Utopia


Todd Rundgren's Utopia - MazikLe groupe Utopia, connu également sous le nom de Todd Rundgren’s Utopia, titre de leur étonnant premier album, est la formation de rock progressif épique que Todd Rundgren a formé en 1973 à New-York.

À l’instar de nombreux autres groupes progressifs de l’époque, Utopia devient par la suite un groupe de sophisti-pop plus « grand public », alliant pop, rock et new wave, qui s’appuie sur des vidéos-clips humoristiques afin de coller à l’ère MTV et rencontrer un certain succès commercial.

Utopia en bref

Ses compositions touchent divers styles en passant du rock à la country, de la pop à la musique classique entre autres mais au cours de ses trois premières années, le groupe évolue dans un pure style rock progressif avec des morceaux très longs et alambiqués typiques du genre. Pour exemple, le titre « The Ikon », que l’on trouve sur le premier album, dure plus de 30 minutes (une face entière du 33T) battant ainsi le « Supper’s Ready » de Genesis de près de 10 minutes…

C’est la période la plus intéressante du groupe, après, ça va très vite se gâter… :/

S’il ne faut retenir que deux albums, ce sont le premier de 1974 et le live de 1975.

La plupart des membres du premier line-up sont également présents sur les albums solo de Todd Rundgren jusqu’en 1975.

En 1976, le quatuor constitué de Todd Rundgren, Kasim Sulton, Roger Powell et John « Willie » Wilcox abandonne (hélas) progressivement le prog-rock au profit d’une pop bien commerciale. Leur tube de 1980 « Set Me Free » entre dans le top 40.

Utopia splitte en 1986 et se réuni brièvement six ans plus tard.

En 2005, Todd Rundgren et Kasim Sulton travaillent ensemble pour former un spin-off du groupe The Cars (après le décès de leur bassiste Benjamin Orr) aux côtés d’Elliot Easton et Greg Hawkes Hawkes sous le nom de The New Cars qui sortira un nouvel album intitulé Move Like This.

Lors d’une pause forcée de The New Cars suite à un accident d’Elliot Easton, Kasim Sulton et Todd Rundgren collaborent avec Meat Loaf sur l’album Bat Out of Hell III : The Monster Is Loose.

À partir de 2011, le combo d’obédience Rock-Progressif du Todd Rundgren’s Utopia se reforme pour une série de concerts.

En 2018, Todd Rundgren, Kasim Sulton et John « Willie » Wilcox se retrouvent pour une tournée avec le nouveau claviériste Gil Assayas sous le nom de Todd Rundgren’s Utopia.

Membres d’Utopia

Todd Rundgren – lead guitare, chant
John « Willie » Wilcox – batterie, percussion, chant
Kasim Sulton – basse, chant
Gil Assayas – claviers

Anciens membres

Jean Yves « M. Frog » Labat de Rossi – synthés, guitare
David Mason – claviers
Hunt Sales – batterie, percussions
Tony Sales – basse, chœurs
Mark « Moogy » Klingman – claviers
Roger Powell – claviers, chant
Doug Howard – basse, chant
Kevin Ellman – batterie, percussions
Jesse Gress – guitare
John Siegler – basse, violoncelle
Ralph Schuckett – claviers

Discographie d’Utopia

Albums studio

1974 : Todd Rundgren’s Utopia
1977 : Ra
1977 : Oops! Wrong Planet
1980 : Adventures in Utopia
1980 : Deface the Music
1982 : Swing to the Right
1982 : Utopia
1984 : Oblivion
1985 : POV
1986 : Trivia
2012 : Disco Jets (enregistré en 1976)

Albums Live

1975 : Another Live
1992 : Redux ’92: Live in Japan

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Esthesis


Esthesis - Raising HandsLe groupe de rock progressif français Esthesis tire son nom du mot « esthésie » qui désigne, en psychologie, la sensibilité et la faculté à percevoir des sensations ; la terminaison en « is » quant à elle fait inévitablement penser à Genesis.

D’ailleurs les envolées de guitares ou de claviers que l’on trouve sur leur premier excellent EP évoquent parfois Steve Hackett et Tony Banks quant aux effets de voix ce serait plutôt Porcupine Tree et son chanteur-leader Steven Wilson (période In Absentia)… Mais on y perçoit aussi d’autres influences telles que les Floyds ou King-Crimson entre autres…

Esthesis en bref

Fondé en 2013 par le multi-instrumentiste Aurélien Goude au chant, guitares et claviers comme un projet solo, le groupe parisien est devenu un quatuor avec l’arrivée progressive de Charles Thumloup à la basse, David Delavoipière aux guitares et Yann Pousset à batterie.

Esthesis revendique tirer son inspiration de grands prédécesseurs tels que Pink Floyd, Porcupine Tree, King Crimson, Kate Bush ou Dead Can Dance.

Artistiquement le combo fait le choix d’alterner des parties instrumentales et d’autres chantées (en anglais) en axant ses compositions avant tout sur l’émotion qui se dégage de ses morceaux selon les propres dires du fondateur.

Ce n’est qu’en février 2019, soit six ans après sa création, que le groupe publie son premier EP autoproduit, Raising Hands, disponible en version digitale et CD (édition limitée et numérotée).

Belle découverte, très agréable à écouter puisqu’Esthetis vous entraîne rapidement dans son univers et des ambiances mélodiques, parfois oniriques ou empruntes d’une certaine mélancolie qui pourraient aisément être utilisées dans des B.O. de films.

Aurélien Goude précise que le premier album d’Esthesis est actuellement en cours d’écriture et que le groupe devrait donner ses premiers concerts probablement en 2020.

L’ambiance de l’album à venir sera dans la continuité de l’EP avec toutefois des différences notables car le piano y sera volontairement plus présent afin de lui apporter une couleur singulière tout en restant dans un registre assez rock et parfois même metal.

Quant au line up du groupe, celui-ci évoluera quelque peu pour l’enregistrement de cet opus à venir car dans sa conception, Esthesis est un groupe plutôt proche d’un projet personnel auquel s’ajoutent des musiciens mais dans lequel Aurélien Goude reste la colonne vertébrale et le principal auteur-compositeur, celui qui impulsera la direction artistique des projets futurs.

L’un de nos fidèles lecteurs (il se reconnaîtra) nous a écrit il y a peu « J’aime quand vous parlez de rock progressif (sur Mazik). C’est tellement riche comme musique« … J’abonde en ce sens et je pense que cet EP (déjà en rotation sur Mazik1) vous comblera forcément ! 🙂

Car loin des tubes mainstream hyper formatés dont on nous rabâche les oreilles sur toutes les ondes de nos jours, Esthesis ravira les amateurs de prog-rock et d’art-rock, style phare des 70’s mais quelque peu délaissé aujourd’hui, musiques pourtant somptueuses, parfois considérées comme complexes, voire intello, mais qui suscitent plein d’émotions à qui sait les écouter et se laisser emporter…

Esthesis, désormais installé à Toulouse, est donc sans nul doute un groupe qu’il va falloir suivre dans les années à venir et nous attendons déjà avec impatience son album…

Membres d’Esthesis

Aurélien Goude : chant, guitares, claviers, synthés
Charles Thumloup : basse
David Delavoipière : guitares
Yann Pousset : batterie

Discographie

2019 – Raising Hands (EP)

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂