2001 : Manu Chao > Mr Bobby




Mr Bobby de Manu Chao sur "Proxima Estacion : Esperanza"Manu Chao en pleine forme et plein d’espoir nous propose à nouveau un patchwork musical, avec en plus de la musique latinos, du reggae (Mr Bobby) et du rock, des rythmes orientaux et un soupçon de jazz pour cette nouvelle escale de « Proxima Estacion : Esperanza« .

La fusion musicale enjouée de Radio Bemba où se côtoie les cuivres de « Bixo-Eldorado 1997 » ou de « La Chinita », le tempo de « Me gustas tu » ou de « Merry Blues », sans parler de l’hommage à « Mr Bobby » Marley ou de l’escale dans les îles avec l’envoûtant « Papito », vous invite à danser irrémédiablement et seuls les unijambistes ont du mal à se lever et encore.

Et puis, il y a aussi tout le reste, qui se savoure sans modération, une addiction !

Le bonheur que dégage cet album est communicatif, si ce n’est contagieux. Votre seul vaccin à ce carnet de route est de boire un p’tit punch et de fermer les yeux pour vous retrouver sous une chaleur moite au cœur de l’Amérique du sud.



Les cris joyeux des enfants sur fond radiophonique se mêlent à la mosaïque de rythmes festifs jusqu’à la mélancolie hypnotique lorsque le shooter est vide…

Mais l’ivresse des voyages m’enivre avec légèreté pour appuyer d’un doigt fébrile sur play et de repartir pour 45mn de soleil dans mon cœur, allez un dernier p’tit coup… de Bob Marley avec cet hommage enregistré à Bayonne, c’était comment dire, légèrement LA FETE

Paroles de Mr Bobby sur « Proxima Estacion : Esperanza ».

(je ne traduis pas)

Sometimes I dream about reality.
Sometimes I feel so gone.
Sometimes I dream about a wild wild world.
Sometimes I feel so lonesome.
(refrain)
Hey Bobby MARLEY
Sing something good to me
This worl go crazy…
It’s an emergency…
Tonight I dream about fraternity
Tonight I say : One day!
One day my dreams will be reality
Like Bobby said…to me…
(refrain)bis
Tonight I watch through my window
And I can’t see no light
Tonight I watch through my window
And I can’t see no rights…

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

ZZ Top




ZZ TopZZ Top (prononcer zizi top) est un groupe de blues-rock, de blues, de boogie-rock, de rock’n’roll, d’arena-rock, de southern rock et hard rock formé en 1969 au Texas. Le groupe est composé depuis 1970 du guitariste et chanteur Billy Gibbons (leader, principal parolier et arrangeur musical), du bassiste et chanteur Dusty Hill et du batteur Frank Beard.

Billy Gibbons a d’abord fait parti des Moving Sidewalks, puis du groupe  11th Elevator. Frank Beard a été le batteur des Cellar Dwellers, des Hustlers, des Warlocks et de l’American Blues Band.

Gibbons, grand ami de Jimi Hendrix, Hill et Beard unissent leur destinées en 1969 suite au rapprochement de deux groupes rivaux de l’époque, The Moving Sidewalk et The American Blues.

Il semblerait que le nom de ZZ Top ait été choisi afin que leurs disques se retrouvent tout au fond des bacs rangés alphabétiquement chez les disquaires mais ce serait aussi un clin d’œil à leur blues-man préféré, BB King. Une rumeur persistante prétend qu’il s’agirait en fait d’une faute de frappe, le groupe sensé à l’origine s’appeler « 22 Top » et non « ZZ Top ». Une autre hypothèse, une référence  à l’artiste de Blues ZZ HILL… Allez savoir !



Dès le départ la musique de ce combo tend vers le blues. ZZ Top donne son premier vrai concert en février 1970, à Beaumont au Texas et publie dans la foulée son premier album en 1971 qui se fait immédiatement remarquer par son hard ‘n’ blues marqué de riffs de guitares tranchants.

Pendant les seventies ils enchaînent les albums studio avec une facilité et une réussite déconcertante qui se poursuit jusqu’au milieu des années 80 : La Grange publié en 1973 (qui évoque à un bordel texan sur l’album Tres Hombres), Jesus Just Left Chicago, Beer Drinkers & Heel Raisers puis plus tard, Gimme All Your Lovin’, Sharp Dressed Man, TV Dinners, Legs, Sleeping Bag, Velcro Fly et Rough Boy.

Après Tejas sorti en 1977 et de longues tournées éreintantes, le trio s’accorde un répit de pratiquement trois ans, période au cours de laquelle leur maison de disque sort un Best Of histoire de faire patienter les fans…

Le retour se fait avec Degüello en 1979, album à partir duquel ZZ Top commence à surfer sur son look pileux, à s’afficher avec des costumes colorés et des guitares customisées et que le nouveau format promotionnel des vidéo-clips va populariser. A noter que le seul membre non barbu du groupe s’appelle Beard (barbe en anglais…) 🙂

Les années 80 sont très lucratives et essentiellement commerciales, les puristes peuvent le déplorer. Il sera même proposé à ZZ Top un contrat mirobolant d’un million de dollars par une célèbre marque de rasoirs pour que nos deux barbus se débarrassent de leurs attributs pileux.

Malgré quelques bons albums dans les années 80 et une communication gravitant essentiellement autour du look pilaire, des bagnoles et des nanas pulpeuses, l’après Afterburner de 1985 s’annonce plus délicat et il faut attendre l’année 1990 pour assister au retour en studio de ZZ Top et l’album Recycler.

Leur manager et producteur Bill Ham travaillera avec eux durant toute leur carrière. Le trio tourne avec Ten Years After, The Rolling Stones et Alice Cooper. En europe, ils ouvriront pour Ian Hunter (Mott the Hoople), AC/DC et Rose Tatoo. La voiture légendaire qui apparaît dans leurs clips, une Ford 1933 customisée, appartient à Billy Gibbons.

ZZ Top atteindra les sommets avec l’album Eliminator publié en mars 1983 qui sera certifié 10 fois disque de platine aux États-Unis et 24 fois dans le monde entier, il se classera dans les charts pendant 141 semaines.

En matière de singles, c’est Gimme All Your Loving qui restera leur plus grande réussite commerciale mondiale (personnellement j’aurais parié sur La Grange qui est un morceau d’anthologie…).

ZZ Top est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 2004 et l’état du Texas les fait « Citoyens d’Honneur » et leur dédie le 23 août comme un jour étant entièrement consacré à ZZ Top… Si c’est pas la gloire ça ?

Discographie de ZZ Top

Albums studio

1971 – ZZ Top’s First Album
1972 – Rio Grande Mud
1973 – Tres Hombres
1975 – Fandango!
1976 – Tejas
1979 – Degüello
1981 – El Loco
1983 – Eliminator
1985 – Afterburner
1990 – Recycler
1994 – Antenna
1996 – Rhythme
1999 – XXX
2003 – Mescalero
2012 – La Futura

Deux albums de ZZ Top figurent dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie : Tres Hombres et Eliminator.

Albums Live

1980 : Live in Germany
2008 : Live from Texas

Compilations

1974 : Ten legendary Texas tails
1977 : The Best of ZZ Top
1987 : The ZZ Top Sixpack (coffret 6 LP)
1992 : Greatest Hits
1994 : One Foot in the Blues
2003 : Compilation (+ inédits Chrome, Smoke & BBQ)
2004 : Rancho Texicano
2006 : The Beginning Of ZZ Top
2008 : Greatest Hits
2014 : The Very Baddest of ZZ Top

Site de référence : www.zztop.com

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵