The Who




Who are you - The WhoWho are you ? Bonne question… mais qui sont les Who ?

Aujourd’hui les jeunes générations ne connaissent des Who que des titres comme Who are Who utilisé dans le générique de la série policière « Les Experts Las Vegas », Baba O’Riley pour « Les Experts Manhattan » ou We won’t get Fooled Again dans « Les Experts Miami »…

Pourtant ce groupe est un véritable monument, l’un des plus grands groupes de l’histoire du rock à l’instar des Beatles, des Stones, de Deep Purple, de Led Zep, Queen, etc… qui ne se limite pas à ces seuls trois titres. Comme Led Zep ils sont les précurseurs du hard-rock et les deux groupes s’entendaient d’ailleurs très bien, c’est en l’occurrence Keith Moon (la batteur des Who) qui trouve le nom Le[a]d Zeppelin (Zeppelin de plomb) pour la formation de Jimmy Page et Robert Plant…

The Who en bref

The Who est un groupe britannique de mod-rock, d’art-rock et de pop-rock créé en avril 1964 à Londres par Pete Townshend, Roger Daltrey, John Entwistle et Keith Moon.

Considéré comme l’un des groupes de rock les plus influents du 20ème siècle, les Who ont vendu plus de 100 millions de disques dans le monde entier au cours de leur carrière.

Au départ, en 1961, Pete et John sont membre du groupe de jazz-dixieland The Confederates qui devient The Aristocrats puis The Scorpions. Un de leurs amis communs, Roger Daltrey, les invite à se joindre à son projet de nouveau groupe, The Detours qui s’inscrit dans la mouvance Pop-Art et Mod, mettant en scène son côté auto-destructeur (bien avant les punks) en détruisant des guitares et des batteries lors de ses concerts. A cette époque, Roger n’a pas encore découvert sa voix d’or et ne chante pas encore, il ne joue que de la guitare.



Puis le nom du groupe change en The High Numbers et le combo se stabilise enfin en The Who suite à l’intégration du batteur de Keith Moon dans des circonstances pour le moins épiques. En effet, lors d’un concert donné par le groupe en octobre 1964 à l’Oldfield Hotel de Greenford, le jeune et bouillonnant Keith, alors seulement âgé de 17 ans, grimpe sur scène entre deux chansons en profitant de l’extinction des lumières, prend la place du batteur, Doug Sandom, en criant « ma femme sait mieux jouer que cet imbécile« . Suite à ce coup d’éclat Keith intègre la formation.

Le premier single « I Can not Explain », atteint le top dix britannique, la consécration des Who arrive relativement rapidement avec « My Generation » qui se classe dans les charts de plusieurs pays, suivi de « Substitute » et « Happy Jack ».

En 1967, ils se produisent au Monterey Pop Festival et entrent dans le top dix américain avec « I Can See for Miles » et effectuent de nombreuses tournées.

Le quatrième album du groupe, l’opéra rock Tommy publié en  1969, contient le célèbre single « Pinball Wizard » qui devient instantanément un succès.

Les prestations des Who à Woodstock et au festival de l’île de Wight, puis l’album en public Live at Leeds finissent de consolider leur réputation et ils deviennent un groupe rock respecté.

Leur succès provoque aussi une pression accrue en particulier sur  le compositeur principal du groupe, le visionnaire et talentueux Pete Townshend qui préfère abandonner Lifehouse, la suite prévue à Tommy.

Les chansons déjà écrites pour ce projet deviennent Who’s Next en 1971, sur lequel on trouve le tube « Will not Get Fooled Again ».

Le groupe publie l’album Quadrophenia en 1973 pour célébrer leurs racines mods. En 1975 ils supervisent l’adaptation de Tommy au cinéma.

Les Who continuent de tourner devant des foules immenses avant de se retirer fin 1976.

La sortie de Who Are You en 1978 a été éclipsé par la disparition de Keith Moon peu de temps après. En effet, Keith Moon décède le 07 septembre à Londres d’une overdose de médicaments, c’est Kenny Jones (ex Faces) qui est choisi pour lui succéder.

Le groupe réalise en suite une adaptation cinématographique de Quadrophenia ainsi qu’un documentaire The Kids Are Alright.

Pete Townshend est fatigué et ne souhaite plus faire des tournées marathon comme par le passé et les Who se séparent en 1982.

Ils se reformeront occasionnellement à trois reprises lors de concerts comme Live Aid en 1985, une tournée pour le 25ème anniversaire en 1989 et une tournée de Quadrophenia en 1996/97.

Depuis 1996, c’est Zak Starkey, le fils de Ringo Starr (The Beatles), qui tient les baguettes dans le groupe. Le frère de Pete Townshend, Simon rejoint la formation en même temps.



John Entwistle est retrouvé mort le 28 juin 2002 dans sa chambre du Hard Rock Hotel de Las Vegas suite à une crise cardiaque. En juillet il est remplacé au pied levé par Pino Palladino.

Cette disparition porte un coup d’arrêt à la sortie d’un nouvel album mais Pete Townshend et Roger Daltrey souhaitent poursuivre en tant que The Who et ils sortent Endless Wire en 2006 puis continuent de se produire sur scène.

Parmi les principales contributions du groupe The Who au rock, il faut noter le développement de la « Pile Marshall Stack » (c’est-à-dire une pile d’enceintes de haut-parleurs surmontée d’une tête d’ampli), l’utilisation du synthétiseur, les styles de jeu d’Entwistle et de Moon, la technique de guitare et d’accord de Townshend (et ses grands moulinets du bras) mais aussi le développement de l’Opéra-Rock.

The Who est souvent cité comme une influence majeure par des groupes de hard-rock, de punk-rock et mods, leurs chansons sont régulièrement reprises,  diffusées ou utilisées pour la télé par exemple….

Discographie de The Who

1965 – My Generation
1966 – A Quick One
1967 – The Who Sell Out
1969 – Tommy
1971 – Who’s Next
1973 – Quadrophenia
1975 – The Who by Numbers
1978 – Who Are You
1981 – Face Dances
1982 – It’s Hard
2006 – Endless Wire

Albums Live de The Who

1970 – Live at Leeds
1981 – Concerts for the People of Kampuchea
1984 – Who’s Last
1990 – Join Together
1996 – Live at the Isle of Wight Festival 1970
2000 – BBC Sessions
2000 – The Blues to the Bush
2003 – Live at the Royal Albert Hall
2006 – Live from Toronto
2007 – View from a Backstage Pass
2010 – Greatest Hits Live

Bandes originales de Films

1975 – Tommy
1979 – The Kids Are Alright
1979 – Quadrophenia
2008 – Amazing Journey: The Story of The Who

Compilations de The Who

1968 – Magic Bus: The Who on Tour
1970 – – Meaty Beaty Big and Bouncy
1974 – Odds and Sods
1976 – The Story of The Who
1983 – Who’s Greatest Hits
1985 – Who’s Missing
1987 – Two’s Missing
1988 – Who’s Better, Who’s Best
1994 – Thirty Years of Maximum R&B
1996 – My Generation: The Very Best of The Who
1999 – The Best of The Who
2002 – The Ultimate Collection
2004 – Then and Now
2004 – The 1st Singles Box
2009 – Greatest Hits

Quatre albums des Who figurent dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie : Live at Leeds, My Generation, Tommy, Who’s Next et The Who Sell Out.

Acheter albums the scorpions

Site de référence : www.thewho.com

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *