ZZ Top




ZZ TopZZ Top (prononcer zizi top) est un groupe de blues-rock, de blues, de boogie-rock, de rock’n’roll, d’arena-rock, de southern rock et hard rock formé en 1969 au Texas. Le groupe est composé depuis 1970 du guitariste et chanteur Billy Gibbons (leader, principal parolier et arrangeur musical), du bassiste et chanteur Dusty Hill et du batteur Frank Beard.

Billy Gibbons a d’abord fait parti des Moving Sidewalks, puis du groupe  11th Elevator. Frank Beard a été le batteur des Cellar Dwellers, des Hustlers, des Warlocks et de l’American Blues Band.

Gibbons, grand ami de Jimi Hendrix, Hill et Beard unissent leur destinées en 1969 suite au rapprochement de deux groupes rivaux de l’époque, The Moving Sidewalk et The American Blues.

Il semblerait que le nom de ZZ Top ait été choisi afin que leurs disques se retrouvent tout au fond des bacs rangés alphabétiquement chez les disquaires mais ce serait aussi un clin d’œil à leur blues-man préféré, BB King. Une rumeur persistante prétend qu’il s’agirait en fait d’une faute de frappe, le groupe sensé à l’origine s’appeler « 22 Top » et non « ZZ Top ». Une autre hypothèse, une référence  à l’artiste de Blues ZZ HILL… Allez savoir !



Dès le départ la musique de ce combo tend vers le blues. ZZ Top donne son premier vrai concert en février 1970, à Beaumont au Texas et publie dans la foulée son premier album en 1971 qui se fait immédiatement remarquer par son hard ‘n’ blues marqué de riffs de guitares tranchants.

Pendant les seventies ils enchaînent les albums studio avec une facilité et une réussite déconcertante qui se poursuit jusqu’au milieu des années 80 : La Grange publié en 1973 (qui évoque à un bordel texan sur l’album Tres Hombres), Jesus Just Left Chicago, Beer Drinkers & Heel Raisers puis plus tard, Gimme All Your Lovin’, Sharp Dressed Man, TV Dinners, Legs, Sleeping Bag, Velcro Fly et Rough Boy.

Après Tejas sorti en 1977 et de longues tournées éreintantes, le trio s’accorde un répit de pratiquement trois ans, période au cours de laquelle leur maison de disque sort un Best Of histoire de faire patienter les fans…

Le retour se fait avec Degüello en 1979, album à partir duquel ZZ Top commence à surfer sur son look pileux, à s’afficher avec des costumes colorés et des guitares customisées et que le nouveau format promotionnel des vidéo-clips va populariser. A noter que le seul membre non barbu du groupe s’appelle Beard (barbe en anglais…) 🙂

Les années 80 sont très lucratives et essentiellement commerciales, les puristes peuvent le déplorer. Il sera même proposé à ZZ Top un contrat mirobolant d’un million de dollars par une célèbre marque de rasoirs pour que nos deux barbus se débarrassent de leurs attributs pileux.

Malgré quelques bons albums dans les années 80 et une communication gravitant essentiellement autour du look pilaire, des bagnoles et des nanas pulpeuses, l’après Afterburner de 1985 s’annonce plus délicat et il faut attendre l’année 1990 pour assister au retour en studio de ZZ Top et l’album Recycler.

Leur manager et producteur Bill Ham travaillera avec eux durant toute leur carrière. Le trio tourne avec Ten Years After, The Rolling Stones et Alice Cooper. En europe, ils ouvriront pour Ian Hunter (Mott the Hoople), AC/DC et Rose Tatoo. La voiture légendaire qui apparaît dans leurs clips, une Ford 1933 customisée, appartient à Billy Gibbons.

ZZ Top atteindra les sommets avec l’album Eliminator publié en mars 1983 qui sera certifié 10 fois disque de platine aux États-Unis et 24 fois dans le monde entier, il se classera dans les charts pendant 141 semaines.

En matière de singles, c’est Gimme All Your Loving qui restera leur plus grande réussite commerciale mondiale (personnellement j’aurais parié sur La Grange qui est un morceau d’anthologie…).

ZZ Top est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 2004 et l’état du Texas les fait « Citoyens d’Honneur » et leur dédie le 23 août comme un jour étant entièrement consacré à ZZ Top… Si c’est pas la gloire ça ?

Discographie de ZZ Top

Albums studio

1971 – ZZ Top’s First Album
1972 – Rio Grande Mud
1973 – Tres Hombres
1975 – Fandango!
1976 – Tejas
1979 – Degüello
1981 – El Loco
1983 – Eliminator
1985 – Afterburner
1990 – Recycler
1994 – Antenna
1996 – Rhythme
1999 – XXX
2003 – Mescalero
2012 – La Futura

Deux albums de ZZ Top figurent dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie : Tres Hombres et Eliminator.

Albums Live

1980 : Live in Germany
2008 : Live from Texas

Compilations

1974 : Ten legendary Texas tails
1977 : The Best of ZZ Top
1987 : The ZZ Top Sixpack (coffret 6 LP)
1992 : Greatest Hits
1994 : One Foot in the Blues
2003 : Compilation (+ inédits Chrome, Smoke & BBQ)
2004 : Rancho Texicano
2006 : The Beginning Of ZZ Top
2008 : Greatest Hits
2014 : The Very Baddest of ZZ Top

Site de référence : www.zztop.com

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

2001 : Brigitte Fontaine (feat –M-)> Y’a des Zazous





2001 : Brigitte Fontaine (feat M) - Y’a des Zazous tiré de KékélandBrigitte Fontaine, l’allumée de l’underground et autoproclamée reine des Kékés est de retour avec un premier disque d’or « Kékéland » pour nous parler du pays des frappadingues.

Dis papa, c’est quoi un Kéké ? Facile, tu écoutes ce concept-album, dans lequel Brigitte fontaine nous présente à chacune de ses chansons, ses différentes facettes qui font d’elle la reine des Kékés. Donc, il te faut tout simplement te procurer l’album et l’écouter…

Mais vous voulez d’abord savoir ? OK, c’est une attitude décalée, libertaire, passionnée et rehaussée d’une folie underground. Soit, être à la fois, un élégant zazou, un demi clochard nomade, un rêveur méditatif, un amoureux passionné, …

Album de collaborations entre la présence des fans de toujours, Sonic Youth, avec la ballade « Demie Clocharde » et le lyrique « Kekeland ». Et puis aussi, l’ubiquitaire M avec « Y’a des zazous », les énergiques Noir désir pour un reprise déchaînée et ahurissante de « Bis baby boum boum », la pop nostalgique des Valentins qui joue la corde sensible avec « Les filles d’aujourd’hui », les déjantés Loo et Placido pour un reggae décalé cigarettement incorrect avec « Je fume » et pour finir le talentueux free jazz d’Archie Shepp avec NRV.

J’allais oublier, le fidèle compagnon Areski, qui nous place ses jalons world raffinés, entre ballades insolentes avec « Je t’aime encore » et le sublime « Profond » et bien évidemment une arabesque exaltante d’électro-andalou avec Guadalquivir.



Si vous ne l’avez pas encore fait, il est temps maintenant de vous précipiter pour écouter cet album polymorphe exceptionnel, de notre fleur indomptée de la chanson française, au royaume de l’imaginaire pour un disque inclassable…

Allez donc faire un tour au pays des zazous, pour savoir si vous avez une chance d’être un kéké ?

Paroles de « Y’a des Zazous » tiré de « Kekeland »

Jusqu’ici sur terre un homme pouvait être
Blanc ou noir, ou rouge, ou jaune et puis c’est tout
Mais une autre race est en train d’apparaître
C’est les Zazous, c’est les Zazous
Un faux col qui monte jusqu’aux amygdales
Avec un veston qui descend jusqu’aux genoux
Les cheveux coupés jusqu’a l’épine dorsale
Voila l’Zazou, voila l’Zazou

Y a des Zazous dans mon quartier
Moi je l’suis déjà à moitié
Un de ces jours à votre tour
Vous serez tous Zazous comme eux
Car le Zazou c’est contagieux
Ça commence par un tremblement
Qui vous prend soudain brusquement
Et puis on pousse des hurlements Ah !
Wa da la di dou da di dou la wa wa !

Si vous rencontrez un jour sur votre passage
Un particulier coiffé d’un fromage mou
Tenant dans ses doigts un poisson dans une cage
C’est un Zazou, c’est un Zazou !
Si votre épicier vous dit :
J’ai du gruyère
Mais malheureusement il ne reste que les trous,
Ne supposez pas qu’il fuit de la cafetière :
Il est Zazou, il est Zazou !

au refrain

A son futur gendre avant-hier ma concierge
Disait : Voyez vous, ma fille est un bijou
Elle est encore mieux que si elle était vierge
Elle est Zazou, elle est Zazou !
En prenant l’train j’ai vu le chef de gare
Qui m’a dit : « Mon cher, j’suis plus cocu, du tout
Je suis quelque chose de beaucoup plus rare :
Je suis Zazou, je suis Zazou !

au refrain

A la société devant payer sa dette
Devant la guillotine Gégène a dit : J’m’en fous
Y a déjà longtemps que j’ai perdu la tête
Je suis Zazou, je suis Zazou !
Avec une mondaine de la place Pigalle
Mon ami Léon a fait les quatre cents coups
Ça lui réussi car pour ses vingt-cinq balles
Il est Zazou, il est Zazou !

Y a des zazous dans mon quartier
Moi je l’suis déjà à moitié
Et à mon tour un de ces jours
On finira par m’emmener
Dans un asile d’aliénés
Entre zazous, on s’retrouvera
Et c’est fou ce qu’on rigolera
Quand sous la douche on chantera
Wa da la di dou da di dou la wa wa !

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵