Dr. Feelgood


Dr. Feelgood - MazikDr. Feelgood est un groupe de pub-rock britannique, formĂ© en 1971 Ă  Canvey Island dans l’Essex par Lee Brilleaux (chant/harmonica), Wilko Johnson (guitare), John B. Sparks (basse) et John’The Big Figure’ Martin (batterie) surtout connu pour ses premiers singles comme « She Does It Right », « Roxette », « Back in the Night » et « Milk and Alcohol ». Le groupe continue de tourner et d’enregistrer Ă  ce jour mais son line-up actuel ne compte plus aucun membre d’origine.

Dr. Feelgood en bref

Le son R&B original de Dr. Feelgood, Ă©nergique et dĂ©pouillĂ©e typiquement britannique se caractĂ©rise par le style agitĂ© de Wilko Johnson. Le line-up d’origine comprend Ă©galement le chanteur Lee Brilleaux, John B. Sparks (alias « Sparko ») Ă  la basse et John Martin (alias « The Big Figure ») Ă  la batterie.

Dr. Feelgood joue des morceaux originaux mais Ă©galement d’innombrables reprises de classiques du blues et du rock & roll. Il connait son apogĂ©e au dĂ©but au milieu des annĂ©es 1970.

Dr. Feelgood - MazikLe premier album, Down By The Jetty, sort en 1974, mais ce n’est que l’annĂ©e suivante, malgrĂ© un accueil favorable de la critique, que le quatuor connait le succĂšs avec Stupidity. EnregistrĂ© en concert, ce set brut et compulsif se classe en tĂȘte des charts britanniques, le statut du groupe semble assurĂ©.

Toutefois des tensions et des dĂ©saccords internes conduisent au dĂ©part de Johnson lors des sessions d’enregistrement du quatriĂšme album. Il est remplacĂ© par John ‘Gypie’ Mayo, un guitariste accompli mais qui ne dispose pas du charisme de son prĂ©dĂ©cesseur.

Le style musical de Dr. Feelgood se tourne alors vers quelque chose de plus Boogie Rock.

Le single Milk and Alcohol qui sort en 1978 permet au groupe de placer son unique titre dans le Top 10 britannique.

Lors de l’explosion du punk-rock, le son brut, saccadĂ© et le look de Dr. Feelgood inspirera toute une gĂ©nĂ©ration d’artiste dont John Lydon (alias Johnny Rotten) le chanteur de Sex Pistols qui a reconnu ĂȘtre un grand fan.

John ‘Gypie’ Mayo quitte le groupe en 1981 et malgrĂ© les changements multiples changement de line-up qui suivent, Dr. Feelgood poursuit sa carriĂšre, effectue des tournĂ©es et enregistre des albums.

À la mort du leader du groupe, Lee Brilleaux, le 7 avril 1994 des suites d’un cancer, Dr. Feelgood a bien failli disparaĂźtre mais Ă  la demande impĂ©rieuse du chanteur avant sa disparition, le groupe engage le chanteur Pete Gage et reprend sa tournĂ©e en 1996. Ce dernier est remplacĂ© par Robert Kane en tant que frontman de Dr. Feelgood en 1999.

Membres de Dr Feelgood

Kevin Morris – batterie
P H (Phil) Mitchell – basse
Robert Kane – chant
Steve Walwyn – guitare

Anciens membres

Lee Brilleaux – chant, harmonica, guitare slide
John B Sparks – basse
The Big Figure – batterie, percussions
Wilko Johnson – guitare solo, chant, piano
Gypie Mayo – guitare solo
Johnny Guitar – guitare solo
Buzz Barwell – batterie
Pat McMullen – basse
Gordon Russell – guitare
Dave Bronze – basse
Craig Rhind – basse
Pete Gage – chant

Remplaçants ponctuels

Henry McCullough – guitare (de mars Ă  avril 1977 suite au dĂ©part de Wilko Johnson)
Barry Martin – guitare (de mai Ă  juin 1989 suite au dĂ©part de Gordon Russell)

Discographie de Dr Feelgood

1975 – Down by the Jetty
1975 – Malpractice
1976 – Stupidity (live)
1977 – Sneakin’ Suspicion
1977 – Be Seeing You
1978 – Private Practice
1979 – As It Happens (live)
1979 – Let It Roll
1980 – A Case of the Shakes
1981 – On the Job (live)
1982 – Fast Women and Slow Horses
1984 – Doctor’s Orders
1985 – Mad Man Blues
1986 – Brilleaux
1987 – Classic
1989 – Singles: The Ua Years
1990 – Live In London
1991 – Primo
1995 – Looking Back
1996 – On The Road Again
1999 – 25 Years Of Dr. Feelgood 1972-1997
1999 – Feelgood Factor
2000 – Chess Masters
2001 – Singled Out: The Ua/Liberty A’s B’s & Rarities
2001 – BBC Sessions 1973-1978
2002 – Down At The BBC: In Concert 1977-78
2003 – Wolfman Calling: The Blues Of Lee Brilleaux
2003 – Speeding Through Europe
2006 – Complete Stiff Recordings
2006 – Repeat Prescription
2010 – Oil City Confidential
2012 – All Through The City (avec Wilko 1974-1977)

Site de référence www.drfeelgood.org

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 đŸŽ” 🙂

MC5


MC5 - MazikMC5 est  un groupe de hard rock originaire de Detroit aux États-Unis fondĂ© en 1964 dont le line-up d’origine est constituĂ© du chanteur Rob Tyner, des guitaristes Wayne Kramer et Fred « Sonic » Smith, du bassiste Michael Davis et du batteur Dennis Thompson.

Leur style musical, mélange de hard-rock déchaßné et furibond teinté de revendications politiques influencera le mouvement punk-rock au cours de la décennie suivante.

MC5 en bref

Le nom du groupe vient du surnom de leur ville d’origine « Detroit » qui est appelĂ©e « Motor City » Ă  cause de son industrie automobile, et cinq Ă©tant le nombre de musiciens du groupe.

MC5 devient rapidement un porte Ă©tendard de la contre-culture amĂ©ricaine grĂące Ă  ses textes engagĂ©s et sa musique anti-establishment qui les Ă©rigent ainsi au rang d’instigateurs et pionniers du futur mouvement punk Ă©mergent aux USA.

Leur style proto-punk énergique et bruyant basé sur un rock-and-roll sans concessions comprend également des éléments de garage-rock, de hard-rock, de blues-rock et de rock-psychédélique.

MC5 - MazikGrĂące au titre « Motor City Five », le combo s’impose avec son premier album, Kick Out the Jams, enregistrĂ© live sur deux jours en octobre 1968. Le titre « kick out the jams, motherfuckers » et les paroles incendiaires de leur gourou, John Sinclair, un poĂšte hippie et leader du White Panthers Party, ont suscitĂ© alors une certaine controverse.

Ce premier opus se termine par le morceau « Starship », une reprise d’une chanson de Sun Ra. Le critique Mark Deming Ă©crit Ă  l’Ă©poque que Kick « est l’un des albums live les plus Ă©nergiques jamais rĂ©alisĂ©s… c’est un album qui doit ĂȘtre jouĂ© fort. »

AprĂšs que le grand magasin de Detroit « Hudson’s » ait boycottĂ© l’album, le groupe en a rajoutĂ© une couche en publiant un brĂ»lot d’une pleine page dans un journal local en titrant « Fuck Hudson’s ! » Cette polĂ©mique poussera le directeur d’Elektra a laissĂ© tomber le groupe qui signe en suite chez Atlantic Records.

Leur deuxiĂšme album, Back in the USA devient un vĂ©ritable « prototype » pour le punk-rock avec son rock rapide, dur, sur des guitares Ă©nervĂ©es. De surcroĂźt, un dĂ©faut technique lors de l’enregistrement de l’album enlĂšve une grande partie des sons graves, marque de fabrique qui sera reprise par la suite dans des morceaux punk-rock.

High Time, le troisiÚme opus sera également trÚs influent sur des groupes de hard-rock des années 1970 comme Aerosmith et Kiss.

Les ventes de Back in the USA et de High Time ne sont toutefois pas Ă  la hauteur des objectifs d’Atlantic Records qui laisse aussi tomber MC5.

Michael Davis quitte le groupe en fĂ©vrier 1972, les membres restant enregistrent trois nouveaux titres « Gold », « Train Music » et « Inside Out » Ă  Londres. Il s’agit lĂ  de la derniĂšre session d’enregistrement du groupe qui splitte peu aprĂšs Ă  cause notamment de problĂšmes liĂ©s Ă  leur consommation excessive de stupĂ©fiants.

Le chanteur Robin Tyner dĂ©cĂšde en 1991 et le guitariste Fred’Sonic’ Smith en 1994. Le guitariste Wayne Kramer poursuit sa carriĂšre musicale en solo et publie plusieurs albums.

En 2003, les trois membres survivants de MC5, le guitariste Wayne Kramer, le bassiste Michael Davis et le batteur Dennis Thompson donnent un concert Ă  Londres, accompagnĂ©s par de nombreux artistes comme Nicke Andersson alias Nicke Royale (Hellacopters) Ă  la place de Fred’Sonic’ Smith, Dave Vanian (The Damned), Lemmy Kilmister (Motörhead), Ian Astbury (The Cult) ainsi que la chanteuse Kate O’Brien et la section cuivres de l’album High Time constituĂ© de Charles Moore et Buzzy Jones.

En 2004, le groupe part en tournĂ©e mondiale sous le nom de DKT/MC5 accompagnĂ© par une foule de guests comme Mark Arm (Mudhoney), Nicke Andersson et Evan Dando (Lemonheads), Marshall Crenshaw, entre autres…

La fin définitive de MC5 survient aprÚs le décÚs de Michael Davis en février 2012.

En mai 2018, Wayne Kramer annonce cependant une tournĂ©e MC5 Ă  l’occasion du 50Ăšme anniversaire de l’album Kick Out the Jams avec une nouvelle fois plĂ©thore d’invitĂ©s dans le line-up dont des piliers du rock Kim Thayil et Matt Cameron (Soundgarden), Brendan Canty (Fugazi) et Doug Pinnick (King’s X), et du bassiste Billy Gould (Faith No More).

Membres de MC5

Line-up classique

Wayne Kramer – guitares, chant
Fred « Sonic » Smith – guitares, chant
Rob Tyner – chant
Michael Davis – basse
Dennis Thompson – batterie

Autres membres

Leo LeDuc – batterie
Billy Vargo – guitares
Bob Gaspar – batterie
Patrick Burrows – basse
Steve « Annapurna » Moorhouse – basse
Derek Hughes – basse
Ray Craig – basse
Ritchie Dharma – batterie
Handsome Dick Manitoba – chant

Discographie de MC5

Album studio

1969 – Kick Out the Jams
1970 – Back in the USA
1971 – High Time

 Compilations

1983 – Babes in Arms
1994 – Black to Comm
1994 – Power Trip
1995 – Looking At You
1995 – The American Ruse
1997 – Ice Pick Slim
1999 – 66 Breakout
1999 – Thunder Express (enregistrĂ© en 1972)
2000 – The Big Bang!: Best of the MC5

Albums live

1996 – Teen Age Lust (enregistrĂ© en 1970)
1996 – Phun City, UK (enregistrĂ© en 1970)
1998 – Live At The Sturgis Armoury (enregistrĂ© en 1968)
2005 – Are You Ready To Testify?: The Live Bootleg Anthology
2006 – Live At The Grande Ballroom 68

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 đŸŽ” 🙂