Al Stewart


Al Stewart - MazikAl Stewart, diminutif de Alastair Ian Stewart, est un auteur, compositeur, interprète et musicien de folk-rock britannique né à Glasgow en Écosse le 5 septembre 1945. Il est surtout connu pour son single Year of the Cat de 1976 et pour son album de 1978 Time Passages tous deux produits par Alan Parsons.

Il s’est fait connaître dans le cadre de la renaissance du folk britannique dans les années 1960/70 et a développé un style unique qui combine des chansons folk-rock sur des récits délicatement tissés de personnages et d’événements historiques. En effet, les chansons d’Al Stewart sont nostalgique et s’inspirent du passé, on lui attribue d’ailleurs la création de son propre sous-genre le « folk rock historique ». Lorsqu’il apprenait la guitare il a été l’élève de Robert Fripp, le guitariste de King Crimson.

Al Stewart en bref

Il grandit à Bournemouth dans le Dorset et joue dans un groupe de beat avec le futur le DJ Antony Kenneth (alias Tony Blackburn) qui s’est d’abord fait connaître sur les stations pirates « Radio Caroline » et « Radio London » dans les années 1960, avant de rejoindre la BBC.

Par la suite Al Stewart s’installe à Londres dans l’espoir de trouver gloire et fortune.

Après avoir acheté sa première guitare au futur guitariste de Police Andy Summers, Al Stewart l’échange contre une guitare acoustique pour se produire au Bunjies Coffee House à Londres en 1965.

Figure clé de la musique britannique tout au long de la période British folk revival, il participe au premier Festival de Glastonbury en 1970, fréquente Yoko Ono bien avant avant qu’elle ne rencontre John Lennon et partage un petit appartement londonien avec le jeune Paul Simon.

Par la suite il se produit régulièrement dans un club de folk et de blues Les Cousins situé au sous-sol d’un restaurant de Greek Street où les musiciens de l’époque se rencontrent et apprennent mutuellement les uns des autres.

Il y côtoie des artistes tels que Cat Stevens, Bert Jansch, Van Morrison, Roy Harper, Ralph McTell, Jackson C. Frank, Marc Brierley, Davey Graham, John Renbourn, Sandy Denny, John Martyn, Alexis Korner, The Strawbs, The Young Tradition et Paul Simon.

Cependant, malgré un contrat avec CBS Records et son « rond de serviette » au café Bunjees, la vie n’est pas facile pour le jeune troubadour qui se sent un peu comme un étranger dans une grande ville.

Son deuxième album Love Chronicles de 1970 est désigné album folk de l’année par le magazine Melody Maker mais ce n’est qu’avec Year Of The Cat, coécrit avec Peter Wood, que sa notoriété internationale explose. L’album sorti en juillet 1976 devient disque de platine.

Des albums antérieurs tel que Past, Present And Future de 1973 sont souvent considérés comme meilleurs et plus représentatifs de son style « folk-rock historique », un style auquel il reviendra dans ses albums ultérieurs.

Il s’installe en Californie au milieu des années 1970 et tourne encore beaucoup aux Etats-Unis États-Unis, au Canada, en Europe et au Royaume-Uni.

Al Stewart a publié seize albums studio et trois albums live depuis son premier album Bed-Sitter Images de 1967. Son dernier album en date s’intitule Uncorked, il s’agit d’un live avec Dave Nachmanoff sorti en 2009 sur le label indépendant d’Al Stewart, Wallaby Trails Recordings.

À noter qu’au cours de sa carrière Al Stewart a travaillé avec Peter White, Alan Parsons, Jimmy Page, Richard Thompson, Rick Wakeman, Francis Monkman, Tori Amos et Tim Renwick, et plus récemment avec Dave Nachmanoff et Laurence Juber l’ancien guitariste des Wings.

En avril 2017, Al Stewart est récompensé par un prix d’excellence aux BBC Radio 2 Folk Awards pour l’ensemble de sa carrière, événement présentés par son vieux complice de l’époque du Dorset, Tony Blackburn.

Discographie d’Al Stewart

Albums studio

1967 – Bedsitter Images
1969 – Love Chronicles
1970 – Zero She Flies
1972 – Orange
1973 – Past, Present and Future
1975 – Modern Times
1976 – Year of the Cat
1978 – Time Passages
1980 – 24 Carrots (with Shot in the Dark)
1984 – Russians & Americans
1988 – Last Days of the Century
1993 – Famous Last Words
1995 – Between the Wars (with Laurence Juber)
2000 – Down in the Cellar
2005 – A Beach Full of Shells
2008 – Sparks of Ancient Light

Album live

1981 – Live/Indian Summer
1992 – Rhymes in Rooms (avec Peter White)
2009 – Uncorked (avec Dave Nachmanoff)

Compilations

1977 – The Early Years
1985 – The Best of Al Stewart – Songs From the Radio
1991 – Chronicles… The Best of Al Stewart
1993 – To Whom it May Concern 1966–1970
1996 – Premium Gold Collection
1996 – Seemed Like a Good Idea at the Time (édition limitée de faces B ou raretés)
1998 – On the Border
2001 – Singer Songwriter
2002 – The Very Best Al Stewart Album Ever
2003 – The Essential Al Stewart
2003 – Introducing… Al Stewart – Running Man
2004 – Greatest Hits
2005 – Just Yesterday
2006 – A Piece of Yesterday – The Anthology
2006 – The Definitive Pop Collection
2017 – An Introduction To : Al Stewart

Site de référence www.alstewart.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Tomorrow


Tomorrow - MazikTomorrow est un groupe de rock, pop et freakbeat psychédélique des années 1960. Formé à Londres, c’est l’un des premiers groupes psychédéliques britanniques avec Pink Floyd et Soft Machine mais malgré les éloges et le soutien du DJ John Peel qui les a présentés dans son émission de radio « Perfumed Garden » sur BBC1 le 21 septembre 1967, le groupe n’a pas vraiment réussi à percer et n’enregistre que deux singles et un album éponyme la même année avant de splitter.

Tomorrow en bref

Le groupe débute sous le nom de Four Plus One dans un style rhythm and blues et enregistre un single passé totalement inaperçu en 1965 puis plus soul avec The In-Crowd qui enregistre les titres « Am I Glad to See You » et « Blow-Up » pour le film éponyme en 1966 dont les paroles dévoilent quasi littéralement l’intrigue du film. Les deux chansons ne sont cependant pas inutilisées car ce sont les Yardbirds qui ont été engagés dans la séquence de la boîte de nuit lors de laquelle The In Crowd devait apparaître.

Tomorrow, qui complète son line-up avec l’arrivée du guitariste Steve Howe (ex Syndicats et futur Yes) et du batteur John « Twink » Alder (ex Fairies), fait cependant une apparition dans le film Smashing Time en 1967 sous le nom de The Snarks. John « Junior » Wood, malade, est remplacé par John Pearce mais une fois de plus leur musique n’est pas utilisée pour la B.O. Celle-ci est en fait réalisée par Skip Bifferty.

En 1967, le groupe sort deux singles, dont l’un, « My White Bicycle », sera repris plus tard par le groupe de heavy rock Nazareth. Selon le batteur John « Twink » Alder, ce titre a été inspirée par les Provos hollandais, un groupe contestataire, libertaire et anarchiste d’Amsterdam qui a lancé un programme communautaire de vélos partagés avant l’heure en mettant à disposition gratuitement des bicyclettes blanches dans la ville dans le but de supprimer la circulation automobile.

Le single « Revolution » publié en septembre 1967 précède d’un an la chanson « Revolution » des Beatles. Dans son livre « White Bicycles – Making Music in the 1960s » Joe Boyd affirme que ce morceau joué par Tomorrow en concert à l’UFO Club (Ndlr : endroit dans lequel le groupe a également jammé avec Jimi Hendrix) est l’apothéose de l’underground britannique des années 1960,

Par la suite Steve Howe a rejoint le groupe de rock progressif Yes, tandis que Twink s’en est allé vers The Pretty Things pour l’enregistrement de leur fameux concept-album concept S.F. Sorrow, avant de former The Pink Fairies. John Wood quant à lui s’est lancé dans la production musicale.

Membres de Tomorrow

Steve Howe : guitare
Keith West : chant
John « Junior » Wood : basse
John « Twink » Alder : batterie

Discographie de Tomorrow

Albums studio

1968 : Tomorrow

Singles

1967 : My White Bicycle
1967 : Revolution

En tant que The In-Crowd

Singles

1965 – That’s How Strong My Love Is / Things She Says
1965 – Stop, Wait a Minute / You’re on Your Own
1965 – Why Must They Criticise / I Don’t Mind

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂