Musique à bord de la mission Apollo 11


Le 16 juillet 2019 marque le 50ème anniversaire du lancement d’Apollo 11, mission qui devait amener les premiers astronautes sur la Lune, objectif incroyable et challenge audacieux fixé par le président John F. Kennedy le 25 mai 1961, en pleine guerre froide.

Le voyage de Neil Armstrong, commandant de la mission, de Buzz Aldrin et de Michael Collins, a duré huit jours, trois heures, 18 minutes et 35 secondes… (de quoi trouver parfois un peu le temps long surtout sans musique).

L’atterrissage ou plus exactement l’alunissage du 20 juillet 1969 et le premier pas d’un homme sur la lune ont été retransmis en direct à la télé et suivi par plus de 530 millions de téléspectateurs à travers le monde (dont moi, j’avais 10 ans…) ;).

La chanson « Fly Me to the Moon » de Frank Sinatra en 1964 qui avait déjà été associé au programme spatial Apollo de la NASA fut diffusée lors de la mission précédente, Apollo 10, qui consistait à mettre la capsule en orbite autour de la lune et à tester le LEM (Lunar Excursion Module).

Lors de la mission suivante, Apollo 11, ce titre est devenu le premier morceau joué sur notre satellite naturel lorsque Buzz Aldrin qui a marché sur la surface lunaire après Neil Armonstrong,  l’a passé sur son lecteur de cassette à bord du LEM posé sur la mer de la Tranquillité.

Mais ce n’est pas la seule musique écoutée au cours de la mission Apollo 11.

Mickey Kapp, un jeune producteur hollywoodien qui travaillait pour Kapp Records, le label indépendant que son père avait fondé en 1954, était également ami de certains membres de la NASA.

Après s’être enquis de leurs goût musicaux, il avait compilé des chansons pour les trois astronautes afin d’égayer leur vol de quatre jours en direction de la lune (et autant pour le retour).

À partir d’Apollo 7, la NASA avait en effet équipé chaque astronaute d’un enregistreur à cassettes compact Sony TC-50, une sorte de proto-Walkman. Son but initial n’était pas de passer de la musique mais de permettre aux astronautes de dicter leurs notes de mission au lieu de le faire par écrit avec un stylo et du papier.

Alors que le vaisseau spatial se trouvait à environ 275.000 km de la Terre, Neil Armstrong, le commandant de bord, annonce au contrôle de vol à Houston « Voici l’un de mes vieux albums préférés enregistré il y a environ 20 ans, il s’intitule Music Out of the Moon«  et appuie sur le bouton Play de son cassettophone.

Le premier titre « Lunar Rhapsody »  enregistrée en 1947 sur le label Capitol, a été composé par Harry Revel, dirigé et arrangé par Les Baxter qui y a inclus des effets sonores spéciaux (et spatiaux) grâce à un instrument très particulier, le Thérémine, manipulé par Dr. Samuel J. Hoffman dont l’ultime enregistrement eu lieu en 1965 sur Safe as Milk de Captain Beefheart & His Magic Band. Cet instrument de musique électronique sera utilisé plus tard par les Beach Boys sur « Good Vibrations ».

 

Après que la lecture du morceau sur son lecteur de mini K7 eut envahi l’habitacle de la capsule et les oreilles des contrôleurs au sol, Houston a remercié Armstrong de l’avoir finalement… éteint !

Selon l’astronaute Michael Collins, coéquipier d’Apollo 11, lui est ses camarades de vol ont également écouté « Everyone’s Gone to the Moon » sans toutefois préciser de quelle version il s’agissait, probablement l’original de Jonathan King publié en 1965.

Sur les cassettes à bord d’Apollo 11 figuraient également :

Lunar Rhapsody a plus récemment été intégré comme bande son du film  First Man le biopic de Damien Chazelle consacré à Neil Armstrong.

Quelques semaines après leur retour sur terre, alors que l’équipage était encore confiné en quarantaine, débutait le célébrissime festival de Woodstock qui s’est déroulé du  15 au 17 août 1969…

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Tina Turner


Tina Turner - MazikTina Turner (de son vrai nom Anna Mae Bullock) est une chanteuse américaine de rock, rhythm and blues, soul, dance, pop, de psychedelic-soul, pop-rock et soft rock née le 26 novembre 1939 à Nutbush dans le Tennessee. Elle est l’artiste féminine rock la plus populaire de tous les temps surnommée l’Acid Queen ou la Reine du rock ‘n’ roll. Tina Turner a débuté sa carrière avec Ike Turner et a formé avec lui The Ike & Tina Turner Revue en 1960 avant d’entamer une carrière solo exemplaire à la fin des années 70.

Tina Turner en bref

Elle commence à chanter dans les églises dan le Tennessee puis elle part vivre à St. Louis où, en 1956, elle rencontre Ike Turner dans un cabaret. Elle l’épouse en 1958 et un an plus tard ils forment le duo Ike & Tina Turner.

Ike & Tina Turner

À la fin des années 1960 au début des années 70, le groupe Ike & Tina Turner Revue est l’une des formation soul les plus énergiques. Leur premier tube, « A Fool in Love » est  enregistré en 1961, lorsque Tina remplace « au pied levé » les chanteur initialement prévu mais qui ne s’est pas présenté au studio. Après plusieurs singles de R & B au début des années 60, dont « It’s Gonna Work Out Fine » en 1961, Ike & Tina Turner deviennent des stars majeures en Angleterre.

Leur reprise du morceau « Proud Mary » de John Fogerty (Creedence Clearwater Revival) en 1971 rencontre un grand succès.

Encensé par les sommités du rock blanc comme les Rolling Stones et Janis Joplin, Tina devient incontestablement la vedette de leurs shows, avec sa voix extrêmement puissante et rauque elle se hisse au rang des plus grandes chanteuses de soul-music.

Le duo enchaîne les tubes avec des titres comme « I Idolize You » en 1961, « It’s Gonna Work Out », « Poor Fool » en 1962 et « Tra La La La  » en 1969 et « Nutbush City Limits » en 1973.

Ike & Tina Turner Revue assure la première partie lors de la tournée des Rolling Stones en 1969 au cours de laquelle Ike adapte le son du groupe pour séduire le public rock blanc en plus de ses fans soul-R&B noirs déjà conquis.

Hélas Ike Turner devient au fil du temps un mari extrêmement irascible, jaloux du succès de sa femme et violent notamment à cause de son addiction aux stupéfiants, Tina le quitte en emmenant avec elle ses enfants en 1976. Le couple finira par divorcer en 1978.

Ike et Tina Turner seront intronisés au Rock and Roll Hall Of Fame en 1991 mais lorsque ex-femme recevra la récompense, Ike ne sera pas présent car entrain de purger une peine de prison au même moment… Pathétique.

Discographie d’Ike & Tina Turner

Albums studio

1960 – The Soul of Ike and Tina Turner
1963 – Don’t Play Me Cheap
1963 – It’s Gonna Work Out Fine
1966 – River Deep, Mountain High
1969 – Outta Season
1969 – The Hunter
1970 – Come Together
1971 – Workin’ Together
1972 – Nuff Said
1973 – Feel Good
1973 – Nutbush City Limits
1974 – The Gospel According to Ike and Tina

Albums live

1955 – Live! The Ike and Tina Turner Show
1971 – What You Hear Is What You Get: Live At Carnegie Hall
1971 – Live à l’Olympia
1973 – The World of Ike and Tina Turner

Compilations

1991 – Proud Mary: The Best of Ike and Tina Turner
1992 – Proud Mary and Other Hits
2002 – Funkier Than a Mosquito’s Tweeter
1975 – The Ike and Tina Turner Story 1960 –
1991 – The Great Rhythm & Blues Sessions

Tina Turner

Après son divorce Tina Turner entame une carrière solo à la fin des années 70.

Le bouddhisme mais également son manager Roger Davies  (Sherbet, Olivia Newton-John, Dalbello, Cher, Janet Jackson, Joe Cocker, Sade, Pink) ainsi que sa rencontre avec Martyn Ware et Ian Craig Marsh membres de B.E.F. (British Electric Foundation, formation musicale créée avant Human League qui deviendra plus tard Heaven 17) lui permettent de se sortir de cette période sombre et de renouer avec le succès dans les années 80.

Ce n’est qu’en 1983, avec la sortie d’une reprise de « Let’s Stay Together » d’Al Green, que le succès lui sourit pour ce qui deviendra l’une des plus grandes réussites musicale de la fin du XXième siècle.

Tina Turner - MazikTina Tuner sort le tube « What’s Love Got To Do With It? » qui figure parmi d’autres hits sur son 5ème album Private Dancer en 1984, produit par John Carter et enregistré avec la participation de nombreux invités dont Jeff Beck, Rupert Hine où Glenn Gregory, et des membres de Dire Straits entre autres. Le single se classe dans tous les charts internationaux et l’album se vend à plus de 20 millions d’exemplaires. Il est certifié disque de platine à sept reprises au Canada et remporte quatre Grammy Awards.

La chanson titre « Private Dancer », écrite par Mark Knopfler, est initialement enregistrée par Dire Straits.

S’en suivent deux autres albums Break Every Rule et Foreign Affair suivis chacun par des tournées mondiales à guichet fermé.

Tina Turner annonce (pour la première fois mais pas la dernière) qu’elle prend sa retraite après la tournée « Foreign Affair ».

Tina est également actrice, elle tient le rôle de l’Acid Queen dans l’opéra-rock Tommy des Who.

On la verra également plus tard dans le film Mad Max Au delà du dôme du tonnerre aux côtés de Mel Gibson film dans lequel elle chante « We Do not Need Another Hero » qui figure dans la BO.

Tina Turner participe à l’enregistrement du « We Are The World » de USA for Africa en février 1985 et 6 mois plus tard, elle se retrouve sur scène à Philadelphie en compagnie de Mick Jagger lors du Live Aid.

Le 16 janvier 1988, elle se produit à Rio de Janeiro devant plus de 180 000 personnes.

En 1991 Tina Turner  publie Simply The Best qui devient disque de platine.

En 1993 sort le biopic « What’s Love Got To Do with It » que Tina a contribué à promouvoir avec des remakes de vieux morceaux d’Ike et Tina Turner. Elle a également enregistré trois morceau inédits pour la bande-son du film parmi lesquelles « I Do not Wanna Fight ». S’en suit une nouvelle tournée américaine.

En 1994 elle s’installe à Zurich en Suisse.

Tina Turner sort de sa retraite en 1995 pour enregistrer un nouvel album après le succès de sa chanson Goldeneye du film James Bond du même nom.

Tina Turner - MazikWildest Dreams est publié en 1996 suivi bien entendu d’une autre tournée mondiale jusqu’en 1997.

En 1999, Tina Turner qui est alors âgée de 60 ans sort un nouvel opus intitulé Twenty Four Seven suivi comme il se doit d’une énième tournée mondiale et elle annonce une fois de plus que ce serait sa dernière tournée…

En 2004, sort All the Best, son deuxième plus grand succès en Europe.

En décembre 2005, Tina Turner est gratifiée du prestigieux prix Kennedy pour l’ensemble de sa carrière musicale.

Le 16 octobre 2007, Carlos Santana sort un album intitulé Ultimate Santana sur lequel Tina Turner chante « The Game of Love ».

La tournée Tina !: 50th Anniversary démarre le 1er octobre 2008 à Kansas City en soutien de l’album, Tina !: Her Greatest Hits

Tina réside actuellement en Suisse et en France avec son compagnon de longue date, Erwin Bach. Le 10 avril 2013, elle devient officiellement citoyenne suisse et le 24 octobre elle renonce volontaire à la citoyenneté américaine.

Quelle carrière, quelle force, quelle énergie et quelle joie de vivre ! Respect Madame Tuner.

Discographie de Tina Turner

Albums studio

1974 – Tina Turns the Country On!
1975 – Acid Queen
1978 – Rough
1979 – Love Explosion
1984 – Private Dancer
1986 – Break Every Rule
1989 – Foreign Affair
1999 – Twenty Four Seven

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums Live

1988 – Tina Live in Europe
1999 – Divas Live ’99
2009 – Tina Live

Produits disponibles sur Amazon.fr

B.O.F

1985 – Mad Max Beyond Thunderdome (avec Maurice Jarre et le Royal Philharmonic Orchestra)
1993 – What’s Love Got to Do with It

Compilations

1991 – Simply the Best
1994 – The Collected Recordings – Sixties to Nineties
2004 – All the Best
2008 – Tina! / The Platinum Collection
2014 – Love Songs
2018 – The Greatest Hits

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence :  www.officialtina.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂