Yes




Yes : Tales from Topographic OceansYes est l’un des plus grands groupes de rock progressif, rock symphonique et d’art rock de l’histoire, véritable institution dans ce style musical.

Fondé à Birmingham en Angleterre en juin 1968 par Jon Anderson, Tony Kaye, Chris Squire, Bill Bruford et Peter Banks, Yes a connu, selon moi, sa plus grande période créative entre 1971 et 1977…

Yes en bref

L’histoire du groupe démarre en janvier 1966 lorsque Jon Anderson, Chris Squire et Peter Banks fondent le trio Mabel Greer’s Toyshop un groupe de rock psychédélique puis de rock progressif, actif de 1966 à 1968. Leur musique a été marquée par une combinaison de blues psychédéliques, de blues américains et d’arrangements classiques influencés par des textes poétiques. Ce groupe se reformera en 2014 avec les membres originaux, Clive Bayley, Robert Hagger, Hugo Barré, Tony Kaye et Billy Sherwood pour sortir l’album New Way Of Life en mars 2015.

Mais revenons 45 ans plus tôt car au début des années 1970 Yes est indiscutablement l’un des groupes phares du rock progressif et du rock symphonique avec notamment des albums mémorables comme Fragile, Close to the Edge et Tales from Topographic Oceans ou leur premier Live le fameux Yessongs (le son a été amélioré sur la version remastérisée), des œuvres qui se caractérisent par la voix cristalline d’Anderson, de longs morceaux instrumentaux, complexes et regorgeant de virtuosité, agrémentés de splendides pochettes illustrées par l’artiste Roger Dean.

En 1970, Peter Banks quitte le groupe pour former Flash, c’est le guitariste Steve Howe (ex-Syndicate, Bodast et Tomorrow) qui le remplace. Rick Wakeman succède à Tony Kaye qui part lui aussi pour former le groupe Badger en 1971. Bill Bruford rejoint Robert Rripp (King Crimson) fin 1972, il est remplacé par Alan White.

En 1973 Rick Wakeman abandonne temporairement Yes pour se consacrer à sa carrière solo avec notamment le célèbre album The Six Wives of Henry VIII auquel participent ses camarades de Yes,  Steve Howe, Chris Squire, Bill Bruford, Alan White. C’est le suisse Patrick Moraz (ex-Refugee) qui assure l’intérim pour l’album Relayer de 1974 jusqu’à son retour en 1978 jusqu’en 1980. La même année, Jon Anderson rejoint Vangelis Papathanassiou pour former Jon & Vangelis.

Ils sont remplacés par Geoff Downes et Trevor Horn deux ex-Buggles (groupe de synthpop et new wave qui a commis « Video Killed the Radio Star »…) pour l’album Drama (et c’est le Drame !),  avant la séparation de Yes fin 1980 suite à une tournée controversée.

Trevor Horn produit Yes et conduit à la re formation du groupe en 1983 avec un membre supplémentaire, le guitariste-claviériste sud-africain Trevor Rabin, ex-Rabbitt qui a par ailleurs travaillé avec Foreigner et Manfred Mann’s Earth Band.

Ce nouveau combo qui adopte un style carrément pop rock sort le son quinzième album en novembre intitulé 90125, numéro qui n’est autre que la référence du disque attribuée par le label. Cet album comporte leur plus grand tube et succès commercial inédit pour Yes,  » Owner of a Lonely Heart » qui se classe dans tous les charts internationaux et devient leur premier et leur seul N° 1 aux États-Unis.

Mais avec ce virage pop plus « grand public » pris à partir de la re-formation, on est à des années lumières du génial Yes, figure de proue du rock progressif des seventies, auteur d’œuvres exceptionnelles telles que The Yes Album, FragileRelayer ou le grandiose mais controversé  Tales from Topographic Oceans de 1973 ce que déplorent les fans de la première heure dont je fais partie… Si vous ressentez la même chose, vous pouvez stopper la lecture ici ! 😉



Yes à l’Ouest !

À partir de 1989 l’histoire du groupe est marquée par la co-existence de deux formations concurrentes et d’une querelle juridique quant aux droits pour l’utilisation du nom « Yes »…

D’un côté la formation de Trevor Rabin avec Chris Squire, Tony Kaye et Alan White qui se fait appeler Yes-West, basée aux États-Unis.
De l’autre côté celle de Jon Anderson, Bill Bruford, Rick Wakeman et Steve Howe, surnommée Yes-East, basée en Angleterre.

Après que les tribunaux s’en soient mêlés les deux frères ennemis fusionnent et publient l’album « Union » suivi d’une tournée de promotion en 1991.

En 1994, c’est Billy Sherwood qui intègre le groupe mais seconde rupture avant que la formation Yes-West (Rabin-Kaye) ne sorte « Talk » en 1994.

En 2002, Yes se compose de nouveau de sa dream-team Jon Anderson, Steve Howe, Rick Wakeman, Chris Squire et Alan White pour trois tournées en 2002, 2003 et 2004.

2004/2008 est une période d’inactivité pour le groupe.

Après le départ de Jon Anderson, officiellement pour raisons de santé, en 2008, Chris Squire devient le dernier membre d’origine du groupe encore présent dans ses rangs, il y restera jusqu’à son décès le 27 juin 2015 à l’âge de 67 ans.

En octobre 2009, un nouveau chanteur, Benoit David, est recruté à la place de Jon Anderson ainsi qu’un nouveau claviers, Oliver Wakeman qui n’est autre que le fils de Rick Wakeman.

Au début des années 2010 un groupe concurrent au Yes officiel est de nouveau formé par d’anciens membres appelé ARW (Anderson-Rabin-Wakeman) puis « Yes Featuring Jon Anderson, Trevor Rabin, Rick Wakeman ».

En 2012, Benoît David est remplacé par le chanteur Jon Davison.



« Heaven & Earth » sort en juillet 2014, suivi du double live « Like It Is: Yes at the Bristol Hippodrome ».

Yes est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en avril 2017 ou ils se produisent. La line-up de l’événement est composée de Jon Anderson, Steve Howe, Trevor Rabin, Rick Wakeman et Alan White. À la basse successivement Geddy Lee et Steve Howe. Bill Bruford qui est pourtant présent ne joue pas avec le groupe.

Membres

Steve Howe : guitare, chœurs
Alan White : batterie
Geoff Downes : claviers
Jon Davison : chant, guitare acoustique, percussions
Billy Sherwood : Basse, chœurs

Anciens membres

Chris Squire : basse, chant, harmonica
Jon Anderson : chant, guitare, percussions, harpe
Tony Kaye : orgue Hammond, piano
Peter Banks : guitare, chant
Bill Bruford : batterie
Rick Wakeman : claviers
Patrick Moraz : claviers
Trevor Horn : chant, basse
Trevor Rabin : guitare, claviers, chant
Igor Khorochev : claviers
Benoît David : chant, guitare
Oliver Wakeman : claviers
Tom Brislin : claviers (sideman en concert)

Discographie de Yes

Deux albums de Yes figurent dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie : The Yes Album et Fragile.

Albums studios

1969 : Yes
1970 : Time and a Word
1971 : The Yes Album
1971 : Fragile
1972 : Close to the Edge
1973 : Tales from Topographic Oceans
1974 : Relayer
1977 : Going for the One
1978 : Tormato
1980 : Drama
1983 : 90125
1987 : Big Generator
1991 : Union
1994 : Talk
1996 : Keys to Ascension
1997 : Keys to Ascension 2
1997 : Open Your Eyes
1999 : The Ladder
2001 : Magnification
2011 : Fly from Here
2014 : Heaven & Earth

Albums live

1973 : Yessongs
1980 : Yesshows
1985 : 9012Live: The Solos
1997 : Something’s Coming: The BBC Recordings 1969-1970
1999 : Yes, Astral Traveller (Radio et Télévisé de  1968)
2000 : House of Yes: Live from House of Blues
2002 : Symphonic Live
2005 : The World Is Live – Album triple
2007 : Live at Montreux 2003 Album double
2011 : Union Live
2011 : Live at the NEC, october 24th, 1989
2011 : In the Present: Live from Lyon (concert du 01/12/2009)
2014 : Songs from Tsongas – Live 15 mai 2004
2014 : Like It Is: Yes at the Bristol Hippodrome
2015 : Progeny: Seven Shows from Seventy-Two
2015 : Like It Is: Yes at the Mesa Arts Center
2017 : Topographic Drama Live Across America

Compilations

1973 : 2 Originals of – (les deux premiers LP réunis)
1975 : Yesterdays
1981 : Classic Yes – Compilation de 1970 à 1977
1991 : Yesyears
1992 : Yesstory
1993 : Highlights – The Very Best of
1998 : Friends and Relatives (Chansons d’albums solo des membres)
2000 : Friends and Relatives Vol 2
2000 : The Masterworks – Mix Your Own
2000 : The Best Of
2001 : Keystudio
2002 : Extended Versions (The Encore Collection)
2002 : Yes-today (Anderson, Squire, White, Howe, Sherwood, Khoroshev)
2002 : In A Word – Yes 1969
2003 : Yes Remixes – (Par Virgil Howe le fils de Steve Howe)
2003 : The Ultimate Yes – 35th Anniversary Collection
2004 : Yes Topography – The Yes Anthology
2006 : Essentially Yes
2006 : Yes, Live And Solo: The Yes Collection
2011 : High Vibration Box Set
2013 : Yes : The Studio Albums 1969 – 1987

Acheter albums the scorpions

Site de référence : www.yesworld.com

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Procol Harum




Procol HarumProcol Harum est un groupe de rock anglais formé en 1967 qui a contribué au développement du rock symphonique et du rock progressif. Intégrant des influences baroque et classique, leur musique touche aussi au blues, au Rythm’N’Blues  et à la Soul.

Le guitariste Robin Trower très influencé par Jimi Hendrix y a fait ses débuts.

Procol Harum en bref

Issu du groupe de Rythm’N’Blues de l’est de Londres The Paramounts formé en 1961, Gary Brooker est encouragé à écrire des chansons par Guy Stevens (futur producteur de Mott the Hoople) avec le parolier Keith Reid. En 1967, assistés de Matthew Fisher ils recrutent des musiciens via des petites annonces et sont rejoints par Ray Roger, David Knight, Bobby Harrison pour former un nouveau groupe The Pinewoods mais très vite prennent le nom de Procol Harum (loin de ces choses en latin ) inspiré par le nom du chat d’un ami.

Le titre incontournable lorsqu’on évoque Procol Harum c’est forcément le fameux slow « A Whiter Shade of Pale » sorti 1967 qui est aujourd’hui considéré comme l’un plus grands classiques de la Pop-Music et sur lequel se sont incontestablement formés de nombreux couples. 😉

Ce titre a été diffusé pour la première fois par la radio pirate « Radio London » en mai 1967 et a connu un succès fulgurant. Il s’agit de l’un des rares singles à avoir dépassé les 10 millions d’exemplaires vendu à travers le monde.

Ce morceau mythique est enregistré le 12 mai 1967 à l’Olympic Studios, au sud-ouest de Londres, avec le batteur Bill Eyden, le producteur Denny Cordell et l’ingénieur du son Keith Grant.

La structure du morceau possède une contre-mélodie inspiré par deux pièces de Jean-Sébastien Bach, la Sinfonia en fa majeur de la cantate Ich steh mit einem Fuß im Grabe (BWV 156) et la Suite pour orchestre no 3 en ré majeur (BWV 1068) joué à orgue Hammond par Matthew Fisher sur laquelle se pose la voix très Soul de Gary Brooker avec des paroles mystérieuses de Keith Reid.

Après ce premier succès le groupe décide de consolider sa réputation et part en tournée avec Jimi Hendrix en 1967. Le premier album éponyme de Procol Harum sort début 1968.

Après l’arrivée du batteur B.J. Wilson et le remplacement du guitariste par Robin Trower, le groupe connait de nouveaux succès avec les titres Homburg, puis Salty Dog.

Procol Harum est finalement dissous en 1977 et Gary Brooker entame une carrière solo mais le groupe fait son un retour en 1991, réunissant les principaux membres de ses débuts, avant d’enchaîner à nouveau les changements de personnel autour de l’inséparable duo formé par Gary Brooker et Keith Reid.

En mars et avril 2013, Procol Harum a donné une série de concerts au Danemark, en Allemagne, en Suède et en Finlande.

Le groupe repart en tourné en France, en Suisse, en Allemagne, au Canada et aux États-Unis en 2014 et joue un set de cinq chansons au concert caritatif  Rock’n’Horsepower de Kenney Jones avec d’autres invités comme Alvin Stardust, John Lodge, Nick Kershaw, Mike Rutherford, Judie Tzuke et The Who.

Le groupe sort un double CD Inside/Outside incluant des morceaux de studio des années Chrysalis plus un CD Live comprenant de nouveaux titres de leurs quatre premiers albums.

Le 13ème album du groupe, Novum, est publié le 21 avril 2017.

Line-up de Procol Harum

Membres actuels

Gary Brooker : chant et piano
Keith Reid : paroles
Geoff Whitehorn : guitare
Matt Pegg : basse
Josh Phillips : orgue
Geoff Dunn : batterie

Anciens membres

Keith Reid : paroles
Ray Royer : guitare
Bobby Harrison : batterie
David Knights : basse
Matthew Fisher : orgue
Robin Trower : guitare
B. J. Wilson : batterie
Chris Copping : orgue et basse
Alan Cartwright : basse
Dave Ball : guitare
Mick Grabham : guitare
Pete Solley : orgue et synthétiseur
Dee Murray : basse
Dave Bronze : basse
Mark Brzezicki : batterie
Don Snow : synthétiseurs
Jerry Stevenson : guitare et mandoline)

Discographie de Procul Harum

Albums studio

1967 – Procol Harum (réédité sous le titre A Whiter Shade of Pale)
1968 – Shine on Brightly
1969 – A Salty Dog
1970 – Home
1971 – Broken Barricades
1973 – Grand Hotel
1974 – Exotic Birds and Fruit
1975 – Procol’s Ninth
1977 – Something Magic
1991 – The Prodigal Stranger
1996 – The Long Goodbye
1997 – Ain’t Nothin’ to Get Excited About (Liquorice John Death)
2003 – The Well’s on Fire
2017 – Novum

Albums Live

1972 – Procol Harum Live with the Edmonton Symphony Orchestra
1999 – Live at the BBC (enregistré en 1974)
2008 – One Eye to the Future – Live in Italy 2007
2009 – In Concert With the Danish National Concert Orchestra and Choir
2010 – The Spirit of Nøkken
2012 – MMX
2014 – Some Long Road

Compilations

1997 – 30th Anniversary Anthology
2007 – Secrets of the Hive
2009 – All This and More…
2014 – Inside Outside – The Very Best of Live & in the Studio

Liste non exhaustive, il en existe plus d’une soixantaine…

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵