Animal Triste dévoile son côté sombre avec « Afterlife »!

Avec Afterlife, le soleil noir de l’album « Night of the Loving Dead », Animal Triste poursuit l’exploration de son bestiaire électrique.

Ce soir, c’est pleine lune.


A PROPOS D’ANIMAL TRISTE

Animal Triste dévoile son côté sombre avec "Afterlife"!

Si l’animal est triste, il continue à danser, même dans le noir avec Afterlife ! Cette hydre à six têtes, émanation des  groupes  rouennais  La Maison Tellier et Darko réhabilite un rock totalement organique et électrique, racé et mélodique, parfois sombre mais qui ne sombre jamais dans la déprime.  Un rock intemporel, sans artifices, qui se frotte aux  fantômes du  passé  avec une  sincérité totale et un réel talent.

Animal Triste réunit Yannick Marais (chanteur de La Maison Tellier), Sebastien Miel (La Maison Tellier),  Mathieu Pigné (Radiosofa, Darko), Fabien Senay (Radiosofa),  David  Faisques (Darko) et Cedrick Kerbache (Dallas).


NOUVEL ALBUM DISPONIBLE

NIGHT OF THE LOVING DEAD

Animal Triste dévoile son côté sombre avec "Afterlife"!

« Le rock ne compte pas ses morts, il relève les blessés. Animal Triste est l’un d’eux, rescapé d’une guerre abrasive de  basse intensité,  comme si les  larsens faisaient  figure de derniers Mohicans. Reste l’énergie, l’envie – en vie.

Dans ce  nouvel album,  « Night of the loving dead »,  enregistré  dans la  pampa normande, on retrouve les références chères au groupe,  Nick Cave,  Sixteen Horsepower  ou The Black Angels, et surtout la collaboration spontanée de Peter Hayes  (Black Rebel Motorcycle Club), venu prêter ses guitares nocturnes.

Animal  Triste  certes,  on  comprend à l’écoute  « Night of the Loving Dead » que  l’époque n’est pas au rose-bonbon,  mais  la joie noire du rock perce la brume, à coups de voix  et  de sons   organiques,   trempés   dans  l’acide  ou lancinants,  toujours  sur  le  fil.   Du   vintage d’aujourd’hui, sûr que l’idée de combustion explosera sur scène. On y sera – pourvu que ça brûle.»

– Caryl Ferey

ANIMAL TRISTE : Nouveau clip « Tell Me How Bad I Am »

ANIMAL TRISTE : Nouveau clip "Tell Me How Bad I Am" - Mazik

« Tell Me How Bad I Am », Déambulation crépusculaire rythmée par la lune où la joie noire du rock perce la brume, Animal  Triste  invoque avec Peter Hayes du Black Rebel Motor Cycle Club les esprits de  la nuit dans ce clip réalisé par Stéphane Maunier.

 


 

VOIR LE CLIP DE TELL ME HOW BAD I AM

 

 

Tell me how bad I am, premier extrait  du nouvel  album  d’Animal Triste à venir,  résonne comme une supplique au Noir Seigneur, au Prince des Ténèbres. Accompagnés de Peter Hayes, fondateur du mythique Black Rebel Motorcycle Club, ils reviennent, tels des vampires modernes,  avec  pour seule mission de redonner sens et dignité à une génération coincée entre vocoder et rock à papa.

And that’s why they’re addicted to the night. Yeah that’s why they’re attracted to the bright lights.

 


 

NOUVEL ALBUM

« NIGHT OF THE LOVING DEAD« 

DISPONIBLE LE 4 FEVRIER 2022

 

ANIMAL TRISTE : Nouveau clip "Tell Me How Bad I Am" - Mazik

 

« Le rock ne compte pas ses morts, il relève les blessés. Animal Triste est l’un d’eux, rescapé d’une guerre abrasive de  basse intensité,  comme si les  larsens faisaient  figure de derniers Mohicans. Reste l’énergie, l’envie – en vie.

Dans ce  nouvel album,  « Night of the loving dead »,  enregistré  dans la  pampa normande, on retrouve les références chères au groupe,  Nick Cave,  Sixteen Horsepower  ou The Black Angels, et surtout la collaboration spontanée de Peter Hayes  (Black Rebel Motorcycle Club), venu prêter ses guitares nocturnes.

Animal  Triste  certes,  on  comprend à l’écoute  « Night of the Loving Dead » que  l’époque n’est pas au rose-bonbon,  mais  la joie noire du rock perce la brume, à coups de voix  et  de sons   organiques,   trempés   dans  l’acide  ou  lancinants,  toujours  sur  le  fil.   Du   vintage d’aujourd’hui, sûr que l’idée de combustion explosera sur scène. On y sera – pourvu que ça brûle. »

Caryl Ferey

Achetez les albums d'Animal Triste

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

TIN sort un nouveau single très new wave Heroes in a Frame

TIN - Heroes In a Frame

TIN sort le 19 février 2021 son EP Heroes In a Frame Remixes. Découverte d’un des talents qui montent sur la scène actuelle.

Heroes in a Frame est extrait de Debut, le premier album de TIN.

Tin est une Dj accomplie qui se produit à Paris lors de Fashion Weeks et un peu partout dans le monde. Son nouveau projet est un EP de remixes de son single « Heroes in a Frame » qui sortira le 19 février.

On retrouve sur le disque son dernier single Heroes in a Frame, accompagné de six remixes, signés de Plaisir de France, Sara Zinger, Devon James, Badknife, Morgan Blanc et De Warville. Le premier extrait est un remix de la version originale réalisé par Plaisir de France, créateur du projet Sløve, inconditionnel de la French pop (Daho, Vive La Fête) qui mêle la veine French Touch et le savoir-faire issu de son expérience dans le clubbing, adoubés par Tiga et Ivan Smagghe notamment.

Voici le clip d’Heroes in a Frame à découvrir :

TIN peaufine davantage sa musique, une électropop léchée et très frenchy, dans le fond comme dans la forme. DJ depuis plusieurs années un peu partout à Paris, où elle demeure, et ailleurs dans le monde, TIN possède une solide culture musicale et son œuvre est un peu à l’image de ses sets éclectiques : raffinée, classieuse et sensuelle. Avec ses sons de synthés analogiques, ses rythmiques limpides, sa sensibilité club et ses teintes new-wave et synthwave font merveille.

Tin
Sortie de l’EP Heroes in a Frame Remixes
Disponible le 19/02/2021 chez Sound and Vision
Site officiel

 

TIN, Heroes in a frame Remixes
TIN, Heroes in a frame Remixes

 

Achetez les albums de TIN

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

The Jacques nous présente le clip de « Holy Mamacita » !

The Jacques nous présente le clip de "Holy Mamacita" !

Nouveau fer de lance de la scène indie-britannique, The Jacques dévoile son nouveau clip « Holy Mamacita », nouvel extrait de leur premier album The Four Five Three à paraitre le 6 novembre prochain.

Fidèle à l’esprit mélancolique de la chanson – qui évoque la douleur de laisser tomber quelqu’un – le vidéoclip animé de Holy Mamacita déploie des illustrations aussi poétiques que fantaisistes. Synthèse parfaite de l’univers du groupe, qui se balade avec une aisance déconcertante entre pistes romantiques et effluves rock teintés d’amertume, ce joli clip devrait nous faire patienter jusqu’à l’album !

DECOUVREZ LEUR PREMIER ALBUM

THE FOUR FIVE THREE

Sortie le 6 novembre 2020 chez Modern Sky Records

The Jacques - Four Five Three

Après leur premier EP Born Store sorti en février, le nouveau groupe à succès de la scène indie-britannique soutenu notamment par la BBC et Radio X s’attaque à l’exercice de l’album. Ce recueil de musique intitulé The Four Five Three est directement inspiré de la vie de Finn O’Brien et sa bande : une série d’expériences d’adolescence tragiques, douces et tendres, dont on ne peut pas croire qu’elles aient été accumulées en un si petit nombre d’années.

Chansons d’amours douces et rêveuses, hommage à des amis disparus, souvenirs de festivals… C’est toute l’histoire du groupe qui est passée en revue au fil des morceaux, avec un fil rouge tragique qui hante chacun des morceaux : la mort de leur bassiste Will J Hick en mars 2019

 Un album touchant et écris avec le cœur à découvrir dès le 6 novembre chez Modern Sky Records.

Site de référence www.thejacques.co.uk

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂