Al Stewart


Al Stewart - MazikAl Stewart, diminutif de Alastair Ian Stewart, est un auteur, compositeur, interprète et musicien de folk-rock britannique né à Glasgow en Écosse le 5 septembre 1945. Il est surtout connu pour son single Year of the Cat de 1976 et pour son album de 1978 Time Passages tous deux produits par Alan Parsons.

Il s’est fait connaître dans le cadre de la renaissance du folk britannique dans les années 1960/70 et a développé un style unique qui combine des chansons folk-rock sur des récits délicatement tissés de personnages et d’événements historiques. En effet, les chansons d’Al Stewart sont nostalgique et s’inspirent du passé, on lui attribue d’ailleurs la création de son propre sous-genre le « folk rock historique ». Lorsqu’il apprenait la guitare il a été l’élève de Robert Fripp, le guitariste de King Crimson.

Al Stewart en bref

Il grandit à Bournemouth dans le Dorset et joue dans un groupe de beat avec le futur le DJ Antony Kenneth (alias Tony Blackburn) qui s’est d’abord fait connaître sur les stations pirates « Radio Caroline » et « Radio London » dans les années 1960, avant de rejoindre la BBC.

Par la suite Al Stewart s’installe à Londres dans l’espoir de trouver gloire et fortune.

Après avoir acheté sa première guitare au futur guitariste de Police Andy Summers, Al Stewart l’échange contre une guitare acoustique pour se produire au Bunjies Coffee House à Londres en 1965.

Figure clé de la musique britannique tout au long de la période British folk revival, il participe au premier Festival de Glastonbury en 1970, fréquente Yoko Ono bien avant avant qu’elle ne rencontre John Lennon et partage un petit appartement londonien avec le jeune Paul Simon.

Par la suite il se produit régulièrement dans un club de folk et de blues Les Cousins situé au sous-sol d’un restaurant de Greek Street où les musiciens de l’époque se rencontrent et apprennent mutuellement les uns des autres.

Il y côtoie des artistes tels que Cat Stevens, Bert Jansch, Van Morrison, Roy Harper, Ralph McTell, Jackson C. Frank, Marc Brierley, Davey Graham, John Renbourn, Sandy Denny, John Martyn, Alexis Korner, The Strawbs, The Young Tradition et Paul Simon.

Cependant, malgré un contrat avec CBS Records et son « rond de serviette » au café Bunjees, la vie n’est pas facile pour le jeune troubadour qui se sent un peu comme un étranger dans une grande ville.

Son deuxième album Love Chronicles de 1970 est désigné album folk de l’année par le magazine Melody Maker mais ce n’est qu’avec Year Of The Cat, coécrit avec Peter Wood, que sa notoriété internationale explose. L’album sorti en juillet 1976 devient disque de platine.

Des albums antérieurs tel que Past, Present And Future de 1973 sont souvent considérés comme meilleurs et plus représentatifs de son style « folk-rock historique », un style auquel il reviendra dans ses albums ultérieurs.

Il s’installe en Californie au milieu des années 1970 et tourne encore beaucoup aux Etats-Unis États-Unis, au Canada, en Europe et au Royaume-Uni.

Al Stewart a publié seize albums studio et trois albums live depuis son premier album Bed-Sitter Images de 1967. Son dernier album en date s’intitule Uncorked, il s’agit d’un live avec Dave Nachmanoff sorti en 2009 sur le label indépendant d’Al Stewart, Wallaby Trails Recordings.

À noter qu’au cours de sa carrière Al Stewart a travaillé avec Peter White, Alan Parsons, Jimmy Page, Richard Thompson, Rick Wakeman, Francis Monkman, Tori Amos et Tim Renwick, et plus récemment avec Dave Nachmanoff et Laurence Juber l’ancien guitariste des Wings.

En avril 2017, Al Stewart est récompensé par un prix d’excellence aux BBC Radio 2 Folk Awards pour l’ensemble de sa carrière, événement présentés par son vieux complice de l’époque du Dorset, Tony Blackburn.

Discographie d’Al Stewart

Albums studio

1967 – Bedsitter Images
1969 – Love Chronicles
1970 – Zero She Flies
1972 – Orange
1973 – Past, Present and Future
1975 – Modern Times
1976 – Year of the Cat
1978 – Time Passages
1980 – 24 Carrots (with Shot in the Dark)
1984 – Russians & Americans
1988 – Last Days of the Century
1993 – Famous Last Words
1995 – Between the Wars (with Laurence Juber)
2000 – Down in the Cellar
2005 – A Beach Full of Shells
2008 – Sparks of Ancient Light

Album live

1981 – Live/Indian Summer
1992 – Rhymes in Rooms (avec Peter White)
2009 – Uncorked (avec Dave Nachmanoff)

Compilations

1977 – The Early Years
1985 – The Best of Al Stewart – Songs From the Radio
1991 – Chronicles… The Best of Al Stewart
1993 – To Whom it May Concern 1966–1970
1996 – Premium Gold Collection
[22] – Seemed Like a Good Idea at the Time (1996 (limited distribution of B-sides and raritie
1998 – On the Border
2001 – Singer Songwriter
2002 – The Very Best Al Stewart Album Ever
2003 – The Essential Al Stewart
2003 – Introducing… Al Stewart – Running Man
2004 – Greatest Hits
2005 – Just Yesterday
2006 – A Piece of Yesterday – The Anthology
2006 – The Definitive Pop Collection
2017 – An Introduction To : Al Stewart

Site de référence www.alstewart.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Jim Croce


Jim Croce - MazikJim Croce (né James Joseph Croce le 10 janvier 1943) est un auteur-compositeur-interprète américain originaire du sud de Philadelphie. Son plus grand succès est le single « Bad, Bad Leroy Brown » qui se classe numéro 1 dans les charts américains au cours de l’été 1973. Ses influences artistiques incluent Ian & Sylvia, Gordon Lightfoot ou Woody Guthrie. Le 20 septembre 1973, la veille de la sortie de l’album, I Got a Name, il est tué dans crash aérien.

Jim Croce en bref

Lorsqu’il fréquente l’Université Villanova en 1965, Jim Croce fait le choix de devenir musicien professionnel et rencontre sa future épouse, Ingrid, alors qu’il est juré pour un concours au Convention Hall de Philadelphie.

Au début des années 60 alors qu’il est encore étudiant, Jim Croce forme plusieurs groupe qui se produisent dans des cafés et des universités, puis en duo avec son épouse Ingrid du milieu des années 60 au début des années 70.

Ensemble ils reprennent des chansons de Ian et Sylvia, Gordon Lightfoot, Joan Baez et Woody Guthrie, mais au fil du temps, ils commencent à écrire leurs propres morceaux, comme « Age », « Hey Tomorrow » et « Spin, Spin Spin », qui le conduiront au succès dans les années 70.

Jim Croce se produit  quelque temps dans un bar-restaurant à Lima, en Pennsylvanie, appelé le Riddle Paddock dans lequel il développe une relation de sympathie avec un public difficile et construit son répertoire musical de plus de 3.000 chansons. Sa set list inclue différents styles, du blues à la country, du rock’n roll au folk, avec des chansons d’amour et des ballades traditionnelles plus ou moins « paillardes » mais toujours présentées avec humour et un sourire espiègle.

Jim Croce - MazikEn 1968, Jim et Ingrid Croce s’installent à New York pour enregistrer leur premier album chez Capitol Records. Au cours des deux années suivantes ils parcours des milliers de kilomètres pour faire la promotion de leur album Jim & Ingrid Croce en donnant des concerts dans de petits clubs à travers les États-Unis.

Par la suite, quelque peu désabusé par l’industrie musicale et lassé de la ville de New York, Jim Croce vend toutes les guitares (sauf une) pour payer son loyer et le couple retourne à la campagne en Pennsylvanie où Jim Croce accepte des emplois purement alimentaires dans le bâtiment ou comme chauffeur PL. Il appellera cet épisode de sa vie comme « sa période de développement du caractère » car il passait beaucoup de temps assis au volant de son camion à composer des chansons inspirées par ses amis et les gens qu’il aimait rencontrer dans les bars et relais routiers.

En 1970, il rencontre Maury Muehleisen, un pianiste/guitariste de formation classique et auteur-compositeur-interprète originaire de Trenton dans le New Jersey. Jim Croce l’accompagne à la guitare lors de ses concerts mais avec le temps les deux hommes se rendent compte de la complémentarité de leur style respectif, les guitares éthérées et inspirées de Maury Muehleisen et la musique terre-à-terre de Jim Croce. Cette équation les conduira au succès.

Jim Croce - MazikEn 1972, ils signent un contrat avec ABC Records qui les engage pour trois albums dont deux You Don’t Mess Around with Jim et Life & Times sortent la même année.

Les singles « You Don’t Mess Around with Jim », « Operator (That’s Not The Way It Feels) » et « Time In A Bottle » (écrit pour la naissance de son fils A. J. Croce) le propulsent au premier rang des charts en 1974. Son plus grand tube, « Bad, Bad Leroy Brown », se classe en tête des charts américains à l’été 1973 et s’écoule à deux millions d’exemplaires.

Jim Croce - MazikHélas ce succès est interrompu brutalement le 20 septembre 1973 lorsque Jim Croce âgé de 30 ans et son ami Maury Muehleisen âgés de 24 ans perdent la vie à Natchitoches en Louisiane, pendant la tournée Life and Times, dans le crash de leur avion commercial (un bi-moteur Beechcraft E18S) au cours du décollage alors qu’ils se rendait à Sherman au Texas pour un concert à l’Austin College un jour avant la sortie du troisième album chez ABC Records, I Got a Name. (cette fin tragique me fait inévitablement penser à Lynyrd Skynyrd).

La publication posthume de cet album contient trois tubes, « I Got A Name », « Workin’ At The Car Wash Blues » et « I’ll Have To Say I Love You In A Song ».

En 1985, Ingrid Croce ouvre le « Croce’s Restaurant & Jazz Bar », situé dans le quartier historique de Gaslamp District à San Diego, Californie, en hommage à son défunt mari.

Jim Croce est intronisé au Hall of Fame des auteurs-compositeurs en 1990.

À la fin de cette décennie, Ingrid Croce, sa veuve, et leur fils, A.J. Croce, obtiennent tous les droits d’édition pour l’ensemble de l’œuvre de Jim Croce. Ils publieront de nombreuses archives, inédits, lives TV etc… pour faire perdurer la flamme de cet artiste atypique et attachant disparu bien trop tôt.

Discographie de Jim Croce

Albums studio

1966 – Facets
1969 – Jim & Ingrid Croce
1972 – You Don’t Mess Around with Jim
1973 – Life and Times
1973 – I Got a Name

Albums live

1989 – Jim Croce Live: The Final Tour
2006 – Have You Heard: Jim Croce Live
2013 – The Lost Recordings

Compilations

1974 – Photographs & Memories: His Greatest Hits
1975 – The Faces I’ve Been
1975 – Greatest Hits
1976 – Time in a Bottle: Jim Croce’s Greatest Love Songs
1978 – Bad, Bad Leroy Brown: Jim Croce’s Greatest Character Songs
1978 – The Legendary Jim Croce
1980 – Down the Highway
1986 – Collection
1992 – The 50th Anniversary Collection
1994 – 24 Karat Gold in a Bottle
1998 – The Best Of…
1999 – Words and Music
2000 – The Definitive Collection: « Time in a Bottle »
2001 – VH1 Behind the Music: The Jim Croce Collection
2003 – Home Recordings: Americana
2004 – Classic Hits
2004 – The Way We Used to Be: The Anthology
2007 – The Very Best of…

Site de référence : www.jimcroce.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂