Evelinn Trouble



Evelinn Trouble un univers sonore profond, plein de poésie sombre - MazikEvelinn Trouble a déjà été surnommée « l’enfant bâtard de Patti Smith et de Thom Yorke« . S’il y avait du vrai dans cette comparaison elle a probablement hérité de la sensibilité et la créativité sonore de son père et de l’énergie révolutionnaire de sa mère. Evelinn Trouble a débuté sa carrière dans un groupe de reprises appelé Lorry qui interprétait principalement des morceaux de Radiohead et Placebo.

Evelinn Trouble en bref

De son vrai nom Linnéa Racine, elle est née en 1989 à Zurich d’une chanteuse jazz suédoise, ses talents ont mûri dans la scène underground de Zurich, où elle a vécu et joué dans des squats. « Jouer à 2h du matin pour des punks saouls t’apprend tout ce dont tu as besoin en tant que musicienne pour l’avenir« , dit-elle. Sa voix hors du commun a également attiré Sophie Hunger (qui a grandi dans la même région qu’Evelinn Trouble) et qui l’a engagé spontanément en tant que choriste. Une collaboration qui fût brusquement arrêtée par le manager craignant qu’elle ne prenne « trop de place » sur le show.

Et peut-être que ce fut la bonne décision de virer Evelinn Trouble du groupe, car son talent capricieux est difficile à dissimuler.  10 ans, 4 albums et 3 EP plus tard c’est évident qu’elle a créé un univers sonore profond, plein de poésie sombre d’une beauté à couper le souffle, sans utiliser de genres ni emprunter la voie sans risques.

Evelinn Trouble est téméraire, prêt à tout sacrifier pour une nouvelle expérience. Cet appétit pour le risque ne semble pas seulement déterminer sa musique mais aussi sa vie, quand on pense à un événement qui failli la lui coûter il y a 5 ans.

Un petit matin, Evelinn Trouble essaie de grimper sur un train qui entre en gare pour « enfin faire une expérience unique », dit-elle. Le saut paralyse l’ensemble du trafic ferroviaire, 10.000 volts traversent son corps et elle finit à l’hôpital avec des brûlures au troisième degré.

Une dure leçon pour elle qui est plutôt impatiente, car les brûlures guérissent très, très lentement. L’événement l’incite a changer de vie et elle déménage à Londres, loin de ses amis, des distractions et des excès.

Evelinn Trouble est un multi-talent créatif avec l’envie inné d’expérimenter. Elle dirige ses propres clips et ceux d’autres groupes. Comme dans sa musique, elle a développé un langage personnel, dans lequel son background DIY (DoItYourself) ressort clairement.

Dans ses vidéos, l’imagination ne connaît aucune limite, que ce soit un remake du classique « Le Magicien d’Oz » en tant que film trash ou un voyage dans le bus de tournée finissant au-dessus des nuages dans l’éternité. Elle a joué le rôle de Salomé sanguinaire dans l’opéra du même nom, écrit de la musique pour le cinéma et le théâtre et est actuellement en tournée à travers le monde dans un morceau de Thom Luz, dans lequel elle joue un chevalier frappé par la foudre (un rôle de composition peut-être ?).

Son premier album était un lo-fi pop, enregistré seule à 17 ans. Mais déjà sur le prochain album, le soul-pop un peu innocent cède la place au courant fort, l’Industrial Rock lourd, suite à la découverte d‘un vieux synthétiseur Juno 60 au grenier d’un ami. Puis vint un hommage à Motown en technique analogue et un album concept et psychédélique.

Les compositions d’Evelinn Trouble sont honnêtes et directes, et visent là où ça fait le plus mal, avec des textes qui semblent fusionner les thèmes personnels et politiques. Comme la chanson « WISH MMXVII », qu’Evelinn Trouble a écrite après un séjour à Athènes, où elle visita un camp de réfugiés pour se faire une idée de la tragédie. Ou dans « Warface », sa chanson de protestation contre l’industrie suisse d’exportation d’armes.

Et maintenant, Evelinn Trouble nous annonce nonchalamment que son prochain EP « Hope music » ressort de la pop contemporaine. Comme à ses débuts, les chansons ont été créées par elle seule dont l’univers sonore est un méli-mélo de deux ans d’enregistrements dans diverses pièces de la maison, de chambres d’hôtels, greniers et caves du monde.

Le mix a été réalisé à Berlin, ville où elle vit actuellement. De la pop comtemporaine ? La meilleure description reste probablement que Hope Music, c’est un peu comme si Patti Smith et Thom Yorke avaient eu un enfant.

Site de référence : www.evelinntrouble.com

Discographie d’Evelinn Trouble

2007 – Secret (EP)
2011 – Television Religion
2013 – The Great Big Heavy
2015 – Arrowhead
2015 – Catharsis – II (EP)

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

2011.2 : Shaka ponk > Palabra mi Amor (feat Bertrand Cantat)


2011.2 : Shaka ponk > Palabra mi amor (feat Bertrand Cantat) - MazikC’est à partir de cet album The Geeks and the Jerkin’ Socks sur lequel figure Palabra mi Amor que la féline Samaha Sam accompagne de sa voix sexy en diable les Shaka Ponk.

Avec ce troisième opus qui puise dans le punk-heavy metal à la sauce hip-hop, l’énergie volcanique de Shaka Ponk se tempère en 12 titres massifs et lumineux, E=mc2 !

On ouvre avec la batterie tribale de « Let’s bang », les voix nous offrent une mélodie de skate rock comme un hommage à « Offspring ». You gotta move your butt. Bangesque !

Les power chords bouillonnants de « I’m picky » flirtent sur du hip-hop à la sauce « Red Hot Chili Peppers ». Brûlant !

Samaha se laisse aller sur le rockabilly percutant de « Brunette localicious » pour nous livrer de sa voix soul déjantée un punk alternatif de derrière les fagots. Sweet and vicious !

Les synthés groggy et dirty pop de « I’m A Lady » laissent les guitares punk-rock envoyer la purée sur une électro bidouillée à souhait. Ca déménage !

La voix soul à la hip hop percutante de Samaha la dominatrice m’envoie une monstrueuse giclée de rock sur « Sex ball ». Jouissif !

Sur le fluide reggae à la sauce electro de « My name is stain » les résonances regorgent de cyber effets jamaicain. Aérien !

Sur le punk métal à x bit de « Shiza radio », la bestialité des guitares foncent sur un fonk primaire. Hertzien !

L’intro de « Run Run Run » à la China Girl de « David Bowie » nous fait courir sur les frettes de la guitare. Aigre doux !

L’électro-dance de « Dancing dead » fait onduler le bassin sur un beat bien dosé. Love on the beat !

Guitares primaires, claviers simplistes, voix élémentaires sur « Reset-after-all ». Fondamental !

Le heavy rock de « Old school rocka » renvoie Beat Assailant à ses chères études. Riffs tueurs de rappeurs !

Le retour de Bertrand Cantat sur « Palabra mi amor » ouvre les Shaka Ponk à la langue française comme son nom ne l’indique pas. La rage à la « Noir Desir » qui habite ce titre, entremêle les trois voix sur un rythmique rock caressée par des riffs de guitares acérés. Le titre s’achève, nous achève, sur un solo de guitare à la Teyssot -Gay dans la joie et la furie. Fiévreux !

Avec cet album écrit sur la route durant une tournée, les « Shaka ponk » nous livrent un heavy électro punk rock de derrière les fagots afin de vous métalliser la tête, les fesses et les pieds. Vous avez chanté tout l’été et bien bougez maintenant.

Paroles de « Palabra mi amor » de Shaka ponk

Un sur deux moins qu’un chien
Éliminez les flèches et les indiens
Le bluff qui sied aux visages blêmes
T’aime le blabla, le blabla t’aime
Paysages désolés qui circulent dans nos veines
Oh chéri, tu charries, plus d’oxygène
Et tu continues de parler
J’ai bravé le ciel, j’ai bravé le temps
Plus rien n’a de sens à présent
Faire des enfants pour sucrer l’amer
Ce ne seront que des traîne-misère
Qui se tordront le cou vers les grands
A l’arrière en nous regardant
Car l’arrière est un passé vers l’avant
Palabra mi amor
‘Cause you’re a monkey sophistica
Palabra mi amor
You should be talking in color
Palabra mi amor
‘Cause you don’t care about the future
Palabra mi amor
You’re solo dancing superior
Just baila baila superior
P-a-l-a-b-r-a
De darwin à winners
Todos son blousés, beautiful losers
Ah mais pourtant la blogosphère
Relie sans cesse mes hémisphères
Et c’est le barnum (just fuckin’ great)
Sur le forum (just fuckin’ great)
Ma pomme (fuckin’ war)
J’aurais pas dû la ramener
Palabra mi amor
‘Cause you’re a monkey sophistica
Palabra mi amor
You should be talking in color
Palabra mi amor
‘Cause you don’t care about the future
Palabra mi amor
You’re solo dancing superior
Just baila baila superior
P-a-l-a-b-r-a
Je prend mon temps sans plus attendre
Je bouge mon cul sur mon divan
Le déluge viens pour mes enfants
Et dans les dîners je m’étends
Sur le sujet, évidemment
Je suis le sauveur, je suis savant
Je suis savant
Je suis savant
(Je suis savant)
I am a man made of joy and pain
You are también made of sun and rain
They seekin’ me, bipolarity
I am, I play, I say that’s ok
C’mon fuck that shit!
Palabra mi amor
‘Cause you’re a monkey sophistica
Palabra mi amor
You should be talking in color
Palabra mi amor
‘Cause you don’t care about the future
Palabra mi amor
You’re solo dancing superior
Just baila baila superior
P-a-l-a-b-r-a
P-a-l-a-b-r-a
Just baila baila superior
P-a-l-a-b-r-a
P-a-l-a-b-r-a

Et les incontournables
Let’s bang
I’m picky
I’m A Lady
Sex ball
My name is stain+Shiza radio

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵