2010 : Arno > Brussels


2010 : Arno > BrusselsEt revoilà notre Arno entouré de sa fanfare habituelle avec le claviériste et arrangeur Serge Feys (ex TC Matic) et le bassiste Mirko Banovic pour nous offrir avec « Brussld » 14ème album sans les compils, 13 très bons titres.

Même si « Idiots savants », « A la française », « Jus De Box » et « A Poil Commercial » que nous avons décortiqué sur chronofrancorock, restent les chefs d’œuvre de l’Ostendais, ce « Brussld » est tout de bon de Black Dog Day à Monday, c’est rock’oco, c’est crado, c’est Arno…

Le choix de la tracklisting est simple, les titres impairs sont rock et souvent en anglais, les titres pairs sont des ballades baroques souvent en français ; sauf pour l’internationale Brussels ou cohabite les deux langues…

Ça commence par un rock Hintjenien assez lent « Black dog day » qui fait crisser la guitare.

Puis la lente ballade en hommage aux femmes qui subissent la violence des hommes avec « Quelqu’un a touché ma femme » comme une triste fête foraine.

Le rock orientalisé de « God save the kiss » me laisse un gout poisseux de Molenbeek dans la bouche.

Les instruments jouets de « Mademoiselle » s’étiolent aux sons d’une valse foraine comme une fin de vie.

Hommage à la multi culturelle « Brussels » sur un électro-rock bien déjanté au plat pays.

Les arrangements enivrants de « How are you » nous parlent de l’angoisse de la solitude, comme une remontée d’alcool avant la descente en enfer.

On enchaine avec un hymne de poivrot « Le Lundi on reste au lit » qui oscille entre ballade foraine et rock au riff Stonien.

La ballade amoureuse et rocailleuse d’« Elle pense quand elle danse » aux gens qui traversent leur vie dans cette époque formidable.

Et puis, cette complainte au piano dans le cirage d’un alcool triste sur « Get Up, Stand Up » de Marley. Tord-boyaux assuré.

Un bon vieux délire électro-rock sur « Pop Star ».

Un vieux chanteur avachi et abattu termine ses derniers verres de « Ginger Red » les yeux rivés sur le zinc du bar.

Pour terminer, « Ca monte » pour danser le ventre sur les tentations orientales…

Sans oublier le rock’in rolling et bien stones de « Monday », titre caché et trouvé par tout le monde, dualité fort à propos pour cette chanson à boire de boit sans soif.

Arno nous chante avec une sombre frivolité un « Bruxsale » tourmenté ou la laideur côtoie la stupidité, où l’argent investi la radinerie, où le nombrilisme oublie l’abnégation. Sans langue de bois, Arno nous livre une triste fresque du genre humain pour faire battre nos pieds et nos oreilles sans fausses pudeurs mais en rythme.

Paroles de Brussels

Let’s sing this song for Linda, Mustapha,
Jean-Pierre, Fatima, Michel and Paul
The brain of God, les flamands
Et les wallons
You and me and Mr Nobody

Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels
Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels

The city’s open as an old whore
Where il’s expensive to be poor
Petit pays avec un grand esprit
Where they speak no language at all

Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels
Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels

Brussels, sel,
Elle est belle, elle
She’s a lady
A dirty beauty

Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels
Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels

L’union fait la force
Après nous les mouches
L’oignons fait la force
Vives les moules

Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels
Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels

Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels
Dancing in the streets of Belgium
Brussels, where they eat sprouts
And raw mussels

Voir aussi :
Black dog day
Get Up, Stand Up

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.