MC5


MC5 - MazikMC5 est  un groupe de hard rock originaire de Detroit aux États-Unis fondé en 1964 dont le line-up d’origine est constitué du chanteur Rob Tyner, des guitaristes Wayne Kramer et Fred « Sonic » Smith, du bassiste Michael Davis et du batteur Dennis Thompson.

Leur style musical, mélange de hard-rock déchaîné et furibond teinté de revendications politiques influencera le mouvement punk-rock au cours de la décennie suivante.

MC5 en bref

Le nom du groupe vient du surnom de leur ville d’origine « Detroit » qui est appelée « Motor City » à cause de son industrie automobile, et cinq étant le nombre de musiciens du groupe.

MC5 devient rapidement un porte étendard de la contre-culture américaine grâce à ses textes engagés et sa musique anti-establishment qui les érigent ainsi au rang d’instigateurs et pionniers du futur mouvement punk émergent aux USA.

Leur style proto-punk énergique et bruyant basé sur un rock-and-roll sans concessions comprend également des éléments de garage-rock, de hard-rock, de blues-rock et de rock-psychédélique.

MC5 - MazikGrâce au titre « Motor City Five », le combo s’impose avec son premier album, Kick Out the Jams, enregistré live sur deux jours en octobre 1968. Le titre « kick out the jams, motherfuckers » et les paroles incendiaires de leur gourou, John Sinclair, un poète hippie et leader du White Panthers Party, ont suscité alors une certaine controverse.

Ce premier opus se termine par le morceau « Starship », une reprise d’une chanson de Sun Ra. Le critique Mark Deming écrit à l’époque que Kick « est l’un des albums live les plus énergiques jamais réalisés… c’est un album qui doit être joué fort. »

Après que le grand magasin de Detroit « Hudson’s » ait boycotté l’album, le groupe en a rajouté une couche en publiant un brûlot d’une pleine page dans un journal local en titrant « Fuck Hudson’s ! » Cette polémique poussera le directeur d’Elektra a laissé tomber le groupe qui signe en suite chez Atlantic Records.

Leur deuxième album, Back in the USA devient un véritable « prototype » pour le punk-rock avec son rock rapide, dur, sur des guitares énervées. De surcroît, un défaut technique lors de l’enregistrement de l’album enlève une grande partie des sons graves, marque de fabrique qui sera reprise par la suite dans des morceaux punk-rock.

High Time, le troisième opus sera également très influent sur des groupes de hard-rock des années 1970 comme Aerosmith et Kiss.

Les ventes de Back in the USA et de High Time ne sont toutefois pas à la hauteur des objectifs d’Atlantic Records qui laisse aussi tomber MC5.

Michael Davis quitte le groupe en février 1972, les membres restant enregistrent trois nouveaux titres « Gold », « Train Music » et « Inside Out » à Londres. Il s’agit là de la dernière session d’enregistrement du groupe qui splitte peu après à cause notamment de problèmes liés à leur consommation excessive de stupéfiants.

Le chanteur Robin Tyner décède en 1991 et le guitariste Fred’Sonic’ Smith en 1994. Le guitariste Wayne Kramer poursuit sa carrière musicale en solo et publie plusieurs albums.

En 2003, les trois membres survivants de MC5, le guitariste Wayne Kramer, le bassiste Michael Davis et le batteur Dennis Thompson donnent un concert à Londres, accompagnés par de nombreux artistes comme Nicke Andersson alias Nicke Royale (Hellacopters) à la place de Fred’Sonic’ Smith, Dave Vanian (The Damned), Lemmy Kilmister (Motörhead), Ian Astbury (The Cult) ainsi que la chanteuse Kate O’Brien et la section cuivres de l’album High Time constitué de Charles Moore et Buzzy Jones.

En 2004, le groupe part en tournée mondiale sous le nom de DKT/MC5 accompagné par une foule de guests comme Mark Arm (Mudhoney), Nicke Andersson et Evan Dando (Lemonheads), Marshall Crenshaw, entre autres…

La fin définitive de MC5 survient après le décès de Michael Davis en février 2012.

En mai 2018, Wayne Kramer annonce cependant une tournée MC5 à l’occasion du 50ème anniversaire de l’album Kick Out the Jams avec une nouvelle fois pléthore d’invités dans le line-up dont des piliers du rock Kim Thayil et Matt Cameron (Soundgarden), Brendan Canty (Fugazi) et Doug Pinnick (King’s X), et du bassiste Billy Gould (Faith No More).

Membres de MC5

Line-up classique

Wayne Kramer – guitares, chant
Fred « Sonic » Smith – guitares, chant
Rob Tyner – chant
Michael Davis – basse
Dennis Thompson – batterie

Autres membres

Leo LeDuc – batterie
Billy Vargo – guitares
Bob Gaspar – batterie
Patrick Burrows – basse
Steve « Annapurna » Moorhouse – basse
Derek Hughes – basse
Ray Craig – basse
Ritchie Dharma – batterie
Handsome Dick Manitoba – chant

Discographie de MC5

Album studio

1969 – Kick Out the Jams
1970 – Back in the USA
1971 – High Time

 Compilations

1983 – Babes in Arms
1994 – Black to Comm
1994 – Power Trip
1995 – Looking At You
1995 – The American Ruse
1997 – Ice Pick Slim
1999 – 66 Breakout
1999 – Thunder Express (enregistré en 1972)
2000 – The Big Bang!: Best of the MC5

Albums live

1996 – Teen Age Lust (enregistré en 1970)
1996 – Phun City, UK (enregistré en 1970)
1998 – Live At The Sturgis Armoury (enregistré en 1968)
2005 – Are You Ready To Testify?: The Live Bootleg Anthology
2006 – Live At The Grande Ballroom 68

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Tomorrow


Tomorrow - MazikTomorrow est un groupe de rock, pop et freakbeat psychédélique des années 1960. Formé à Londres, c’est l’un des premiers groupes psychédéliques britanniques avec Pink Floyd et Soft Machine mais malgré les éloges et le soutien du DJ John Peel qui les a présentés dans son émission de radio « Perfumed Garden » sur BBC1 le 21 septembre 1967, le groupe n’a pas vraiment réussi à percer et n’enregistre que deux singles et un album éponyme la même année avant de splitter.

Tomorrow en bref

Le groupe débute sous le nom de Four Plus One dans un style rhythm and blues et enregistre un single passé totalement inaperçu en 1965 puis plus soul avec The In-Crowd qui enregistre les titres « Am I Glad to See You » et « Blow-Up » pour le film éponyme en 1966 dont les paroles dévoilent quasi littéralement l’intrigue du film. Les deux chansons ne sont cependant pas inutilisées car ce sont les Yardbirds qui ont été engagés dans la séquence de la boîte de nuit lors de laquelle The In Crowd devait apparaître.

Tomorrow, qui complète son line-up avec l’arrivée du guitariste Steve Howe (ex Syndicats et futur Yes) et du batteur John « Twink » Alder (ex Fairies), fait cependant une apparition dans le film Smashing Time en 1967 sous le nom de The Snarks. John « Junior » Wood, malade, est remplacé par John Pearce mais une fois de plus leur musique n’est pas utilisée pour la B.O. Celle-ci est en fait réalisée par Skip Bifferty.

En 1967, le groupe sort deux singles, dont l’un, « My White Bicycle », sera repris plus tard par le groupe de heavy rock Nazareth. Selon le batteur John « Twink » Alder, ce titre a été inspirée par les Provos hollandais, un groupe contestataire, libertaire et anarchiste d’Amsterdam qui a lancé un programme communautaire de vélos partagés avant l’heure en mettant à disposition gratuitement des bicyclettes blanches dans la ville dans le but de supprimer la circulation automobile.

Le single « Revolution » publié en septembre 1967 précède d’un an la chanson « Revolution » des Beatles. Dans son livre « White Bicycles – Making Music in the 1960s » Joe Boyd affirme que ce morceau joué par Tomorrow en concert à l’UFO Club (Ndlr : endroit dans lequel le groupe a également jammé avec Jimi Hendrix) est l’apothéose de l’underground britannique des années 1960,

Par la suite Steve Howe a rejoint le groupe de rock progressif Yes, tandis que Twink s’en est allé vers The Pretty Things pour l’enregistrement de leur fameux concept-album concept S.F. Sorrow, avant de former The Pink Fairies. John Wood quant à lui s’est lancé dans la production musicale.

Membres de Tomorrow

Steve Howe : guitare
Keith West : chant
John « Junior » Wood : basse
John « Twink » Alder : batterie

Discographie de Tomorrow

Albums studio

1968 : Tomorrow

Singles

1967 : My White Bicycle
1967 : Revolution

En tant que The In-Crowd

Singles

1965 – That’s How Strong My Love Is / Things She Says
1965 – Stop, Wait a Minute / You’re on Your Own
1965 – Why Must They Criticise / I Don’t Mind

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂