1998 : Manu Chao > Bongo Bong




1998 : Manu Chao > Bongo Bong extrait de l'album Clandestino« Clandestino » devait être le testament musical de « Manu Chao », mais le succès inattendu de cet album avec des titres comme « Bongo Bong » ont permis à Manu de renaître.

On ne dira donc pas Chao à Manu, Arriba, abajo, al centro y pa dentro !

Après l’expérience de la Mano Negra, Manu Chao cheminera pendant près de huit ans en Amérique latine. De cette virée, naitra l’album Clandestino qui devait clôturer sa carrière musicale sur une base techno (ce qui aurait été certainement le cas du coup). Mais un bug informatique supprime tous les rythmes technos de la maquette (dieu existe-t-il ?), pour nous livrer une musique plus libérée, plus captivante, plus séduisante.

Lors de sa sortie, Clandestino est pour Manu juste une démo, une envie, un souhait. Mais à sa grande surprise, le disque est un succès (3 millions d’albums vendus dont 2 à l’étranger) et devient une des références majeures de la musique latine des années 2000, symbole de la fusion métissée.

Dans un style carnet de route, l’album mélange tour à tour, reggae, rock, musique latine traditionnelle, rumbas, rythmes brésiliens pour nous offrir un patchwork d’Amérique Latine, en français, en espagnol, en arabe et en anglais avec cette version reggae inédite de Bongo Bong aux studios d’Abbey Road, que je trouve bien évidemment magnifique.

Paroles de Bongo Bong tiré de l’album Clandestino de Manu Chao

Mama was queen of the mambo
Papa was king of the Congo
Deep down in the jungle
I started bangin’ my first bongo
Every monkeyed like to be
In my place instead of me
‘Cause I’m the king of bongo, baby
I’m the king of bongo bong
I went to the big town
Where there is a lot of sound
From the jungle to the city
Looking for a bigger crown
So I play my boogie
For the people of big city
But they don’t go crazy
When I’m bangin’ in my boogie
I’m the « king of the bongo, king of the bongo bong »
Hear me when I come
King of the bongo, king of the bongo bong
They say that I’m a clown
Making too much dirty sound
They say there is no place for little monkey in this town
Nobody’d like to be in my place instead of me
Cause nobody go crazy when I’m bangin’ on my boogie
I’m the king of the bongo, king of the bongo bong
Hear me when I come
« King of the bongo, king of the bongo bong »
Bangin’ on my bongo all that swing belongs to me
I’m so happy there’s nobody in my place instead of me
I’m a king without a crown hanging loose in a big town
But I’m the king of bongo baby I’m the king of bongo bong
King of the bongo, king of the bongo bong

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

1995 : Deep Forest & Peter Gabriel > While the Earth Sleeps




1995 : Deep Forest & Peter Gabriel > While the Earth SleepsComme c’est samedi, on va se laisser aller sur « While the Earth Sleeps » tiré de l’album Bohème de Deep Forest en collaboration avec Peter Gabriel, rien que çà !

Ce duo français formé en 1991, explore dans cet album les chants traditionnels tziganes, agrémentés de synthés et de sonorités modernes. Ce melting-pot commercial leur a permis de remporter le Grammy Award du meilleur album de musiques du monde en 1995, la chance…

Bienvenue dans un monde où l’homme, la nature et le marketing de pointe vivent en harmonie !

Cette combinaison de musique de club et worldbeat assaisonnée d’une pincée de world-music, quelques miettes de new age et un soupçon d’influences diverses comme le jazz fusion et le rock fonctionne mieux comme une musique d’ambiance trance-inducing que comme une musique de dance floor.

Après la croisière s’amuse sur les continents africain et sud-américain, Deep Forest nous propose avec ce 3ème album, une flânerie sur coussin d’air aseptisée au tréfonds des mystères de l’Est.

Comme vous l’avez compris ce n’est pas mon kif, c’est seulement un clin d’œil à Pet Gab dans un chronofrancorock. Bises à l’ange Gabriel !

Paroles originales et traduction française de Jacques sur « While the Earth Sleeps » d’après « Deep Forest ».
Attention çà déménage !

Dali znaesh, mila majko,
shto sum ne sretna
Cel den doma sama sedam
Na dvor ne smeiam

Traduction en français

Savez-vous, chère mère,
Comme je suis malchanceux ?
Toute la journée, je suis assis à la maison
Et je ne suis pas autorisé à sortir dehors

Discographie de Deep Forest

1992 – Deep Forest
1994 – World Mix
1995 – Boheme
1998 – Comparsa
1999 – Made in Japan (album live)
2000 – Pacifique (BO du film « Le Prince Du Pacifique »)
2002 – Music Detected
2003 – Essence of Deep Forest
2004 – Essence of The Forest
2004 – Kusa No Ran (Japon uniquement, BO du film « Kusa No Ran – Rebellion Of The Grass »)
2008 – Deep Brasil
2013 – Deep India
2013 – Dub Africa
2013 – Deep Africa
2016 – Evo-Devo

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵