The Shadow’s Gone Out a sorti un 1er ep « Final Alarm » en septembre 2022

The shadow's gone out

The Shadow’s Gone Out est un duo français (basse/batterie) né du côté de Tours en 2020 avec la furieuse envie de proposer une musique instrumentale puissante et moderne sans le support d’un instrument lead. Fortement influencé par la scène underground Anglo-saxonne et métal d’Outre-Atlantique, le duo souhaite agrémenter ses rythmiques rock avec des samples electro et des invités.

Leur 1er ep  » Final Alarm » est sorti le 23 septembre 2022 en dématérialisé via le distributeur Inouie Distribution.

The Shadow's gone out a sorti un 1er ep "Final Alarm" en septembre 2022

Le 1er single « Sous la Pluie » est sorti en avril et « Pills  » en juin. Le dernier morceau sortira en octobre (montage Julien Nourtier)

Depuis la sortie de « Sous la pluie  » le duo a eu la chance d’être diffusé dans 9 pays dans le monde  (Angleterre, Etats-Unis, Canada, Mexique, Brésil, Argentine, Indonésie, Espagne, Italie).

The shadow's gone out

Julien, membre fondateur de The Shadow’s Gone Out, a bien voulu se prêter au petit jeu des questions/réponses proposé par notre équipe.

Mazik :

Qui est The Shadow’s Gone Out et quand avez-vous formé le duo ?

Julien (TSGO) :

Nous nous sommes formés après le 1er confinement. Je suis le batteur, compositeur du groupe et je fais aussi les montages de nos vidéos, Anthony est le bassiste.

Mazik :

Quel est votre parcours ?

Julien (TSGO) :

Nous avons fait tout les 2 quelques groupes qui ont plus ou moins eu de l’activité (albums/concerts). Anthony (bassiste) m’a rejoint suite à une annonce que j’ai passé.

Mazik :

D’où vient ce nom sombre et plein de mystère ?

Julien (TSGO) :

Le nom de notre groupe est inspiré de l’album de Bauhaus « The Sky’s Gone Out » mais un groupe s’appelait déjà comme ça. Nous avons donc décidé de changer le Sky en Shadow. Finalement nous trouvons que ça nous représente bien.

Mazik :

Et concernant votre EP ?

Julien (TSGO) :

Les 3 morceaux de l’EP étaient composés en partie. Nous avons peaufiné tout ça afin de pouvoir le sortir. Comme c’était compliqué de faire des concerts (pendant le période covid), nous avons plutôt misé sur l’enregistrement de notre EP « Final Alarm » pour lequel nous avons été aidé par Anthony Marnat du Huistish Mastering. Nous avons pris notre temps et enregistré chez le bassiste.

Mazik :

Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Julien (TSGO) :

Des groupes comme Nine Inch Nails, Bauhaus, Ez3kiel, Mass hysteria, Russian Circles. Nous sommes tous les deux également fans de BD : Batman et The Crow entre autre, de manga, tel que Ikigami et Akira mais aussi de films : Dark City, Blade Runner.

Mazik :

Quels sont vos projets à présent ?

Julien (TSGO) :

Notre 1er EP est sorti le 23 septembre 2022 en streaming et le 2ème est déjà écrit. Nous sommes actuellement en train de le peaufiner pour aller l’enregistrer. Si tout ce passe bien il devrait sortir fin du 1er semestre 2023, en septembre au plus tard. En parallèle un morceau isolé (single) que nous avons enregistré en aout Chez Freddy Rouillier devrait sortir en janvier/février pour faire le lien avec le 2ème EP. En parallèle de tout ceci, j’ai commencé à faire des nouvelles compos pour la suite.

Nous commençons à démarcher les concerts et nous réfléchissons à faire une captation live en vidéo.

Mazik :

Merci Julien et bon vent The Shadow’s Gone Out, je pense que vous n’allez pas rester dans l’ombre bien longtemps ! 🙂

Jean-Luc – Admin Mazik

Facebook

Bandcamp

 

Le trio Fragments dévoile son nouvel album « Amasia » en collaboration avec l’illustrateur nantais Flobath

Le trio Fragments

Dans un futur proche, une rupture écologique a redistribué les cartes de la biodiversité. La nature reprend ses droits, les populations ont migré vers l’hémisphère sud tandis que les mégalopoles du XXIe siècle ont été désertées et sont devenues des villes friches. Quelques années plus tard, des explorateurs ont tiré profit d’une accalmie pour cartographier les espaces inexplorés.

Le trio Fragments dévoile son nouvel album "Amasia" - Mazik

Le nouvel album de Fragments se veut l’illustration de cet espace redessiné, et propose un voyage en 360° entre paysages luxuriants, vision post-moderne des villes industrielles, étendues glacées et cités englouties en opposition avec l’imaginaire post-apocalyptique de la SF classique.

Le trio Fragments dévoile son nouvel album "Amasia" - Mazik
crédit : Nadège Lacour

La musique instrumentale aérienne de Fragments est une invitation au voyage vers l’intime, au cours duquel une electronica raffinée se mêle à un post-rock ardent et tourmente. Chaque titre du disque a été pensé pour évoquer une traversée, de l’amont à l’aval de cette terre naissante.

Accompagné d’un livre illustré par Flobath, l’album Amasia, fait référence à un hypothétique futur « super-continent » regroupant l’Eurasie et l’Amérique, formé par la convergence des plaques tectoniques. Chaque titre du disque a été pensé pour évoquer une traversée, de l’amont à l’aval de cette terre naissante.

Pour retranscrire la narration du disque en image, Fragments a collaboré avec l’illustrateur Florian Mallet (Flobath). Chaque morceau correspondant à un paysage différent, avec l’envie d’une illustration singulière, étayant ainsi l’univers décrit sur 11 tableaux distincts et une collaboration avec l’agence Yokna pour la mise en forme graphique du livre.

KWOON retrouve la mer avec le clip de KING OF SEA

Kwoon - King Of Sea

Kwoon dévoile un clip vidéo en animation et une version studio de son titre King of Sea. Il est rejoint sur ce titre par deux membres de Dionysos. On vous dévoile deux vidéos dans cette sélection musicale de Mazik.

Kwoon est un guitariste hors norme, avec un style variant entre post rock, ambient et sons de guitare atmosphériques.

Fasciné par les légendes entourant l’histoire du phare de Tévennec en Bretagne, Kwoon a décidé de composer et enregistrer un live intitulé King of Sea, sur le phare hanté, au milieu de l’océan, en juillet 2020. Il y passera même la nuit. Cette nouvelle version sort maintenant en clip en animation. Nouvelle peau, nouveau son, et nouvelles images filmées par Stéphane Berla, avec la participation de Babet et Stéphan Bertholio du groupe Dionysos venus enregistrer avec Kwoon ce morceau épique.

Kwoon (feat.Babet) - King Of Sea (Official Video)
Kwoon (feat.Babet) – King Of Sea (Official Video)

« One day you called me

I will dive in the dark

To see your smile, to see your smile

OOh Mother, my ship is in your hands... » extrait de King of Sea

Voici l’histoire de la vidéo. Sur la côte du Finistère perce une petite maison isolée. Un marin retrouve sa femme et son fils après un long voyage. Ces brefs instants de bonheur ne dureront pas, car le père doit repartir en mer. Mais cette fois, il ne reviendra pas.

Des années plus tard, l’enfant, devenu marin à son tour, doit lui aussi prendre le large, mais l’ombre de l’orage menace au large du phare de Tévennec. Lors d’une terrible tempête, le bateau de notre héros chavire, il se retrouve plongé dans un horrifiant voyage dans les profondeurs sous-marines où une figure du passé va le rattraper

A découvrir, la nouvelle version de King of Sea :

et la version session :

Lien digital pour suivre Kwoon

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Robin Foster / nouveau clip « Rocamadour »

Parce que c’est dans la nuit qu’on voit mieux les ombres…

Parce que les vestiges du passé laissent parfois des cicatrices, Robin Foster a décidé d’ouvrir sa boite à mémoire franco-anglaise afin d’expier ici certains mauvais souvenirs d’hier et d’aujourd’hui. « Rocamadour » donc, le nouveau single du prolixe Anglais, mais aussi son village d’adoption bombardé jadis par les siens. Comme un boomerang anti Brexit irrévérencieux, « Rocamadour » et ses atermoiements rock navigue quelque part entre la chapelle abimée de Camaret, et Albion, redevenue perfide le temps d’une chanson (électrique).

NOUVEL ALBUM  – PENINSULAR III

Après quelques albums parus en format digital, alors que dehors le monde tourne au  ralenti à cause de la pandémie, Robin Foster retourne en studio, seul, tel un naufragé sur  une île déserte. De cet isolement “insulaire” naît l’album PenInsular III,  dernière pierre d’une œuvre en trois mouvements commencée il y a 9 ans. Tous les éléments qui font la  signature de Robin Foster y sont plus présents que jamais: mélodies suspendues dans le temps, plongées en abimes, atmosphères de bout du monde… et toujours avec cette  même force dans la composition, capable de dégager un profond sentiment d’apaisement  et de sérénité. Il s’agit là certainement du disque le plus introspectif et  personnel  de  Robin Foster, une invitation à voir le crépuscule d’une époque – ou l’aube d’une nouvelle. Et sans doute les deux ;

 

Dernier volet de sa trilogie dédiée à sa terre d’adoption – la presqu’île de Crozon

PenInsular III sort aujourd’hui sur le label M/2L

"Rocamadour" c'est le titre du nouveau clip de Robin Foster - Mazik


A PROPOS DE ROBIN FOSTER

"Rocamadour" c'est le titre du nouveau clip de Robin Foster - Mazik

Dans les volutes tantôt subtiles tantôt puissantes où ondule le « post-rock cinématique » de Robin Foster, des influences se distinguent par petites touches : Talk Talk, Sigur Ros, New Order, Ennio Morricone, les images de Michael Mann et David Lynch.

 

Le cinéma occupe une place de choix dans la B.O personnelle de Robin Foster, aussi en

retrouve-t-on naturellement la marque dans ses musiques, aussi bien dans ses albums que dans ses compositions au générique de films, séries comme récemment Criminal sur Netflix (2019) ou encore Truth Seekers sur Amazon Prime (2020), ainsi que dans des publicités pour des marques prestigieuses (Cartier, Hugo Boss…).