Alison & the Twins

Alison and the TwinsDébut août 2018, en pleine léthargie estivale, je reçois un e-mail d’Evan, le batteur du groupe Alison & the Twins, formation qui m’est alors totalement inconnue.

Il m’informe que ce nouveau groupe de la scène lausannoise, a consacré tout son temps et sa passion pour tenter de « pondre une bonne galette Rock » !

Interpellé, je sors de ma torpeur aoûtienne et clique immédiatement sur le lien privé permettant d’écouter cet EP 5 titres via soundcloud.com et là je suis littéralement saisi par la qualité de leurs compositions, le soin apporté à l’enregistrement et au style rock rappelant par moment des groupes comme The OppositionDredg en passant par The Cure,  Franz Ferdinand, Counting Crows, Radiohead, Hootie and the Blowfish,  Green Day ou The Offspring…

Alison & The Twins

Mais je ne voudrais par « cataloguer nos 3 suisses » (désolé je devais la faire… 😀) car comparaison n’est pas raison… Ce jeune trio helvétique réussit l’exploit d’apporter sa touche toute personnelle à un rock inspiré et efficace qui puise ses racines dans le rock alternatif, le garage rock d’antan associé à la modernité du son rock contemporain mélangeant des sonorités et des ambiances diverses. La ligne vocale se caractérise par de nombreuses alternances entre voix de tête et voix de poitrine, sur des textes souvent noirs et mélancoliques soutenus pas une solide base rythmique (basse, batterie).

Ci-dessous notre teaser vidéo de l’EP d’Alison & the Twins

Alison & the Twins en bref

L’aventure d’Alison & the Twins démarre début 2017 de la rencontre du batteur Evan et du chanteur-guitariste Loïk suite une annonce postée par ce dernier sur internet, lesquels sont rejoints rapidement par Julian (ex Soundition, ex Pigeons on the Gate) à la basse et aux synthés qui lui aussi a répondu à une P.A. postée cette fois par Evan et Loïk. Tous trois sont d’excellents musiciens.

Parmi les principales influences du groupe, Evan déclare apprécier Led Zeppelin, le travail de Josh Homme (Kyuss, Eagles of Death Metal, Them Crooked Vultures), de David Bowie… Loïk aime beaucoup tous les chanteurs dotés d’une voix qui leur permet d’aller chercher haut dans les octaves, tels que Freddie Mercury (Queen), Chris Cornell (Soundgarden, Temple of the Dog, Audioslave), Matthew Bellamy (Muse)… Julian quant à lui est plus éclectique, il écoute de tout et a joué dans de nombreux groupes aux styles variés (reggae, irish-folk, rock)…

Alison & The Twins

En fusionnant le background musical de chacun de ses membres, cette formation de type « Power Trio » à l’instar d’illustres prédécesseurs comme Jimi Hendrix ExperienceCream ou Nirvana entre autres, distille un rock sans concession, énergique voire agressif, tantôt minimaliste, tantôt complexe et des chansons écrites en anglais, par moment fragiles, introspectives et mélancoliques. C’est Loïk, véritable passionné de musique qui compose les morceaux, écrit les textes lesquels sont repris et peaufinés collégialement avec ses deux complices.

Après des mois de répétitions, le trio décide de sortir de son repère début 2018 et publie une première démo de la chanson « The House » enregistrée au studio Artefax au cours l’été 2017. Elle est suivie de l’enregistrement du premier EP éponyme de 5 titres en février 2018, enregistré au Royal Studio, sorti un vendredi 13 lors d’une soirée vernissage mémorable.

Depuis ses débuts, Alison & the Twins réussit à convaincre un nombre de fans grandissant et ravit son public à chaque concert malgré une première expérience quelque peu calamiteuse, anecdote que nous confie Evan avec humour :

« Notre premier concert a été une vraie expédition. On a joué dans une tour à Fribourg qui a été construite en s’inspirant des théâtres du Globe londonien. Un lieu vraiment super avec une vraie âme. Idéal pour un premier concert. Malheureusement, on n’a jamais deux fois l’opportunité de faire une bonne première impression. Et pour le coup s’est râpé… Après être partis en retard de Lausanne avec Loïk qui voulait absolument manger des pâtes au beurre chez lui (apparemment le plat obligatoire avant un concert), on a dû aller chercher notre ingé’ son, Robin, dans une boucherie d’un petit bled au milieu de la campagne vaudoise dans laquelle il était entrain de fabriquer des saucisses pour se faire un peu d’argent. Et comme on est toujours plus malin que le GPS, on s’est retrouvé aux heures de pointe dans un bouchon d’une demi-heure sur une petite route campagnarde qui était en travaux. On arrive enfin à la tour, avec bien une heure et demi de retard et ça allait ouvrir dans pas longtemps pour que les premiers clients puissent boire un verre et manger. Pas vraiment le genre de moment lors duquel tu as envie d’entendre un groupe qui n’a jamais joué sur scène faire son soundcheck. L’endroit est relativement petit, et on jouait beaucoup trop fort sous les regards noirs de la patronne et des clients qui pensaient venir tranquilles se détendre après le boulot. L’air de dire « Quand vous allez commencer, on va pas vous louper les mecs ». Hyper rassurant pour une première. Peu à peu nos invités sont arrivés et on a commencé le concert une paire d’heures plus tard. On a jamais aussi mal joué. Loïk et moi étions tombés malades quelques jours avant et nos voix étaient une belle tristesse. La guitare était deux fois trop forte. J’ai tapé comme une brute sur ma batterie et probablement pété les tympans de plusieurs spectateurs… Dans nos InEars, on entendait tout sauf ce qu’on voulait entendre. Le public, lui, n’entendait pas les samples que je lançais avec le pad. Bref, on a fait de la daube. À la fin du concert bien-sûr, tous nos potes sont venus nous rassurer en affirmant qu’on avait hyper bien joué, que c’était extraordinaire, etc… Ce qui a aidé à faire passer la pilule mais pour être honnête, je crois que si j’avais été dans le public, je nous aurais lancé une chaussure ! hahaha. Et pour finir, on n’a même pas eu le temps de manger la fondue qui nous était offerte ce qui est assez dramatique quand on sait à quel point on aime ça avec Loïk…« 

J’ai découvert une formation sympathique, bourrée de talent et dont on devrait forcément entendre parler, je prédit un bel l’avenir à Alison & the Twins si le groupe parvient à conserver son identité sans compromission, son enthousiasme communicatif et sa cohésion indéfectible.

Alison & The Twins

De plus je trouve leur approche en terme de com très professionnelle, pochette d’album soignée (psychédélique dans l’esprit des seventies), auto-collants promotionnels plein d’humour « Who the fuck is Alison » et « Where are the Twins« , site web de qualité et même l’affranchissement du colis qu’ils m’ont envoyé porte le nom du groupe, ce n’est pas grand’chose mais j’ai trouvé ça épatant. 🙂

Pour moi c’est un grand J’AIME !

Le trio travaille actuellement sur son premier album studio que j’ai hâte d’écouter… :). Je sais d’ores et déjà que le groupe entrera en studio pour enregistrer un nouveau titre début octobre 2018. Il en découlera alors une version vinyle de l’EP avec une chanson inédite et une autre petite surprise… 😉

En attendant, vous pouvez entendre les cinq titres d’Alison & the Twins qui tournent quatre fois par jour dans notre playlist en ligne (Mazik1) dans le cadre de notre rubrique « Coup de Pouce à de Jeunes Pousses« .

Alison & the twins en live

Vous pouvez aller voir le groupe qui se produira en concert mais exclusivement en Suisse pour l’instant :

Le 29.09.18 :  Fête des Vendanges à Lutry
Le 26.10.18 : Concert Alison & the Twins à Genève
Le 10.11.18 : Vinyl Club à Lausanne
Le 23.03.19 : Vinyl Club Lausanne

Plus d’infos sur leur site web : www.alisonandthetwins.com

Gagnez l’EP d’Alison & the Twins

Evan, le batteur du groupe m’a fait parvenir un exemplaire de leur EP 5 titres (que j’écoute en boucle, c’est en effet très addictif…) et un second pour vous, lecteurs de Mazik, que vous pouvez gagner en participant à notre concours sur notre page Facebook jusqu’à mi octobre 2018.

Règlement :

[#CONCOURS #AlisonAndTheTwins] Tentez de remporter un exemplaire de l’EP 5 titres d’Alison & the Twins 😀

Pour participer il vous suffit de :
✔ PARTAGER et de LIKER le post Fb du 11/09/2018,
✔ De nous envoyer « Alison & The Twins » par message privé sur notre page Facebook.

⚠ ATTENTION UNE PARTICIPATION SANS ENVOYER LE MESSAGE PRIVÉ « Alison & the Twins » est une participation refusée car non valide.

NB : Concours réservé aux résidents européens

Oasis


Oasis - MazikOasis est un groupe britannique de rock alternatif, de brit-pop, de brit-rock et de pop-rock formé à Burnage près de Manchester formé en 1991 initialement sous le nom The Rain par Liam Gallagher, Paul « Bonehead » Arthurs, Paul « Guigsy » McGuigan et Tony McCarroll rapidement rejoints par Noel Gallagher le frère aîné de Liam. Leurs deux plus grands tubes sont « Some Might Say » (dans les pays anglo-saxons) et « Wonderwall » (dans le reste du monde).

Oasis en bref

Alors que le groupe donne un concert à Glasgow en Ecosse en août 1993 devant une poignée de spectateurs, la chance est au rendez-vous car parmi les quelques personnes présentes se trouve le dirigeant du label Creation Records qui leur propose immédiatement un contrat. The Rain change son nom pour Oasis en référence à la salle de concert Swindon Oasis.

À ses début Oasis est  influencé par des groupes et artistes comme The Rolling Stones, The Who, The Kinks, Bob Dylan, The Sex Pistols, The Jam, The Smiths, David Bowie, Led Zeppelin, Neil Young où Joy Division et The Stone Roses… John Lennon et The Beatles font évidemment partie de leurs sources d’inspiration, Oasis fera même une reprise psychédélique du morceau « I Am the Walrus » des Fab Four.

Oasis - MazikLe premier album Definitely Maybe, sur lequel figurent des succès comme Live Forever et Supersonic, est publié en 1994.

Tony McCarroll est évincé du groupe en mai 1995, c’est le batteur Alan White (ex-Idha, ne pas confondre avec son homonyme, le batteur de Yes ) qui est chaudement recommandé à Noel Gallagher par son ami Paul Weller. Le frère d’Alan, Steve White, est d’ailleurs le batteur historique de ce dernier.

Oasis - MazikLa même année Oasis enregistre (What’s the Story) Morning Glory? acclamé par la critique et qui connait un succès international avec les singles « Wonderwall », « Don’t Look Back in Anger » et « Champagne Supernova ».

En 1997, Oasis sort son troisième album, Be Here Now, qui devient l’album le plus vendu de l’histoire des charts britanniques après Bad de Michael Jackson.

Oasis - MazikBonehead quitte Oasis en juillet 1999 suivi par Guigsy en août alors que le groupe enregistre Standing on the Shoulder of Giants. Ils sont remplacés par le bassiste Andy Bell (ex-Ride, ex-Hurricane #1) et le guitariste Gem Archer (ex-Heavy Stereo) qui sont également présent sur Heathen Chemistry.

Oasis - MazikAlan White est licencié subitement d’Oasis en janvier 2004 dans des circonstances et pour des raisons obscures, c’est Zak Starkey fils de Ringo Starr et batteur des Who qui lui succède.

En 2005 sort Don’t Believe the Truth.

Il est de notoriété publique que les deux frères se détestent cordialement, les tentions permanentes au sein du groupe provoquent finalement le départ de Noel Gallagher en août 2009. Oasis est dissout en février 2010 mais Liam Gallagher qui affirme d’abord que « s’en est fini d’Oasis » revient sur sa déclaration en annonçant que les membres restants du groupe continueraient à enregistrer de la musique et qu’il n’excluait pas la possibilité de conserver le nom d’Oasis.

Liam Gallagher et les autres ex-membres du groupe poursuivent cependant  l’aventure sous le nom de Beady Eye sans toutefois connaitre le même succès, son frère et meilleur ennemi fonde quant à lui Noel Gallagher’s High Flying Birds.

Oasis - MazikLe coffret Time Flies… 1994-2009 comprenant la compilation des singles du groupe, tous les clips et l’ultime enregistrement live d’Oasis sort le 14 juin 2010. On y trouve également les chansons « Whatever » et « Lord Don’t Slow Me Down » qui n’avaient jamais figuré sur aucun albums du groupe. La photo de couverture a été prise lors du concert de Knebworth devant de 250 000 spectateurs.

Membres d’Oasis

Noel Gallagher – guitare, chant, guitare solo et principal compositeur
Liam Gallagher – chant
Gem Archer – guitare
Andy Bell – basse
Alan White – batterie
Paul « Bonehead » Arthurs – guitare rythmique
Paul « Guigsy » McGuigan – basse
Tony McCarroll – batterie

Discographie d’Oasis

Albums studio

1994 – Definitely Maybe
1995 – (What’s the Story) Morning Glory?
1997 – Be Here Now
2000 – Standing on the Shoulder of Giants
2002 – Heathen Chemistry
2005 – Don’t Believe the Truth
2008 – Dig Out Your Soul

Produits disponibles sur Amazon.fr

Album live

2000 – Familiar to Millions

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1998 – The Masterplan – (Compilation des faces B des singles)
2006 – Stop the Clocks
2010 – Time Flies… 1994-2009

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.oasisinet.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂