Iron Butterfly




Iron ButterflyIron Butterfly est originaire de San Diego en Califormie, ce groupe de Hard-Rock Psychédélique a connu un immense succès à la fin des années 60 et début des années 70 avec le morceau magistral  In-A-Gadda-Da-Vida publié en 1968 qui dure dix-sept minutes et qui est considéré alors comme un véritable chef d’œuvre du Rock Psychédélique.

Iron Butterfly en bref

Iron Butterfly est aussi considéré à l’instar de Steppenwolf, Blue Cheer ou Jimi Hendrix comme un des précurseurs du Heavy-Metal.

Formé en 1966 par Doug Ingle pianiste et organiste comme son père, il recrute, le batteur Jack Pinney, le guitariste Danny Weis et le bassiste Greg Willis. Le groupe est bientôt rejoint par, Darryl DeLoach au chant et au tambourin.

Le nom de Iron Butterlfly littéralement « Papillon de fer » est choisi pour suggérer une musique contrastée à la fois délicate et imposante pour ne pas dire musclée.

Leur premier concert a lieu au Wisky a Gogo à LA à l’endroit où les Doors ont débuté.

Le premier album Heavy sort en 1968 qui se caractérise par une musique lourde et pesante incluant des solo d’orgue et de guitare et une rythmique répétitive et psychédélique. Suivra une tournée avec les Doors et Jefferson Airplane.

Après quelques défections de musiciens partis rejoindre d’autres aventures plus « jazzy » avec d’anciens de Buffalo Springfield et des Mothers of Invention (de Frank Zappa), Doug Ingle recrute alors une nouvelle équipe qui enregistre leur album phare.

Ce morceau est considéré comme significatif dans l’histoire du rock car il illustre la transition qui s’est opérée entre le Rock-Psychédélique et le Heavy-Metal au cours des seventies.

Selon différentes sources ce titre curieux de In-A-Gadda-Da-Vida viendrait d’une  déformation de In the Garden of Eden, mal prononcé par Ingle sous l’emprise de vin de Red Moutain voire de stupéfiants… La légende est née…

Line-up de l’album In-A-Gadda-Da-Vida

Doug Ingle : orgue, claviers, clavinet, piano, voix
Erik Brann : guitares, violon, voix
Lee Dorman : guitare basse
Ron Bushy : batterie, percussions

En 1970 après un live le groupe sort Morphosis sur lequel se trouve le titre Easy Rider (Let the Wind Pay the Way) utilisé ans le film du même nom de Denis Hopper avec Peter Fonda, Jack Nicholson.

Malgré ce succès Iron Butterfly décide de se séparer l’année suivante et donne un concert d’adieu en 1971.

Après une tentative de retour infructueuse (sans Doug Ingle) en 1975  le groupe se reforme en 1988 avec Doug Ingle, Ron Bushy, Lee Dorman et Erik Braun pour un concert à LA.

Après la mort de Lee Dorman, en 2012, le groupe se met en retrait quelque temps avant d’être remis sur les rails par Ron Bushy en 2015. Désormais reformé le groupe joue régulièrement aux USA

Discographie du groupe Iron Butterfly

1968 – Heavy
1968 – In-A-Gadda-Da-Vida
1969 – Ball
1969 – Live
1970 – Metamorphosis
1971 – Evolution: The Best of Iron Butterfly Compilations
1974 – Scorching Beauty
1975 – Sun and Steel
1988 – Rare Flight Compilations
1993 – Light & Heavy: The Best of Iron Butterfly Compilations
2011 – Fillmore East 1968 Live

Site de référence : www.ironbutterfly.com

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *