Molly Hatchet


Molly HatchetMolly Hatchet est un groupe de Southern rock/hard rock formé à Jacksonville, en Floride en 1971 par le guitariste Dave Hlubek qui partage ses influences et son inspiration avec l’un des groupes de rock sudiste le plus connu, Lynyrd Skynyrd auquel Molly Hatchet a tout naturellement pris la place après sa tragique disparition.

Toujours actif à ce jour (mais plus avec les membres d’origine tous décédés), Molly Hatchet s’est rendu célèbre avec son tube « Flirtin ‘with Disaster » qui figure sur le deuxième album du même nom publié en 1979.

Molly Hatchet en bref

Aux côtés de Dave Hlubek, le line-up initial est constitué du chanteur Danny Joe Brown, du guitariste Duane Roland, du bassiste Banner Thomas et du batteur Bruce Crump. Les guitaristes Dave Hlubek et Steve Holland choisissent le nom du groupe après être tombé sur l’histoire d’une certaine Molly Hatchet, une sympathique prostituée qui aurait mutilé et décapité ses clients… Aurait-elle mal compris le mot « finitions » ? 😉 bref, passons…

Les pochettes de nombreux albums de Molly Hatchet sont illustrées par des œuvres d’art inspirées par l’heroic fantasy et la mythologie nordique, réalisées par des artistes tels que Frank Frazetta, Boris Vallejo et Paul R. Gregory.

Les membres d’un autre groupe sudiste, .38 Special, présentent Molly Hatchet au manager Pat Armstrong et son partenaire Alan Walden qui avait été brièvement travaillé avec Lynyrd Skynyrd en 1970.

Ronnie Van Zant qui peu de temps avant sa mort avait participé à l’écriture et diriger des répétitions devait produire le premier album de Molly Hatchet.

La maison de disque Warner Bros Records après avoir entendu les premières démos du groupe a finalement préféré signer Van Halen au lieu de Molly Hatchet. Après cette déconvenue le groupe par en tournée en Floride mais six mois plus tard la chance lui sourit puisque le label Epic Records leur propose un contrat en 1977, Tom Werman devient leur producteur.

Ce dernier qui a déjà collaboré avec des groupes hard rock tels que Cheap Trick et Ted Nugent, les incite à fusionner le boogie, le blues et le hard rock pour que le son de Molly Hatchet ce différencie d’autres groupes sudistes concurrents tels que The Outlaws ou Point Blank.

Le groupe enregistre et sort son premier album éponyme en 1978 dont la pochette représente le Death Dealer, un guerrier menaçant couvert d’une armure, équipé d’une hache, d’un bouclier et monté sur cheval de combat noir, peint par Frank Frazetta en 1973.

Molly HatchetLe deuxième opus Flirtin ‘with Disaster sort en 1979 et contient le tube titre ainsi que « Whiskey Man ». L’album qui rencontre un succès critique et commercial se classe dans les charts, il est suivi d’une tournée de promotion.

Le chanteur Danny Joe Brown quitte le groupe en 1980 pour former The Danny Joe Brown Band (avec le futur guitariste de Molly Hatchet, Bobby Ingram). Il reviendra trois ans plus tard, en attendant il est remplacé par le chanteur Jimmy Farrar.

Molly HatchetAprès la sortie des albums Beatin ‘the Odds en 1980 et Take No Prisoners en 1981, Jimmy Farrar part à son tour. Danny Joe Brown reintègre le groupe en 1982. Banner Thomas est remplacé par Riff West.

En 1983, Molly Hatchet sort No Guts… No Glory. Steve Holland est remplacé par le claviériste John Galvin.

The Deed is Done est publié en 1984.

En 1985 c’est le départ du fondateur Dave Hlubek en personne que le groupe remplace par Bobby Ingram. La même année Molly Hatchet sort le double album live Double Trouble Live.

Le groupe continue à tourner régulièrement puis en 1989 il publie l’album Lightning Strikes Twice.

En 1991 la maison de disque décide de sortir un premier Greatest Hits.

Molly HatchetDanny Joe Brown est obligé de quitter le groupe en 1996 à la suite d’un AVC, c’est Phil McCormack qui se colle au chant pour terminer l’album Devils Canyon.

À ce stade de l’histoire du groupe le line-up est constitué du chanteur Phil McCormack, des guitaristes Bobby Ingram et Bryan Bassett, du claviériste John Galvin, du bassiste Andy McKinney et du batteur Mac Crawford.

En 1998 marque la sortie de l’album Silent Reign Of Heroes. L’année suivante le Molly Hatchet part en tournée avec The Charlie Daniels Band, groupe avec lequel ils avaient déjà collaboré en 1981 à l’occasion du  Volunteer Jam VII à Nashville (traditionnel concert annuel de cette formation depuis 1974).

L’album The Kingdom Of XII sort en Europe en 2000 suivi d’une tournée de soutien. Il n’est publié aux États-Unis qu’en 2001.

Molly HatchetS’en suivent deux albums Locked and Loaded en 2003 et Warriors of the Rainbow Bridge en 2005. En janvier de cette même année Bobby Ingram convainc Dave Hlubek de rejoindre Molly Hatchet, il est donc à ce moment là le seul membre du groupe d’origine.

Avant son décès survenu le 10 mars 2005, Danny Joe Brown très diminué par la maladie est monté une dernière fois sur scène lors du concert en son honneur Jammin ‘for DJB en 1998 au cours duquel avec l’aide de ses amis, il a terminé le spectacle sur le morceau « Flirtin’ with Disaster « 

Le lundi 19 juin 2006, le guitariste fondateur Duane Roland est décédé à St. Augustine, en Floride, à l’âge de 53 ans. Il jouait avec le groupe Gator Country, composé d’anciens membres de Molly Hatchet en mai 2006.

Bruce Crump qui a été le premier batteur de 1976 à 1983 puis de 1984 à 1991 a également été membre du groupe canadien Streetheart au début des années 1980 et a rejoint plusieurs de ses anciens camarades de Molly Hatchet dans le groupe Gator Country au milieu des années 2000. À sa mort, Crump jouait dans le groupe White Rhino et dans la reformation de China Sky.

Le bassiste Banner Thomas est mort des suites d’une pneumonie, à 63 ans, le 10 avril 2017.

Dave Hlubek est décédé d’une crise cardiaque le 3 septembre 2017, à l’âge de 66 ans.

Il ne reste aujourd’hui plus aucun membre d’origine de Molly Hatchet mais le groupe continue d’exister et de tourner… même si le dernier album studio en date Regrinding the Axes est sorti en 2012.

Membres actuels de Molly Hatchet

Bobby Ingram – guitares (lead, slide et acoustique) et chœurs
Phil McCormack – chant, harmonica
John Galvin – piano, claviers et chœurs
Tim Lindsey – basse et chœurs
Shawn Beamer – batterie

Anciens membres

Dave Hlubek – guitare, chœurs
Steve Holland – guitare
Duane Roland – guitare
Bruce Crump – batterie
Banner Thomas – basse
Danny Joe Brown – chant
Melvin Powell – claviers
Jimmy Farrar – chant
Riff West – basse
B.B. Borden – batterie

Discographie de Molly Hatchet

Albums studio

1978 – Molly Hatchet
1979 – Flirtin’ with Disaster
1980 – Beatin’ the Odds
1981 – Take No Prisoners
1983 – No Guts…No Glory
1984 – The Deed Is Done
1989 – Lightning Strikes Twice
1996 – Devil’s Canyon
1998 – Silent Reign of Heroes
2000 – Kingdom of XII
2005 – Warriors of the Rainbow Bridge
2008 – Southern Rock Masters
2010 – Justice
2012 – Regrinding the Axes

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums live

1981 – Molly Hatchet Live E/P/A Series
1985 – Double Trouble Live
2000 – Live at the Agora Ballroom Atlanta Georgia 1979
2003 – Locked and Loaded
2003 – Greatest Hits Live
2007 – Flirtin’ with Disaster Live
2013 – Live At Rockpalast 1996

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1990 – Greatest Hits
1995 – Cut to the Bone
1996 – Revisited
1998 – Super Hits
2003 – The Essential Molly Hatchet
2003 – 25th Anniversary: Best of Re-Recorded
2011 – Greatest Hits II

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.mollyhatchet.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Birth Control


Birth Control - MazikBirth Control est un groupe allemand de hard-rock-progressif formé à Berlin en 1968 qui se forge une belle réputation en Europe au cours des années 1970 et dont le son teinté quasi systématiquement d’orgue dans ses morceaux fait souvent penser à Deep Purple.

Catalogué un peu rapidement (et par facilité) comme groupe comme de « Krautrock », au grand dam de ses membres qui se considèrent plutôt comme une groupe hard-rock ou de rock classique, ce terme leur convient cependant s’il se réfère uniquement à une époque et non à un style musical à proprement parler…

Birth Control en bref

Issu de la fusion de deux groupes The Earls et The Gents, à ses débuts le groupe constitué de Bernd Koschmidder (basse), Reinhold Sobotta (orgue), Rolf Gurra (saxophone, chant), Fritz Groeger (chant), Klaus Orso (guitare), Reiner Borchert (guitare) et Hugo Egon Balder (percussions) joue principalement des compositions instrumentales hybrides fusionnant rock et jazz.

Après avoir signé sur le label  Metronome, Birth Control enregistre son premier album éponyme emprunt d’un humour sarcastique et provocateur tant par le nom du groupe, choisi en réaction à la réprobation du pape Paul VI concernant la « pilule », que par ses pochettes d’albums, le premier album de 1970 étant carrément illustré par une plaquette pilule contraceptive.

Le deuxième album Operation, produit par le  label Ohr qui s’est spécialisé dans la promotion de la scène rock underground allemande, bénéficie d’un meilleur son, mélange de heavy rock et d’arrangements subtils de jazz. Celui-ci rencontre un grand succès tant critique de commercial. Sa pochette représente une arachnide géante entrain de dévorer des bébés… (Ach hümour chermanique !)  😉

En 1972, Birth Control sort l’excellent Hoodoo Man qui contient Gamma Ray, un morceau de dix minutes caractéristique du prog-rock pour ne pas dire du style krautrock.

Après plusieurs changements de line-up le quintet enregistre Rebirth, un album de hard rock progressif qui sort en 1973 avec une pochette rouge sobre, sans provocation portant uniquement le nom du groupe et le titre…

En juin 1974, Birth Control publie son premier album live, intitulé simplement Live sur la pochette duquel les membres du groupe jouent aux gangsters…

Backdoor Possibilities de 1976 est un album plus jazz-rock qui ne connait pas le succès espéré.

Un an plus tard sort Increase qui marque un retour aux sources plus hard-rock.

Après deux derniers albums assez médiocres Count On Dracula en 1980 et Deal Done at Night en 1981, Birth Control se sépare et connait un passage à vide d’une vingtaine d’année mais le groupe renaît en 1993 et publie des albums comme Jungle Life ou Two Worlds.

Du line-up original il ne reste cependant que Bernd « Nossi » Noske le batteur, chanteur et leader du groupe. Bruno Frenzel le guitariste-compositeur est décédé le 21 septembre 1983.

Autour de Bernd Noske, Birth Control est alors constitué du bassiste Hannes Vesper, du claviériste Sascha Kuhn et du guitariste Martin Ettrich. Le groupe continue de tourner en Europe et sort régulièrement de nouveaux albums. L’une des particularité de cette formation c’est que leur batteur est également le chanteur principal (comme The Eagles), configuration assez rare pour être signalée.

Les anciens membres du groupe comme Peter Föller (basse, chant) et Zeus B. Held (claviers) font des apparitions spéciales lors des concerts de Birth Control.

En 2008 le groupe participe au festival Sweden Rock.

En 2013 Birth Control sort un double CD Two eggs – Two Concerts comprenant deux live épiques enregistrés à Korback en 1977 et à Hamburg en 1983. Les bandes originales sont  remasterisées et permettent de redécouvrir des tubes comme « Gamma Ray » et « The Work Is Done ». Sa pochette renoue avec l’esprit provocateur du groupe puisqu’elle représente une poule en train de cuire des œufs (ses propres œufs ?)…

Bernd Noske meurt le 18 février 2014 ce qui met un terme provisoire à l’aventure puisque le 5 janvier 2016 Peter Föller (chant) et Manfred von Bohr (batterie) reprennent le flambeau. Le dernier album en date de Birth Control, Here and Now, est sorti le 4 mars 2016.

Membres actuels de Birth Control

Hannes « Cyborg Haines » Vesper – basse, chant
Manfred « Manni » von Bohr – batterie
Martin « Ludi » Ettrich – guitare, chant, talk box
Peter Engelhardt – guitare
Peter Föller – chant
Sascha « Sosho » Kühn – claviers

Anciens membres

Bernd Koschmidder – basse
Bernd Noske – chant, batterie, percussions
Bernd « Zeus » Held – orgue/piano
Bruno Frenzel – guitare
Dirk Steffens – guitare
Fritz Gröger – chant
Hartmut Scheulgens – orgue
Horst Stachelhaus – guitare
Hugo Egon Balder – batterie
Jörg Becker – claviers
Jürgen Goldschmidt – basse
Klaus Orso – guitare
Manfred « Manni » von Bohr – batterie
Peter Föller – chant
Reiner Borchert – guitare
Reinhold Sobotta – orgue
Rolf Gurra – saxophone/chant
Rolf « Rocco » Klein – guitare
Wolfgang Neuser – basse
Wolfgang Neuser – orgue
Xaver Fischer – claviers

Discographie de Birth Control

Albums studio

1970 – Birthcontrol
1971 – Operation
1972 – Hoodoo Man
1973 – Rebirth
1975 – Plastic People
1976 – Backdoor Possibilities
1977 – Increase
1978 – Titanic
1980 – Count On Dracula
1980 – Deal Done at Night
1982 – Bang!
1995 – Two Worlds
1996 – Jungle Life
1996 – Getting There
2003 – Alsatian
2009 – We are Family
2016 – Here and Now

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums live

1974 – Live
1979 – Live ’79
1993 – Two Eggs – Two Concerts
1994 – Condominium
2000 – Live Abortion
2000 – Live in Lachendorf
2004 – Live in Fulda
2005 – 35th Anniversary – Live at Rockpalast

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1972 – Believe In the Pill
1977 – The Best of
1978 – Rock On Brain
1978 – The Best of Vol. 2
1990 – The Very Best of
1996 – Definitive Collection

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.birth-control.de

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂