Counting Crows


Counting Crows - MazikCounting Crows est un groupe rock américain originaire de Berkeley en Californie. Formé en 1991, le groupe se fait connaître en 1993 avec la sortie de son premier album, intitulé August and Everything After, en particulier avec le titre « Mr. Jones ». Reconnu pour ses compositions mélancoliques et mélodiques, le groupe a vu le jour lorsque le chanteur Adam Duritz (ex The Himalayans and Sordid Humor) se joint au guitariste David Bryson (producteur local et ancien membre du groupe Mr. Dog) à San Francisco en 1990. À ses début sous forme de duo acoustique,  Counting Crows se produit alors uniquement en concerts à Berkeley et San Francisco.

Counting Crows en bref

Pour le premier album du groupe dont le nom Counting Crows (qui signifie « Compter les corbeaux » viendrait d’une comptine enfantine « One for Sorrow« , une sorte de comptage superstitieux des pies (famille des  corvidés comme les corbeaux), Adam et David s’entourent du bassiste Matt Malley, du multi-instrumentiste Charlie Gillingham et du batteur Steve Bowman.

David Immergluck qui intervient en tant que deuxième guitariste sur cet opus n’est toutefois pas officiellement membre du groupe avant 1999.

Le guitariste Dan Vickery rejoint Counting Crows lors de sa première tournée.

Sorti le 14 septembre 1993 chez Geffen Records, l’album August and Everything After est très bien accueilli par la critique et se classe au deuxième rang du palmarès des Heatseekers du Billboard à la surprise générale.

Counting Crows, avec son approche musicale à la fois intimiste et mélodique, tout en douceur et souvent accrocheuse, qui s’inspire d’artistes tels que  Van Morrison, R.E.M. et Bob Dylan, se taille une place de choix auprès fans de rock alternatif au cours des années 90.

L’excellent quatrième album Hard Candy sort en juin 2002, il  contient le titre caché « Big Yellow Taxi », qui est une reprise de Joni Mitchell. C’est l’un de leurs plus grands succès radiophoniques.

Parmi les succès les plus récents du groupe, il faut mentionner le tube « Accidentally In Love » de 2004, lequel figure sur la bande originale de Shrek 2, qui s’écoule à plus d’un million d’exemplaires.

La même année, le groupe sort son premier best of, intitulé Films about Ghosts. Cet album présente des chansons de toutes les phases de la carrière discographique des Counting Crows.

À ce jour, le groupe a vendu plus de 20 millions d’albums dans le monde et poursuit sa carrière…

Membres de Counting Crows

Jim Bogios – batterie
David Bryson – guitare, chœurs
Adam Duritz – chant, claviers
Charlie Gillingham – claviers, accordéon, clarinette, chœurs
David Immerglück – guitare, basse, pedal steel guitare, banjo, mandoline, chœurs
Millard Powers – basse, guitare, chœurs
Dan Vickrey – guitares, banjo, chœurs

Anciens membres

Steve Bowman – batterie
Matt Malley – basse, rhythm guitare, chœurs
Ben Mize – batterie

Discographie de Counting Crows

Albums studio

1993 – August and Everything After
1996 – Recovering the Satellites
1999 – This Desert Life
2002 – Hard Candy
2008 – Saturday Nights & Sunday Mornings
2012 – Underwater Sunshine (or What We Did on Our Summer Vacation)
2014 – Somewhere Under Wonderland

Albums live

1998 – Across a Wire: Live in New York City
2006 – New Amsterdam: Live at Heineken Music Hall
2008 – iTunes: Live from SoHo
2011 – August and Everything After: Live at Town Hall
2013 – Echoes of the Outlaw Roadshow

Compilations

2003 – Films About Ghosts (The Best of…)
2006 – Aural 6

Site de référence : www.countingcrows.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Beryce


Sylvain Grosjean, alias Beryce, est un artiste né à Châteauroux qui vit aujourd’hui à Nantes.

Après avoir passé deux ans aux États-Unis et au Canada anglophone où il a travaillé, le chanteur, guitariste et compositeur aux accents pop/rock/folk s’en est retourné en France avec des chansons plein sa besace.

Beryce en bref

Lorsqu’on l’écoute chanter en anglais de sa voix puissante et chaleureuse (qui me rappelle par moment la tessiture vocale de Stephan Eicher) accompagné de sa guitare, on a du mal à croire qu’il est français. Beryce puise ses influences musicales dans le travail d’artistes tels que Mumford and Sons, James Bay et The Lumineers sans oublier Neil Young ou Tom Petty.

Certaines de ses compositions sont teintées d’une grande mélancolie liée probablement à son histoire personnelle, celle d’une  passion pour la musique, de son groupe Heaven Spleen dont l’ascension est interrompue tragiquement suite au grave accident de la route dont a été victime Benoît, le bassiste de l’époque.

Beryce déclare que son goût des grandes scènes est toujours en lui, ce qu’il a prouvé devant un large public dans le cadre du Printemps de Bourges.

Il s’est aussi produit au Café Rouge Mécanique ou il a interprété douze morceaux folk/rock en trio avec Lionel Bezier à la batterie et Morvan Prat à la basse et au violoncelle.

Suite à sa sélection d’un tremplin RTL2 Nantes en Juin 2018 Beryce a initié le projet de sortir un EP dans lequel il intègre également du banjo, des cuivres et des claviers.

Son premier single Show me lui permet de remporter la victoire du tremplin pop/rock ainsi que l’opportunité de jouer sur une scène découverte du Festival « Printemps de Bourges 2019 ».

Un artiste à suivre sans nul doute… Et nous attendons son album 🙂

Pour écouter plus de Beryce, je vous invite à suivre ces liens Spotify,  DeezerSoundcloud et Youtube.

Quatre de ses chansons (« stronger », « in your smile », « show me » et « light ») sont désormais en rotation dans notre playlist Mazik1.

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂