Infused Elements


Infused Elements - 2019 - Insulaire - MazikInfused Elements est un trio fondé en 2017 à Montréal (Québec) qui fusionne le jazz, le rock, le reggae et la musique caribéenne.

Composé de deux guadeloupéens et d’un québécois le groupe puise son inspiration de ses différentes origines et influences musicales, fusion de jazz et d’autres éléments d’où la pertinence de son nom.

Infused Elements en bref

Infused Elements - MazikLes trois musiciens sont issu du même univers musical mais très ouvert aux différents genres musicaux et ils aiment toucher un peu à tout. Ils se définissent eux-mêmes comme de véritables caméléons.

C’est pourquoi le style Jazz-Fusion est celui qui les définit le mieux surtout pour la liberté que cela leur apporte.

En décembre 2018, Infused Elements publie son premier album intitulé Insulaire.

Le combo

Robert Rioux Calogero (guitare) est un autodidacte qui a débuté la musique à 11 ans en pratiquant du piano classique avant de choisir la guitare pour instrument principal à l’âge de 14 ans. Il à étudié la guitare jazz avec Yves Nadeau et Greg Amirault . Il est à son tour aujourd’hui lui aussi enseignant de guitare. Robert à eut l’opportunité de se produire sur de nombreuses scènes montréalaise tel que le Festival de Jazz de Montréal. Il s’inspire beaucoup de ses idoles comme Allan Holdsworth, John McLaughlin, John Scofield, Mike Stern, John Coltrane entre autres et prête une estime particulière pour Yves Nadeau, Fabiano & Christian Malette qu’il considère comme ses mentors. Robert Rioux Calogero déclare « Ce trio est un projet où nous pouvons créer sans complexe. On veut apporter quelques chose à la musique et aussi grandir musicalement.« 

Todd-Art Rivens (basse) est le fils d’un musicien ayant fait carrière comme bassiste et aujourd’hui ingénieur du son. C’est dans ce monde qu’il a grandi et de lui qu’il tient cette passion pour la musique. Dans sa jeunesse Todd-Art s’est essayé à plusieurs instruments comme le piano ou la batterie avant de choisir par atavisme le même instrument que son père. Il a passé trois ans au Lycée Carnot 971 aux cotés de Daniel Reimonenq avec lequel il a eu ses premiers cours de basse. Aujourd’hui Todd-Art ses études à l’Université de Montréal en Musique Jazz Enrichi où il eut la chance d’étudier avec Fréderic Alarie & Alain Caron. Jaco Pastorius et Bona Pinder Yayumayalolo (alias Richard Bona) sont les bassistes qui l’inspirent le plus en terme de son et de technique. Todd-Art Rivens affirme que « Infused Elements est un projet qui me tient particulièrement à cœur. Ces musiciens sont aussi mes amis, c’est que du bonheur de jouer et composer avec eux ! « .

Nicolas Judith (batterie) est grandi dans la musique grâce à ses parents. Il a commencé par le Ka (ou Gwo Ka, tambour traditionnel de Guadeloupe) puis le violon pour enfin choisir la batterie comment unique instrument dès l’âge de six ans. Il a lui aussi étudié à l’Académie de Musique de Guadeloupe « La Clé des Arts Henri Salvador » avec Pierre Valier, Guy Herbert et aussi Daniel Reimonenq avec qui il a pu enrichir ses connaissances et étudier la musique sous différents aspects. Avec Marie-Noël et Daniel Reimonenq Il fonde plusieurs groupes ou les couleurs et les différents grooves des Caraïbes qui ont bercé son enfance se retrouvent dans son jeu rythmique. Nicolas dit avoir beaucoup grandit musicalement grâce aux échanges et rencontres qu’il eut la chance de faire dans ce milieu. Ses principales influences viennent de Dave Weckl et Simon Phillips. Nicolas Judith déclare que « Infused Elements est projet avec beaucoup de challenges que j’affectionne particulièrement. Mélanger, fusionner ou plutôt (infuser) plusieurs styles musicaux du monde afin de faire voyager le public est ce qui est le plus intéressant. C’est avant tout un projet en famille« .

Ce premier opus du trio Infused Elements est très agréable, intéressant et prometteur. Gageons qu’il sera suivi par plusieurs autres albums de qualité en tous cas, nous l’espérons… :-).

Discographie d’Infused Elements

2018 – Insulaire

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Sniff’n’ the Tears


Sniff'n' the Tears - MazikSniff’n’ the Tears est un groupe de rock britannique formé à Londres qui s’est rendu célèbre grâce à son tube « Driver’s Seat » de 1979, utilisé en 1997 dans le film de Paul Thomas Anderson :  Boogie Nights. Le line-up du groupe a connu de nombreux changement au fil des ans, le membre constant depuis l’origine du groupe en 1977 est le chanteur et auteur-compositeur Paul Roberts, également peintre de renom, est l’auteur de toutes les pochettes des albums du groupe (ne pas confondre avec son homonyme membre des Stranglers à partir de 1992).

Sniff’n’ the Tears en bref

Après avoir tenté une première mouture de Sniff’n’ The Tears en Angleterre en 1973, sans succès et surtout sans pouvoir décrocher un contrat, Paul Roberts décide de dissoudre le groupe et de s’installer en France.

Quelques années plus tard, Luigi Salvoni, le batteur du groupe Moon,  ré-écoute des démos que Paul Roberts et lui-même avaient enregistrées en 1975 pour une maison de disques française. Décelant un certain potentiel, il contacte son ami Paul pour l’encourager à se rapprocher Chiswick Records afin de tenter de signer avec ce label.

En 1977 Sniff’n’ The Tears est constitué de six musiciens, Paul Roberts (chant, guitare acoustique), Loz Netto (guitares), Mick Dyche (guitares), Chris Birkin (basse), Alan Fealdman (clavier) et Luigi Salvoni (batterie et percussion). Ce line-up enregistre le premier album du groupe, Fickle Heart, produit par Salvoni. Bien qu’enregistré en 1978, l’album est resté inédit pendant plus d’un an car Chiswick Records était à l’époque en train de changer son circuit de distribution.

Ce premier album sur lequel figure « Driver’s Seat » sera suivi de trois autres : The Game’s Up en 1980, Love/Action en 1981 et Ride Blue Divide en 1982. Tous les trois sur le label Chiswick Records.

Leur plus grand tube « Driver’s Seat fait un carton dans tous les pays à l’exception du Royaume-Uni, à cause de pseudo problème de pressage chez EMI.

Sniff’n’ The Tears splitte peu de temps après la sortie de l’album.  Birkin, Fealdman et Salvoni quittent le groupe pour se consacrer à d’autres projets. Chris Birkin quitte la musique et devient  prof de math.

Le bassiste Nick South devient membre permanent du groupe et en tournées Sniff’n’ The Tears est complété par le batteur Paul Robinson et le claviériste Miffy Smith qui avait joué le solo Moog sur « Driver’s Seat » en tant que guest.

Sniff'n' the Tears - MazikPour le deuxième album du groupe, The Game’s Up sorti en 1980, le groupe se compose de Roberts, Netto, Dyche, South et du nouveau claviériste Mike Taylor. A cette époque, le groupe n’a plus de batteur attitré, ce sont plusieurs batteurs de session différents qui se sont succédé sur le tabouret… Aucun véritable tube n’a émergé de cet opus. Netto quitte le groupe pour se lancer dans une carrière solo, suivi par Dyche.

Sniff'n' the Tears - MazikRoberts devient ainsi le seul rescapé de la formation initiale et décide de poursuivre l’aventure en recrutant Les Davidson à la guitariste et Jamie Lane à la batterie. Ce combo de cinq musiciens (Roberts, Davidson, Lane, South et Taylor) enregistre deux albums : Love/Action en 1981 et Ride Blue Divide en 1982.

Hélas, une fois de plus aucun succès à la hauteur des attentes ne se fait pas jour sur ces albums. Cette fois, lâché par le label Chiswick Records, le groupe se sépare en 1983.

Sniff'n' the Tears - MazikPaul Roberts sort trois albums solo pour Sonet Records : City Without Walls en 1985, Kettle Drum Blues en 1987 et Slowdown en 1992.

Après une décennie d’inactivité, Sniff’n’ The Tears refait surface en 1992 de manière inattendue, après que « Driver’s Seat » ait été utilisé dans un spot de pub en Europe. Cet enregistrement vieux de 13 ans est soudainement propulsé au sommet des charts néerlandais en particulier à la mi-91.

Paul Roberts profite de cette aubaine pour constituer un nouveau line-up de Sniff’n’ the Tears avec de nouvelles recrues comme Jeremy Meek à la basse (ex Live Wire), Steve Jackson à la batterie et Andy Giddings aux claviers et d’emmener tout ce petit monde en tournée aux Pays-Bas et en Allemagne.

Sniff'n' the Tears - MazikDans la foulée ils enregistrent un nouvel album studio en 1992 intitulé No Damage Done, le premier album de Sniff’n’ the Tears depuis plus de dix ans.

« Driver’s Seat » est également mis à l’honneur sur la bande originale du film Boogie Nights en 1997 et rencontre une fois de plus résurgence de popularité, bien que la plupart des radios diffusent alors la réédition de 1991 et non la version originale. Ce morceau apparaît également dans The Walking Dead Saison 2 Episode 10 « 18 Miles Out ».

Sniff'n' the Tears - MazikL’album suivant, Underground, qui sort en 2001, est surtout le travail de Paul Roberts, lequel chante et joue presque de tous les instruments (guitares, mandoline, harmonica, claviers, basse et batterie). Le guitariste Les Davidson, membre de longue date du groupe, participe toutefois aussi à l’enregistrement de l’album avec Robin Langridge, un nouveau membre,  sur la plupart des lignes de claviers.

Sniff'n' the Tears - MazikAprès une deuxième longue période de vaches maigres, le groupe sort son septième album, Downstream, en février 2011. Le line-up de Sniff’n’ the Tears pour cet album est constitué de Paul Roberts (chant, guitares, basse, clavier), Les Davidson (guitares), Robin Langridge (claviers), Nick South (un ancien membre à la basse) et un nouveau en la personne de Richard Marcangelo (batterie) qui participé comme musicien de session à l’album The Game’s Up. La bassiste Jennifer Maidman, présente sur les deux albums solo de Paul Roberts, a également contribué à plusieurs titres.

Sniff'n' the Tears - MazikAprès un accident en 2012 et plusieurs mois de convalescence, Paul Roberts se met à écrire des chansons sur des maquettes que lui fait parvenir le claviériste Robin Langridge. Le huitième album qui sort en 2017, Random Elements, est enregistré pendant quatre ans avec Robin Langridge et le guitariste Les Davidson accompagnés d’anciens membres de Sniff’n’ The Tears, le bassiste Nick South et le batteur Paul Robinson.

Membres de Sniff’n’ the Tears

Paul Roberts : chant, guitare, basse, mandoline, claviers
Les Davidson : guitares, chœurs
Loz Netto : guitares
Chris Birkin : basse
Mick Dyche : guitares
Rick Fenn : guitares
Nick South : basse
Jeremy Meek : basse
Jennifer Maidman : basse
Luigi Salvoni : batterie
Paul Robinson : batterie
Jamie Lane : batterie
Steve Jackson : batterie
Richard Marcangelo : batterie
Alan Fealdman : claviers
Keith Miller : synthétiseurs
Mike Taylor : claviers
Miffy Smith : claviers & synthétiseurs
Andy Giddings : claviers
Robin Langridge : claviers
Noel McCalla : chœurs

Discographie de Sniff’n’ the Tears

Albums studio

1979 – Fickle Heart
1980 – The Game’s Up
1981 – Love/Action
1982 – Ride Blue Divide
1992 – No Damage Done
2002 – Underground
2011 – Downstream
2017 – Random Elements

Compilation

1991 – A Best Of Sniff ‘n’ the Tears

Site de référence : www.sniffnthetears.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂