable soirée avec une pinte de bonne bière tchèque peu chère. Même ma belle-mère (83 ans à l’époque) qui était du voyage a apprécié.

Eric Stanglin and The Juke Joint Heroes - Mazik

Discographie d’Eric Stanglin

2012 Whistling Past the Graveyard

Membres

  • Eric Stanglin – voix, guitare
  • Jan Císař –basse
  • Jiří Maršíček – guitare
  • Jan Podzimek – batterie

Musiciens invités

Rene Trossman – guitare
Jan Korinek – orgue Hammond

Paul Chroniqueur Mazik.info

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Blackfeet Revolution


Blackfeet Revolution - MazikBlackfeet Revolution est un duo rock français fondé à Paris en 2008 par des amis d’adolescence qui se sont connus au lycée.

Benoit Portolano chanteur-guitariste et Fred Wissler (alias Ricci) chanteur-batteur forment un binôme énergique qui cultive son indépendance en mélangeant des distorsions de guitares et de la grosse batterie (à la façon de Ko Ko Mo) incluant des inspirations mélodiques plus pop. Après onze ans d’existence il publie son premier album Made in Blackfeet le 8 novembre 2019.

Blackfeet Revolution en bref

Le duo s’exprime à travers un rock énergique sans concessions, mélange d’un grunge moderne boosté au blues qui trouve son essence dans la performance live. L’influence du chant tribal et des chœurs est omniprésente et donne à ce rock musclé et énergique une allure parfois mystique.

Deux musiciens en plug and play, aucunes séquences, pas d’ordinateurs, que du live. Une modernité explosive pour un groupe hors circuit. Ce n’est pas du rock américain, ce n’est pas du rock anglais, c’est du Blackfeet.

Blackfeet Revolution - MazikEn 2010 le groupe sort son premier E.P intitulé Feel It Burn contenant six morceaux, lequel est remarqué par l’équipe de Nagui qui les invite à chanter le morceau titre très soft à deux voix accompagné simplement d’un piano électrique sur le plateau de l’émission musicale Taratata le 03 février 2012. On aurait préféré quelque chose de plus pêchu, de plus ébouriffant à l’image des blackfeet…

Blackfeet Revolution - MazikLe duo publie son deuxième E.P éponyme qui est diffusé sur certaine radios ce qui leur vaudra d’enchaîner des premières parties dans des salles prestigieuses comme le Trabendo, le Bataclan, le Nouveau Casino ou l’Olympia…

Blackfeet Revolution devient l’égérie de la marque française de prêt-à-porter IKKS puis le groupe est invité à jouer lors de la finale de Roland Garros par la marque Adidas.

En 2013, les deux musiciens participent au festival Rock en Seine et défile sur un char au cours de la Love Parade de Solidays à Paris.

En 2014, leur deuxième EP figure sur la compilation de Rock&Folk et par la suite Blackfeet Revolution donne un concert à la Maroquinerie.

Cinq ans plus tard le groupe revient avec son premier album de quatorze titres intitulé Made in Blackfeet qui sera suivi par plusieurs concerts de soutien ce dont se réjouissent les deux amis…

Selon les deux compères ce premier opus est « Bien plus qu’un album, c’est une synthèse. Il est l’aboutissement de milliers d’heures de répétition, de concert, d’enregistrement, d’écoute, de mixage, de procrastination, de réflexion et de doutes. Il est humain, exactement comme nous. Il est le fruit d’autant de galères que de réussites. Cet album nous ressemble car nous l’avons réalisé seul du début à la fin. Il symbolise dix ans d’existence et plus de trois cent concerts à travers la France et dans d’autres pays. Ce disque est un «do it yourself», enregistré en live, produit, mixé et masterisé par nos mains et nos oreilles même si nous sommes déjà à moitié sourds. Nous avons voulu cet album comme une performance artistique et technique inspirée de la philosophie punk. Qu’importe la technique, seul importe le propos. »

Nous avons écouté en avant première ce nouvel album avec attention et délectation car oui, nous avons beaucoup aimé. Comme sur les deux EPs, Blackfeet distille un rock revitalisant, brut et sans sans ambages teinté de blues-rock sur des textes en anglais et des mélodies bien charpentées.

Membres de Blackfeet Revolution

Benoit Portolano : chant, guitare
Fred Wissler alias Ricci : chanteur, batterie

Discographie de Blackfeet Revolution

2010 – Feel It Burn (EP)
2012 – Blackfeet Revolution (EP)
2019 – Made in Blackfeet

Site de référence : www.blackfeet-revolution.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂