1988 : Brigitte Fontaine > Le nougat




Brigitte Fontaine : French CorazonJe ne vous ai pas encore parlé de l’inénarrable Brigitte Fontaine, chanteuse, comédienne, écrivaine, dramaturge et parolière française.

Et pourtant, il y en a des choses à dire. Ses premiers albums orientés jazz en 66, puis pop en 68, ne datent pas d’hier. Par après, elle travaille avec Higelin, puis Areski Belkacem son futur homme de sa vie et a même enregistré « Comme à la radio » avec l’Art Ensemble of Chicago, un album précurseur en World Music.

Elle devient rapidement une figure de l’underground français, explorant différents mondes poétiques sur des thèmes aussi divers que la vie, l’injustice sociale, l’idéologie, le faux engagement politique, l’amour, l’inégalité des sexes, le racisme, la folie, le crime, la mort,…

Leur musique, avec Areski, oscille entre pop, folk, électro, world music avec des prestations scéniques mêlant improvisations et théâtre. Bien évidemment, lorsque l’on a 10 ans d’avance sur son temps, le succès n’est pas au rendez vous.

C’est après une tournée au Japon en 1988 que ce 12ème album French Corazon est d’abord vendu… au Japon et ne sera distribué en France qu’en 1990, nul n’est prophète en son pays.

Ce disque contient plusieurs titres majeurs comme ici avec le clip festif « Le Nougat » ou un autre standard « Hollywood » que vous pouvez aussi trouver en vidéo live avec Yan Pechin à la guitare « Brigitte Fontaine – Hollywood (Live Full HD) @ Radiant Bellevue, Caluire – Lyon (2013) », Leïla (pour son amie Leïla Derradji), Dis (pour son amour Areski), ainsi que deux hymnes à la féminité In Nomine Matrice et Les Carmens.

Nous verrons plus tard la suite de sa carrière, en attendant faites vous un « pétard » avant d’aller manger un nougat à Montélimar en écoutant cette chanson pataphysique. 😉

Paroles de la chanson Le nougat de Brigitte Fontaine

Je me réveille avec entrain
Je branche la cafetière électrique
Je me rue dans la salle de bains
Et je deviens paralytique
Sous la douche y’a un éléphant
Qui me regarde tendrement
Je balbutie en rougissant
D’un air gaga probablement
Mais comment donc êtes-vous entré
Puisque la porte était fermée
Il me sourit et il me dit :
T’occupe pas donne-moi du nougat
T’occupe pas donne-moi du nougat
Je bondis sur le téléphone
Je fais le dix-sept et je tonne :
J’habite au 1 d’la rue Didouche
Y’a un éléphant dans ma douche
Le flic me dit : vas-y toi-même
ça résoudra tous tes problèmes
Déboussolée je redéboule
Là où j’ai laissé ce maboul
La douche est vide il est parti
Le couché dans mon lit
Il me regarde et il me dit :
T’occupes pas donne-moi du nougat
T’occupes pas donne-moi du nougat
Je dis : je vais vous en chercher
C’est dans la cuisine à côté
J’y vais et puis je change de cap
J’enfile un manteau et une cape
Pour recouvrir ma nudité
Et je m’enfuis dans l’escalier
Je traverse la ville à pieds
En cavalant comme une damnée
J’arrive enfin chez un copain
Qui va m’accueillir dans son sein
Il ouvre la porte et il me dit :
Ah c’est toi donne-moi du nougat
Ah c’est toi donne-moi du nougat
J’ai galopé chez Marina
Qui est plus qu’une sœur pour moi
Elle m’a tout de suite donné à boire
Je lui ai raconté l’histoire
Elle a dit : alors t’as fait quoi
Ben j’lui ai donné le nougat
Là-dessus je vais m’faire un pétard
Et partir pour Montélimar
Elle me fait : je viens avec toi
Moi aussi je veux du nougat
Moi aussi je veux du nougat
Moi aussi je veux du nougat

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *