2009 : Wax Tailor > Say yes




Wax TailorVous aimez la trip hop de haute qualité ? Alors vous allez adorer « Wax Tailor », qui confirme avec ce 3ème opus, In The Mood For Life, tout son génie pour tailler sur mesure des mélodies de trip-hop entre jazz, soul, hip-hop et rap.

Du grand art pour ce couturier musical aux multiples récompenses.

Jean Christophe Le Saoût est un ancien animateur de radio qui a d’abord fondé un groupe de rap « La Formule » avant de créer son label « Lab’Oratoire » en 1998.

Il a commencé à travailler sur le projet « Wax Tailor » en 2001 pour publier son premier album Tales of the Forgotten Melodies en 2005, mélangeant hip-hop, downtempo et trip hop.

Son deuxième album Hope & Sorrow publié en 2007 le confirme comme l’un des artistes phares de la scène electro-hip-hop internationale.

Avec ce troisième album In The Mood For Life, il invite Charlie Winston, Charlotte Savary, Sara Genn, Dionne Charles, A State Of Mind, Mattic, Ali Harter et Speech Defect a participer à ce voyage.

En 2012, après un an et demi de travail, Wax Tailor sort un album concept Dusty Rainbow from the Dark, puis son 5ème album studio By Any Beats Necessary avec de nombreux invités comme Ghostface Killah, Tricky, Lee Fields, R.A The Rugged Man, Token, A-F-R-O….



C’est parti pour un cinematic trip hop :

Une ouverture au piano et au violon nous introduit « City Vapors » sur un vinyle mélancolique.

C’est parti pour un trip hop avec Charlotte Savary qui teinte sa voix entre jazz et hip-hop sur « Dragon Chasers »

(Un passage impressionniste avec le hip hop de « Already Begun » qui nous emmène sur…)

…les terres d’un jazz rappé et folâtre avec « B-Boy On Wax » et les Suédois de Speech Defect, réjouissant.

(Intermède new-yorkais avec « Street Scent »)

Le rap nostalgique de « No Pity » captive les cordes comme une illusion cinématographique.

La voix de Sara Genn sur « Dry Your Eyes » agite mes sens pour faire vibrer un trip hop au vague à l’âme, expression de soul.

(J’aime ces interludes, comme ce mini trip hop de Masquerade Theme)

Le rap de Mattic sur « Until Heaven Stops The Rain » se mêle à l’instrumentation déjantée de wax.

(Et une saynète avec « More Songs »)

C’est parti pour un Rythm & Blues digne d’une Motown du 21ème siècle avec la voix de Dionne Charles qui nous chante « Leave It ». Remuant.

(Entracte avec « Escape Theme »).

Il est temps de vibrer sur les cordes sépia avec Charlotte Savary sur « Go Without Me »

Ali Harter donne la réplique à la rappeuse Voice sur le hip hop suave de « This Train ».

Un rap déjanté « Sit & Listen » nous emmène sur les terres du délire animé.

(Feat & Mattic)
La voix feutrée de Charlotte Savary se mêle au rap de Mattic sur « Fireflies » pour nous délivrer une mélodie sucrée salée. Aigre doux

Le rap jazzy de « Say Yes » avec Asm nous met tous d’accord.

Pour laisser place au funk groggy de « I Own You » avec Charlie Winston.

On termine ce voyage avec « Greenfields » et la muse bouleversante « Charlotte Savary ».

Wax Tailor sait créer une musique parfumée de délices sucrés pour laisser couler dans la gorge profonde de Charlotte Savary un gout suave de paradis. Entre ciel et bitume, Wax Tailor nous entraîne dans un hip-hop théâtral et atmosphérique aux accents urbains de jazz, d’abstract hip-hop, de rap pour nous offrir un trip hop cinématique. BRAVO

Regardez, écoutez, délirez, dansez, votez « Say yes »

Et le reste :

I own you

Dragon Chasers

Dry Your Eyes

Until Heaven Stops The Rain

Leave It

This train

Fireflies

Albums studio de Wax Tailor

2005 : Tales of the Forgotten Melodies
2007 : Hope & Sorrow
2009 : In The Mood For Life
2012 : Dusty Rainbow from the Dark
2016 : By Any Beats Necessary
2017 : By any beats remixes necessary

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

2007 : Benjamin Biolay > Dans la Merco Benz




2007 : Benjamin Biolay > Dans la Merco Benz sur l'album Trash YéyéLes désamours de Benjamin Biolay sombrent dans le spleen d’une pop dépressive « Dans la Merco Benz » de ce nouvel album « Trash Yéyé ».

Complexe et envoûtant, ce disque aux mélodies enivrantes se joue de l’électro, de la musique de film, du hip hop et de la chanson tout simplement, pour se laisser découvrir à tous ceux qui veulent bien plonger dans son univers.

Pour ouvrir cet album, une guitare enfantine se joue de l’amour avant qu’il soit né, soit « Bien avant ».

Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone avec c’est « Douloureux dedans ». Souffrances répétées en écho.

« Regarder la lumière », au son des violons, des beats, du refrain idyllique regarder la lumière, regarder la lumière, regarder la lumière…

« Dans ta bouche » aux airs de Gainsbourg, au rythme obsédant, aux rimes impudiques, au phrasé hip-hop, au piano blessé…

« Dans la Merco Benz » est le single à la pop parfaite et dont on ne se lasse pas. La mélodie entêtante est teintée d’une mélancolie obscène illuminée par une trompette aux accents mariachi.

Impressions de voyages dans un film sombre aux ambiances atmosphériques avec « La garçonnière ».



Une ballade romantique au fil d’un piano à la Chamfort dans « La chambre d’amis ».

Le rythme mystérieux sur fond de new wave de « Qu’est-ce que ça peut faire » nous plonge dans les profondeurs célestes de Biolay.

« Cactus Concerto » en hommage à Gainsbourg et à Morricone ouvre les cœurs à la flamboyance des grands espaces.

Mais il sait tout faire ! Avec « Rendez vous qui sait », les cordes, les cuivres, les synthés nous donnent rendez vous avec la pop baroque.

La pop lumineuse de « Laisse aboyer les chiens » captive, intimide, envoute, dérange, enchante le refrain déchirant.

« De beaux souvenirs », c’est ce que nous aimerions qu’il nous reste sous vide afin de ne plus entendre les cauchemars.

Le perfectionnisme Benjamin Biolay ne ressemble à aucun artiste dans la production française actuelle. Avec une réalisation brillante, il cisèle un bijou aux multiples facettes pour créer son propre style. Il nous susurre voluptueusement des tranches de vies avec lyrisme, distinction et classe pour nous emmener vers son futur chef d’oeuvre « La superbe ».

Paroles de « Dans la Merco Benz » de Benjamin Biolay

Petite princesse ma beauté ma promesse
Ma petite faiblesse ma plus belle histoire de fesse
DAns ma mercedes c’est de l’espoir que je caresse
Sovié supreme de mon plus beau probleme
Dans ton abdomen tout nouveau spécimene
Joue a la cremme c’est de l’espoir que je promene
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Mon amour hélas
Petite princesse c’est pas l heure de la grandmesse
Charmante hotesse qu’as tu fait de ta jeunesse
Dans la merci benz c’est de l’espoir que je caresse
Petite connase pourquoi f’tu ta radasse
Petite pétasse qui montre rien en surface
Qui veut qu’on l’embrasse encore
L’embrasse encore
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Mon amour hélas
Le temps passe
Le temps passe
Mon amour hélas
Mon amour hélas
Le temps passe
Dans le merco benz

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵