Gentle Giant


Gentle Giant - MazikGentle Giant est un groupe de rock progressif britannique fondé à Londres 1970 connu pour la complexité et la sophistication de sa musique et pour la dextérité technique de ses musiciens car tous les membres du groupe, à l’exception des deux premiers batteurs, Martin Smith et Malcolm Mortimore, étaient multi-instrumentistes. Malgré un succès commercial bien en deçà de ses principaux rivaux comme Jethro Tull, Genesis, Camel, King Crimson, Yes ou Emerson, Lake & Palmer, le groupe est devenu culte auprès des fans de prog-rock.

Gentle Giant en bref

Le groupe se constitue autour de trois frères, Phil, Derek et Ray Shulman avec  Gary Green et Kerry Minnear ainsi que le batteur Martin Smith (ex-Simon Dupree and the Big Sound)

Le but déclaré du groupe est dès le début d’élargir les frontières de la musique pop-rock de l’époque en y intégrant de la musique classique voire contemporaine, médiévale, baroque, folk, soul et jazz au risque de se rendre impopulaire en déroutant son auditoire. Cette posture évoluera cependant de manière significative avec le temps.

Les paroles des chansons de Gentle Giant s’inspirent non seulement d’événements personnels mais également de philosophie et d’œuvres littéraires de François Rabelais et de R. D. Laing.

Le premier album éponyme sort en 1970 suivi un an plus tard de Acquiring the Taste. Martin Smith quitte Gentle Giant en 1971 suite à un désaccord avec Phil Shulman. C’est Malcolm Mortimore qui lui succède à la batterie et qui enregistre Three Friends en 1972, le premier album-concept du groupe.

Gentle Giant assure la première partie des concerts de Jethro Tull lors de sa tournée européenne de 1972 au cours de laquelle le batteur est victime d’un accident de moto en Angleterre. Pour terminer les concerts prévus, le groupe recrute John Pugwash Weathers (ex-Joe Cocker, Eyes Of Blue, Wild Turkey, Graham Bond’s Magic), titularisé à ce poste après la défection de Malcolm Mortimore.

Le groupe part également en tournée avec Yes aux États-Unis.

Fin 1972 sort le quatrième album Octopus qui signifie pieuvre mais qui est en l’occurrence un jeu de mots suggéré par Roberta Shulman (l’épouse de Phil) qui associe Octo (huit) et Opus (oeuvre) du fait que l’album ne contient que huit morceaux.  La pochette européenne, dessinée par l’artiste Roger Dean connu pour les pochettes des albums de Yes, montre pourtant bien une pieuvre…

Après cet album Phil Shulman, qui écrivait jusqu’à présent la plupart des textes, quitte le groupe pour reprendre sa carrière d’enseignant et se consacrer d’avantage à sa famille. Son frère Derek prend le relais à l’écriture.

Gentle Giant - MazikDésormais à cinq, le groupe sort In a Glass House en 1973 mais la maison de disque Capitol qui le juge invendable aux États-Unis ne le distribue qu’en Europe. À la surprise générale il s’exporte en masse outre Atlantique où il s’écoule à 150.000 exemplaires. Personnellement c’est par cet album que j’ ai découvert et apprécié Gentle Giant.

Pour continuer de plaire au public américain, le groupe compose des chansons plus mélodiques et moins complexes comme sur The Power and the Glory de 1974.

En 1975 l’album Free Hand sur lequel on trouve toujours des chants de style médiéval et baroque, qui font la spécificité de Gentle Giant, entre pourtant dans le Billboard 200, une première pour le groupe.

Après l’échec de Interview en 1976, Gentle Giant sort encore trois albums plus pop et plus accessibles au grand public, The Missing Piece en 1977, Giant for a Day en 1978 et Civilian en 1980.

Splitte de Gentle Giant à l’été 1980. Le groupe se reformera ponctuellement en 2004 et 2008.

Gentle Giant - MazikEn 2017 sort l’album Three Piece Suite composé de morceaux des trois premiers albums re mixés par le génial stakhanoviste et « touche-à-tout » Steven Wilson (Porcupine Tree) à partir des bandes disponibles mais certaines chansons n’y figurent pas car les multi-pistes originales ont été perdues.

Avec le recul, Gentle Giant est aujourd’hui considéré par les spécialistes comme l’un des groupes les plus créatifs et les plus marquants avec leur rock expérimental parmi tous les groupes prog-rock des années 70…

Three Friends

Le 17 octobre 2008 deux ex membres de Gentle Giant, le batteur Malcolm Mortimore et le guitariste Gary Green, reforment un avatar appelé « Rentle Giant » qui devient Three Friends en 2009 (en référence au troisième album de Gentle Giant) lorsque le claviériste Kerry Minnear rejoint ses anciens acolytes pour une série de concerts en Europe et au Canada.

Kerry Minnear a depuis laissé sa place au pianiste Neil Angilley. Three Friends est complété par le bassiste Jonathan Noyce (Jethro Tull), la multi-instrumentiste Charlotte Glasson et le chanteur Mick Wilson (10CC).

Malgré les apparences Three Friends se défend d’être une reformation de Gentle Giant même si ce groupe interprète des morceaux de son répertoire.  Three Friends envisage composer sa propre musique.

Membres de Gentle Giant

Derek Shulman – chant, saxophone, flûte à bec, claviers, basse, percussions
Ray Shulman – basse, chant, violon, guitare, percussions, trompette
Kerry Minnear – claviers, chant, basse, violoncelle, percussions, xylophone
Gary Green – guitares, mandoline, chant, flûte à bec, basse, batterie, xylophone
John Weathers – batterie, xylophone, guitare, chant
Phil Shulman – saxophone, trompette, chant
Martin Smith – batterie
Malcolm Mortimore – batterie

Discographie de Gentle Giant

Albums studio

1970 : Gentle Giant
1971 : Acquiring the Taste
1972 : Three Friends
1972 : Octopus
1973 : In a Glass House
1974 : The Power and the Glory
1975 : Free Hand
1976 : Interview
1977 : The Missing Piece
1978 : Giant for a Day
1980 : Civilian

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums live

1976 : Playing the Fool
2014 : Live at the Bicentennial 1776-1976 (concert enregistré au Calderone Theater le 3 juillet 1976)

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1997 : Under Construction
2000 : Totally Out of the Woods (The BBC Sessions)
2004 : Scraping the Barrel
2012 : I Lost My Head – the Chrysalis years (1975-1980)

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Dredg


Dredg - MazikDredg est un groupe américain de progressive rock et d’art rock fondé en 1993 à Los Gatos en Californie par Gavin Hayes, Mark Engles, Dino Campanella et Drew Roulette. Le groupe s’est imposé sur la scène indépendante avec la sortie en 1998 du concept album Leitmotif. Par la suite Dredg publiera encore quatre albums avant de se mettre en pause prolongée : El Cielo en 2002, Catch Without Arms en 2005, The Pariah, the Parrot, the Delusion en 2009 et Chuckles et Mr. Squeezy en 2011.

Dredg en bref

Mark Engles et Dino Campanella encore étudiants à Los Gatos High School commencent à jouer ensemble et à la fin de leurs études ils forme le groupe avec leurs vieux amis Gavin Hayes et Drew Roulette.

Le nom Dredg viendrait des initiales du  nom ou prénom de chaque membre assemblées par Drew Roulette : [D] Drew [R] Roulette [E] Engels [D] Dino [G] Gavin… il peut d’ailleurs faire allusion au mot en anglais dredge qui dans son usage verbal signifie déterrer ou élargir / approfondir une rivière ou un chenal (en un mot draguer quoi…).

Mais ce n’est que pure supposition car en 2005, Campanella déclarera « Cela fait tellement longtemps qu’on porte ce nom que je n’arrive plus à me rappeler. Honnêtement, on ne l’aime plus, il ne sonne pas bien et ce n’est même pas harmonieux à dire« … Pas faux !

Le groupe trouve son logo dans le livre The I Ching and The Genetic Code; The Hidden Key to Life du Dr. Martin Schonberger.

En 1996, Dredg enregistre et sort ses premières maquettes de morceaux originaux sur un mystérieux EP intitulé Conscious, très dur et très sombrer, à propos duquel le groupe ne diffuse pas beaucoup d’informations.

L’année suivante le groupe publie un deuxième EP, Orph, qui constitue pour eux une véritable transition musicale, sur lequel figure leur premier morceau instrumental, Orph.

Suite à ces deux premiers ballon d’essai, Dredg se construit un nom dans la Bay Area et sur la côte Est comme à Boston et New York suite.

Dredg - Leitmotif -MazikEn 1998 Dredg publie le concept album Leitmotif qui leur permet de signer avec Interscope Records. Quatre an plus tard sort El Cielo et personnellement je les ai découvert avec l’excellent Catch Without Arms de 2005.

Leur style musical évolue désormais entre alternative-rock, experimental-rock, art-rock, post-rock, progressive-rock, proto alternative-metal / nu-metal.

Par la site Dredg assure les concerts d’ouverture pour de rock Alien Ant Farm ou le groupe de  nu metal Taproot.

L’album Live at the Filmore qui sort en 2006 reprend en concert une set-list bien dosée parmi des titres de leur trois premiers albums studios.

Dredg - MazikEn 2009 le groupe publie, The Pariah, the Parrot, the Delusion et après la sorite son dernier album en date Chuckles and Mr. Squeezy en 2011, Dino Campanella annonce que le groupe se met en stand-by pour une durée indéterminée.

Le 27 janvier 2018 marque à priori le retour du groupe et la fin de cette longue pause puisque selon certaines informations Dredg travaillerait sur un nouvel album… Affaire à suive donc !

Membres de Dredg

Gavin Hayes – chant, slide guitare, guitare
Drew Roulette – basse, synthés
Mark Engles – guitare, chœurs
Dino Campanella – batterie, piano, orgue

Discographie de Dredg

Albums studio

1998 – Leitmotif
2002 – El Cielo
2005 – Catch Without Arms
2009 – The Pariah, the Parrot, the Delusion
2011 – Chuckles and Mr. Squeezy

Album Live

2006 – Live at the Fillmore

Produits disponibles sur Amazon.fr

EPs

1996 – Conscious
1997 – Orph
2002 – Extended Play for the Eastern Hemisphere

Site de référence : www.dredg.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂