Frumpy


Frumpy - MazikFrumpy est un groupe allemand de rock-progressif, krautrock, basé à Hambourg, qui a sévi entre 1970-1972 puis de 1990-1995. Formé sur les cendres du groupe folk-rock The City Preachers, Frumpy publie quatre albums entre 1970-1973 et connaît un succès commercial considérable dans son pays d’origine. La presse allemande dithyrambique de l’époque les considère comme le meilleur groupe de rock allemand et encense la  chanteuse Inga Rumpf la qualifiant de « meilleur talent vocal » de la scène rock allemande contemporaine. Frumpy splitte en 1972 mais certains membres continuent de travailler ensemble à différents moments au cours des deux décennies suivantes pour finalement reformer le groupe en 1989 et sortir trois albums supplémentaires. Séparation définitive en 1995.

Frumpy en bref

Tous ses membres se sont connus au sein du groupe folk rock allemand The City Preachers, formé par l’Irlandais John O’Brien-Docker à Hambourg en 1965. Trois ans plus tard ce combo se sépare.

La chanteuse Inga Rumpf et sa voix rauque à la Janis Joplin continue toutefois d’utiliser le nom du groupe avec un line-up comprenant le batteur Udo Lindenberg, le chanteur Dagmar Krause, l’organiste français Jean-Jacques Kravetz et le bassiste Karl-Heinz Schott. Au printemps 1969, Lindenberg quitte la formation pour se consacrer à sa carrière solo. Il est remplacé par Carsten Bohn, lequel déçu par Dagmar Krause, encourage quelques mois plus tard le groupe à prendre une nouvelle direction créative, « une fusion de rock, blues, classique, folk et psychédélique.

La nouvelle formation d’Inga Rumpf, baptisée Frumpy (un jeu de mot et surnom basé sur son nom de famille), fait ses débuts au Festival international Pop & Blues d’Essen en avril 1970. Au cours de ce concert deux titres « Duty » et « Floating » sont enregistrées et publiées sur la compilation live Pop & Blues Festival’70. D’autres tournées suivent notamment en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, puis une participation au Progressive Pop Festival de Kiel en juillet 1970 et à l’Open Air Love & Peace Festival de Fehmarn, le 6 septembre 1970.

Frumpy - MazikLe premier album de Frumpy, All Will Be Changed, est enregistré en août 1970. Pour promouvoir l’album, le groupe entame une tournée de 50 dates en Allemagne avec les Spooky Tooth et assure les concerts d’ouverture de Yes, Humble Pie et Renaissance. L’album est salué par la critique et remporte un succès commercial honorable.

À ses débuts, Frumpy n’aligne pas de guitariste solo, chose tout à fait inhabituelle pour un groupe de rock. Le quatuor s’appuie en revanche  sur les envolées spatiales de l’orgue Hammond de Jean-Jacques Kravetz modulé par son puissant Leslie Rotating Speaker System (dispositif de modulation de fréquence) à la manière d’ELP.

Frumpy - MazikEn 1971, pour l’enregistrement du second album, le groupe recrute Rainer Baumann, ancien guitariste de Sphinx Tush.

Cet opus au son rock progressif plus hard contient le tube « How the Gipsy Was Born » qui deviendra un titre signature de Frumpy.

Frumpy - MazikJean-Jacques Kravetz quitte le groupe au début de 1972 pour des raisons de désaccords sur la ligne artistique de Frumpy et rejoint Udo Lindenberg et son Das Panik Orchester. Il enregistre par ailleurs un album solo éponyme la même année sur lequel figurent ‘ailleurs Inga Rumpf et Udo Lindenberg. C’est Erwin Kama (ex Murphy Blenddans) qui lui succède et qui apparaît sur plusieurs des morceaux du troisième album By The Way. Il est toutefois évincé de Frumpy en mars 1972 lorsque l’organiste français décide de retourner au bercail…

Rainer Baumann se lance lui aussi dans une carrière solo et Frumpy donne un concert d’adieu le 26 juin 1972 avec Thomas Kretschmer à la guitare. Un double album Live est publié un an après, en 1973.

Atlantis - MazikPeu après la dissolution de Frumpy, Inga Rumpf, Jean-Jacques Kravetz et Karl-Heinz Schott recrutent le guitariste Frank Diez et le batteur Curt Cress, tous deux issus du groupe munichois de jazz fusion Emergency, pour former un « super groupe » appelé Atlantis, alors qualifié péjorativement d’un « Frumpy reconditionné dans un style hard-rock plus commercial« . Atlantis enregistre un premier album éponyme en 1972 publié début 1973.

Frank Diez et Curt Cress sont remplacés par George Meier et Udo Lindenberg pour la tournée suivante, eux-mêmes remplacés par Dieter Bornschlegel et Ringo Funk à la fin de la tournée.

L’album It’s Getting Better au son plus afrobeat sort en 1973 puis début 1974 le groupe connait encore un changement de line-up.

Le troisième album Ooh Baby qui suit la même année est composé en grande partie par Alex Conti et Adrian Askew dans un son rock et funk (P-funk). Le combo part en tournée aux Etats-Unis en première partie d’Aerosmith et de Lynyrd Skynyrd.

Atlantis - MazikAprès d’autres changements de musiciens, deux albums sont publiés, Get On Board et Live tout deux en 1975, mais malgré un succès commercial en Allemagne, le groupe se sépare en janvier 1976. Inga Rumpf sort son premier album solo, Second Hand Mädchen, fortement influencé par Udo Lindenberg. Elle publiera plusieurs autres albums en solo (chantés en allemand ou en anglais), en collaboration avec d’autres artistes et fondera sa propre maison de disque : 25th Hour Music. La grande Tina Turner fera une reprise de l’une de ses chansons « I Wrote a Letter » sur l’album Private Dancer.

Le 23 février 1983, les membres fondateurs donnent un concert exceptionnel à Hambourg.

En 1989, Inga Rumpf, Carsten Bohn et Jean-Jacques Kravetz décident de re-former Frumpy et sortent deux nouveaux albums, Now ! en 1990 et News en 1991, mais en 1992, les membres qui prennent des directions musicales différentes et incompatibles mettent fin à l’aventure Frumpy, le groupe est finalement dissous en 1995.

Membres de Frumpy

Membres fondateurs

Inga Rumpf – chant
Jean-Jacques Kravetz – clavier
Carsten Bohn – batterie
Karl-Heinz Schott – basse

Anciens membres

Rainer Baumann – guitare
Thomas Kretschmer- guitare
Frank Diez – guitare

Discographie de Frumpy

1970 – All Will Be Changed
1971 – Frumpy 2
1972 – By the Way
1973 – Live
1990 – Now!
1991 – News
1995 – Live NinetyFive

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Sniff’n’ the Tears


Sniff'n' the Tears - MazikSniff’n’ the Tears est un groupe de rock britannique formé à Londres qui s’est rendu célèbre grâce à son tube « Driver’s Seat » de 1979, utilisé en 1997 dans le film de Paul Thomas Anderson :  Boogie Nights. Le line-up du groupe a connu de nombreux changement au fil des ans, le membre constant depuis l’origine du groupe en 1977 est le chanteur et auteur-compositeur Paul Roberts, également peintre de renom, est l’auteur de toutes les pochettes des albums du groupe (ne pas confondre avec son homonyme membre des Stranglers à partir de 1992).

Sniff’n’ the Tears en bref

Après avoir tenté une première mouture de Sniff’n’ The Tears en Angleterre en 1973, sans succès et surtout sans pouvoir décrocher un contrat, Paul Roberts décide de dissoudre le groupe et de s’installer en France.

Quelques années plus tard, Luigi Salvoni, le batteur du groupe Moon,  ré-écoute des démos que Paul Roberts et lui-même avaient enregistrées en 1975 pour une maison de disques française. Décelant un certain potentiel, il contacte son ami Paul pour l’encourager à se rapprocher Chiswick Records afin de tenter de signer avec ce label.

En 1977 Sniff’n’ The Tears est constitué de six musiciens, Paul Roberts (chant, guitare acoustique), Loz Netto (guitares), Mick Dyche (guitares), Chris Birkin (basse), Alan Fealdman (clavier) et Luigi Salvoni (batterie et percussion). Ce line-up enregistre le premier album du groupe, Fickle Heart, produit par Salvoni. Bien qu’enregistré en 1978, l’album est resté inédit pendant plus d’un an car Chiswick Records était à l’époque en train de changer son circuit de distribution.

Ce premier album sur lequel figure « Driver’s Seat » sera suivi de trois autres : The Game’s Up en 1980, Love/Action en 1981 et Ride Blue Divide en 1982. Tous les trois sur le label Chiswick Records.

Leur plus grand tube « Driver’s Seat fait un carton dans tous les pays à l’exception du Royaume-Uni, à cause de pseudo problème de pressage chez EMI.

Sniff’n’ The Tears splitte peu de temps après la sortie de l’album.  Birkin, Fealdman et Salvoni quittent le groupe pour se consacrer à d’autres projets. Chris Birkin quitte la musique et devient  prof de math.

Le bassiste Nick South devient membre permanent du groupe et en tournées Sniff’n’ The Tears est complété par le batteur Paul Robinson et le claviériste Miffy Smith qui avait joué le solo Moog sur « Driver’s Seat » en tant que guest.

Sniff'n' the Tears - MazikPour le deuxième album du groupe, The Game’s Up sorti en 1980, le groupe se compose de Roberts, Netto, Dyche, South et du nouveau claviériste Mike Taylor. A cette époque, le groupe n’a plus de batteur attitré, ce sont plusieurs batteurs de session différents qui se sont succédé sur le tabouret… Aucun véritable tube n’a émergé de cet opus. Netto quitte le groupe pour se lancer dans une carrière solo, suivi par Dyche.

Sniff'n' the Tears - MazikRoberts devient ainsi le seul rescapé de la formation initiale et décide de poursuivre l’aventure en recrutant Les Davidson à la guitariste et Jamie Lane à la batterie. Ce combo de cinq musiciens (Roberts, Davidson, Lane, South et Taylor) enregistre deux albums : Love/Action en 1981 et Ride Blue Divide en 1982.

Hélas, une fois de plus aucun succès à la hauteur des attentes ne se fait pas jour sur ces albums. Cette fois, lâché par le label Chiswick Records, le groupe se sépare en 1983.

Sniff'n' the Tears - MazikPaul Roberts sort trois albums solo pour Sonet Records : City Without Walls en 1985, Kettle Drum Blues en 1987 et Slowdown en 1992.

Après une décennie d’inactivité, Sniff’n’ The Tears refait surface en 1992 de manière inattendue, après que « Driver’s Seat » ait été utilisé dans un spot de pub en Europe. Cet enregistrement vieux de 13 ans est soudainement propulsé au sommet des charts néerlandais en particulier à la mi-91.

Paul Roberts profite de cette aubaine pour constituer un nouveau line-up de Sniff’n’ the Tears avec de nouvelles recrues comme Jeremy Meek à la basse (ex Live Wire), Steve Jackson à la batterie et Andy Giddings aux claviers et d’emmener tout ce petit monde en tournée aux Pays-Bas et en Allemagne.

Sniff'n' the Tears - MazikDans la foulée ils enregistrent un nouvel album studio en 1992 intitulé No Damage Done, le premier album de Sniff’n’ the Tears depuis plus de dix ans.

« Driver’s Seat » est également mis à l’honneur sur la bande originale du film Boogie Nights en 1997 et rencontre une fois de plus résurgence de popularité, bien que la plupart des radios diffusent alors la réédition de 1991 et non la version originale. Ce morceau apparaît également dans The Walking Dead Saison 2 Episode 10 « 18 Miles Out ».

Sniff'n' the Tears - MazikL’album suivant, Underground, qui sort en 2001, est surtout le travail de Paul Roberts, lequel chante et joue presque de tous les instruments (guitares, mandoline, harmonica, claviers, basse et batterie). Le guitariste Les Davidson, membre de longue date du groupe, participe toutefois aussi à l’enregistrement de l’album avec Robin Langridge, un nouveau membre,  sur la plupart des lignes de claviers.

Sniff'n' the Tears - MazikAprès une deuxième longue période de vaches maigres, le groupe sort son septième album, Downstream, en février 2011. Le line-up de Sniff’n’ the Tears pour cet album est constitué de Paul Roberts (chant, guitares, basse, clavier), Les Davidson (guitares), Robin Langridge (claviers), Nick South (un ancien membre à la basse) et un nouveau en la personne de Richard Marcangelo (batterie) qui participé comme musicien de session à l’album The Game’s Up. La bassiste Jennifer Maidman, présente sur les deux albums solo de Paul Roberts, a également contribué à plusieurs titres.

Sniff'n' the Tears - MazikAprès un accident en 2012 et plusieurs mois de convalescence, Paul Roberts se met à écrire des chansons sur des maquettes que lui fait parvenir le claviériste Robin Langridge. Le huitième album qui sort en 2017, Random Elements, est enregistré pendant quatre ans avec Robin Langridge et le guitariste Les Davidson accompagnés d’anciens membres de Sniff’n’ The Tears, le bassiste Nick South et le batteur Paul Robinson.

Membres de Sniff’n’ the Tears

Paul Roberts : chant, guitare, basse, mandoline, claviers
Les Davidson : guitares, chœurs
Loz Netto : guitares
Chris Birkin : basse
Mick Dyche : guitares
Rick Fenn : guitares
Nick South : basse
Jeremy Meek : basse
Jennifer Maidman : basse
Luigi Salvoni : batterie
Paul Robinson : batterie
Jamie Lane : batterie
Steve Jackson : batterie
Richard Marcangelo : batterie
Alan Fealdman : claviers
Keith Miller : synthétiseurs
Mike Taylor : claviers
Miffy Smith : claviers & synthétiseurs
Andy Giddings : claviers
Robin Langridge : claviers
Noel McCalla : chœurs

Discographie de Sniff’n’ the Tears

Albums studio

1979 – Fickle Heart
1980 – The Game’s Up
1981 – Love/Action
1982 – Ride Blue Divide
1992 – No Damage Done
2002 – Underground
2011 – Downstream
2017 – Random Elements

Compilation

1991 – A Best Of Sniff ‘n’ the Tears

Site de référence : www.sniffnthetears.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂