The Moody Blues




The Moody BluesThe Moody Blues est un groupe anglais formé à Birmingham en 1964 qui joue initialement plutôt blues mais qui se dirige dès le deuxième album vers la fusion du rock et de la musique classique se qui permet de considérer ce groupe étant l’un des véritables pionniers de l’Art-Rock et du Rock-Progressif. En effet Days of Future Passed leur deuxième opus sorti en 1967 est  l’un des premiers « Concept-Albums » réussis.

The Moody Blues en bref

Le nom du groupe quant à lui vient de l’espoir déçu d’être sponsorisé par la brasserie anglaise M&B Brewery, le groupe s’étant tout d’abord nommé « The MB’s » puis « The M&B Five » mais près le refus de la brasserie de les soutenir, Pinder et Laine choisissent d’adopter le nom « Moody Blues » en référence à la pièce Mood Indigo de Duke Ellington (appréciée par Pinder) ainsi qu’à leur tempérament mélancolique et sentimental.

The Moody Blues a connu un succès internationalement avec des singles tels que « Go Now », « Tuesday Afternoon », « Question » et sans nul doute le plus célèbre : « Nights in White Satin« .

Ils ont à leur actif 18 disques de platine ou d’or et ont vendu pas moins de 70 millions de disques à travers le monde.

Ce groupe est généralement présenté comme un groupe avec quatre chanteurs puisque le batteur Graeme Edge chante aussi, Justin Hayward étant le guitariste principal et chanteur tandis que Mike Pinder est plutôt responsable des arrangements, les orchestrations symphoniques et l’orientation conceptuelle globale.

Au printemps 1974, après avoir terminé une vaste tournée mondiale qui a culminé avec une tournée en Asie, le groupe épuisé et vidé (selon les déclarations de Justin Hayward au magazine Higher & Higher 2006) s’offre une longue pause que des observateurs on estimé à tort à l’époque comme une rupture.

En 1974, le groupe supervise la préparation de l’album de compilation This Is The Moody Blues qui publié la même année.

Hayward et Lodge sortent un album de duo en 1975, le très réussi Blue Jays  incluant le single « Blue Guitar » crédité à Hayward et Lodge même si en fait ce n’est que Hayward accompagné par le groupe 10cc.

Les membres ont ensuite tous sorti des albums solo. Pinder a déclaré qu’il espérait reformer le groupe mais sans réponse favorable de ses ex partenaires il est donc retourné en Californie avec ses deux nouveaux mellotrons Mk5 et a commencé à travailler sur son album solo The Promise.

Le groupe avec à son bord un membre de la formation d’origine et deux membres de la formation de 1966 mais aussi chaque musicien en solo sont toujours actifs et continuent de tourner  essentiellement aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

Membres actuels des Moody Blues

Graeme Edge : batterie, percussions, chant (depuis 1964)
Justin Hayward : guitare, chant (depuis 1966)
John Lodge : basse, guitare, chant (depuis 1966)

Sur scène, les Moody Blues sont accompagnés par

Alan Hewitt : claviers, chant (depuis 2010)
Gordon Marshall : batterie, percussions (1990-09/2015)
Billy Ashbaugh : Batterie, depuis octobre 2015.
Norda Mullen : flûte, guitare, percussions, chant (depuis 2003)
Julie Ragins : claviers, percussions, guitare, saxophone, chant (depuis 2006)

Anciens membres des Moody Blues

Ray Thomas : flûte, percussions, harmonica, chant (1964-2002)
Mike Pinder : claviers, chant (1964-1978)
Denny Laine : guitare, chant (1964-1966)
Clint Warwick : basse, chant (1964-1966)
Rodney Clark : basse, chant (1966)
Patrick Moraz : claviers (1978-1990)

Discographie des Moody Blues

1965 – The Magnificent Moodies
1967 – Days of Future Passed
1968 – In Search of the Lost Chord
1969 – On the Threshold of a Dream
1969 – To Our Children’s Children’s Children
1970 – A Question of Balance
1971 – Every Good Boy Deserves Favour
1972 – Seventh Sojourn
1974 – This Is The Moody Blues (Compilation)
1977 – Caught Live + 5 (Live)
1978 – Octave
1978 – The Great Moody Blues (Compilation)
1979 – Out of This World (Compilation)
1981 – Long Distance Voyager
1983 – The Present
1984 – Voices in the Sky (The Best of The Moody Blues) (Compilation)
1985 – Early Blues (Compilation)
1986 – The Moody Blues Collection (Compilation)
1986 – The Other Side of Life
1987 – Prelude (Compilation)
1988 – Sur La Mer
1989 – Greatest Hits (Compilation)
1991 – Keys of the Kingdom
1993 – A Night at Red Rocks with the Colorado Symphony Orchestra (Live)
1994 – Time Traveller (Compilation)
1997 – The Best of the Moody Blues (Compilation)
1998 – Anthology (Compilation)
1999 – Classic Moody Blues: The Universal Masters Collection (Compilation)
1999 – Strange Times
2000 – Hall of Fame (Live)
2000 – The Best of The Moody Blues (Compilation)
2000 – The Singles (Compilation)
2003 – Ballads (Compilation)
2003 – December
2003 – Say It With Love (Compilation)
2005 – Gold (Compilation)
2005 – Lovely to See You (Live)
2006 – An Introduction to The Moody Blues (Compilation)
2007 – Collected (Compilation)
2007 – Live at the BBC: 1967–1970 (Live)
2008 – Live at the Isle of Wight Festival 1970 (Live)
2008 – Playlist Plus (Compilation)
2011 – Icon (Compilation)
2013 – Timeless Flight (Compilation)

Site de référence : www.moodybluestoday.com

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Steve Hillage




Steve HillageSteve Hillage de son vrai nom Stephen Simpson Hillage est né le 2 août 1951 à Chingford, Londres. Guitariste de Rock progressif et de Rock psychédélique, il a débuté sa carrière en 1967.

Son nom est pleinement associé à l’École de Canterbury depuis la fin des années 60.

Au cours de sa carrière Steve Hillage a travaillé avec de nombreux artistes et groupes  comme  Arzachel, Khan, Gong,  Kevin Ayers, Egg, Tony Banks, Todd Rundgren, Rachid, Taha Rick Wakeman…

Steve Hillage en bref

En 1967 alors qu’il est encore au lycée  il fonde le groupe Uriel avec le claviériste Dave Stewart  (futur collaborateur de National Health, Hatfield and the North, Bill Bruford, Porcupine Tree et Steven Wilson)

En 1969, il entre à l’université de Kent à Canterbury et se lie d’amitié avec les groupes Caravan et Spyro Gyra avec lesquels il joue de temps à autres.

Mike Oldfield l’invite à se joindre à lui en novembre 1973 pour l’enregistrement studio dans les conditions d’un live de Tubular Bells.

Lorsque Daevid Allen quitte le groupe Gong en avril 1975 c’est Steve Hillage qui prend la place de  leader, une position inconfortable pour lui puisqu’il finit par quitter le groupe à l’automne suivant juste après l’album Shamal, sur lequel il ne joue que dans deux morceaux. Au même moment il publie son premier album solo Fish Rising.

Cet album, enregistré avec les musiciens de Gong Mike Howlett, Tim Blake, Pierre Moerlen et Didier Malherbe ainsi que Miquette Giraudy (sa petite amie), Lindsay Cooper et Dave Stewart est une véritable réussite.

Des boucles proto-techno accompagnent de grands solos prog-rock où Steve Hillage exprime totalement son très haut niveau technique de guitariste. Il débute et se termine par deux grandes suites d’un quart d’heure : Solar musick suite et Aftaglid.

En 1976 sort l’album L qui est produit par Todd Rundgren sur lequel Steve Hillage est accompagné par son groupe Utopia puis sort l’album Motivation Radio en 1977 et Green en 1978 coproduit par Steve Hillage et Nick Mason le batteur de Pink Floyd.

Au cours des années 1980, Steve Hillage commence une carrière de producteur et travaille avec It Bites, Simple Minds, Murray Head, Nash The Slash, Real Life, Cock Robin et Robyn Hitchcock.

Personnellement j’apprécie tout particulièrement le double album noir et blanc For to next + And not or sorti en 1982 que je considère comme un monument du genre.

Albums solo de Steve Hillage

1975 – Fish Rising
1976 – L
1977 – Motivation Radio
1978 – Green – Coproduit par Nick Mason.
1979 – Rainbow Dome Musick
1979 – Open
1982 – For to next & And not or

Site de référence : www.stevehillage.com

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵