Golden Earring




Golden Earring Golden Earring est un groupe de rock néerlandais (Nederbeat), fondé en 1961 à La Haye initialement sous le nom de The Golden Earrings par George Kooymans (basse), Barry Hay (voix, guitare, flûte, saxophone) et Cesar Zuiderwijk (batterie et percussion). Autour des fondateurs et véritables piliers du groupe depuis 1970 d’autres musiciens se sont greffés au trio au fil du temps.

Le mouvement Nederbeat (ou Nederbiet) c’est l’éclosion du rock néerlandais au milieu des sixties influencé par les groupes anglais comme The Beatles ou The Rolling Stones. C’est l’équivalent néerlandais du Garage-Rock américain ou du Freakbeat britanique.

Le groupe est mondialement connus pour son tube  Radar Love sorti initialement sur l’album Moontan en 1973 qui a été repris par plus de 300 autres artistes et groupes comme U2, R.E.M., Blue Man Group, Gruppo Sportivo (un autre groupe batave) et Def Leppard…. pour n’en citer que quelques-uns.

Pour l’anecdote l’acteur américain (mais aussi chanteur) Bruce Willis joue ce titre accompagné de trois membres de Golden Earring à l’ouverture du restaurant Planet Hollywood d’Amsterdam le 13 octobre 1996…

Par la suite Golden Earring publie le succès Twilight Zone en 1982 et enfin When the Lady Smiles publié en 1984.

Au cours des années, le groupe publie 25 albums studio contenant pas moins d’une trentaine de titre classés dans le top 10 des charts NL.

Le dernier album studio de Golden Earring Tits ‘n Ass, enregistré à Londres pendant l’été 2011 est publié en mai 2012.

L’album contient le single Still Got the Keys to My First Cadillac.

Golden Earring qui est l’un des plus anciens groupe de la scène rock encore actif tourne toujours essentiellement sur ses terres, en Hollande et au Benelux mais aussi en Allemagne, toujours bon public, ainsi qu’en Suisse ou il donne une centaine de concerts par an.

Line-up de Golden Earring

Rinus Gerritsen – basse, claviers, guitare, harmonica
George Kooymans – guitare, chant
Barry Hay – chant, guitare, flûte, saxophone
Cesar Zuiderwijk – batterie, percussions

Discographie de Golden Earring

1965 Just Earrings
1967 Winter-Harvest
1968 Greatest Hits (Compilation)
1968 Miracle Mirror
1969 Eight Miles High
1969 On the Double
1970 Golden Earring
1970 The Best of Golden Earring (Compilation)
1971 Seven Tears
1972 Together (nl)
1973 Hearing Earring (Compilation)
1973 Moontan
1975 Switch
1976 Contraband
1976 Golden Earring (Compilation)
1976 To the Hilt
1977 Golden Earring Live (live, deux 33 tours)
1977 Story (Compilation)
1978 Grab It for a Second
1979 No Promises…No Debts
1980 Prisoner of the Night
1981 2nd Live (live 2lp)
1981 Greatest Hits, Vol. 3 (Compilation)
1982 Cut
1984 N.E.W.S.
1984 Something Heavy Going Down (live)
1986 The Hole
1988 The Very Best, Vol. 1 (Compilation)
1988 The Very Best, Vol. 2 (Compilation)
1989 Keeper of the Flame
1989 The Continuing Story of Radar Love (Compilation)
1991 Bloody Buccaneers
1992 Radar Love (Compilation)
1992 The Naked Truth (en) (unplugged)
1994 Best of Golden Earring (Compilation)
1994 Face It (partially unplugged)
1995 Love Sweat (covers)
1997 Naked II (unplugged)
1998 70s & 80s, Vol. 35 (Compilation)
1998 The Complete Naked Truth (Compilation)
1999 Paradise in Distress
2000 Greatest Hits (Compilation)
2000 Last Blast of the Century (live)
2001 Devil Made Us Do It: 35 Years (Compilation)
2002 Bloody Buccaneers/Face It (Compilation)
2002 Singles 1965-1967 (Compilation)
2003 3 Originals (Compilation)
2003 Millbrook U.S.A.
2005 Naked III, Live at the Panama (unplugged live)
2006 Live in Ahoy
2012 Tits ‘n Ass

Rammstein




Rammstein : Liebe ist für Alle DaRammstein est un groupe de Rock Metal industriel allemand, formée en 1994 à Berlin et tout au long de son existence, la line-up de Rammstein est restée inchangée jusqu’à présent : Till Lindemann au chant, Richard Z. Kruspe et Paul H. Landers aux guitares, Oliver « Ollie » Riedel à la basse, Christoph « Doom » Schneider à la batterie et Christian « Flake » Lorenz aux claviers.

Histoire de Rammstein

Le guitariste Richard Z. Kruspe originaire d’Allemagne de l’Est s’est enfuit vers Berlin-Ouest en 1989 et a commencé à jouer dans un groupe nommé Orgasm Death Gimmicks fortement influencé par le rock américain en particulier par les frasques scéniques du groupe Kiss.

Après la chute du Mur de Berlin, il est retourné à Schwerin où Till Lindemann était batteur dans un groupe joliment nommé First Arsch (mélange d’anglais et d’allemand que l’on pourrait traduire « premier cul » ).

Kruspe, Riedel et Schneider qui se connaissent et sont colocataires commencent à travailler ensemble sur un nouveau projet de groupe dès 1994, car la musique qu’il faisaient avant ne leur convenant pas totalement… Ayant entendu chanter Till Lindemann, Kruspe le persuade de se joindre à eux pour leur nouveau groupe nommé initialement Rammstein-Flugschau (Spectacle aérien de Ramstein) en référence au crash de trois appareils de la patrouille nationale italienne des Frecce Tricolori lors d’un meeting aérien le 28 août 1988.

Le guitariste Paul H. Landers a déclaré que l’orthographe de Ramstein avec le « m » supplémentaire était une erreur mais une fois devenus célèbres les membres du groupe ont démenti le lien avec la catastrophe aérienne affirmant que le « m » supplémentaire dans le nom du groupe « Ramm Stein » donnerait la traduction littérale « Pierre Apaisante »… mouais ! 🤔

Ce qui est sûr en revanche, c’est que le groupe a contribué à créer un nouveau sous-genre du Hard-Rock et du Heavy-Metal outre-Rhin : la Neue Deutsche Härte  ou NDH (que l’on peut traduire littéralement en « Nouvelle Dureté Allemande, c.a.d. « Nouveau Hard Allemand » ») duquel Rammstein est devenu le fer le lance, en tous cas le plus célèbre, suivi par des groupes comme Oomph!, Stahlhammer, Samsas Traum, Schweisser ou Megaherz.

La plupart des chansons de Rammstein sont en allemand mais certaines sont tout ou partie dans d’autres langues comme l’anglais, l’espagnol, le français et même le russe. Oliver Riedel a déclaré que « la langue allemande convient parfaitement au Heavy-Metal. Le français est plutôt la langue de l’amour mais l’allemand est la langue de la colère…« , dans une interview à Ultimate Guitar, Till Lindemann a affirmé que « Rammstein n’écrirait jamais une chanson entièrement en anglais…« 

Les paroles des chansons de Rammstein interprétées et incarnées par Till Lindemann, sont un élément essentiel de leur musique. Parmi celles considérés comme controversés, Rammstein se réfère à la littérature allemande classique comme les célèbres poèmes de Johann Wolfgang von Goethe Der Erlkönig (1778) pour « Dalai Lama » et Das Heidenröslein (1771) pour « Rosenrot ».  En lisant les textes de leurs chansons, personnellement je trouve qu’elles sont bien écrites et ne sont pas dénuées d’une certaine poésie, c’est vrai qu’en lisant « Buck dich, dein gesicht interessiert mich nicht » (penche toi, ton visage ne m’intéresse pas) on peut être perplexe, je comprends… 😉

Plusieurs de leurs chansons évoquent des sujets polémiques ou sensibles tels que la sexualité en général (sadomasochisme, homosexualité, intersexualité, inceste, pédophilie, nécrophilie…) mais aussi l’anthropophagie, la pyromanie, la religion et la violence sous toutes ses formes.

Certains morceaux sont directement inspirés par des faits-divers réels comme par exemple « Rammstein » (catastrophe aérienne de Ramstein déjà évoqué pour le nom du groupe), « Mein Teil » (l’affaire Armin Meiwes), « Wiener Blut » (l’affaire Fritzl ) et « Donaukinder » (la catastrophe de Baia Mare) cependant, contrairement à ce qui m’a déjà été affirmé par des personnes qui ne connaissent pas, ou mal, Rammstein, en aucun cas ce groupe ne fait l’apologie du IIIème Reich, il faut que ce soit dit une fois pour toutes !

Les concerts de Rammstein font appel à une mise en scène extrêmement soignée et spectaculaire incluant force feux d’artifices et projections de flammes, de mousse, etc… le tout dans un décor post-industriel. Il y a même des moments totalement désopilants lorsque le chanteur enfourche un canon géant et arrose la foule ou lorsqu’il « martyrise » le pauvre Flake comme à son habitude… Ce dernier étant d’ailleurs souvent entrain de courir sur un tapis de course comme une souris dans sa roue.

Depuis sa formation en 1994, le groupe Rammstein n’a pas connu de changement d’effectif et Richard Kruspe a déclaré lors d’une interview à Revolver Magazine « que c’est parce que le groupe respecte et accepte que ses membres fassent une pause soit pour des raisons personnelles ou familiales, soit pour se concentrer sur un projet parallèle personnel… ils se respectent mutuellement« .

Rammstein suit son propre rythme et ne s’impose pas de sortir un album tous les deux ans… C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles le groupe fait preuve d’une telle longévité.

Les membres du groupe se consacrent à des projets annexes pendant l’inactivité de Rammstein. Kruspe joue dans le groupe Emigrate et Till Lindemann poursuit son projet Lindemann débuté en 2015.

Discographie de Rammstein

1995 – Herzeleid
1997 – Sehnsucht
2001 – Mutter
2004 – Reise, Reise
2005 – Rosenrot
2009 – Liebe ist für alle da

sites de référence
www.rammstein.de
www.rammsteinworld.com