2007 : Benjamin Biolay > Dans la Merco Benz




2007 : Benjamin Biolay > Dans la Merco Benz sur l'album Trash YéyéLes désamours de Benjamin Biolay sombrent dans le spleen d’une pop dépressive « Dans la Merco Benz » de ce nouvel album « Trash Yéyé ».

Complexe et envoûtant, ce disque aux mélodies enivrantes se joue de l’électro, de la musique de film, du hip hop et de la chanson tout simplement, pour se laisser découvrir à tous ceux qui veulent bien plonger dans son univers.

Pour ouvrir cet album, une guitare enfantine se joue de l’amour avant qu’il soit né, soit « Bien avant ».

Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone avec c’est « Douloureux dedans ». Souffrances répétées en écho.

« Regarder la lumière », au son des violons, des beats, du refrain idyllique regarder la lumière, regarder la lumière, regarder la lumière…

« Dans ta bouche » aux airs de Gainsbourg, au rythme obsédant, aux rimes impudiques, au phrasé hip-hop, au piano blessé…

« Dans la Merco Benz » est le single à la pop parfaite et dont on ne se lasse pas. La mélodie entêtante est teintée d’une mélancolie obscène illuminée par une trompette aux accents mariachi.

Impressions de voyages dans un film sombre aux ambiances atmosphériques avec « La garçonnière ».



Une ballade romantique au fil d’un piano à la Chamfort dans « La chambre d’amis ».

Le rythme mystérieux sur fond de new wave de « Qu’est-ce que ça peut faire » nous plonge dans les profondeurs célestes de Biolay.

« Cactus Concerto » en hommage à Gainsbourg et à Morricone ouvre les cœurs à la flamboyance des grands espaces.

Mais il sait tout faire ! Avec « Rendez vous qui sait », les cordes, les cuivres, les synthés nous donnent rendez vous avec la pop baroque.

La pop lumineuse de « Laisse aboyer les chiens » captive, intimide, envoute, dérange, enchante le refrain déchirant.

« De beaux souvenirs », c’est ce que nous aimerions qu’il nous reste sous vide afin de ne plus entendre les cauchemars.

Le perfectionnisme Benjamin Biolay ne ressemble à aucun artiste dans la production française actuelle. Avec une réalisation brillante, il cisèle un bijou aux multiples facettes pour créer son propre style. Il nous susurre voluptueusement des tranches de vies avec lyrisme, distinction et classe pour nous emmener vers son futur chef d’oeuvre « La superbe ».

Paroles de « Dans la Merco Benz » de Benjamin Biolay

Petite princesse ma beauté ma promesse
Ma petite faiblesse ma plus belle histoire de fesse
DAns ma mercedes c’est de l’espoir que je caresse
Sovié supreme de mon plus beau probleme
Dans ton abdomen tout nouveau spécimene
Joue a la cremme c’est de l’espoir que je promene
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Mon amour hélas
Petite princesse c’est pas l heure de la grandmesse
Charmante hotesse qu’as tu fait de ta jeunesse
Dans la merci benz c’est de l’espoir que je caresse
Petite connase pourquoi f’tu ta radasse
Petite pétasse qui montre rien en surface
Qui veut qu’on l’embrasse encore
L’embrasse encore
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Le temps passe
Mon amour hélas
Mon amour hélas
Le temps passe
Dans le merco benz

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

2006 : Shaka Ponk > Fonk me de Loco Con Da Frenchy Talkin’




Shaka Ponk "Loco Con Da Frenchy Talkin’"Premier album pour Shaka Ponk (SHK PNK) avec « Loco Con Da Frenchy Talkin’ » qui s’inspire du heavy métal, du funk et du hip hop pour nous faire un électro-rock frenchy de derrière les fagots.

En 2006, cette formation emmenée par le chanteur Frah n’est pas encore accompagnée de la sublime Samaha Sam, mais bien évidemment du singe Goz, leur mascotte virtuelle. En effet, l’univers de SHK PNK est autant graphique que sonore et même si les paroles n’ont souvent aucun sens, l’essentiel et de laisser nos petits gars fusionner des gimmicks efficaces, des breaks violents, des voix qui se mélangent avec une énergie communicatrice de la folie.

Cet ovni musical a éclos à Berlin avant d’exploser sur la scène française. Fusion des Red Hot Chili Peppers, de Death in Vegas, de Faith no more et de Rammstein… ce qui étonne à l’écoute de cet album est la multitude de tubes dont ce « Fonk me ».

Difficile de lister chaque morceau pour le raccrocher à tel ou tel groupe, cet incroyable melting pot de genres vaut le détour que ce soit avec le très red hot « Eh là mala lama laïco », le rock’oriental « Hell’o », le mitsoukotien « Fonk me », le hip hop death de « Whatch’ha », le très british « My boom is bumping », le rammsteinien « Da teen town », le Faith no more de « Papa Booya Boosta can » ou encore le fonk FFF de « Spit », écoutez moi ce son en live.

Bref que du lourd qui dépote et nous promet un avenir de power rock à s’en déjanter les rotules…

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵