Andrre dévoile son magnifique EP folk « Lac Noir » !

ANDRRE est un rappeur auteur-compositeur-interprète québécois qui a toujours placé les émotions au centre de son projet artistique.

Il débute sa carrière musicale en 2007 par une apparition sur une compilation japonaise dans laquelle il se fait tout de suite remarquer pour son timbre de voix et son flow caractéristiques. Avec la sortie de son premier album « Learn to love » en 2010, il rejoint la grande communauté du hip-hop underground et continue de s’y tailler une place bien à lui.

C’est à cette période qu’il rencontre virtuellement le talentueux beatmaker français Degiheugi. Ensemble ils vont collaborer sur une multitude de morceaux qui deviendront de purs joyaux largement plébiscités par le public français, comme l’irrésistible titre « Nuday » paru sur le dernier album de Degiheugi.

Andrre dévoile son magnifique EP folk « Lac Noir » ! - Mazik

Après une pause forcée par les aléas de la vie, ANDRRE revient en 2015 avec l’EP « Dichotomie » dans lequel il explore les émotions chaotiques éprouvées dans ces moments difficiles. Jonglant entre la pop, le hip-hop et le folk, l’artiste y démontre une versatilité hors norme.

En 2022, le rappeur surprend en annonçant « Lac Noir », un EP entièrement folk composé uniquement à la guitare. Cet EP est la première partie d’une grande introspection en 3 volumes autour du Lac Noir de son enfance situé dans un petit village du Québec.

Andrre dévoile son magnifique EP folk « Lac Noir » ! - Mazik

Avec l’EP « Lac Noir », ANDRRE nous ouvre la porte de ses souvenirs d’enfance les plus intimes et se confronte aux démons de son passé, le tout sur fond de mélodies folk d’une rare intensité.

Instagram

DEGIHEUGI Meets FLO THE KID: La puissance de 2 univers

DEGIHEUGI Meets FLO THE KID: La puissance de 2 univers

Tous deux issus d’une formation rap, l’un a pris le chemin du beat, l’autre du flow. À partir de 2001, Degiheugi s’est rapidement émancipé de la sphère Hip-Hop classique pour explorer sans relâche les pépites encore brutes, sommeillant dans les abîmes du Web et sous la poussière de vinyles marquant les décennies passées. Flo the Kid lance quant à lui sa première mixtape en 2016, intitulé « Introduction to the kid ». Ses influences vont rapidement l’amener sur des touches de jazz chaloupées, de Lo-Fi aux airs innocents, de future bass magnétique.

Dans leurs deux parcours respectifs, tout est une affaire de rencontre, Degiheugi a franchi en 2015 le cap de la scène. De l’Europe à l’Australie, des premières parties de DJ Shadow aux plateaux communs avec Chill Bump, Smokey Joe & the Kid ou ProleteR, ce beatmaker de l’ombre s’offre aujourd’hui des featurings 5 étoiles (Chill Bump, Ceschi, Astronautalis, ASM, Hugo Kant). Flo the Kid s’ouvre à un nouveau public en dépassant le million de lectures sur le clip « I see you smiling » réalisé par Pierre Croce en 24h. Cela passe aussi par son featuring avec Møme sur le morceau “Rêve”, et son invitation à parcourir la France sur la tournée Ricard SA Live et la plupart des festivals de France (Dour, Vieilles Charrues, Fnac Live, Beauregard, etc.). Un baptême du feu en live devant une audience se comptant par dizaine de milliers.

Après le succès de Foreglow, Degiheugi enchaîne sur un EP prometteur aux côtés du jeune mc intitulé « Degiheugi Meets Flo the Kid ». D’abord conçu pour du live, la rencontre entre le beatmaker et le rappeur prend racine dans un projet musical réunissant la puissance de leurs deux univers. Une collaboration, dans laquelle Flo the Kid vient rythmer les productions instrumentales de Degiheugi sur les titres « Let Me Down », « L’introduction » ou encore « Life in Bachelor’s Studio ». À contre sens, Degiheugi offre un détour instrumentale jazzy, électro retro sur les titres « I am What i am » et « Peep My Style » du rappeur français.

DEGIHEUGI Meets FLO THE KID: La puissance de 2 univers

La tournée 2022 Degiheugi x Flo the Kid s’annonce chargée avec une vingtaine de dates programmées. L’occasion de vivre l’épopée Foreglow par la même occasion, en live, enfin.

Facebook

Soom T, à la recherche de ce qu’il y a de bien dans ce monde avec son nouvel album « Good »

Dans ce nouvel album reggae-dub, fruit de dix années de travail d’écriture, de composition et de production, Soom T, la MC écossaise entremêle les enregistrements studio de ses musiciens, The Stone Monks, à des productions plus digitales signées par différents compositeurs.

Soom T, recherche de ce qu'il y a de bien dans ce monde avec "Good"

De cette multitude de musiciens et producteurs, naît un son original à la croisée du reggae, du dub et du jazz, voire de la pop.

Les titres « Big Bad World », « Yes My People », « Born Free », « My Struggle », « Your Time » et « My Shelter » composés par le producteur français Kiko, apportent un son très digital à une partie importante de l’album. Tandis que « Don’t Stand for Dis » et « Steps » sont le fait de la légende londonienne du dub, Gaudi, et rendent hommage aux premières heures du dub à grands renforts d’échos et de réverbérations dans la plus pure tradition du style.

Soom T, recherche de ce qu'il y a de bien dans ce monde avec "Good"

« One Real Friend » composé par Alex Dupuis de Flash Hit Records apporte une touche swing et jazz des plus bienvenues. « World We Live In », « Our Day », « I Wanna Live », « Get the Fruit » et « One More Tune » ont été composés à Paris sur plusieurs années avec The Stone Monks, sous la supervision de Xavier Waks. C’est aussi ce dernier qui a mixé l’intégralité de l’album dans son studio 31DB avant de le passer à Simon Capony pour le mastering au Basalte Studio.

Comme à son habitude, Soom T continue de se questionner sur les problèmes politiques et sociaux de notre époque, le tout avec une approche spirituelle, un style inimitable et un flow incisif qui lui sont propres.

Si elle déplore les côtés sombres de notre époque dans des morceaux comme « Big Bad World », elle ne tente pas moins de trouver une lueur d’espoir avec des titres aux messages ultra positifs, tantôt très mélodiques, tel que « Don’t Stand for Dis », ou entrainants, à l’image de « Yes My People ». « I Wanna Live » et son riff de guitare entêtant, « Our Day » avec ses accords majeurs lumineux ou encore « Amazing Graces » déversent un flot d’optimisme au milieu de thèmes beaucoup plus lourds.

Sur la pochette de « Good » on retrouve un portrait de Soom T, micro en main, réalisé par la street artiste française spécialiste de 3D, Nikita. Préparez-vous pour un voyage musical unique à la recherche de tout ce qui est « bon » dans ce monde avec « Good », le tant attendu nouvel album de Soom T, la « Reine du raggamuffin » !

Bazbaz & Manudigital: #LoveBordel, où quand la chanson française rencontre le dub

C’est à l’ère du confinement que la connexion se fait virtuellement entre Bazbaz et Manudigital.

Manudigital and Bazbaz - #LoveBordel - Mazik

Bazbaz présente un mélange personnel de chanson à base de blues, de reggae et de rock. Son ton détaché, ses textes au parfum doux-amer et son amour des femmes rendent ses chansons particulièrement attachantes. Beatmaker et bassiste spécialisé dans le Reggae digital, Manudigital s’est imposé au fil des années comme un producteur incontournable sur la scène internationale, collaborant avec une pléiade d’artistes et développant de nombreux concepts vidéo à travers le monde.

C’est ainsi que, d’une rencontre virtuelle sur Instagram en mode confinade, va naître un EP bien réel : #LoveBordel. Un projet commun entre Bazbaz et Manudigital.

« En gros reggae addict ça fait un moment que je kiffe le son de Manudigital. Et sa formule digital session me fait délirer, se mettre avec un p’tit clavier sur les genoux dans les rues de Kingston, New York ou les trottoirs de Manille et faire chanter des mecs incroyables live and direct, il faut avoir des… couilles ! » nous dit Bazbaz.

De leur respect mutuel va naître instantanément l’idée de faire des chansons ensemble. Sans se connaître, sans jamais se rencontrer, pour cause de confinement, les deux musiciens commencent à composer 7 titres qu’ils enregistreront en quelques mois, auxquels viendront s’ajouter 2 versions dub savamment concoctées par Manudigital. « Que du kiffe » disent-ils en chœur !

#LoveBordel c’est un subtil mélange de leur deux univers, une rencontre entre la chanson française et le dub pour un résultat, chaud, planant et sexy.

À écouter en cliquant juste ici

Strictly Reggae, Strictly Lover, Strictly Digital 

Instagram