1971 : Nino Ferrer > Metronomie




Nino Ferrer : MétronomieCet album de rock progressif, Métronomie, a eu un succès mitigé, mis à part l’un de ses titres La Maison près de la fontaine sorti en 45 tours.

La frustration de Nino n’en sera que plus grande, car le reste de l’album Metronomie, soit 7 titres, passera inaperçu du grand public.

Par la suite et à l’occasion de rééditions, Nino ajoutera de nouveaux titres, pour atteindre 16 titres, au lieu des 8 titres originels.

Ce musicien et chanteur de jazz supportait mal d’être considéré comme un chanteur de « variétés ». Il était auteur-compositeur, alors que les chanteurs dits de « variétés » n’étaient le plus souvent que de simples interprètes. Son rêve, enregistrer un disque 33 tours de pur jazz.

Lors de ses concerts, la musique de ses titres était jouée de façon très jazzy, afin de montrer la vraie facette de ses talents.

J’ai choisi l’album entier qui est génial, mais écoutez au moins ce premier morceau de 9mn07 du nom de l’album, un pur moment de rock progressif. Tout à fait étonnant !

1. Métronomie 9.07
2. Les enfants de la patrie 4 ?5
3. Métronomie 2 > 2.19
4. Cannabis 4.45
5. La maison près de la fontaine 3.46
6. Isabelle 2.29
7. Freak 1.29
8. Pour oublier qu’on s’est aimé 3.30

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.