Le festival de Woodstock 1969


Woodstock - Mazik

Cette année nous célébrons le 50ème anniversaire du plus mythique de tous les festivals : Woodstock.

Mais ce qui est devenu un monument du mouvement hippie, love and peace mais pas que… ne s’est pas déroulé exactement comme prévu initialement par ses organisateurs.

En effet, le festival qui devait se tenir du 15 au 17 août 1969 avec un maximum de 50.000 spectateurs a été victime de son succès et ce sont en définitive près de 500.000 personnes qui y ont assisté.

La météo capricieuse et surtout pluvieuse s’est elle aussi invitée transformant le lieu en véritable pataugeoire de boue.

Woodstock - Mazik

Le festival a été prolongé d’un jour supplémentaire jusqu’au 18 août 1969 au matin afin de pouvoir faire passer les 32 artistes et groupes prévus qui étaient bloqués eux aussi par le capharnaüm des embouteillages monstrueux… Obligeant même l’organisation à faire appel à des hélicoptères pour leurs déplacements.

Lorsque Jimi Hendrix clôt le festival de Woodstock au matin du 18 août, il commence par réveiller les 30.000 spectateurs encore sur place avec une version mémorable de l’hymne américain « The Star-Spangled Banner« .

Woodstock - Mazik

Malgré un usage massif de substances illicites on n’a eu à déplorer que trois décès, l’un pour un problème d’insuline (diabète), une péritonite ou septicémie due à une appendicite non traitée et un banal accident de tracteur.

On compte aussi quatre fausses couches et deux naissances au cours du festival de Woodstock…

Ce fut financièrement un fiasco pour les organisateurs qui se sont en revanche rattrapés grâce au film documentaire sur le festival mais aussi aux albums vinyles puis CD qui ont été publiés par la suite…

À noter que d’autres groupe avaient été invités mais ont déclinés pour diverses raisons : Simon and Garfunkel, Led Zeppelin, The Doors, Frank Zappa, Procol Harum, Jethro Tull, Free, Spirit, Chicago, The ByrdsThe Beatles, Bob Dylan et The Rolling Stones.

Liste des artistes qui se sont produits au festival de Woodstock 1969

(par ordre de passage)

Le vendredi 15 août 1969

Richie Havens
Sweetwater
Bert Sommer
Tim Hardin
Ravi Shankar
Melanie
Arlo Guthrie
Joan Baez

Le samedi 16 août 1969

Quill
Country Joe McDonald
John B.Sebastian
The Keef Hartley (big) Band
Santana
The Incredible String Band
Canned Heat
Grateful Dead
Creedence Clearwater Revival
Janis Joplin
Jefferson Airplane
Sly & the Family Stone
The Who

Le dimanche 17 août 1969

Joe Cocker
Country Joe and the Fish
Mountain
Ten Years After
The Band
Johnny Winter
Blood, Sweat & Tears
Crosby, Stills, Nash & Young

Le lundi 18 août 1969

Paul Butterfield
Sha Na Na
Jimi Hendrix

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Jim Croce


Jim Croce - MazikJim Croce (né James Joseph Croce le 10 janvier 1943) est un auteur-compositeur-interprète américain originaire du sud de Philadelphie. Son plus grand succès est le single « Bad, Bad Leroy Brown » qui se classe numéro 1 dans les charts américains au cours de l’été 1973. Ses influences artistiques incluent Ian & Sylvia, Gordon Lightfoot ou Woody Guthrie. Le 20 septembre 1973, la veille de la sortie de l’album, I Got a Name, il est tué dans crash aérien.

Jim Croce en bref

Lorsqu’il fréquente l’Université Villanova en 1965, Jim Croce fait le choix de devenir musicien professionnel et rencontre sa future épouse, Ingrid, alors qu’il est juré pour un concours au Convention Hall de Philadelphie.

Au début des années 60 alors qu’il est encore étudiant, Jim Croce forme plusieurs groupe qui se produisent dans des cafés et des universités, puis en duo avec son épouse Ingrid du milieu des années 60 au début des années 70.

Ensemble ils reprennent des chansons de Ian et Sylvia, Gordon Lightfoot, Joan Baez et Woody Guthrie, mais au fil du temps, ils commencent à écrire leurs propres morceaux, comme « Age », « Hey Tomorrow » et « Spin, Spin Spin », qui le conduiront au succès dans les années 70.

Jim Croce se produit  quelque temps dans un bar-restaurant à Lima, en Pennsylvanie, appelé le Riddle Paddock dans lequel il développe une relation de sympathie avec un public difficile et construit son répertoire musical de plus de 3.000 chansons. Sa set list inclue différents styles, du blues à la country, du rock’n roll au folk, avec des chansons d’amour et des ballades traditionnelles plus ou moins « paillardes » mais toujours présentées avec humour et un sourire espiègle.

Jim Croce - MazikEn 1968, Jim et Ingrid Croce s’installent à New York pour enregistrer leur premier album chez Capitol Records. Au cours des deux années suivantes ils parcours des milliers de kilomètres pour faire la promotion de leur album Jim & Ingrid Croce en donnant des concerts dans de petits clubs à travers les États-Unis.

Par la suite, quelque peu désabusé par l’industrie musicale et lassé de la ville de New York, Jim Croce vend toutes les guitares (sauf une) pour payer son loyer et le couple retourne à la campagne en Pennsylvanie où Jim Croce accepte des emplois purement alimentaires dans le bâtiment ou comme chauffeur PL. Il appellera cet épisode de sa vie comme « sa période de développement du caractère » car il passait beaucoup de temps assis au volant de son camion à composer des chansons inspirées par ses amis et les gens qu’il aimait rencontrer dans les bars et relais routiers.

En 1970, il rencontre Maury Muehleisen, un pianiste/guitariste de formation classique et auteur-compositeur-interprète originaire de Trenton dans le New Jersey. Jim Croce l’accompagne à la guitare lors de ses concerts mais avec le temps les deux hommes se rendent compte de la complémentarité de leur style respectif, les guitares éthérées et inspirées de Maury Muehleisen et la musique terre-à-terre de Jim Croce. Cette équation les conduira au succès.

Jim Croce - MazikEn 1972, ils signent un contrat avec ABC Records qui les engage pour trois albums dont deux You Don’t Mess Around with Jim et Life & Times sortent la même année.

Les singles « You Don’t Mess Around with Jim », « Operator (That’s Not The Way It Feels) » et « Time In A Bottle » (écrit pour la naissance de son fils A. J. Croce) le propulsent au premier rang des charts en 1974. Son plus grand tube, « Bad, Bad Leroy Brown », se classe en tête des charts américains à l’été 1973 et s’écoule à deux millions d’exemplaires.

Jim Croce - MazikHélas ce succès est interrompu brutalement le 20 septembre 1973 lorsque Jim Croce âgé de 30 ans et son ami Maury Muehleisen âgés de 24 ans perdent la vie à Natchitoches en Louisiane, pendant la tournée Life and Times, dans le crash de leur avion commercial (un bi-moteur Beechcraft E18S) au cours du décollage alors qu’ils se rendait à Sherman au Texas pour un concert à l’Austin College un jour avant la sortie du troisième album chez ABC Records, I Got a Name. (cette fin tragique me fait inévitablement penser à Lynyrd Skynyrd).

La publication posthume de cet album contient trois tubes, « I Got A Name », « Workin’ At The Car Wash Blues » et « I’ll Have To Say I Love You In A Song ».

En 1985, Ingrid Croce ouvre le « Croce’s Restaurant & Jazz Bar », situé dans le quartier historique de Gaslamp District à San Diego, Californie, en hommage à son défunt mari.

Jim Croce est intronisé au Hall of Fame des auteurs-compositeurs en 1990.

À la fin de cette décennie, Ingrid Croce, sa veuve, et leur fils, A.J. Croce, obtiennent tous les droits d’édition pour l’ensemble de l’œuvre de Jim Croce. Ils publieront de nombreuses archives, inédits, lives TV etc… pour faire perdurer la flamme de cet artiste atypique et attachant disparu bien trop tôt.

Discographie de Jim Croce

Albums studio

1966 – Facets
1969 – Jim & Ingrid Croce
1972 – You Don’t Mess Around with Jim
1973 – Life and Times
1973 – I Got a Name

Albums live

1989 – Jim Croce Live: The Final Tour
2006 – Have You Heard: Jim Croce Live
2013 – The Lost Recordings

Compilations

1974 – Photographs & Memories: His Greatest Hits
1975 – The Faces I’ve Been
1975 – Greatest Hits
1976 – Time in a Bottle: Jim Croce’s Greatest Love Songs
1978 – Bad, Bad Leroy Brown: Jim Croce’s Greatest Character Songs
1978 – The Legendary Jim Croce
1980 – Down the Highway
1986 – Collection
1992 – The 50th Anniversary Collection
1994 – 24 Karat Gold in a Bottle
1998 – The Best Of…
1999 – Words and Music
2000 – The Definitive Collection: « Time in a Bottle »
2001 – VH1 Behind the Music: The Jim Croce Collection
2003 – Home Recordings: Americana
2004 – Classic Hits
2004 – The Way We Used to Be: The Anthology
2007 – The Very Best of…

Site de référence : www.jimcroce.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂