Blue Öyster Cult





Blue Öyster Cult est un groupe amĂ©ricain de hard rock, de heavy metal, de progressive rock et de psychedelic rock crĂ©Ă© en 1971 Ă  Long Island – New-York par Eric Bloom, Buck Dharma (ex-The Disciples et ex-Travesty), Joe Bouchard, son frĂšre Albert Bouchard (ex-The Disciples et ex-Travesty) et Allen Lanier.

Blue Öyster Cult en bref

Le critique musical Sandy Pearlman (ex-The Cows) manage  en 1967 un jeune groupe Soft White Underbelly fondĂ© par des étudiants de la Stony Brook University, formation qui change de nom en 1969 pour Oaxaca puis Stalk Forrest Group en suite The Santos Sisters en 1970 avant de choisir dĂ©finitivement Blue Öyster Cult aussi connu sous l’acronyme BÖC.

Selon son chanteur Eric Bloom et du guitariste Donald Roeser le style de BÖC est largement influencĂ© par des groupes comme Black Sabbath, MC5, The Stooges ou encore Steppenwolf, desquels Blue Öyster Cult reprendra d’ailleurs le cĂ©lĂšbre « Born to Be Wild ».

Leur premier album Ă©ponyme sort en janvier 1972. La couverture de l’album reprĂ©sente un dessin en prespective noir et blanc de l’artiste Bill Gawlik, qui a imaginĂ© et crĂ©Ă© les pochettes des deux premiers albums du groupe. On y voit notamment une stylisation du symbole astronomique de la planĂšte Saturne, le « Cronos », que le groupe adopte immĂ©diatement comme logo.

Pour faire parler de Blue Öyster Cult (aujourd’hui on dirait faire le buzz) et crĂ©er sa lĂ©gende, Sandy Pearlman et Murray Krugman encouragent le groupe Ă  cultiver une sorte d’esthĂ©tisme obscure doublĂ©e d’une forme d’Ă©sotĂ©risme matĂ©rialisĂ©s dans le symbole « Cronos » ainsi que le O avec trĂ©ma qui inspirera d’autres groupes mĂ©taleux comme Motörhead et Mötley CrĂŒe ou moins connu les groupes français Ö-nirik ou Drugstöre Rock…

Sur ce premier opus figurent les morceaux « Cities on Flame with Rock and Roll », « Stairway to the Stars », et « Then Came the Last Days of May ». Il est trÚs bien accueilli à sa sortie et dans la foulée le groupe entame une tournée promotionnelle avec The Byrds, Mahavishnu Orchestra et Alice Cooper.

Tyranny and Mutation qui sort en 1973 contient les chansons « The Red and the Black » et une rĂ©Ă©dition de « I’m On The Lamb But I Ain’t No Sheep », « Hot Rails to Hell » ainsi que « Baby Ice Dog » qui est la premiĂšre collaboration du groupe avec Patti Smith.

En effet, la chanteuse qui a longtemps vĂ©cu avec Allen Lanier a coĂ©crit en tout six morceaux pour Blue Öyster Cult : « Baby Ice-dog », « Career of Evil », « Debbie Denise », « Revenge of Vera Gemini » (qu’elle chante en duo avec Albert Bouchard), « Shooting Shark », « Fire of Unknown Origin ». Ce dernier titre devait initialement figurer l’album Agents of Fortune mais n’apparaĂźtra que bien plus tard sur une rĂ©Ă©dition. Allen Lanier quant Ă  lui a travaillĂ© avec sa compagne puisqu’il est prĂ©sent sur premier album de Patti Smith prĂ©cisĂ©ment sur le titre Elegie.

Le troisiĂšme album du groupe, Secret Treaties, publiĂ© en avril 1974 est lui aussi bien accueilli par la critique et les fans, il contient les chansons « Career of Evil », « Dominance and Submission » et « Astronomy ». La pochette quant Ă  elle n’a plus rien Ă  voir avec le style cubique des deux prĂ©dĂ©cesseurs puisqu’il reprĂ©sente en dessin le groupe devant un Messerschmitt Me 262 Schwalbe (le premier chasseur Ă  rĂ©action de l’histoire)…

L’imagerie, la symobolique, les textes abscons de BOC et enfin l’image d’un avion de guerre nazi  leur vaudra des critiques et des suspicions de fascination pour le IIIĂšme Reich (rumeurs infondĂ©es selon moi, la plupart des membres Ă©tant de confession israĂ©lite…) mais qui les poursuit  jusqu’Ă  la sortie du double live On Your Feet or on Your Knees de 1975 avec une pochette sur laquelle on voit une grosse limousine noire flanquĂ©e de fanions arborant le fameux Cronos, au crĂ©puscule devant une Ă©glise.

Le plus grand succĂšs international du groupe restera sans doute « (Don’t Fear) The Reaper » dont la premiĂšre version figure sur l’album Agents Of Fortune.

L’album Spectres qui sort en 1977 contient le single Godzilla. AprĂšs leur dĂ©part du Blue Öyster Cult, les frĂšres Bouchard fondent chacun un nouveau groupe. Albert Bouchard monte The Brain Surgeons, et Joe The Cult Brothers, qui deviendra The X Brothers. Ils sont remplacĂ©s respectivement par le batteur Rick Downey et le bassiste Jon Rogers.

Fire of Unknown Origin, produit par Martin Birch sort la mĂȘme annĂ©e et devient disque de platine. Blue Öyster Cult entame la tournĂ©e Black and Blue Tour avec Black Sabbath. Les tubes de Blue Öyster Cult comme  Burnin’ for You et Veteran of the Psychic Wars extrait de l’album Fire Of Unknown Origin sortent en clip vidĂ©o et passent massivement sur MTV en 1981.

Blue Öyster Cult sort l’album live Extraterrestrial Live puis entame l’enregistrement de The Revölution by Night produit par Bruce Fairbairn, qui sort enoctobre 1983. Il contient le single Shooting Shark, coĂ©crit par Patti Smith.

Rick Downey cĂšde sa place à Jimmy Wilcox en 1984 mais visiblement le tabouret de batteur est un vĂ©ritable « siĂšge Ă©jectable » dans BOC puisqu’une flopĂ©e de batteurs de succĂšdent  Ron Riddle en 1987, Chuck Burgi en 1991, Bobby Rondinelli en 1997 et Jules Radino en 2004.

Allen Lanier quitte la formation en 2007, c’est Rrudy Sarzo (ex-Quiet Riot et ex-Whitesnake) qui le remplace. En 2012 c’est le bassiste-claviĂ©riste Kasim Suton qui prend le relais.

Membres de Blue Öyster Cult

Donald « Buck Dharma » Roeser – guitare solo, chant
Eric Bloom – chant, guitare
Richie Castellano – clavier, guitare rythmique, chƓurs, basse
Jules Radino – batterie, percussions
Kasim Sulton – guitare basse, chƓurs

Anciens membres

Allen Lanier – clavier, guitare, chƓurs
Albert Bouchard – batterie, percussions, chƓurs
Andrew Winters – guitare basse, chƓurs
Les Braunstein – chant, guitare
Joe Bouchard – guitare basse, chƓurs
Rick Downey – batterie, percussions
Jimmy Wilcox – batterie, percussions
Tommy Zvoncheck – clavier, guitare, chƓurs
Jon Rogers – guitare basse, chƓurs
Ron Riddle – batterie, percussions
Chuck Burgi – batterie, percussions
John Miceli – batterie, percussions
Greg Smith – guitare basse, chƓurs
Danny Miranda – guitare basse, chƓurs
John O’Reilly – batterie, percussions
Bobby Rondinelli – batterie, percussions
Rudy Sarzo – guitare basse, chƓurs

Discographie de Blue Oyster Cult

Albums studio

1972 : Blue Öyster Cult
1973 : Tyranny & Mutation
1974 : Secret Treaties
1976 : Agents of Fortune
1977 : Spectres
1979 : Mirrors
1980 : Cultösaurus Erectus
1981 : Fire Of Unknown Origin
1983 : The Revölution by Night
1985 : Club Ninja
1988 : Imaginos
1994 : Cult Classic
1998 : Heaven Forbid
2001 : Curse of the Hidden Mirror

Albums live

1975 : On Your Feet or on Your Knees
1978 : Some Enchanted Evening – septembre 1978
1982 : Extraterrestrial Live
1991 : Live 1976
2000 : For the Heavy Metal Kids and the Yardbirds – Live in NY/’72
2002 : A Long Day’s Night – septembre 2002
2007 : Live In America
2010 : Live In Chicago

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1990 – Career of Evil: The Metal Years
1990 – On Flame with Rock and Roll
1994 – Cult Classic
1995 – Workshop of the Telescopes
1998 – Super Hits
2000 – Don’t Fear the Reaper: The Best of Blue Öyster Cult
2003 – Then and Now
2003 – Are You Ready To Rock?
2003 – The Essential Blue Öyster Cult
2004 – Extended Versions: The Encore Collection
2004 – Shooting Shark – The Best of Blue Öyster Cult
2005 – The Singles Collection
2006 – Don’t Fear the Reaper
2007 – Collections
2007 – The Best of Blue Öyster Cult
2008 – Greatest Hits
2010 – The Cöllection
2010 – Playlist: The Very Best of Blue Öyster Cult
2011 – Setlist: The Very Best of Blue Öyster Cult Live
2012 – The Complete Columbia Albums Collectiön

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : http://www.blueoystercult.com/

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 đŸ‘đŸŽ”

Kayak




Kayak groupe de rock progressif nĂ©erlandais fondĂ© en 1972 Kayak est un groupe de rock progressif nĂ©erlandais originaire de la ville de Hilversum dans la rĂ©gion de Het Gooi (sud-est de la province de Noord-Holland), issu du groupe High Tide Formation (HTF),  fondĂ© en 1972 par Ton Scherpenzeel et Pim Koopman. Le groupe devient surtout populaire dans son pays mais a tout de mĂȘme rĂ©ussi Ă  franchir les frontiĂšres et Ă  se faire un nom en Allemagne, un peu aux États-Unis et plus modestement en France avec leur plus grand tube « Ruthless Queen » sorti en 1978 sur l’album Phantom of the Night.

Kayak en bref

Le line-up original est constituĂ© de Pim Koopman (voix, batterie et guitare, ex-HTF), Ton Scherpenzeel (chant, claviers et basse, ex-HTF), Max Werner (chant, mellotron et batterie), Michel Marion (basse ex-Stadium), la mĂȘme annĂ©e Ă  Mayfly il est remplacĂ© par Kees van Leeuwen (ex-Blues-Service, Torch & Paradise) et Johan Slager (chant, guitare, ex-HTF).

En 1973, leur premier album See See The Sun produit par Gerrit Jan Leenders et Kayak, contient neuf morceaux composés principalement par Ton Scherpenzeel et Pim Koopman est accompagné de trois singles à succÚs.

Leur premier single « Lyrics » est appuyé par une campagne de pub inhabituelle afin de présenter le groupe aux amateurs néerlandais de Rock Progressif mais les ventes ne suivent pas. Le single suivant, « Mammoth » atteint le Top 20 des charts en Hollande.

Les principales influences de Kayak se trouvent dans des groupes de prog-rock anglais comme Yes, Genesis, King Crimson ou Gentle Giant, cette filiation transparaßt de façon assez évidente sur leur deuxiÚme album éponyme en 1974.

Avant l’enregistrement du troisiĂšme opus, Royal Bed Bouncer, le bassiste Cees van Leeuwen est remplacĂ© par Bert Veldkamp. Cet album est accueilli par la critique et les fans avec un grand enthousiasme et certains articles de la presse musicale prĂ©disent que Kayak va conquĂ©rir le monde.

HĂ©las ce succĂšs n’arrive pas Ă  cause de certaines tergiversations entre manager et maison de disque, Frits Hirschland accusant EMI/Bovema de ne pas mettre les moyens nĂ©cessaires Ă  la rĂ©ussite du groupe. De fait en 1976 Kayak dĂ©cide de quitter EMI/Bovema pour Phonogram. The Last Encore qui est publiĂ© sur ce label, est considĂ©rĂ© par beaucoup comme leur meilleur album Ă  ce jour (perso j’affectionne particuliĂšrement Phantom of the Night et Cleopatra…).

Peu de temps aprÚs, Pim Koopman quitte le groupe pour  travailler en tant que producteur chez pour EMI / Bovema. Il est remplacé par Charles Louis Schouten, encore étudiant au Conservatoire à cette époque.

Au dĂ©but de 1977, Kayak part en tournĂ©e en Angleterre avec Jan Akkerman / Kaz Lux Band mais hĂ©las le public n’est pas au rendez-vous et la tournĂ©e doit ĂȘtre interrompue Ă  mi-parcours.

Ton Scherpenzeel publie son premier album solo en 1978 qui est une adaptation du Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns.



En 1978, Kayak sort le dĂ©cevant Starlight Dancer qui est suivi par un changement d’effectif. Suite Ă  une annonce passĂ©e dans le journal musical britannique Melody Maker, Kayak est contactĂ© par Edward Reekers qui vit alors Ă  Berkel-Rodenrijs. Dans le jeu des « chaises musicales » qui s’en suit, Edward Reekers devient le nouveau chanteur du groupe et remplace Max Werner au micro qui lui-mĂȘme prend la place de Charles Louis Schouten Ă  la batterie.

Peter Scherpenzeel, le frĂšre de Ton, qui jusque lĂ  Ă©tait Ă©clairagiste du groupe devient le bassiste de Kayak qui recrute Ă©galement les « Kayettes« , Irene Linders (l’Ă©pouse de Ton) et Katherine Lapthorn.

C’est ce nouveau combo de Kayak qui enregistre Phantom Of The Night leur premier disque d’or. Cet album, destinĂ© principalement au marchĂ© amĂ©ricain, contient l’Ă©norme succĂšs, « Ruthless Queen » et le rĂ©sultat des ventes sur le marchĂ© US dĂ©montre la pertinence des choix effectuĂ©s en amont.

Le magazine amĂ©ricain Record World Ă©crit que Kayak est sans nul doute l’un des groupes prog rock les plus prometteurs de 1979.

L’album suivant Periscope Life s’inscrit dans la lignĂ©e de son prĂ©dĂ©cesseur mais ne rencontre pas le mĂȘme succĂšs malgrĂ© le single, « Anne ».

Le suivant, Merlin, est un concept-album sur la thĂ©matique de la lĂ©gende du roi Arthur et de Merlin l’enchanteur, emprunt d’heroic-fantasy nĂ©o-hippie cher Ă  de Ton Scherpenzeel.

ParallÚlement  Edward Reekers enregistre un album solo The Last Forest.

L’annonce de la sĂ©paration de Kayak intervient sous la forme d’un album d’adieu enregistrĂ© en concert, Eyewitness, qui sort en 1981 et le groupe splitte au dĂ©but de 1982.

AprÚs la dissolution de Kayak, Ton Scherpenzeel devient le claviériste du groupe britannique Camel et jouera quelques années avec le groupe de rock progressif néerlandais Earth and Fire (rien à voir avec Earth Wind and Fire).

Scherpenzeel et Slager se lancent alors dans un nouveau projet Europe (ne pas confondre avec le groupe suĂ©dois du mĂȘme nom) et le vieil ami de Ton, Bert Veldkamp, ​​est invitĂ© rejoindre la formation Ă  la basse aux cĂŽtĂ©s du chanteur John Filippo (ex-Finch) et du batteur belge Roger Wollaert (ex-Lademacher’s Innersleeve).

L’album Ă©ponyme d’Europe qui sort en 1983 ne ressemble en rien Ă  Kayak et se situe plus dans la veine du travail solo de Scherpenzeel dans les des annĂ©es 80. Cet album passe totalement inaperçu et le groupe disparaĂźt discrĂštement.

En 1999, Kayak est invitĂ© dans l’Ă©mission nĂ©erlandaise De Vrienden van Amstel Live. (Les amis d’Amstel Live). AprĂšs cette performance rĂ©ussie le groupe dĂ©cide de se rĂ©former et publie encore sept albums studio et trois albums live.

Le 4 janvier 2008, sort Coming Up For Air qui coïncide avec la célébration du 35Úme anniversaire de la formation.

Le 7 octobre 2008 Kayak termine sa tournĂ©e au Paradiso d’Amsterdam dont le concert enregistrĂ© sort en CD et DVD sous le titre The Anniversary Box en dĂ©cembre 2008.

En octobre 2009, le groupe a entamĂ© une nouvelle tournĂ©e hollandaise. Selon Ton Scherpenzeel (sur le site web du groupe), aprĂšs cette tournĂ©e, Kayak abandonne le cycle infernal album-tournĂ©e-album-tournĂ©e mais continuera probablement Ă  enregistrer de nouvelle compositions. Le dĂ©cĂšs soudain et inattendu de Pim Koopman en novembre 2009, au milieu de la tournĂ©e, rend cependant l’avenir du groupe trĂšs incertain.

En mai 2010, Kayak annonce l’organisation d’un concert hommage Ă  Pim Koopman le 22 novembre au Paradiso avec les membres du groupe bien entendu mais Ă©galement d’autres artistes avec lesquels Koopman avait travaillĂ© dans le passĂ© comme  Pussycat, Caren Maywood, Alides Hidding, JosĂ© Hoebee, Michael Robinson, Okkie Huysdens (avec qui Koopman a formĂ© The President) et Jeroen Engelbert (l’un des nombreux membres du groupe de Koopman Diesel). Le claviĂ©riste Hans Voerman et le batteur Hans Eijkenaar rejoignent le groupe pour l’occasion.

AprĂšs le concert, Kayak annonce qu’Eijkenaar devient officiellement le nouveau batteur du groupe. Dans la foulĂ©e sort l’album Anywhere But Here en septembre 2011.

Le 21 septembre 2012 pour fĂȘter son 40Ăšme anniversaire, Kayak part pour une tournĂ©e intitulĂ©e Journey through Times (Voyage dans le temps) au cours de laquelle le groupe joue au moins une chanson de chaque album studio ainsi qu’un extrait du nouvel album Cleopatra the Crown of Isis. Titre qui sort Ă©galement en sigle sur lequel figure une nouvelle version de « Symmetry », chanson que Scherpenzeel et Koopman avaient Ă©crite en 1971. L’album Cleopatra the Crown of Isis est publiĂ© en Novembre 2014.

Fin de 2014, Cindy Oudshoorn et Edward Reekers annoncent leur dĂ©part de Kayak, laissant le groupe sans chanteurs. Lors d’un concert unique de ClĂ©opĂątre en mars 2015 Ă  Oudshoorn sur l’Ăźle nĂ©erlandaise de Texel, Kayak s’adjoint les services de Marjolein Teepen avec qui le groupe avait dĂ©jĂ  travaillĂ© par le passĂ© ainsi que les chanteurs Martin van der Starre, Alexander van Breemen et Rolf Koster.

Le line-up de la tournĂ©e de 2017 comprend le claviĂ©riste Ton Scherpenzeel, le guitariste Marcel Singor et le chanteur Bart Schwertmann, ainsi que le bassiste Kristoffer Gildenlöw que l’on peut entendre sur le 17Ăšme et dernier album en date intitulĂ© sobrement et logiquement Seventeen. DerniĂšre recrue de Kayak, le batteur Collin Leijenaar. « 

Membres de Kayak

Ton Scherpenzeel – claviers, basse
Bart Schwertmann-chant
Marcel Singor- guitares & chant
Kristoffer Gildenlöw – basse
Collin Leijenaar – batterie

Anciens membres

Max Werner – chant
Johan Slager – guitares
Pim Koopman – batterie
Cees van Leeuwen – basse
Bert Veldkamp – basse
Theo de Jong – basse
Edward Reekers – chant
Charles Schouten – batterie
Peter Scherpenzeel – basse
Irene Linders – chƓurs, lyrics
Katherine Lapthorn – chƓurs
Rob Winter – guitares
Bert Heerink – chant
Cindy Oudshoorn – chant
Monique van der Ster – chant
Rob Vunderink – guitares, chant
Joost Vergoossen – guitares
Jan van Olffen – basse
Hans Eijkenaar – batterie

Discographie de Kayak

Studio albums

1973 – See See the Sun
1974 – Kayak II
1975 – Royal Bed Bouncer
1976 – The Last Encore
1977 – Starlight Dancer
1978 – Phantom of the Night
1980 – Periscope Life
1981 – Merlin
2000 – Close to the Fire
2001 – Night Vision
2003 – Merlin – Bard of the Unseen
2005 – Nostradamus – The Fate of Man
2008 – Coming Up for Air
2009 – Letters from Utopia
2011 – Anywhere but Here
2014 – Cleopatra – The Crown of Isis
2018 – Seventeen

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums Live

1981 – Eyewitness
2001 – Chance For A Livetime
2007 – Kayakoustic
2008 – The Anniversary Concert
2008 – The Anniversary Box

Produits disponibles sur Amazon.fr

Coffret compilation

2017 – Journey Through Time

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.kayakonline.info

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 đŸ‘đŸŽ”