Steven Wilson


Steven Wilson - MazikSteven Wilson, né Steven John Wilson le 3 novembre 1967 à Hemel Hempstead, Hertfordshire en Angleterre, est un musicien, chanteur, auteur-compositeur et producteur anglais, plus étroitement associé au genre rock progressif. Il s’est fait connaître en tant que fondateur, auteur-compositeur, guitariste et chanteur principal, du groupe rock britannique Porcupine Tree et ses collaborations avec plusieurs autres groupes. Il poursuit actuellement une carrière solo prolifique.

Steven Wilson en bref

Autodidacte de génie et stakhanoviste surdoué  il est producteur, ingénieur du son, multi-instrumentiste et auteur-compositeur-interprète et a publié plusieurs albums solo Insurgentes en 2008, Grace for Drowning en 2011, The Raven That Refused to Sing (and Other Stories) en 2013, Hand. Impossible. Effacer. en 2015, 4 ½ en 2016) et To the Bone en 2017.

Il a également publié une série de singles intitulée Cover Version (sortie en ligne entre 2003 et 2010 et sortie mondiale sous forme de compilation en 2014). Ses autres projets en solo sous pseudo son Bass Communion et Incredible Expanding Mindfuck ( I.E.M)

Réputé en qualité de leader du groupe de rock progressif Porcupine Tree, dont il était le seul membre dans les années 1980 et au début des années 1990, ses projets sont toutefois nombreux en particulier sa collaboration avec Aviv Geffen dans Blackfield, son partenariat de longue date avec Tim Bowness dans No-Man, sa collaboration avec Dirk Serries dans Continuum ainsi qu’un album commun avec Mikael Åkerfeldt le chanteur d’Opeth dans Storm Corrosion, .

Steven Wilson utilise des synthétiseurs et de la musique programmée sur ordinateur ainsi que des instruments en direct pour créer une atmosphère unique pour chaque chanson sur laquelle il travaille. En plus de sa prolifique production musicale, Steven Wilson s’est forgé une réputation pour la qualité indiscutable de sa production musicale avec des artistes de renom comme Opeth, Dream Theater, Jim Matheos of Fates Warning, Anathema, Orphaned Land, Marillion, Fish, Pendulum, Yoko Ono et son ami Robert Fripp.

Ces dernières années, il a également entrepris de remixer en son surround stéréo les albums de King Crimson et d’autres albums cultes de grand groupe des années 70-80 tels que Jethro Tull, Yes, Gentle Giant, Emerson, Lake and Palmer, Caravan, Hawkwind, XTC et Tears for Fears.

Discographie de Steven Wilson

Albums studio

2009 – Insurgentes
2011 – Grace for Drowning
2013 – The Raven That Refused to Sing (And Other Stories)
2015 – Hand. Cannot. Erase.
2017 – To the Bone

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums live

2012 – Catalogue / Preserve / Amass
2012 – Get All You Deserve

Compilations

2014 – Cover Version (compilation de singles sortis entre 2003 et 2010)
2015 – Transience (compilation de singles sortis entre 2002 et 2015)

Site de référence www.stevenwilsonhq.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Timber Timbre


Timber Timbre - MazikTimber Timbre est un groupe de folk rock canadien formé en 2005, par Taylor Kirk, originaire de Toronto. Il est actuellement composé de Simon Trottier (guitare électrique, basse), Mathieu Charbonneau (clavier) et Mark Wheaton (batterie).

Au niveau des instruments, des rythmiques, ou des harmonies, le groupe s’inscrit sans hésitation dans la catégorie blues/folk. Mais là où se situe tout le charme de la musique de Timber Timbre, c’est dans son univers sombre et mélancolique, porté par la voix grave et envoûtante de son leader Taylor Kirk. Dans les critiques, celle-ci est parfois comparée aux voix de Lee Hazelwood, Tom Waits ou Leonard Cohen. Pour sa part le chanteur évoque en références des artistes blues dont les timbres sont proches de la voix parlée « Je me suis toujours identifié aux non-chanteurs. J’ai toujours adoré Lou Reed, ou encore Neil Young, qui, je trouve, a une très belle voix, mais qui n’est pas un chanteur ».

La musique de Timber Timbre peut aussi se définir par son caractère visuel et même cinématographique. De nombreuses compositions reprennent les codes des musiques de film et nous font imaginer des décors plus ou moins angoissants. Si la musique et les textes de Taylor Kirk traduisent un certain désespoir face au monde actuel, ils rappellent de facto le rôle thérapeutique que peuvent jouer la musique et la création artistique.

Timber Timbre compte actuellement six albums à son actif. Taylor Kirk écrit et enregistre seul les deux premiers albums – Cedar Shakes en 2006 et Medicinals en 2007 – dans une cabane au fond des bois de l’Ontario. C’est d’ailleurs ce contexte de création qui est à l’origine du nom du groupe.

Dans son premier album Cedar Shakes, Taylor Kirk s’oriente vers des sonorités folk et blues. En ressort une musique artisanale et brute dans laquelle se mêlent guitare, percussion, harmonica, violon et voix. Le deuxième album Medicinals marque une première étape vers une musique plus élaborée et plus personnelle. Taylor Kirk apporte plus de densité à ses compositions grâce à l’intégration de cuivres. D’autre part son chant évolue et il s’approprie une voix plus caverneuse qui constituera un très bel atout pour toute sa carrière.

Timber Timbre – Under your spell (MEDICINALS)

Au début de l’année 2009, Taylor Kirk signe avec le label Out Of This Spark pour l’écriture de son troisième album, Timbre Timbre. Les conditions sont alors idéales pour poursuivre cette recherche d’identité musicale Le chanteur doit beaucoup à sa collaboration avec Chris Stringer, musicien et ingénieur du son, qui enrichit sa musique de percussions, d’orgues et d’effets sonores. La rencontre avec la violoniste Mika Posen (qui est aussi une des musiciennes d’Agnès Obel) est également déterminante dans cette recherche. Cet album marque également un tournant pour le rayonnement du groupe. Out Of This Spark trouve un accord avec la société Arts & Crafts, ce qui contribue à donner plus de visibilité au groupe, notamment par le biais de prospections à l’international.

Timber Timbre – Demon Host

En 2011, le projet franchit un nouveau cap avec Creep On Creepin’ On (jeu de mots reprenant l’expression Keep On Keeping On de Bob Dylan). Trois musiciens rejoignent l’aventure artistique : Simon Trottier, qui deviendra un véritable partenaire pour Taylor Kirk, Mathieu Charbonneau et le saxophoniste Colin Stetson. L’album révèle des morceaux plus travaillés, plus riches, avec une basse et des claviers bien présents. La voix de Taylor Kirk est travaillée plus en finesse avec des effets d’écho et de résonance. Musicalement l’ensemble est assez éclectique. Certaines pistes se rapprochent de la musique pop comme le titre « Black Water » qui grâce à sa diffusion sur les grandes radios fait connaître le groupe au public français. D’autres morceaux au caractère expérimental créent un cadre obscur, et angoissant. L’album s’achève sur le titre « Souvenirs » piste instrumentale où le violon et ses aigus plaintifs nous transporte dans un autre monde.

Timber Timbre – Black Water

Hot Dreams cinquième album publié en 2014, reste fidèle à l’esthétique du groupe. Dans l’ensemble il dégage néanmoins un état d’esprit plus léger, plus apaisé. Il se distingue des autres disques par l’importance prise par l’aspect cinématographique. Les titres « Curtains !? », « Resurrection Drive Part II », « The New Tomorrow » ou encore « The Three Sisters » sont des conséquences directes de la collaboration de Taylor Kirk pour la bande originale de The Last Exorcism Part II, réalisé par Ed Gass-Donnelly. On trouve aussi sur cet album des ambiances de far-west, avec « Bring Me Simple Men », « Grand Canyon » et « Beat The Drum Slowly ».

Avec Hot Dreams, Taylor Kirk sort de sa zone de confort en interprétant un slow romantique et rêveur, presque naïf, s’achevant par une mélodie de saxophone.

Timbre Timbre – Hot dreams

Avec le dernier album, Sincerely, Future Pollution, publié en 2017 chez City Slang Records, le groupe aspire à produire une musique plus moderne. Les musiciens expérimentent de nouvelles combinaisons en ajoutant quelques touches électroniques au blues traditionnel de Taylor Kirk. Cette nouvelle orientation se découvre dès le deuxième titre « Grifting », qui tranche avec les compositions auxquelles le groupe nous avait habitués. De même « Moment » nous en met plein la vue avec ses passages au synthétiseur et à la guitare de synthèse. Avec le titre « Sincerely, Future Pollution » le groupe produit un morceau quasi instrumental rappelant des univers progressifs et psychédéliques. Le résultat est plutôt réussi, néanmoins ce virage vers le synthpop peut déconcerter les fans du Timber Timbre des débuts. Ceux-ci trouveront cependant quelques repères avec le titre « Sewer Blues ».

Timber Timbre – Sincerely Future Pollution

Discographie de Timber Timbre

2006 : Cedar Shakes
2007 : Medicinals
2009 : Timber Timbre
2011 : Creep On Creepin’ On
2014 : Hot Dreams
2017 : Sincerely, Future Pollution

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂