Black Cat Crossin’


Black Cat Crossin - Too Many Things to Light - MazikÇa bouge sur la scène blues-rock de Strasbourg et sa région… Après le magnifique album WildCat de Véronique Gayot, voici le groupe strasbourgeois Black Cat Crossin’ qui joue un blues rock instinctif à la sensualité magnétique. (Visiblement les félins inspirent les artistes blues en Alsace…) 🙂

Le premier album de Black Cat Crossin’ « Too Many Things Too Light » est sorti fin de l’année dernière chez L’Art Scène / Inouïe Distribution.

Black Cat Crossin’ en bref

Formé fin 2013 à Strasbourg par Stéphane Kirchherr (chant), Jérémy Lorentz (guitare, chœurs), Théo Seeman (basse, chœurs), Alexis Brunet (clavier, chœurs) et Anthony Metté (batterie, chœurs), le groupe écume les salles du Grand Est en 2014 et 2015 et se forge de fait une solide réputation régionale pour ses prestations scéniques percutantes et même au delà avec sa participation à la finale du Tremplin Blues sur Scène à Mantes la Jolie en 2017…

Le style musical de ces alsaciens évolue entre la fureur du rock, la chaleur du blues, l’émotion du gospel et le son du garage rock primitif, le tout mélangé à de la folk dansante avec savoureux mélange d’influences en particulier Bruce Spingsteen, Tom Waits, Bob Dylan ou Neil Young et parfois plus électrique à la Rory GallagherTommy Castro ou  Bernard Allison.

En 2014 le groupe sort un premier EP autoproduit Nobody Can Hide from God incluant des titres généreux, participatifs et totalement enivrants, tantôt dansants, tantôt émouvants.

En 2016 Black Cat Crossin’ met les concerts en stand-by pour se consacrer exclusivement à l’écriture et à la composition afin de peaufiner les arrangements de ses nouvelles chansons dans le but de présenter un premier opus totalement abouti.

Et c’est réussi car l’album Too Many Things to Light publié le 08 décembre 2017 invite à un beau voyage à travers douze titres passionnées, enragés et parfois mélancoliques de belle facture.

Il témoigne de l’évolution des musiciens après avoir écumé les scènes locales (Molodoï, Elastic, Dôme, Noumatrouff, Camionneur, Cœur de Bœuf, Halle Verrière, etc…) pendant cinq ans mais aussi de leur amour du live justement avec des captations semi-live aux sonorités vintage brutes lors de l’enregistrement de leurs titres en studio.

Un groupe à suivre sans aucun doute et chaudement recommandé par Mazik 🙂

Line-up de Black Cat Crossin’

Stéphane Kirchherr : chant
Jérémy Lorentz : guitare, chœurs
Théo Seeman : basse, chœurs
Alexis Brunet : clavier, chœurs
Anthony Metté : batterie, chœurs

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.blackcatcrossin.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.