1980 : Talking Heads > Crosseyed and Painless





Remain In Light Talking HeadsL’architecture polyrythmique de l’album Remain in Light des Talking Heads, intègre des formes musicales afro-américaine, africaine et américaine avec une rythmique lourde.

C’est le dernier album avec le producteur compositeur Brian Eno qui intègre sept musiciens supplémentaires dont le guitariste Adrian Belew (Bowie-Crimson) et le claviériste Bernie Worrell (Funkadelic).

Si les Talking Heads sont issus de la scène punk de New York, ils sont très vite associés aux mouvements post-punk et new wave.

Magnifique version survitaminée de Crosseyed and Painless, issue de la performance live du film Stop Making Sense et enregistrée à Hollywood en 1984. Le chanteur-compositeur David Byrne apporte des paroles ésotériques et fantasques aux chansons du groupe et accentue leur côté spectaculaire par son apport multimédia.

Dans ce film que je vous conseille, les Talking Heads commencent en jouant quatre morceaux sortis avant Remain in Light. Leur concert démarre avec le quartet de base et morceau après morceau, des musiciens et des chanteurs les rejoignent jusqu’à ce que le groupe au complet soit sur scène. Un régal.

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

Recherche Amazon

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

1979 : The Clash > London Calling



The Clash

Avec cet album rock de référence, les clash souhaitent se démarquer du mouvement punk qu’il juge sur le déclin en s’ouvrant à d’autres univers, comme le ska, la pop, la new wave, le rockabilly, le jazz, la soul et le reggae devenant ainsi un des premiers groupes blancs à assimiler ce dernier style de musique.

Ce troisième album (double), sort en 1979 et reste le sommet de leur succès. Les titres qui le composent, tels que Train in Vain, Clampdown et London Calling, sont encore aujourd’hui régulièrement diffusés sur les ondes des stations de radio. Les thèmes abordés et dénoncés à travers les morceaux sont le chômage, la consommation de drogues, les conflits raciaux, la politique ainsi que les responsabilités des adultes dans la société.

Cette très belle version live du titre London Calling de The Clash a été enregistrée en 2000, non pas avec les clash, qui se sont séparés en 1985, mais avec Joe Strummer son leader emblématique, deux ans avant sa mort, accompagné par les Mescaleros.

Membres de The Clash

Joe Strummer – chant, guitare rythmique
Mick Jones – guitare solo, chœurs
Paul Simonon – basse, chœurs
Nicky « Topper » Headon – batterie, percussions

Discographie de The Clash

Produits disponibles sur Amazon.fr

1977 – The Clash
1978 – Give ‘Em Enough Rope
1979 – London Calling
1980 – Sandinista!
1982 – Combat Rock
1985 – Cut the Crap

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵