Elvis Costello


Elvis Costello - MazikElvis Costello est un auteur-compositeur-interprète anglais de renommée internationale et pionnier de la scène rock des pubs londoniens au milieu des années 70, il s’est fait connaître avec son premier album My Aim Is True acclamé par la critique en 1977.  Au cours de sa longue et fructueuse carrière, Elvis Costello a publié plus d’une trentaine d’albums studio punk rock, power pop et New Wave, en solo ou avec ses groupe The Attractions, The Imposters et ses nombreuses collaborations. La critique loue ses compositions intelligentes et pleine d’esprit.

Elvis Costello en bref

Un grand nombre de groupe et artistes reconnaissent avoir été influencés par Elvis Costello, c’est le cas de Green Day, Prince, Billy Bragg, Goldfinger, the Pogues, Radiohead, Dexys Midnight Runners, Pulp, Crowded House, James, Suzanne Vega, Less than Jake, et The Foo Fighters.

Né à Londres le 25 août 1954 sous le nom de Declan Patrick MacManus, il  est le fils du trompettiste, chanteur et chef d’orchestre Ronald « Ross » MacManus et de Lillian Costello qui dirige un magasin de disques. Originaire du Merseyside dans le Nord-Ouest de l’Angleterre il déménage avec sa mère à Birkenhead après la séparation de ses parents lorsqu’il est âgé de 16 ans.

Son d’artiste suggéré par Jake Rivieran, manager de Stiff Records,  fait référence au légendaire Elvis Presley pour le prénom et le nom de jeune fille de sa mère. Il a toutefois utilisé d’autres pseudonymes comme The Imposter ou Napoleon Dynamite.

Au début des années 1970, Elvis Costello participe à l’éclosion de la scène proto-punk-rock avec le groupe Flip City qui se produit dans les pubs londoniens.

Avec ses amis Nick Lowe et Ian Dury, il sort à partir de 1977 ses premiers albums sur le label indépendant Stiff, adaptant son travail aux scènes punk, power pop et new wave en plein essor.

À partir des années 1980, Elvis Costello est attiré par d’autres influences telles que la soul, la country, la pop des années 1960 et la musique classique et il s’impose rapidement comme un chanteur unique et original avec une production musicale extrêmement variée.

Sa carrière prolifique et éclectique de plus de 30 ans est probablement dû à on désir de travailler, comme fan, avec ses idoles. Il a ainsi collaboré avec un grand nombre d’artistes différent tels que Burt Bacharach et Paul McCartney, Anne Sofie von Otter, Allen Toussaint, Aimee Mann, Bill Frisell et Brian Eno entre autres…

Entre 1978 et 1983 c’est avec son groupe The Attractions constitué de Steve Nieve (claviers), Pete Thomas (batterie) et Bruce Thomas (basse) qu’il produit une série d’albums hors pair : This Year’s Model, Armed Forces, Get Happy!! , Trust, Almost Blue, Imperial Bedroom et Punch the Clock. Ces albums s’inspirent de styles allant de la soul, de la country et de la pop western à la pop commerciale.

C’est avec Goodbye Cruel World de 1984 qu’Elvis Costello commence à dévisser, il reconnait lui-même qu’il s’agit de l’un de ses pires albums. À partir de là suit une période musicale moins intéressante. En 1986 il engage un autre groupe pour King of America  mais c’est une réunion de The Attractions et de l’ancien producteur Nick Lowe qu’Elvis Costello  sort son meilleur album de la fin des années 80 avec le scabreux Blood and Chocolate.

Les albums suivants, Spike et Mighty Like a Rose, ainsi que la collaboration avec le quatuor à cordes The Juliet Letters en 1993, sont des œuvres solos difficiles et sans compromis.

En 1984 il sort Brutal Youth avec une fois de plus son groupe The Attractions.

Depuis cette date Elvis Costello est devenu un artiste dilettante, fidèle à sa quête musicale intérieure mais qui n’a plus jamais retrouvé les sommets atteints au début des années 80. Le meilleur album de cette dernière période est sans doute Painted from Memory de 1998 enregistré avec Burt Bacharach.

Elvis Costello épouse la chanteuse et pianiste de jazz canadienne Diana Krall en 2003, ils ont deux fils jumeaux.

En 2003, le groupe Costello and the Attractions est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame.

En 2004, le magazine Rolling Stone classe Elvis Costello 80ième dans son palmarès des 100 plus grands artistes de tous les temps.

Elvis Costello co-écrit par ailleurs plusieurs chansons originales pour le cinéma, dont « God Give Me Strength » de Grace of My Heart (1996, avec Burt Bacharach) et « The Scarlet Tide » de Cold Mountain (2003, avec T-Bone Burnett). Pour cette dernière, Elvis Costello est nominé pour l’Oscar de la meilleure chanson originale et le Grammy Award de la meilleure chanson.

En 2018 Elvis Costello sort Look Now son dernier album studio en date avec son groupe The Imposters. On y trouve notamment « Burnt Sugar Is So Bitter », un titre co-écrit avec Carole King et une nouvelle collaboration avec Burt Bacharach sur trois autres titres.

Selon AllMusic cet album se situe artistiquement entre Imperial Bedroom et Painted from Memory.

Discographie d’Elvis Costello

1977 – My Aim Is True
1978 – This Year’s Model
1979 – Armed Forces
1980 – Get Happy!!
1981 – Trust
1981 – Almost Blue
1982 – Imperial Bedroom
1983 – Punch the Clock
1984 – Goodbye Cruel World
1986 – King of America
1986 – Blood & Chocolate
1989 – Spike
1991 – Mighty Like a Rose
1993 – The Juliet Letters
1994 – Brutal Youth
1995 – Kojak Variety
1996 – All This Useless Beauty
2002 – When I Was Cruel
2003 – North
2004 – Il Sogno
2004 – The Delivery Man
2008 – Momofuku
2009 – Secret, Profane & Sugarcane
2010 – National Ransom
2018 – Look Now

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.elviscostello.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Les Bredelers


Les Bredelers - MazikLes Bredelers, du nom des célèbres petits gâteaux de noël, est un groupe de rock électro-vintage alsacien qui remet au gout du jour avec énergie la celtitude rhénane… Vêtus de kilts, ils distillent une musique festive lors de concerts déjantés que le groupe appelle lui-même le « celti-punki-rock »…

Avec leur musique à la sauce punk-rock et leur paroles en dialecte, en français et en anglais, pleines de drôleries alsaciennes, souvent grivoises et remplies d’auto-dérision, les Bredelers sont devenus célèbres à travers toute l’Alsace-Moselle grâce à leurs reprises de grands thèmes paillards alsaciens avec des instruments de groupes rocks (guitare, basse, batterie).

Les Bredelers en bref

Fondé en 2005 par Alex Bianchi (alias Anis Bredele) et Marc-Antoine Schmitt (alias Choco Bredele) aux guitares et au chant, les deux strasbourgeois intègrent le haut-rhinois Éric Bosman (alias Wine Bredele) à la batterie.

Très rapidement le délire musical des Bredelers attire l’attention de stars locales comme Doug Cook ou Roger Siffer entre autres qui vont leur donner un coup de pouce.

Le trio inspiré par Roger Siffer (affectueusement surnommé Le Padré), AC/DC, Toy Dolls, Matmatah, Motorhead, écume les salles de concert de la région et sort un premier single intitulé « Bombom stand« , reprise rock d’une célèbre chanson du folklore alsacien, puis deux albums Keh Choukrout em Summer en 2007 et Greeta en 2009 qui se vendent à plus de 15.000 exemplaires.

En novembre 2013 Les Bredelers  publient un troisième opus Ô Loreleï qui rend hommage à la célèbre nymphe des légendes germanique laquelle attirait les navigateurs du Rhin jusqu’à leur perdition par ses chants, comme les sirènes de la mythologie grecque ancienne.

Cet album plus francophone réalisé par Claude Chamboissier, fidèle depuis le début de l’aventure,  se caractérise par des collaborations musicales diverses comme Guillaume Ledoux de Blankass, Jamie Clarke ex-Pogues, Les Hopla Guys, Serge Bringolf, Roudoudou ou Adrien Geschickt…

Il comporte notamment des reprises originales comme « Gagnam Style » de Psy, « Les Bourgeois » de Jacques Brel (qui en son temps avait déjà fait l’objet d’une version rock par Ange) et même une version anglaise du fameux titre « Mini Mini Màme het à Bombom Stand »

En 2018 Les Bredelers constitué d’un tout nouveau line-up avec Marc-Antoine Schmitt (basse, chant), Jérémy Barès (guitares, chœurs) et de Gaël Souvay (batterie, chant) sortent un quatrième album intitulé Dodekopf (tête de mort en alsacien) au son « Rock-Electro Vintage », emprunt d’humour et de dérision aux accents régionaux, en partie produit grâce à un financement participatif sur le web.

Preuve en faut-il que le dialecte et la culture alsacienne traditionnelle s’adaptent parfaitement aux musiques contemporaines !

Discographie des Bredelers

2006 – Bombom Stand (single)
2007 – Keh Choukrout em Summer
2009 – Greeta
2013 – Ô Loreleï
2018 – Dodekopf

Produits disponibles sur Amazon.fr

Membres des Bredelers

Marco Schmitt (alias Shoko Bredele) : basse, chant
Jérémy Bares (alias Paëlla Bredele) : guitare,chant
Gaël Souvay (alias Mirabel Bredele) : batterie, chœurs, samples

Anciens membres

Alex Bianchi (alias Anis Bredele) : guitare, chant
Marc-Antoine Schmitt (alias Choco Bredele) : guitare, chant
Éric Bosman (alias Wine Bredele) : batterie

Site de référence : www.bredelers.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂