1979 : Serge Gainsbourg > Lola Rastaqouère




Serge Gainsbourg : Aux armes et cæteraA 50 ans Gainsbourg devient Gainsbarre pour se lancer dans le Reggae avec l’album Aux armes et cætera. Le tollé que provoque la chanson-titre, reprise reggae de la Marseillaise, lui permet d’obtenir (enfin) un véritable triomphe et de lancer les Français sur un « nouveau » genre musical, le reggae et de surcroît en français.

L’enregistrement de cet album se fait à Kingston (Jamaïque) en cinq jours avec les musiciens de Peter Tosh et les choristes de Bob Marley. Ce disque comporte cinq reprises reggae, dont certaines magiques avec :

  • le magnifique « Javanaise Remake », classique de la chanson française superbement orchestré en style Jamaïcain.
  • le réjouissant « Aux armes etc. », scandale qui dépoussière l’hymne national pour faire danser les français.
  • le sympathique « Vieille canaille », adaptation d’un standard américain, You Rascal You, créé par Louis Armstrong pour un film d’animation de Betty Boop.
  • Le prélude à « eau et gaz à tous les étages », qu’il ne faut vraiment pas prendre au sérieux.
  • Une nouvelle version de « Marilou Reggae », inférieure à celle de « l’homme à tête de chou » mais agréable.

Ma sélection du jour se porte sur le groove séducteur de Lola Rastaquouère qui se sert d’un son chaloupé pour passer des messages érotiques dans un grand moment de reggae :

Dans la moiteur torride de sa croupe d’airain
On pouvait voir éclore des renoncules par-derrière
Et par devant un conifère
Me rappelait un air jamaïcain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.