Jean-Louis Mahjun



Jean-Louis Mahjun - MazikJean-Louis Lefebvre alias Jean-Louis Mahjun est un chanteur, violoniste et mandoliniste de blues français.

Jean-Louis Mahjun en bref

Il fonde son premier groupe Maajun en 1970 dont le style musical psychedelic-prog-folk underground est influencé par Captain Beefheart, Jimi Hendrix et Frank Zappa. Cette formation constituée de Cyril LeFebvre (guitare slide), Jean Pierre Arnoux (batterie), Alain Roux (chant, harmonica), sort un album Vivre La Mort Du Vieux Monde et un EP.

Puis le groupe transforme discrètement son nom en Mahjun et sort deux albums éponymes.

Le troisième album qui s’intitule Happy French Band et également dans la lignée underground excentrique.

Après la séparation du groupe Mahjun à la fin des années 1970, Jean-Louis forme un nouveau Mahjun éphémère avant de continuer sa carrière en solo.

C’est en effet suite à la rencontre d’artistes comme Pierre Barouh, Jean-Roger Caussimon, David McNeil et Jacques Higelin avec lesquels il collabore que Jean-Louis Mahjun décide de se lancer en solo dans la chanson française.

Son premier album solo Par les temps qui courent sort fin 1978, c’est l’album par lequel je l’ai découvert à l’époque mais qui ne rencontre pas le succès qu’il aurait mérité (album devenu extrêmement rare et quasiment introuvable).

Non dénué d’un certain humour sarcastique on y trouve des titres comme « La Cirrhose ou L’Overdose », « Agathe Zeblouse », « Pikine Ze Fideule » ou encore « La Bru D’Edwige »…

Mais son véritable succès commercial viendra en 1980 avec son sixième opus Baby-Sitter plus accès new-wave.

Pendant dix ans Jean-Louis Mahjun écume les scènes francophones et les festivals : La Rochelle, Bourges, Nyons, Spa, Paris.

Hélas le dixième album solo de Jean-Louis Mahjun ne verra pas le jour car sa maison de disque met la clé sous la porte et les enregistrements sont « égarés ». (peut-être les retrouvera-t-on un jour comme ce fut le cas pour Mahavishnu Orchestra…)

Après une traversée du désert qui dure deux ans, Jean-Louis Mahjun rencontre avec Alain Giroux un guitariste français, pionnier de la musique ragtime, folk et blues depuis les années 1960 avec qui il entame d’une nouvelle aventure en duo concrétisée par plus de sept-cent concerts et plusieurs albums.

En 1993 Jean-Louis Mahjun sort un album entièrement instrumental Just a matter of time alliant ses diverses influences rock, jazz, pop entre autres avec notamment un hommage à Kate Bush sur le titre « Kate B. in Palermo » sur lequel il joue de la mandoline et du violon avec la participation du guitariste Lloyd Maines.

Jean-Louis Mahjun est aujourd’hui reconnu comme le premier violoniste de blues en France puisqu’il est récompensé par le Trophée France Blues en 1998 et en 2002.

Discographie de Jean-Louis Mahjun

1971 : Vivre la mort du vieux monde (Maajun)
1973 : Mahjun
1974 : Mahjun
1977 : Happy French Band
1979 : Par les temps qui courent
1980 : Baby-sitter
1982 : Un homme sur deux c’est une femme
1984 : Ce n’est que moi
1986 : 7 ans de Mahjun
1991 : Rencontre du 2e type (Duo blues avec Alain Giroux)
1993 : Just a matter of time (instrumental)
1996 : Double jeu (Duo blues avec Alain Giroux)
1999 : Jail for love (Duo blues avec Alain Girouxt)
2004 : Two for the show (Duo blues avec Alain Giroux)

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence :  mahjun.free.fr

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

The Cars



The Cars - Drive - MazikThe Cars est un groupe américain issu  du mouvement new wave et de novo-rock de la fin des années 1970, fondé à Boston, Massachusetts en 1976 par Ric Ocasek, Benjamin « Ben » Orr, Elliot Easton, David Robinson (ex-Modern Lovers, ex-DMZ, ex-The Pop!) et Greg Hawkes.

Le plus grand succès du groupe restera « Drive » qui se classe dans les charts internationaux sur lequel c’est Benjamin Orr qui chante. A noter que les droits du single sont entièrement reversés au Band Aid.

The Cars en bref

Avant The Cars, les membres du groupe ont joué ensemble dans dans différents groupe. Ric Ocasek et Benjamin Orr (de son vrai nom Orzechowski) se rencontrent dans les années 1960 à Cleveland, dans l’Ohio,  lorsque Ric Ocasek voit jouer Benjamin Orr dans son groupe The Grasshoppers.

À Boston, Ric Ocasek et Orr  forment un groupe de rock folk dans le style Crosby, Stills et Nash appelé Milkwood avec le guitariste Jas Goodkind.

Ce groupe éphémère sort un album intitulé How’s the Weather chez Paramount Records en 1973 qui passe totalement inaperçu.

Par la suite ils forment le groupe Richard and the Rabbits avec Greg Hawkes, qui avait  joué du saxophone sur l’album de Milkwood mais ce dernier ne reste pas puisqu’il part en tournée pour une comédie musicale avec Martin Mull and His Fabulous Furniture.

Ric Ocasek et Ben Orr se retrouvent alors en duo acoustique et se produisent au café Idler à Cambridge en jouant des morceaux qui deviendront les premiers titres de The Cars.

Plus tard, Ric Ocasek et Benjamin Orr font équipe avec le guitariste Elliot Easton dans le groupe appelé Cap’n Swing dans lequel joue également le batteur Glenn Evans. Ce groupe se fait remarquer par Maxanne Sartori, animateur de la radio WBCN, qui commence à passer leurs démos dans son émission.

Après que plusieurs maisons de disques aient rejeté la démo de Cap’n Swing Ric Ocasek décide de former un groupe plus rock et qui correspond mieux à son style d’écriture et recrute David Robinson un batteur déjà expérimenté qui a joué préalablement avec The Modern Lovers, DMZ et The Pop!.

Le claviériste Greg Hawkes retourne dans la formation qui prend le nom définitif de « The Cars » et en novembre 1977 le combo signe sur le label Elektra. Dans la foulée ils assurent les concerts d’ouverture de Bob Seger.

Le premier album éponyme de The Cars sort en 1978 et devient disque de platine à la fin de la même année, il s’écoule à six millions d’exemplaires et figure dans la liste des  Billboard 200 pendant 139 semaines.

Leur musique est à l’avant-garde de la fusion du rock des années 1970 axé sur des riffs de guitare et de la nouvelle pop plus orientée synthés qui commence à devenir populaire et qui s’imposera tout au long des années 80.

Robert Palmer écrit dans une chronique musicale pour le journal New York Times et pour le magazine Rolling Stone : « Le groupe The Cars s’approprie les tendances musicales contemporaines, importantes mais disparates comme le minimalisme punk, le synthétiseur d’une complexité inextricable, les textures de guitares rock et du du rockabilly revival des années 50  ainsi que la mélodieuse insuffisance du power pop le tout dans un mélange subtile, personnel et attractif.« 

Ils remportent le titre de « Meilleur nouvel artiste » attribué par les lecteurs du magazine Rolling Stone dans un sondage de 1978 et remportent le trophée de la  « Vidéo de l’année » pour le clip « You Might Think » lors des premiers MTV Video Music Awards en 1984.

Le groupe splitte en 1988, Ric Ocasek, Benjamin Orr, Elliot Easton et Greg Hawkes se lancent alors chacun dans une carrière solo. Ric Ocasek tentera plusieurs reformations sans succès.

En 2001, The Cars avaient vendu plus de 23 millions d’albums rien qu’aux États-Unis.

En 2005, Elliot Easton et Greg Hawkes se joignent à Todd Rundgren, Kasim Sulton et Prairie Prince et forment un avatar de The Cars qu’ils nomment The New Cars, et reprennent des classiques du groupe, des chansons de Tod Rundgren ainsi que des morceaux inédits.

Dix ans après le décès de Benjamin Orr suite à un cancer du pancréas survenu en 2000 les membres survivants du line-up d’origine se réunissent pour enregistrer un nouvel album, Move Like This, publié en mai 2011, suivi d’une courte tournée.

 

En 2017 l’Académie des Rock and Roll Hall of Fame annonce que le groupe The Cars sera intronisé en 2018.

Membres de The Cars

Ric Ocasek : chant et guitare
Elliot Easton : guitare
Greg Hawkes : claviers
David Robinson : batterie
Benjamin Orr : chant et basse

Discographie de The Cars

Albums studio

1978 – The Cars
1979 – Candy-O
1980 – Panorama
1981 – Shake It Up
1984 – Heartbeat City
1987 – Door to Door
2011 – Move Like This

Compilations

1985 – Greatest Hits
1995 – Just What I Needed: The Cars Anthology
2001 – Shake It Up & Other Hits
2002 – Complete Greatest Hits
2005 – The Essentials
2008 – Classic Tracks
2016 – Moving In Stereo : The Best of the Cars
2016 – The Elektra Years 1978–1987

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵