Buffalo Springfield




Buffalo SpringfieldBuffalo Springfield est un groupe de légende formé à Los Angeles en 1966 grâce auquel plusieurs chanteurs et compositeurs talentueux se sont révélés : Stephen Stills, Neil Young et moins connu, Richie Furay.

La formation n’a enregistré que deux très bons albums fusionnant folk, rock et country.

Buffalo Springfield en bref

Le nom de Buffalo Springfield vient de la marque d’un rouleau compresseur qui travaille dans la rue où ils répètent à cette époque.

Leur première tournée avec les Byrds leur permet rapidement de se forger une belle réputation, le groupe et courtisé par une bonne vingtaine de maisons de disques…

Alors qu’ils n’ont même pas encore enregistré le moindre disque ils sont déjà invité à faire la première partie des Stones en juin 66. Le premier single sort deux mois plus tard, il s’agit d’une ballade composée par Neil Young « Nowadays Clancy Can’t Even Sing » mais il ne rencontre pas le même succès que « For What it’s Worth » qui sort début 67, chanson écrite par Stills directement inspirée par les répressions policières lors d’une manif contre la guerre du Vietnam. Ce protest song (chant de révolte) apparaît dans de nombreux films dont l’action se déroule pendant les années 1960/1970 comme Les Années coup de cœur, Né un 4 juillet, Les Rois du désert, Forrest Gump, À la Maison-Blanche, Jarhead, Tonnerre sous les tropiques, Las Vegas Parano, He Got Game ou encore Lord of War.

Leur premier album est publié peu de temps après avec des morceaux plus folk que rock composés par Stills et Young pour moitié qui laisse la partie chant à Richie Furay. Cependant le succès n’est pas au rendez-vous malgré une bonne critique.



Quelques mois plus tard, en avril, commence une période agitée et instable pour le groupe, avec l’expulsion vers le Canada du bassiste Bruce Palmer pour possession de stupéfiants et défaut de carte de travail valide, une fugue étrange de Neil Young pour l’Angleterre pour un projet personnel bizarroïde et plutôt « psychédélique ».

Lors du festival de Monterey en juin 67, Buffalo Springfield doit faire appel à un intérimaire pour pallier à ces défections : David Crosby du groupe The Byrds.

Le second album Stampede sur lequel on trouve Jim Felder à la basse (qui a joué avec Tim Buckley et futur membre du Blood Sweat and Tears) et rejeté par la maison de disque… Il ne sera disponible qu’en version pirate ce qui le rendra mythique pour les audiophiles.

L’enregistrement du véritable deuxième album officiel, Buffalo Springfield Again, débute en septembre 67 avec la participation de Neil Young de retour de son escapade Londonienne. Il s’agit d’un album éclectique qui par magie fusionne à merveille les différents styles Rock, Country et Folk mais les différents qui apparaissent et les antagonismes entre les musiciens du groupe entraîneront sa dissolution en 1968 après que Jim Messina ait remplacé Palmer de nouveau renvoyé au pays de l’érable…

Le troisième album reste inachevé, c’est Jim Messina qui récupère le projet et le finalise pour devenir l’album Last Time Around mais à part un beau morceau chanté par Neil Young et quelques titres de Stephen Stills ce n’est pas vraiment une réussite.

Fin 1968 Stills forme un trio devenu célèbre avec David Crosby et l’arrivée de Graham Nash, fondateur des Hollies.

Neil Young quant à lui entame une carrière solo mais en juin 1969 il rejoint le trio qui devient Crosby, Stills, Nash & Young.

En 1969 sort un double album Retrospective qui retrace la courte carrière d’un groupe qui avait pourtant un fort potentiel et qui restera l’une des plus belles promesses non tenues du rock américain.

Le groupe se reforme ponctuellement à l’occasion de l’anniversaire de la maison de disque Atlantic.

Le batteur Dewey Martin qui a tenté de reformer le groupe Buffalo Springfield en 1968 avec d’autres musiciens en a été empêché par décision de justice à la demande de Stills. Il s’est néanmoins accroché et a continué de faire vivre une formation appelée Buffalo Springfield dans un petit milieu nostalgique accompagné par un ancien membre de Crazy Horse (le groupe de Neil Young) jusqu’à son décès en 2009.

Discographie de Buffalo Springfield

A noter que Buffalo Springfield Again figure dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie.

1966 – Buffalo Springfield
1967 – Stampede (non officiel)
1967 – Buffalo Springfield Again
1968 – Last Time Around
1969 – Retrospective: The Best of Buffalo Springfield
1973 – Buffalo Springfield (Collection)
1973 – Buffalo Springfield – The Early Beginnings (réédition 1er album)
2001 – Buffalo Springfield (coffret)

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.