Judith Hill une voix soul-funk puissante et électrisante

Judith Hill est une chanteuse californienne d’exception qui a longtemps travaillé comme choriste avant de se faire connaître du grand public grâce à l’émission de télé « The Voice ». Depuis 2015, elle poursuit une belle carrière en solo.

Judith Hill - Golden Child -Mazik

Judith Hill en bref

Judith Hill est née en 1984 à Los Angeles, fille de la pianiste japonaise Michiko et du bassiste et producteur de R’n’B Robert « Peewee » Hill. Ses parents se sont rencontrés dans un groupe de funk dans les années 70 et jouent encore aujourd’hui dans l’orchestre de soutien de leur fille. Elle a étudié la musique en Californie et après avoir obtenu son diplôme en 2007, elle est partie pour quelques années en France où elle a rejoint le groupe de tournée de notre Michel Polnareff national.

Après son retour aux États-Unis, elle s’est produite sur scène en tant que choriste avec des stars mondiales comme Elton John, Stevie Wonder et Josh Groban. En 2009, elle a été choisie pour chanter dans le cadre de la tournée de retour de Michael Jackson « This is it » mais hélas la Star est décédé la même année provoquant l’annulation de la tournée. Judith Hill a chanté avec le reste de l’équipe de « This is it » lors de la cérémonie des funérailles officielles au Staples Center de Los Angeles et a attiré l’attention du monde entier lorsqu’elle a chanté « Heal the World » en mémoire du « roi de la pop ».

Certaines de ses chansons ont fait partie du film de Spike Lee « Red Hot Summer » (2012). Sa participation à l’émission de casting « The Voice » en 2013 l’a définitivement fait connaître.

Elle a participé à l’hommage rendu par George Benson à Nat King Cole, une sommité du jazz.

En 2014, elle par en tournée avec John Legend. En 2015, le documentaire « 20 Feet from Stardom« , récompensé par un Oscar, interprété par Morgan Freeman, reçoit le Grammy du meilleur film musical grâce notamment aux prestations de Judith.

Le magazine « Rolling Stone » a fait l’éloge de Judith Hill pour la puissance exceptionnelle de sa voix ».

Judith Hill une voix soul-funk puissante et électrisante

Après avoir découvert la chanteuse sur Revolt TV, où elle a exprimé publiquement son désir de travailler avec lui, Prince l’a invitée à Paisley Park son complexe de studios d’enregistrement situé à Chanhassen, au Minnesota. Ensemble, ils enregistrent le premier album solo de Judith Hill, Back in Time en 2015, un projet prometteur que le génie disparu, qui était devenu son compagnon à l’époque, a produit et sur lequel il a également joué.

En 2018, elle sort son album Golden Child, écrit, arrangé, produit, mixé et publié par la multi-instrumentiste Judith Hill elle-même. Elle dévoile l’album lors d’ un spectacle conceptuel dont le premier concert a eu lieu à Los Angeles en décembre 2018. Les recettes ont été reversées à des jeunes défavorisés de « la ville des anges »….

Le dernier album en date a été autoproduit en 2021, il s’intitule Baby, I’m Hollywood. Très soul rétro,  il contient des ballades époustouflantes au piano et  Judith Hill y dévoile une facette funk psychédélique plus libérée et personnelle soutenue par un groupe dynamique. Elle déclare « Je voulais incarner Hollywood comme une femme qui a survécu. Au cours de ma carrière, j’ai traversé tellement de hauts et de bas, mais le spectacle se doit de continuer. Le message est d’être persévérant, d’apporter toute ses souffrances et son histoire personnelle sur scène« .

Membres actuels de son groupe

Judith Hill – chant, guitare, piano
Peewee Hill – basse
Michiko Hill – claviers
Michael White – batterie

Discographie de Judith Hill

2012 – Red Hook Summer (chanson de la Bande Originale du Film)
2015- Back in Time
2018- Golden Child
2019- Studio Live Session
2021- Baby, I’m Hollywood!

Site officiel
Facebook

Randy Hansen guitariste américain digne incarnation de Hendrix

Randy Hansen guitariste américain digne incarnation de Hendrix

Randy Hansen et son Jimi Hendrix tribute band s’est forgé une sacrée réputation au fil des ans et c’est l’un des rares groupe officiellement reconnus et admis par la famille Jimi Hendrix. Il rencontre un franc succès avec son « Hendrix trip » depuis des années et a tourné et joué avec des musiciens de premier plan tels que Uli Jon Roth, Jack Bruce et Paul Rodgers. Randy Hansen concrétise tout l’esprit de Jimi Hendrix à travers sa Fender Strat sur l’impressionnant album « Hendrix By Hansen » de 1993.

Randy Hansen guitariste américain digne incarnation de Hendrix

Randy Hansen en bref

Randy Hansen est un guitariste américain de Psychedelic-Rock, Blues et Rhythm and Blues né  le 8 décembre 1954 principalement connu pour son « Rock Tribute Act » qui rend hommage à Jimi Hendrix. Il a composé 17 minutes de la bande sonore du film Apocalypse Now, en 1979 (récompensé par l’Oscar du meilleur son en 1980).

Son premier album enregistré aux Automatt Studios de San Francisco avec Scott Rosburg à la basse et au chant et Charles Tapp à la batterie et au chant est sorti en 1980 sur le label Capitol Records. Ce combo a effectué deux tournées nord-américaines avec Bob Seger, Sammy Hagar, REO Speedwagon, Head East, Triumph, Poco et Blue Öyster Cult.

En 1984, Hansen a tenu le rôle Jimi Hendrix dans le clip de la reprise de Devo « Are You Experienced« . La même année, il a également coécrit la chanson « State of Shock » avec Michael Jackson.

Randy Hansen émule de Hendrix s’est fait connaître avec son trio Randy Hansen’s Machine Gun qui a sévi de 1977 à 1980 avec Larry Epperly à la guitare basse et Tim Kelliher à la batterie. Tous trois avaient auparavant fait partie d’un groupe appelé Kid Chrysler and the Cruisers. Le groupe Hansen’s Machine Gun s’est produit avec Heart, The Kinks, Stevie Ray Vaughan entre autres et a fait l’objet d’articles élogieux dans le magazine Rolling Stone et Guitar Player.

Après son premier album, Randy Hansen a composé des morceaux originaux dans le style de son idole tout incluant un grand nombre de reprises de Hendrix lors de ses concerts. L’un des points culminants de sa carrière fut courte série de concerts avec un groupe comprenant le batteur original du Jimi Hendrix Experience, Mitch Mitchell, ainsi que Buddy Miles de Jimi Hendrix and the Band of Gypsys.

Depuis 1991, Randy Hansen tourne en Europe presque chaque année avec Manni von Bohr à la batterie et Ufo Walter à la basse, et participe a de nombreux festivals. Il continue à se produire en tant qu’artiste solo aux États-Unis.

Randy Hansen a publié quatre albums, tous disponibles en ligne. Old Dogs New Tricks, Good Intentions, Tower of Love et Funtown sortis sur le label allemand Jazzhaus records. Il vit toujours à Seattle.

Discographie

1971 – Randy Hanse
1980 – Randy Hansen
1980 – Monster
1983 – Astral Projektion
1992 – Classics Live – « A tribute to Jimi Hendrix »
1993 – Hendrix by Hansen
1997 – Old Dogs New Tricks
2000 – Thinking Of You
2000 – Tower Of Love
2003 – Good Intentions
2004 – Alter Ego
2005 – Live in Berlin DVD
2008 – European Tour 2008 – Hendrix Live
2008 – Live In Boston – December 1980

Site officiel
Facebook

 

Smarza, artiste urbain aux multiples facettes, présente son nouvel op.

La musique de Smarza est un mélange de plusieurs influences, comme sa vie. Issu d’un quartier populaire, il part au quatre coins du monde à la découverte de différentes cultures, d’ouverture d’esprit, d’inspiration et s’installera quelque temps aux Etats Unis. Après le succès de son titre « Légende », sorti en 2021, Smarza revient avec son premier projet « Eclipse« , un équilibre gravitant autour du soleil et de la lune (Yin & Yang).

La partie « Soleil », sortie le 9 septembre dernier, est un mélange de musique urbaine et latine, des notes mélodieuses et festives.

La partie « Lune » qui se fera attendre encore un peu (prévue pour cet hiver), transportera l’auditeur par des textes autant rétrospectifs qu’introspectifs, avec des notes plus profondes et du storytelling.

Smarza - MazikSa musique est un mélange de plusieurs influences, comme sa vie. Issu d’un quartier populaire, il part au quatre coins du monde à la découverte de différentes cultures, d’ouverture d’esprit, d’inspiration et s’installera quelque temps aux Etats Unis. Après le succès de son titre « Légende », sorti en 2021, Smarza revient avec son premier projet « Eclipse », un équilibre gravitant autour du soleil et de la lune (Yin & Yang).

Avec un univers bien marqué et une présence dans le monde de la musique depuis quelques mois, Smarza est un artiste à découvrir, qui fera sans aucun doute parler de lui prochainement. Son clip phare de l’été « Que Calor » compte déjà 75 000 vues en quelques semaines.

Salah Khaïli n’a pas oublié 1983 (clip officiel)

SALAH KHAILI — 1983

Salah Khaïli se souvient de 1983 avec son nouveau clip et single, extrait de son album solo Rock in da house. On vous présente le clip en animation sur Mazik, un titre pop et acidulé qui évoque la liberté et l’insouciance de la jeunesse.

Salah Khaïli dévoile une nouvelle facette de son album Rock In Da House, sorti il y a quelques mois. Après le rock, voici un titre assez différent, beaucoup plus pop, presque French Touch.

La sortie de l’album Rock Da House met en lumière le talent de Salah Khaïli, musicien aux multiples facettes : batteur, auteur, compositeur, interprète et producteur. Né à Saintes, il s’installe à Paris en 1990 pour matérialiser ses aspirations artistiques.

SALAH KHAILI — 1983
SALAH KHAILI — 1983

Dans un premier temps, ce batteur à la technique impressionnante expérimente un vaste spectre de styles qui va du jazz au blues en passant par la soul ou la world music.

Son jeu de batterie unique et immédiatement reconnaissable, et sa personnalité créative brillent tout au long de ce disque. Diverses voix se relaient sur ses compositions aux rythmiques incisives et entêtantes. Enregistré en Europe et aux Etats-Unis, ce recueil musical est le produit de la convergence artistique du réalisateur Fred Lafage et des compositions de Salah Khaïli.

Cet album marque une renaissance du rock français aux consonances internationales. Un vrai régal pour les sens. Mais place à 1983, le single estival de l’album, accompagné d’un superbe clip en animation.

Voici le clip de 1983 à découvrir :

Si Rock Da House commence à grand renfort de percussions primales, soutenues par un harmonica très blues, le séduisant « Trees In my Head » revendique une insolente fraîcheur, pour ne pas dire juvénilité. Ici, pourtant, le son rock se veut brut, avec ses guitares nerveuses, la voix franche de son chanteur (Salah Khaïli a amené avec lui pas moins de huit chanteurs et chanteuses anglo-saxons, argentin et cubain pour son projet) et bien entendu la batterie rageuse, nerveuse et explosive de celui que la scène internationale surnomme le « Salator ».

Le site officiel de Salah Khaïli