Hommage à Malcolm Young fondateur d’AC/DC

Hommage à Malcolm Young fondateur d’AC/DCMalcolm Young fondateur d' AC/DC décédé le 18/11/2017

En ce 18 novembre 2017 nous avons appris avec tristesse la mort de Malcom Young l’un des fondateurs du groupe AC/DC. L’équipe Mazik tenait à lui rendre hommage. Malcolm Young avait fait un accident cérébral en 2013 et souffrait depuis de démence. Reconnu pour ses prouesses musicales, Malcolm, le frère de George et Angus Young, était un auteur, un guitariste, un interprète, un producteur et un visionnaire qui aura marqué l’histoire du rock…

AC/DC en bref

AC/DC est un groupe australien de hard-rock et de hard-blues voire de boogie-rock formé en novembre 1973 à Sydney en Nouvelle-Galles du sud par les frères Angus et Malcolm Young, Dave Evans (remplacé en septembre 1974 par Bon Scott), Mark Evans et Colin Burgess (remplacé en février 1974 par Phil Rudd).

AC/DC signifie « courant alternatif/courant continu », mais aussi « à voile et à vapeur ». Certain prétendent que cela signifierait « After Christ/Devil Comes » mais ce n’est que pure conjecture.

Les racines d’AC/DC se trouvent en Australie bien sûr mais avant cela à Glasgow, en Écosse, où Angus et Malcolm Young, le noyau musical du groupe (formidable et exceptionnel binôme de guitaristes dans l’histoire du rock), sont nés respectivement en 1958 et 1953.

Afin d’échapper à la crise sidérurgique des sixties, les parents Young émigrent en 1963 avec toute la famille à Sydney en Australie où les deux frères se lancent dans la musique à la suite de leur aîné, George Young qui a fondé The Easybeats auteur de l’un des premiers succès internationaux australiens « Friday On My Mind » publié en 1966.

En 1974, le groupe s’installe à Melbourne et trois an plus tard, en 1977, Cliff Williams intègre la formation.

De 1974 à 2000, George Young et son complice Harry Vanda produisent un grand nombre d’albums d’AC/DC, comme « High Voltage« , « TNT« , « Dirty Deeds Dirty Cheap« , « Let There Be Rock« , « Powerage« , « 74 Jailbreak« , « Blow Up Your Video« , « Stiff Upper Lip« …

Le chanteur du groupe, Bon Scott meurt, à Londres en Angleterre dans des circonstances obscures (intoxication alcoolique aiguë, coma éthylique, mort par accident, étouffement…) le 19 février 1980, c’est Brian Johnson (ex Geordie) qui lui succède.

En 1983, Phil Rudd cède sa place à Simon Wright mais ce dernier part rejoindre Dio en 1985. Chris Slade assure la continuité à la batterie.

Pour l’album Rock Or Bust et le Rock or Bust World Tour, Malcolm avait déjà été remplacé par son neveu Stevie Young ce dernier ayant préalablement assuré l’intérim lors de la tournée américaine de 1988. Tout au long de sa carrière Stevie a utilisé le même matériel et le même son que Malcolm, il  s’est donc naturellement imposé aux yeux du groupe comme l’unique prétendant possible à la succession de son oncle.

Le groupe AC/DC a vendu plus de 42 millions d’exemplaires de l’album « Back in Black » dont 21 millions rien qu’aux USA et un total de 250 millions de disques à travers le monde.

Il s’agit de l’une des œuvres les plus appréciées d’AD/DC, extrêmement réussie et influente, qui a obtenu le statut « Double Diamond » de la RIAA. Back in Black est le cinquième album le plus vendu de l’histoire…

Membres d’AC/DC

Angus Young – guitare solo
Axl Rose – chant (guest vocalist)
B.J. Wilson – batterie
Bob Richards – batterie
Bon Scott – chant
Brian Johnson – chant
Bruce Howe – basse
Chris Slade – batterie
Cliff Williams – basse
Colin Burgess – batterie
Dave Evans – chant
George Young – basse
John Proud – batterie
Larry Van Kriedt – basse
Malcolm Young – guitare rythmique, basse
Mark Evans – basse
Neil Smith – basse
Noel Taylor – batterie
Paul Gregg – basse
Paul Matters – basse
Peter Clack – batterie
Phil Rudd – batterie
Rob Bailey – basse
Ron Carpenter – batterie
Russell Coleman – batterie
Simon Wright – batterie
Stevie Young – guitare rythmique
Tony Currenti – batterie

Discographie d’AC/DC

1975 : High Voltage (Australie uniquement)
1975 : T.N.T. (Australie uniquement)
1976 : High Voltage (version internationale)
1976 : Dirty Deeds Done Dirt Cheap
1977 : Let There Be Rock
1978 : Powerage
1979 : Highway to Hell
1980 : Back in Black
1981 : For Those About to Rock We Salute You
1983 : Flick of the Switch
1985 : Fly on the Wall
1988 : Blow Up Your Video
1990 : The Razors Edge
1995 : Ballbreaker
2000 : Stiff Upper Lip
2008 : Black Ice
2014 : Rock or Bust

Deux albums d’AC/DC figurent dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie : Highway to Hell et Back in Black.

Achetez les albums

Site de référence : www.acdc.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

ZZ Top

ZZ TopZZ Top (prononcer zizi top) est un groupe de blues-rock, de blues, de boogie-rock, de rock’n’roll, d’arena-rock, de southern rock et hard rock formé en 1969 au Texas. Le groupe est composé depuis 1970 du guitariste et chanteur Billy Gibbons (leader, principal parolier et arrangeur musical), du bassiste et chanteur Dusty Hill et du batteur Frank Beard.

Billy Gibbons a d’abord fait parti des Moving Sidewalks, puis du groupe  11th Elevator. Frank Beard a été le batteur des Cellar Dwellers, des Hustlers, des Warlocks et de l’American Blues Band.

Gibbons, grand ami de Jimi Hendrix, Hill et Beard unissent leur destinées en 1969 suite au rapprochement de deux groupes rivaux de l’époque, The Moving Sidewalk et The American Blues.

Il semblerait que le nom de ZZ Top ait été choisi afin que leurs disques se retrouvent tout au fond des bacs rangés alphabétiquement chez les disquaires mais ce serait aussi un clin d’œil à leur blues-man préféré, BB King. Une rumeur persistante prétend qu’il s’agirait en fait d’une faute de frappe, le groupe sensé à l’origine s’appeler « 22 Top » et non « ZZ Top ». Une autre hypothèse, une référence  à l’artiste de Blues ZZ HILL… Allez savoir !

Dès le départ la musique de ce combo tend vers le blues. ZZ Top donne son premier vrai concert en février 1970, à Beaumont au Texas et publie dans la foulée son premier album en 1971 qui se fait immédiatement remarquer par son hard ‘n’ blues marqué de riffs de guitares tranchants.

Pendant les seventies ils enchaînent les albums studio avec une facilité et une réussite déconcertante qui se poursuit jusqu’au milieu des années 80 : La Grange publié en 1973 (qui évoque à un bordel texan sur l’album Tres Hombres), Jesus Just Left Chicago, Beer Drinkers & Heel Raisers puis plus tard, Gimme All Your Lovin’, Sharp Dressed Man, TV Dinners, Legs, Sleeping Bag, Velcro Fly et Rough Boy.

Après Tejas sorti en 1977 et de longues tournées éreintantes, le trio s’accorde un répit de pratiquement trois ans, période au cours de laquelle leur maison de disque sort un Best Of histoire de faire patienter les fans…

Le retour se fait avec Degüello en 1979, album à partir duquel ZZ Top commence à surfer sur son look pileux, à s’afficher avec des costumes colorés et des guitares customisées et que le nouveau format promotionnel des vidéo-clips va populariser. A noter que le seul membre non barbu du groupe s’appelle Beard (barbe en anglais…) 🙂

Les années 80 sont très lucratives et essentiellement commerciales, les puristes peuvent le déplorer. Il sera même proposé à ZZ Top un contrat mirobolant d’un million de dollars par une célèbre marque de rasoirs pour que nos deux barbus se débarrassent de leurs attributs pileux.

Malgré quelques bons albums dans les années 80 et une communication gravitant essentiellement autour du look pilaire, des bagnoles et des nanas pulpeuses, l’après Afterburner de 1985 s’annonce plus délicat et il faut attendre l’année 1990 pour assister au retour en studio de ZZ Top et l’album Recycler.

Leur manager et producteur Bill Ham travaillera avec eux durant toute leur carrière. Le trio tourne avec Ten Years After, The Rolling Stones et Alice Cooper. En europe, ils ouvriront pour Ian Hunter (Mott the Hoople), AC/DC et Rose Tattoo. La voiture légendaire qui apparaît dans leurs clips, une Ford 1933 customisée, appartient à Billy Gibbons.

ZZ Top atteindra les sommets avec l’album Eliminator publié en mars 1983 qui sera certifié 10 fois disque de platine aux États-Unis et 24 fois dans le monde entier, il se classera dans les charts pendant 141 semaines.

En matière de singles, c’est Gimme All Your Loving qui restera leur plus grande réussite commerciale mondiale (personnellement j’aurais parié sur La Grange qui est un morceau d’anthologie…).

ZZ Top est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 2004 et l’état du Texas les fait « Citoyens d’Honneur » et leur dédie le 23 août comme un jour étant entièrement consacré à ZZ Top… Si c’est pas la gloire ça ?

Discographie de ZZ Top

Albums studio

1971 – ZZ Top’s First Album
1972 – Rio Grande Mud
1973 – Tres Hombres
1975 – Fandango!
1976 – Tejas
1979 – Degüello
1981 – El Loco
1983 – Eliminator
1985 – Afterburner
1990 – Recycler
1994 – Antenna
1996 – Rhythme
1999 – XXX
2003 – Mescalero
2012 – La Futura

Deux albums de ZZ Top figurent dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie : Tres Hombres et Eliminator.

Albums Live

1980 : Live in Germany
2008 : Live from Texas

Compilations

1974 : Ten legendary Texas tails
1977 : The Best of ZZ Top
1987 : The ZZ Top Sixpack (coffret 6 LP)
1992 : Greatest Hits
1994 : One Foot in the Blues
2003 : Compilation (+ inédits Chrome, Smoke & BBQ)
2004 : Rancho Texicano
2006 : The Beginning Of ZZ Top
2008 : Greatest Hits
2014 : The Very Baddest of ZZ Top

Site de référence : www.zztop.com

Achetez les albums de ZZ Top

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Bachman-Turner Overdrive

Bachman-Turner OverdriveBachman-Turner Overdrive ou BTO est un groupe de Classic-Rock canadien originaire de Winnipeg formé en 1972 par le guitariste Randy Bachman (ex-The Guess Who) et son frère cadet, le batteur Rob Bachman. Initialement la formation s’appelait Brave Belt ou Bachman Turner Bachman. Leur style musical est similaire à Grand Funk Railroad ou Peter Frampton.

Bachman-Turner Overdrive en bref

Après deux albums (Brave Belt I et Brave Belt II) un autre frère guitariste, Tim Bachman, rejoint également le groupe qui change définitivement de nom à l’arrivée de Fred Turner.

Bachman-Turner Overdrive n’a pas connu un succès immédiat avec son premier album qui est passé inaperçu aux Etats-Unis et même au Canada.

C’est avec le deuxième album sorti en 1973 que le groupe fait un carton surtout avec le tube Takin’ Care of Business.

D’autres hits suivront comme Roll on down the highway, You ain’t seen nothin’ yet et Blue Collar

En 1974 après le départ de Tim Bachman qui se lance dans la production c’est Blair Thornton qui le remplace à la guitare et le groupe publie avec lui l’album Not Fragile qui contient justement le fameux single You Ain’t Seen Nothin’ Yet.

L’album Freeways sort en 1977 après quoi Randy Bachman décide de quitter le groupe pour entamer une carrière solo et pour se consacrer à sa nouvelle formation IronHorse, c’est Jim Clench qui prend sa succession.

Le groupe Bachman-Turner Overdrive décide alors de raccourcir son nom pour devenir BTO et a publie deux albums sous ce nom. Un an plus tard c’est Randy Murray qui remplace Jim Clench.

Le groupe se sépare un temps puis se reforme à la fin des années 1980 sous deux entités distinctes, d’un côté Bachman Turner Overdrive mené par Randy Bachman et d’un autre côté sous BTO avec Rob Bachman, semant le trouble et une succession procès pour les droits à l’utilisation du célèbre logo du groupe (les roues dentées).

 

Logo Bachman-Turner Overdrive

Finalement Randy Bachman et Fred Turner décident de poursuivre leur chemin sous le nom de Bachman & Turner quant à BTO il continue de se produire un peu partout dans le monde en restant fidèle au rock des seventies.

Diverses versions de Bachman-Turner Overdrive, BTO et Randy Bachman Band ont donc coexisté jusqu’au début des années 2000.

Randy Bachman sort un album avec Burton Cummings et en 2008, il part seul en tournée. Les autres membres du groupe ne semblent plus être actifs à ce jour.

Discographie de Bachman-Turner Overdrive

Albums studio

1973 – Bachman-Turner Overdrive
1973 – Bachman-Turner Overdrive II
1974 – Not Fragile
1975 – Four Wheel Drive
1975 – Head On
1977 – Freeways
1978 – Street Action
1979 – Rock n’ Roll Nights
1984 – Bachman-Turner Overdrive
[amazon_link asins=’B012BUMAMC,B006TX25SW’ template=’ProductGrid’ store=’mazikinfo-21′ marketplace=’FR’ link_id=’429b91c5-1479-11e8-b8d7-9f9de82c4ba6′]

Albums live

1977 – Japan Tour Live
1986 – Live! Live! Live!
1994 – Best of Bachman–Turner Overdrive Live
1997 – Motorcity Detroit USA Live
1998 – King Biscuit Flower Hour
[amazon_link asins=’B01K8LYQHS,B01IEREBAU’ template=’ProductGrid’ store=’mazikinfo-21′ marketplace=’FR’ link_id=’58d51d3a-1479-11e8-baa6-653edeade7ab’]

Compilations

1976 – Best of BTO So Far
1992 – You Ain’t Seen Nothin’ Yet
1993 – The Anthology
1994 – Best of Bachman-Turner Overdrive
1996 – Trial by Fire: Greatest and Latest
1998 – Takin’ Care of Business
2000 – The Millennium Collection: The Best of Bachman–Turner Overdrive
2000 – 20th Century Masters
2001 – The Very Best of Bachman–Turner Overdrive
2005 – Bachman–Turner Overdrive Gold
2013 – Bachman–Turner Overdrive 40th Anniversary
[amazon_link asins=’B000001FK2,B0000241QE’ template=’ProductGrid’ store=’mazikinfo-21′ marketplace=’FR’ link_id=’760f1c48-1479-11e8-9e3e-e5acdad7afb4′]

Sites de référence : www.randybachman.com – www.bachmanandturner.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂