Tina Turner


Tina Turner - MazikTina Turner (de son vrai nom Anna Mae Bullock) est une chanteuse américaine de rock, rhythm and blues, soul, dance, pop, de psychedelic-soul, pop-rock et soft rock née le 26 novembre 1939 à Nutbush dans le Tennessee. Elle est l’artiste féminine rock la plus populaire de tous les temps surnommée l’Acid Queen ou la Reine du rock ‘n’ roll. Tina Turner a débuté sa carrière avec Ike Turner et a formé avec lui The Ike & Tina Turner Revue en 1960 avant d’entamer une carrière solo exemplaire à la fin des années 70.

Tina Turner en bref

Elle commence à chanter dans les églises dan le Tennessee puis elle part vivre à St. Louis où, en 1956, elle rencontre Ike Turner dans un cabaret. Elle l’épouse en 1958 et un an plus tard ils forment le duo Ike & Tina Turner.

Ike & Tina Turner

À la fin des années 1960 au début des années 70, le groupe Ike & Tina Turner Revue est l’une des formation soul les plus énergiques. Leur premier tube, « A Fool in Love » est  enregistré en 1961, lorsque Tina remplace « au pied levé » les chanteur initialement prévu mais qui ne s’est pas présenté au studio. Après plusieurs singles de R & B au début des années 60, dont « It’s Gonna Work Out Fine » en 1961, Ike & Tina Turner deviennent des stars majeures en Angleterre.

Leur reprise du morceau « Proud Mary » de John Fogerty (Creedence Clearwater Revival) en 1971 rencontre un grand succès.

Encensé par les sommités du rock blanc comme les Rolling Stones et Janis Joplin, Tina devient incontestablement la vedette de leurs shows, avec sa voix extrêmement puissante et rauque elle se hisse au rang des plus grandes chanteuses de soul-music.

Le duo enchaîne les tubes avec des titres comme « I Idolize You » en 1961, « It’s Gonna Work Out », « Poor Fool » en 1962 et « Tra La La La  » en 1969 et « Nutbush City Limits » en 1973.

Ike & Tina Turner Revue assure la première partie lors de la tournée des Rolling Stones en 1969 au cours de laquelle Ike adapte le son du groupe pour séduire le public rock blanc en plus de ses fans soul-R&B noirs déjà conquis.

Hélas Ike Turner devient au fil du temps un mari extrêmement irascible, jaloux du succès de sa femme et violent notamment à cause de son addiction aux stupéfiants, Tina le quitte en emmenant avec elle ses enfants en 1976. Le couple finira par divorcer en 1978.

Ike et Tina Turner seront intronisés au Rock and Roll Hall Of Fame en 1991 mais lorsque ex-femme recevra la récompense, Ike ne sera pas présent car entrain de purger une peine de prison au même moment… Pathétique.

Discographie d’Ike & Tina Turner

Albums studio

1960 – The Soul of Ike and Tina Turner
1963 – Don’t Play Me Cheap
1963 – It’s Gonna Work Out Fine
1966 – River Deep, Mountain High
1969 – Outta Season
1969 – The Hunter
1970 – Come Together
1971 – Workin’ Together
1972 – Nuff Said
1973 – Feel Good
1973 – Nutbush City Limits
1974 – The Gospel According to Ike and Tina

Albums live

1955 – Live! The Ike and Tina Turner Show
1971 – What You Hear Is What You Get: Live At Carnegie Hall
1971 – Live à l’Olympia
1973 – The World of Ike and Tina Turner

Compilations

1991 – Proud Mary: The Best of Ike and Tina Turner
1992 – Proud Mary and Other Hits
2002 – Funkier Than a Mosquito’s Tweeter
1975 – The Ike and Tina Turner Story 1960 –
1991 – The Great Rhythm & Blues Sessions

Tina Turner

Après son divorce Tina Turner entame une carrière solo à la fin des années 70.

Le bouddhisme mais également son manager Roger Davies  (Sherbet, Olivia Newton-John, Dalbello, Cher, Janet Jackson, Joe Cocker, Sade, Pink) ainsi que sa rencontre avec Martyn Ware et Ian Craig Marsh membres de B.E.F. (British Electric Foundation, formation musicale créée avant Human League qui deviendra plus tard Heaven 17) lui permettent de se sortir de cette période sombre et de renouer avec le succès dans les années 80.

Ce n’est qu’en 1983, avec la sortie d’une reprise de « Let’s Stay Together » d’Al Green, que le succès lui sourit pour ce qui deviendra l’une des plus grandes réussites musicale de la fin du XXième siècle.

Tina Turner - MazikTina Tuner sort le tube « What’s Love Got To Do With It? » qui figure parmi d’autres hits sur son 5ème album Private Dancer en 1984, produit par John Carter et enregistré avec la participation de nombreux invités dont Jeff Beck, Rupert Hine où Glenn Gregory, et des membres de Dire Straits entre autres. Le single se classe dans tous les charts internationaux et l’album se vend à plus de 20 millions d’exemplaires. Il est certifié disque de platine à sept reprises au Canada et remporte quatre Grammy Awards.

La chanson titre « Private Dancer », écrite par Mark Knopfler, est initialement enregistrée par Dire Straits.

S’en suivent deux autres albums Break Every Rule et Foreign Affair suivis chacun par des tournées mondiales à guichet fermé.

Tina Turner annonce (pour la première fois mais pas la dernière) qu’elle prend sa retraite après la tournée « Foreign Affair ».

Tina est également actrice, elle tient le rôle de l’Acid Queen dans l’opéra-rock Tommy des Who.

On la verra également plus tard dans le film Mad Max Au delà du dôme du tonnerre aux côtés de Mel Gibson film dans lequel elle chante « We Do not Need Another Hero » qui figure dans la BO.

Tina Turner participe à l’enregistrement du « We Are The World » de USA for Africa en février 1985 et 6 mois plus tard, elle se retrouve sur scène à Philadelphie en compagnie de Mick Jagger lors du Live Aid.

Le 16 janvier 1988, elle se produit à Rio de Janeiro devant plus de 180 000 personnes.

En 1991 Tina Turner  publie Simply The Best qui devient disque de platine.

En 1993 sort le biopic « What’s Love Got To Do with It » que Tina a contribué à promouvoir avec des remakes de vieux morceaux d’Ike et Tina Turner. Elle a également enregistré trois morceau inédits pour la bande-son du film parmi lesquelles « I Do not Wanna Fight ». S’en suit une nouvelle tournée américaine.

En 1994 elle s’installe à Zurich en Suisse.

Tina Turner sort de sa retraite en 1995 pour enregistrer un nouvel album après le succès de sa chanson Goldeneye du film James Bond du même nom.

Tina Turner - MazikWildest Dreams est publié en 1996 suivi bien entendu d’une autre tournée mondiale jusqu’en 1997.

En 1999, Tina Turner qui est alors âgée de 60 ans sort un nouvel opus intitulé Twenty Four Seven suivi comme il se doit d’une énième tournée mondiale et elle annonce une fois de plus que ce serait sa dernière tournée…

En 2004, sort All the Best, son deuxième plus grand succès en Europe.

En décembre 2005, Tina Turner est gratifiée du prestigieux prix Kennedy pour l’ensemble de sa carrière musicale.

Le 16 octobre 2007, Carlos Santana sort un album intitulé Ultimate Santana sur lequel Tina Turner chante « The Game of Love ».

La tournée Tina !: 50th Anniversary démarre le 1er octobre 2008 à Kansas City en soutien de l’album, Tina !: Her Greatest Hits

Tina réside actuellement en Suisse et en France avec son compagnon de longue date, Erwin Bach. Le 10 avril 2013, elle devient officiellement citoyenne suisse et le 24 octobre elle renonce volontaire à la citoyenneté américaine.

Quelle carrière, quelle force, quelle énergie et quelle joie de vivre ! Respect Madame Tuner.

Discographie de Tina Turner

Albums studio

1974 – Tina Turns the Country On!
1975 – Acid Queen
1978 – Rough
1979 – Love Explosion
1984 – Private Dancer
1986 – Break Every Rule
1989 – Foreign Affair
1999 – Twenty Four Seven

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums Live

1988 – Tina Live in Europe
1999 – Divas Live ’99
2009 – Tina Live

B.O.F

1985 – Mad Max Beyond Thunderdome (avec Maurice Jarre et le Royal Philharmonic Orchestra)
1993 – What’s Love Got to Do with It

Compilations

1991 – Simply the Best
1994 – The Collected Recordings – Sixties to Nineties
2004 – All the Best
2008 – Tina! / The Platinum Collection
2014 – Love Songs
2018 – The Greatest Hits

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence :  www.officialtina.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Poco


Poco - MazikPoco est un groupe rock américain  de country-rock et de folk-rock  originaire de Los Angeles né en août 1968 sur les cendres de Buffalo Springfield par Richie Furay et Jim Messina  auxquels se sont joints Rusty Young, George Grantham et Randy Meisner. Son style musical est comparable à Crosby Stills Nash and Young ou America et parfois Little Feat ou Doobie Brothers.

Poco en bref

À l’origine le groupe avait choisi de s’appeler Pogo d’après le personnage d’une bande dessinée enfantine mais son auteur n’ayant pas consenti à donner son accord, les membres du groupe se sont rabattu sur Poco.

La formation donne son premier concert en novembre 1968 au Troubadour de LA et signe chez Epic dans la foulée.

Jim Messina part pour former un duo avec Kenny Loggins (Loggins & Messina) en 1970, il est remplacé par et le guitariste -chanteur Paul Cotton.

Poco entre en studio pour enregistrer son premier album Pickin’ Up the Pieces de 1969 mais comme celui-ci prend du retard, Randy Meisner en conflit avec Richie Furay claque la porte pour rejoindre Stone Canion Band avant de fonder le groupe Eagles. Il est remplacé par le bassiste Timothy B. Schmit (ex-New Breed et futur Eagles lui aussi).

En parallèle George Grantham travaille avec Neil Young et bien qu’il joue de la batterie sur tous les titres de son premier album, il n’est pas cité sur la pochette où ne figurent que les noms de Neil Young et de Ry Cooder.

L’album éponyme sort en 1970 suivi du live Deliverin’ en 1971.

Après la publication des albums, A Good Feelin’ to Know en 1972 et Crazy Eyes en 1973, Richie Furay quitte Poco en septembre de cette même année et fonde Souther Hillman Furay Band avec John David Souther et Chris Hillman, son ami  de longue date du groupe The Byrds, le combo sortira deux albums.

Poco change de label et signe ABC Records  en 1975 puis s’en va pour une tournée européenne conjointement avec America.

En août 1977, Timothy B. Schmit démissionne pour rejoindre The Eagles et remplace fortuitement une seconde fois l’ancien membre de Poco, Randy Meisner.

À ce moment là, il ne reste que deux membres du line-up d’origine, à savoir Rusty Young et George Grantham mais ce dernier ne tarde pas à prendre le poste de batteur et percussionniste chez les Doobie Brothers en 1978.

Rusty Young recrute alors deux musiciens anglais, le bassiste Charlie Harrison et le batteur Steve Chapman.

Poco - Legend - MazikL’album Legend sort la même année et devient disque d’or aux États-Unis.

Le groupe est alors rejoint par le clavieriste Kim Bullard (ex-sideman de Crosby Stills & Nash) qui publie quatre autres albums : Under the Gun, Blue and Gray, Cowboys and Englishmen et Ghost Town.

Poco, dans lequel il ne reste alors plus que Rusty Young comme membre fondateur, splitte mais se reformera épisodiquement par la suite avec la collaboration ponctuelle d’anciens membres comme Richie Furay, Timothy B. Schmit et George Grantham.

Fin de 2013, Rusty Young âgé de 68 ans prend sa retraite après avoir été pendant 45 ans sur les routes avec le même groupe mais n’exclue pas quelques événements exceptionnels avec Poco à l’avenir. Il se consacre à la rédaction de ses mémoires.

Poco - Crazy Love The Ultimate Live Experience - MazikEn 2014 Poco donne trois spectacles d’adieu en Floride, l’un d’eux est filmé en studio et en  public pour un DVD documentaire sur le groupe intitulé Poco – Crazy Love The Ultimate Live Experience.

Rusty Young et Jack Sundrud écrivent et enregistrent des musiques pour des vidéos enfantines intitulées « Session Cats« .

George Lawrence, Jack Sundrud et Michael Webb qui avait rejoint le groupe en 2010 se consacrent désormais à leur carrière solo et font des piges pour des artistes de Nashville où ils vivent.

Poco donne un concert lors de son intronisation au Colorado Music Hall of Fame (CMHOF) le 9 janvier 2015, à cette occasion le groupe est constitué de Paul Cotton, Richie Furay, Timothy B. Schmit et Rusty Young. D’autres groupes et artistes sont intronisé en même temps que Poco : Firefall, The Nitty Gritty Dirt Band, Stephen Stills et Manassas.

Depuis 2015 Poco part en tournées de temps à autres aux États-Unis, Canada et en Europes et Rusty Young, le retraité, continue malgré tout de donner des concerts avec d’anciens membres de Poco ainsi qu’avec d’autres artistes de country-rock.

En 2016 le batteur George Lawrence est remplacé par Rick Lonow (ex-The Flying Burrito Brothers).

Membres de Poco

Rusty Young – pedal steel guitare, guitares, banjo, dobro, chant
Jack Sundrud – guitare, basse, chant
Rick Lonow – batterie, percussions
Michael Webb – claviers, guitares, accordion, chant

Anciens membres

George Grantham – batterie, chant
Richie Furay – guitares, chant
Jim Messina – guitares, basse, chant
Randy Meisner – basse, chant
Timothy B. Schmit – basse, harmonica, chant
Paul Cotton – guitares, chant
Al Garth – saxophone, violin
Steve Chapman – batterie
Charlie Harrison – basse, chant
Kim Bullard – claviers, chant
Rick Seratte – claviers, chant
Jeff Steele – basse
Dave Vanecore – claviers
Gary Mallaber – batterie
Richard Neville – basse, chant
Tim Smith – batterie, chant
George Lawrence – batterie, percussions

Discographie de Poco

Albums studio

1969 – Pickin’ Up The Pieces
1970 – Poco
1971 – From The Inside
1972 – A Good Feelin’ To Know
1973 – Crazy Eyes
1974 – Seven
1974 – Cantamos
1975 – Head Over Heels
1976 – Rose Of Cimarron
1977 – Indian Summer
1978 – Legend
1980 – Under The Gun
1981 – Blue And Gray
1982 – Cowboys & Englishmen
1982 – Ghost Town
1984 – Inamorata (avec Furay et Schmit)
1989 – Legacy (avec le groupe de 1968)
2002 – Running Horse
2013 – All Fired Up

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums Live

1971 – Deliverin’
1976 – Live
2004 – The Last Roundup
2004 – Keeping the Legend Alive
2005 – Bareback at Big Sky
2006 – The Wildwood Sessions
2010 – Live from Columbia Studios, Hollywood 30/09/1971
2011 – Setlist: The Very Best of Poco Live
2014 – Crazy Love

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1975 – The Very Best of Poc
1979 – Ride the Country
1979 – Poco: The Songs of Paul Cotton
1980 – Poco: The Songs of Richie Furay
1980 – The Best Of
1982 – Backtracks
1989 – Crazy Loving: The Best of Poco 1975-1982
1990 – Retrospective
1990 – The Forgotten Trail (1969-74)
1995 – Ghost Town/Inamorata
1996 – On the Country Side
1997 – The Essential Collection (1975-1982)
1998 – The Ultimate Collection 69-89
1999 – The Very Best of Poco
2000 – 20th Century Masters – The Millennium Collection
2001 – Take Two
2002 – The Very Best of Poco
2002 – From the Inside/A Good Feelin’ to Know
2004 – Pickin’ Up the Pieces/Poco
2005 – Alive in the Heart of the Night
2006 – Keep on Tryin’
2006 – Poco Live
2006 – The Essential Poco
2006 – Gold
2006 – Best of Poco Live
2006 – Seven/Cantamos
2007 – Standing Room Only Live
2008 – Original Album Classics
2011 – Under the Gun/Blue and the Gray
2011 – Head Over Heels/Rose of Cimarron

Sites de référence : www.pocoband.com – www.poconut.org

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂