1988 : Kat Onoma > Wild Thing




1988 : Kat Onoma - Wild Thing extrait de l'album CupidBon soyons clair, il n’y a pas qu’à Rennes et en Bretagne que l’on fait du Rock, à Strasbourg et en Alsace aussi donc après Jacques Higelin et Alain Bashung, vl’a Roldolphe Burger et ses Kat Onoma qui débarquent à l’intérieur avec un bon vieux mélange de rock’n’roll et de musiques expérimentales.

Kat Onoma en Bref

Concernant le nom du groupe, Kat Onoma (initialement Dernière bande), c’est pas la peine de chercher midi à 14 heures pour trouver un truc, cela vient du grec et signifie « comme son nom l’indique », hop’là…

Particulièrement influencé par le Velvet Underground, ils n’ont pas oublié d’aller au concert de Lou Reed au Palais des Fêtes le 12 mai 2000 (et vous ?)…

C’est avec ce mélange de rock post punk aux accents jazzy que la voix tragique de Rodolphe Burger et ses « griffes » de guitare nous entraînent dans les ambiances obscures, lancinantes et obsédantes de la vallée de Ste Marie aux Mines.

Ce voyage aux confins de l’Alsace est accompagné de la trompette de feu Guy Bickel dit Bix, du saxophoniste (guitariste à ses heures) Philippe Poirier, ainsi que de la batterie de Pascal Benoit et de Pierre Keyline à la basse. Les textes du groupe sont souvent dus à des écrivains comme Pierre Alféri, Olivier Cadiot, mais aussi Shakespeare, Beckett, Spicer…

Cet intellectualisme musical ne leur a pas toujours permis de récolter les suffrages du grand public et bien que les critiques soient excellentes, seule une certaine élite Bobo a suivi les aventures de Kat Onoma considéré comme l’archétype du groupe-culte avec son capitaine Rodolphe Burger.

Wild Thing par Kat Onoma

Vous trouverez ici la très belle version live de Wild Thing au transbordeur de Lyon en 2001 et que vous pouvez trouver sur leur premier album studio Cupid dans une version studio.

Cette chanson est devenue un succès international avec le groupe britannique The Troggs en 66, reprise par de nombreux artistes, parmi lesquels The Kingsmen en 66, The Runaways en 77, The Meteors en 83, Amanda Lear en 86, Cheap Trick en 92, Divinyls en 93, Hank Williams, Jr. en 95 et bien évidemment Jimmy Hendrix dont la version live sur scène au festival pop de Monterey est devenu célèbre avec la mise en flamme de sa guitare après lui avoir fait l’amour ou les deux en même temps…

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *