Little Feat




Little FeatLittle Feat est un groupe de rock américain formé à LA en 1969 par d’anciens membres du Mothers of Invention de Frank Zappa, le chanteur-guitariste Lowell George et le bassiste Roy Estrada, rejoints par le claviériste Bill Payne et le batteur Richie Hayward.

Influencé par le blues, le groupe se démarque par son style éclectique mêlant country, boogie, rock, soul, blues et funk le tout orchestré un Lowel George inspiré dont les parties de slide guitar enrichissent remarquablement le premier album sorti en 1971 qui comprend en particulier le titre phare de Little Feat, « Willin’ » sur lequel s’illustre sur Ry Cooder en guest. Pour l’anecdote ce morceau avait été initialement refusé par Frank Zappa.

La critique est bonne mais les ventes ne suivent pas, de fait Little Feat change ses effectifs sur la base du trio Lowell George, Bill Payne et Richie Hayward rejoints par Paul Barrere à la guitare, Sam Clayton aux congas et Kenny Gradney qui remplace Roy Estrada à la basse.

Cette nouvelle mouture du groupe enregistre l’excellent Dixie Chicken en 1973 avec des invités prestigieux comme Bonnie Raitt, Bonnie Bramlett, Danny Hutton, Malcolm Cecil, Milt Holland, Fred Tackett et Gloria Jones.

Little Feat part en tournée et enchaîne les albums Feats Don’t Fail Me Now en 1974 avec la participation d’Emmylou Harris, The Last Record Album en 1975 et Time Loves a Hero qui sort en 1976 sur lequel chantent Michael McDonald et Patrick Simmons du groupe The Doobie Brothers.

Le double album live mythique Waiting for Columbus est publié en 1978.

En raison de différences de vues sur les orientations créatives et artistiques de Little Feat, plus ses graves problèmes d’addiction aux drogues, Lowell George démolit le groupe en 1979 et sort son unique album solo Thanks I’ll Eat It Here peu de temps avant son décès. Il succombe d’une crise cardiaque dans une chambre d’hôtel d’Arlington en Virginie où il est retrouvé sans vie le 26 juin 1979.

Little Feat achève tout de même l’album Down on the Farm et donne quelques concerts mais la compilation de raretés Hoy-Hoy! sortie en 1979 sonne la fin (provisoire) de la partie pour le groupe qui se dissout la même année…

Les membres survivants, Paul Barrère, Bill Payne, Richie Hayward, Sam Clayton et Kenny Gradney reforment cependant Little Feat en 1987 avec un nouveau chanteur, Craig Fuller, dont la voix rappelle étrangement celle de son brillant prédécesseur, Lowell George.

Le groupe reste toujours actif dans un mélange éclectique d’influences Rock & Roll, Blues, R & B, Boogie, Country, Folk, Gospel, Soul, Funk et Jazz mais il est devenu une attraction de concert et vit uniquement sur son héritage grâce à l’abondance de son répertoire.

La chanteuse Shaun Murphy rejoint Little Feat pour l’album Ain’t Had Enough Fun en 1995, suivi du Live at Neon Park en 1996 et de l’album Under the Radar publié en 1998 et enfin Chinese Work Songs qui sort au seuil du nouveau millénaire.

En 2003 c’est Kickin’ It at the Barn qui sort dans les bacs suivi d’albums live et en 2008 le groupe joue ses classiques accompagné de Bob Seger, Jimmy Buffett, Vince Gill, Chris Robinson, Bela Fleck, Emmylou Harris, Craig Fuller et Inara George, fille du défunt chanteur sur Join the Band.

Le batteur Richie Hayward, pilier fondateur du groupe, meurt d’une pneumonie après un cancer du foie le 12 août 2010. C’est Gabe Ford qui le remplace pour l’enregistrement du quinzième et dernier album en date  de Little Feat, Rooster Rag publié en 2012.

Discographie de Little Feat

Albums studio de Little Feat

1971 – Little Feat
1972 – Sailin’ Shoes
1973 – Dixie Chicken
1974 – Feats Don’t Fail Me Now
1975 – The Last Record Album
1977 – Time Loves a Hero
1979 – Down on the Farm
1988 – Let It Roll
1990 – Representing the Mambo
1991 – Shake Me Up
1995 – Ain’t Had Enough Fun
1998 – Under the Radar
2000 – Chinese Work Songs
2003 – Kickin’ It at the Barn
2008 – Join the Band
2012 – Rooster Rag

Albums live de Little Feat

1978 – Waiting for Columbus
1996 – Live from Neon Park
2000 – Extended Versions
2001 – Late Night Truck Stop
2002 – Live at the Rams Head
2003 – Down upon the Suwannee River
2004 – Highwire Act Live in St. Louis
2005 – Barnstormin’ Live Volume One
2005 – Barnstormin’ Live Volume Two
2007 – Rocky Mountain Jam
2010 – Rams Head Revisited
2012 – American Cutie
2013 – Hellzapoppin: The 1975 Halloween Broadcast
2014 – Live in Holland 1976

Compilations de Little Feat

1981 – Hoy-Hoy!
1994 – As Time Goes By: The Very Best of Little Feat
2000 – Hotcakes & Outtakes: 30 Years of Little Feat
2002 – Ripe Tomatos – Volume One
2002 – Raw Tomatos – Volume One
2005 – The Essentials
2006 – Barnstormin’ Live Volumes One + Two
2006 – The Best of Little Feat

site de référence : www.littlefeat.net

👉Partagez cet article 🙂 👍🎵

T.Rex – Marc Bolan




T.Rex - Marc BolanMarc Bolan alias T.Rex de son vrai nom Mark Feld est un chanteur de Rock, né à Londres en 1947, connu pour son extravagance vestimentaire et ses frasques musicales, inventeur du style Glam-Rock et Space Boogie.

En 1965, il enregistre son premier album sous le pseudo Marc Bolan mais le single « The Wizzard » inspiré par Bob Dylan, Donovan et son goût pour  la poésie de William Blake les mondes « Heroic Fantasy » de Tolkien. Cette première tentative est toutefois un échec mais il a trouvé son style personnel incluant des textes ésotériques chantés de sa voix chevrotante et son jeu de guitare simple et efficace. Marc Bolan a inventé le style « Space Boogie  ».

Période Tyrannosaurus Rex

Son premier groupe c’est  Tyrannosaurus Rex qu’il fonde avec le percussionniste Steve « Peregrine » Took, ensemble ils jouent dans des  clubs « underground » de la capitale anglaise comme l’UFO où il commence à se faire une réputation.

Le premier album du groupe « My People Were Fair and Had Sky in Their Hair…but Now They’re Content to Wear Stars on Their Brows » (oui c’est probablement l’un des titres les plus longs de l’histoire du Rock…) est réalisé rapidement en seulement quelques jours mais se vend à 20.000 exemplaires.

Le deuxième opus de Tyrannosaurus Rex, Prophets, Seers and Sages : The Angels of The Ages sort fin 1968 et Unicorn  début 1969.

Dans la foulée s’enchaîne une tournée américaine avorté car Steve Took complètement défoncé au stupéfiant déclare forfait ce qui met un terme au duo. C’est Mickey Finn qui le remplace.

A Beard of Stars le quatrième album sort début de 1970 mais c’est plus un album solo de Marc Bolan où Mickey Finn tient plus qu’un rôle limité aux percussions…

De Tyrannosaurus Rex à T. Rex

T. RexC’est en 1970, pour coïncider avec un changement de style dans sa musique qui d’un folk expérimental passe à un rock plus électrique, que le groupe réduit son nom en T.Rex à l’occasion de la publication du single  « Ride a White Swan », et Marc Bolan obtient le premier tube de sa carrière accompagné par des télé où il porte des vêtements flashy et des paillettes scintillantes aux yeux ce qui séduit instantanément un large public au Royaume-Uni et signe l’acte de naissance du Glam-Rock. Style qui fera des émules avec des groupes comme Slade et Sweet entre autres…

Les disques du groupe sont produits par Tony Visconti qui travaille également à l’époque avec David Bowie.

T.Rex qui n’est plus un duo mais un vrai groupe sort son album éponyme en décembre 1970 avec un son plus électrique. L’album suivant Hot love publié deux mois plus tard est également un succès et engendre une véritable « T.Rex-mania » ou de « Bolan-mania »  premier phénomène musical à atteindre une telle démesure en Grande-Bretagne depuis la séparation des Beatles…

S’en suit une tournée aux États-Unis où T.Rex fait les premières parties de grands groupe tels que Mountain ou Humble Pie.

Electric Warrior  sort en septembre 1971, c’est probablement le plus abouti des albums de T.Rex suivi de Telegram sam en janvier 1972 qui se hisse à la première place des charts anglais.

En 1972 sort dans les salles Born To Boogie un film à sketch réalisé par Ringo Starr (le batteur des Beatles, faut-il le préciser ?) et grand fan de Marc Bolan.

Metal guru se hisse à la première place des charts place dès sa sortie en mai 1972 et y reste quatorze semaines.

Fin juillet 1972 T.Rex prend une direction beaucoup plus Rock avec l’album The Slider qui a un son plus dur que les précédents et fin de la même année David Bowie un grand ami de Marc Bolan publie son album mythique Ziggy Stardust  sur lequel la chanson « Lady stardust » est un dédié  à Marc Bolan.

En Mars 1973 sort 20th Century Boy avec Howard William « Howie » Casey un saxophoniste de rythme et de blues et rock britannique qui a joue également avec Paul Mc Cartney and the Wings.

Boire et déboires de Marc Bolan

Bill Legend quitte le groupe après cette série de concerts fin 1973 car la consommation abusives de drogues et d’alcools de Marc Bolan rendent la situation intenable.

Zinc Alloy and the Hidden Riders of Tomorrow est un album atypique et déroutant teinté de funk et de soul qui sort Février 1974 sous le nom de Marc Bolan & T.Rex. Marc Bolan est également lâché par Tony Visconti après une collaboration de six ans et en Février 1975, Marc Bolan sort son plus mauvais album : Bolan’s Zip Gun…

Suite à cet échec Marc Bolan vit  à Beverly Hills où il abuse d’alcool et de cocaïne qui ont d’ailleurs failli l’emporter.

Mais en juin 1975 c’est la résurrection, Marc Bolan sort le single « New York City » qui contre toute attente rencontre le succès et les concerts qui s’en suivent sont complets ce qui lui redonne une confiance qui lui permet de reprendre les enregistrement de nouveaux titres…

Avec l’avènement du Punk-Rock il connaît un regain d’intérêt qui le place comme une égérie du mouvement en tant que musicien « Protopunk ».

Marc Bolan joue en première partie le groupe The Damned en 1977 dont le leader Captain Sensible est l’un de ses fans inconditionnels.

David Bowie et lui se retrouvent dans la dernière télé de Marc Bolan ou il interprètent ensemble « Standing Next to You » chanson écrite pour l’occasion.

Hélas Marc Bolan trouve la mort à 29 ans dans un accident de voiture le 16 septembre 1977 en revenant d’une tournée avec le groupe punk The Damned.

Après sa mort Marc Bolan Bolan a été porté aux nues par de nombreux les médias branchés et des artistes dont Morrissey, Bono de U2,  Siouxsie and the Banshees… Ce qui n’était pas forcément le cas de son vivant.

Line-up de T-Rex

Marc Bolan : chant, guitare
Steve Peregrin Took : percussions
Mickey Finn : percussions
Steve Currie : basse
Bill Legend : batterie
Jack Green : guitare
Gloria Jones : claviers, chœurs
Davy Lutton : batterie
Dino Dines : claviers
Miller Anderson : guitare
Herbie Flowers : basse
Tony Newman : batterie

Discographie de Tyrannosaurus Rex

Albums studio

1968 – My People Were Fair and Had Sky in Their Hair… But Now They’re Content to Wear Stars on Their Brows
1968 – Prophets, Seers & Sages: The Angels of the Ages
1969 – Unicorn
1970 – A Beard of Stars

Discographie de T. Rex

Albums studio

1970 – T. Rex
1971 – Electric Warrior
1972 – The Slider
1973 – Tanx
1974 – Zinc Alloy & The Hidden Riders of Tomorrow
1975 – Bolan’s Zip Gun
1976 – Futuristic Dragon
1977 – Dandy in the Underworld

Compilations

1971 – The Best of T. Rex
1972 – Bolan Boogie
1973 – Great Hits
1974 – The Beginning of Doves
1979 – Solid Gold
2002 – The Essential Collection – 25th Anniversary Edition
2002 – Hits! – The Very Best of T. Rex
2005 – Children of the Revolution – An introduction to Marc Bolan
2015 – Unchained: Home Recordings & Studio Outtakes

Il y a aussi une foultitude de singles que je n’ai pas recensé ici…