The Band

The Band est un groupe de rock roots américano-canadien formé à Toronto, Ontario en 1968 par Rick Danko, Garth Hudson, Richard Manuel, Robbie Robertson et Mark Lavon « Levon » Helm.

The Band est connu pour avoir accompagné Bob Dylan de 1965 à 1974.

The Band en bref

Les membres de The Band se rencontrent pour la première fois entre 1958 et 1963, en rejoignant les uns après les autres The Hawks, le groupe de soutien du chanteur rockabilly Ronnie Hawkins.

En 1964 les cinq musiciens quittent Ronnie Hawkins puis tournent et sortent quelques singles en tant que  Levon and the Hawks et Canadian Squires.

L’année suivante, Bob Dylan les embauche pour sa tournée américaine puis sa tournée mondiale de 1966 après laquelle le groupe déménage à Saugerties, New York où ils réalisent les enregistrements informels de 1967 qui deviennent The Basement Tapes, la maquette de leur premier album Music from Big Pink qui sortira en 1968.

Étant donné que la formation demeure « le groupe » de divers frontmen ou artistes vedettes si vous préférez, Levon Helm suggère de prendre le nom « The Band » lorsqu’ils décident de voler de leurs propres ailes et de fait, le groupe commence à se produire sous le nom de The Band en 1968 et publiera dix albums studio.

Le style musical du groupe fusionne de nombreux éléments entre musique country et rock & roll, alliés à des touches de rhythm & blues ou de Motown. Robbie Robertson cite Curtis Mayfield et les Staple Singers parmi les principales influences de The Band.

Après le succès de Music from Big Pink, The Band part en tournée. Leur première apparition live se déroule à l’Université de Stony Brook au printemps 1969. Cet été là ils se produisaient également au célèbre Festival de Woodstock mais leur performance ne figure pas dans le film en raison de complications juridiques.

Bob Dylan continue de collaborer avec The Band au cours de sa carrière avec notamment une tournée conjointe en 1974.

Le line-up original de The Band met fin à ses tournée en 1976 avec un ultime concert le jour de Thanksgiving mettant en vedette de nombreuses célébrités invitées : Eric Clapton, Ringo Starr, Bob Dylan, Ronnie Wood, Muddy Waters, Neil Young, Neil Diamond, Van Morrison, Bobby Charles, Dr. John, Paul Butterfield, Emmylou Harris, Ronnie Hawkins, Joni Mitchell et The Staple Singers.

Cette performance live est immortalisée par Martin Scorsese dans son film documentaire The Last Waltz de 1978. Je sais, ça fait un peu « We are the World, We are the Children… » avant l’heure mais cela reste un document exceptionnel. 😉

Le groupe repart en tournée en 1983 mais sans le guitariste Robbie Robertson qui se consacre désormais à sa carrière solo et comme producteur de musique de films à Hollywood.

Un drame frappe The Band puisque, devenu alcoolique, Richard Manuel met fin à ses jours en 1986 après un énième concert dans des lieux de plus en plus miteux. Sa disparition inspirera au groupe de folk-rock et rock-alternatif Counting Crows la chanson « Richard Manuel Is Dead » qui figure sur son album Hard Candy de 2002. Eric Clapton n’est pas en reste puisqu’il dédie sa chanson « Holy Mother » à la mémoire de Richard Manuel sur son album August en 1986.

Mais comme le veut l’adage « the show must go on » et les trois autres membres du groupe poursuivent les tournées et les enregistrements accompagnés par une successions de musiciens pour remplacer Manuel et Robertson.

La configuration finale de The Band comprend Richard Bell au piano, Randy Ciarlante à la batterie et Jim Weider à la guitare.

La formation se dissout définitivement après le décès de Rick Danko en 1999 suite à une insuffisance cardiaque.

Levon Helm est empêché de chanter pendant plusieurs années à cause d’un cancer de la gorge en 1998 mais il a finalement retrouvé l’usage de sa voix. Il a continué de jouer et a sorti plusieurs albums à succès jusqu’à sa mort en 2012.

Le groupe a été intronisé au Canadian Music Hall of Fame en 1989 et au Rock and Roll Hall of Fame en 1994.

Le magazine Rolling Stone situe The Band en 50ème position sur sa liste des 100 plus grands artistes de tous les temps en 2004 et classe la chanson « The Weight »  41ème sur la liste des 500 meilleures chansons de tous les temps. Ses premières paroles inspireront d’ailleurs son nom au groupe de hard-Rock Nazareth.

En 2008 The Band se voit décerner un Grammy Lifetime Achievement Award.

En 2014, The Band est intronisé au Canada’s Walk of Fame.

Membres de The Band

Billy Preston – claviers, chœurs
Blondie Chaplin – guitares, batterie, chœurs
Buddy Cage – lap steel guitare
Earl Cate – guitares
Earnie Cate – claviers
Fred Carter, Jr. – guitares
Garth Hudson – claviers, saxophone, accordion, woodwinds, brass
Jack Casady – basse
Jim Weider – guitares
John Simon – baritone horn, electric piano, piano, tenor saxophone, tuba
Jorma Kaukonen – guitares
Levon Helm – batterie, chant, mandolin, guitare, percussion
Randy Ciarlante – batterie, custom percussion, chant
Richard Bell – claviers
Richard Manuel – piano, orgue, chant,  steel guitar, batterie
Rick Danko – basse, chant, guitares, trombone
Robbie Robertson – guitares, chant, percussion
Ron Eoff – basse
Sredni Vollmer – harmonica
Stan Szelest – claviers
Terry Cagle – batterie, chœurs

Discographie de The Band

1968 – Music from Big Pink
1969 – The Band
1970 – Stage Fright
1971 – Cahoots
1972 – Rock of Ages en live,
1973 – Moondog Matinee
1975 – Northern Lights – Southern Cross
1977 – Islands
1978 – The Last Waltz live/studio,
1993 – Jericho
1996 – High on the Hog
1998 – Jubilation

Avec Bob Dylan

1974 – Planet Waves
1974 – Before the Flood
1975 – The Basement Tapes
1998 – The Bootleg Series Vol. 4: Bob Dylan Live 1966, The « Royal Albert Hall »

Site de référence : www.officialtheband.com

Achetez les albums de The Band

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Bob Seger

Bob Seger - Greatest HitsBob Seger est l’un des artistes rock les plus performants des États-Unis, influencé par l’âme et le rythme blues de Detroit, ses paroles sont largement inspirées par la vie des « cols bleus  » de la classe ouvrière américaine. Avec son Silver Bullet Band, il publie des albums à succès et effectue des tournées depuis des décennies. Bob Seger a été intronisé au « Rock and Roll Hall of Fame » en 2004.

Bob Seger en bref

Robert Clark « Bob » Seger est né en 1945 dans la ville ouvrière de Detroit dans le Michigan. Il entame sa carrière musicale comme chanteur au début des sixties et  se fait remarquer par une maison de disque en 1964 grâce à sa voix de stentor éraillée. Bob Seger avec le groupe The Last Heard publie ses premiers singles en 1966 : Persecution Smith, The lonely one, East side story.

Après ce coup d’essai il forme le groupe Bob Seger System mais les premiers albums ne rencontrent pas le succès escompté.

Celui-ci arrive avec The Silver Bullet Band qu’il forme en 1974. Les compositions de ce groupe passent de ballades très soft, au protest-song et rock énergique avec le titre Get Out of Denver par exemple.

En 1976 il sort son neuvième album,  il s’agit de l’enregistrement d’un concert Live Bullet qui est en fait son premier album enregistré en public les 4 & 5 septembre 1975 au Cobo Hall de Détroit lors d’une série de concerts pour la promotion de l’album Beautiful Loser. Cet album Live rencontre un énorme succès commercial puisqu’il se vend à plus de cinq millions d’exemplaires et offre enfin la notoriété internationale à Bob Seger.

Par la suite il enregistre Night Moves, inspiré par le Born to run de Bruce Springsteen, qui restera probablement son meilleur album.

D’autres tubes suivront néanmoins comme Hollywood Nights, We’ve Got Tonight, Fire Lake et Against the Wind.

Bob Seger collabore également avec le groupe américain The Eagles en 1979 pour le morceau Heartache Tonight  qui figure sur leur album (noir) The Long Run.

Ses titres les plus connus sont Like a Rock et  Old Time Rock & Roll, tous deux évidemment repris par l’interprète Johnny Hallyday avec d’autres morceaux de Bob Seger, compositeur qui semble beaucoup inspirer notre Johnny national :

1980 – Feel like a number > Perdu dans le nombre
1981 – Brave strangers > Deux étrangers
1981 – Still the same > Toujours le même
1984 – Betty Lou’s getting out tonight > Mon p’tit loup (ça va faire mal)
1996 – Like a rock > Comme un rock

En 1998 c’est le groupe de Heavy-Metal américain  Metallica qui s’approprie Turn The Page sur l’album de reprises Garage Inc.

Discographie

The Bob Seger System

1968 – Ramblin’ Gamblin’ Man
1969 – Noah
1970 – Mongrel

Albums Solo

1971 – Brand New Morning
1972 – Smokin’ O.P.’s
1973 – Back in ’72
1974 – Seven
1975 – Beautiful Loser
2006 – Face the Promise
2014 – Ride Out

Bob Seger and the Silver Bullet Band

1976 – Live Bullet
1977 – Night Moves
1978 – Stranger In Town
1980 – Against The Wind
1981 – Nine Tonight (live)
1982 – The Distance
1986 – Like a Rock
1991 – The Fire Inside
1995 – It’s A Mystery

Site de référence : www.bobseger.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

1962 : John Lee Hooker > Boom Boom

1962 : John Lee Hooker > "Boom Boom" tube repris par nombre de groupesAu début des années 1960, le British blues boosté par les musiciens anglais comme les Rolling Stones, Eric Clapton ou John Mayall sortent de l’oubli quantité de musiciens de blues légendaires dont John Lee Hooker.

Grâce à la première tournée de l’American Folk Blues Festival, en automne 1962, le public européen, avide d’authenticité, lui fait un triomphe dont lui-même, habitué à être ignoré par le public blanc des États-Unis, est stupéfait.

Ce tube repris par nombre de groupes dont The Animals, The Yardbirds, Dr. Feelgood et joué en live par Hooker dans le film The Blues Brothers afin de respecter son style d’improvisation.

Personnellement je préfère cette version plus rugueuse où le battement de pied accompagne à merveille la guitare. C’est de plus un tutoriel avant l’heure pour les guitaristes en herbe que nous sommes.

Discographie

Liste non exhaustive

La période Detroit ( 1948–1955)

1959 – House of the Blues
1960 – The Blues
1960 – Sings Blues
1961 – Sings the Blues
1961 – Plays and Sings The Blues
1961 – …Sings the Blues
1962 – Folk Blues
1963 – The Great John Lee Hooker
1963 – Don’t Turn Me from Your Door
1963 – John Lee Hooker & Big Maceo Merriweather
1964 – Original Folk Blues
1966 – John Lee Hooker & His Guitar
1969 – No Friend Around
1970 – Alone
1971 – Goin’ Down Highway 51
1971 – Coast to Coast Blues Band – Any Where – Any Time – Any Place
1972 – Johnny Lee
1973 – John Lee Hooker’s Detroit
1973 – Mad Man Blues – 2LP compilation
1973 – Hooker, Hopkins, Hogg
1973 – Slim’s Stomp
1979 – Southern Blues
1981 – Blues for Big Town
1987 – Gotham Golden Classics – Rare Recordings
1987 – Detroit Blues
1989 – 40th Anniversary Album
1990 – Boogie Awhile
1999 – Savoy Blues Legends, 1948–1949
2000 – The Unknown John Lee Hooker
2004 on Eagle as Jack O’Diamonds

La période Chicago (1955–1964)

1959 – I’m John Lee Hooker
1960 – Travelin
1961 – The Folk Lore of John Lee Hooker
1962 – Burnin’
1962 – The Big Soul of…
1962 – The Best of… – compilation
1963 – John Lee Hooker on Campus
1965 – … And Seven Nights
1965 – Is He the World’s Greatest Blues Singer?  – compilation
1974 – Gold  – compilation
1974 – The Best of…
1974 – In Person
1989 – The Hook – 20 Years of Hits & Hot Boogie
1993 – John Lee Hooker on Vee-Jay 1955–1958
2014 – I’m Going Home

La période Folk (1959–1963)

1959 – The Country Blues of…
1960 – That’s My Story – JLH Sings the Blues
1962 – John Lee Hooker
1963 – Live at Sugar Hill
1964 – Burning Hell
1964 – Concert at Newport
1966 – Teachin’ the Blues
1969 – That’s Where It’s At!
1971 – Detroit Special  – compilation
1972 – Boogie Chillun) – Live au Sugar Hill
1972 – Black Snake
1979 – Sittin’ Here Thinkin’
2002 – Live at Sugar Hill, Vol. 2

La période ABC (1965–1974)

1965 – It Serves You Right to Suffer
1966 – The Real Folk Blues
1967 – Live at the Café Au Go-Go
1967 – Urban Blues
1968 – On the Waterfront
1969 – Simply the Truth
1969 – If You Miss ‘Im … I Got ‘Im
1970 – I Wanna Dance All Night
1970 – I Feel Good
1971 – Get Back Home in the USA
1971 – Hooker ‘n Heat
1971 – Endless Boogie
1972 – Never Get Out of These Blues Alive
1972 – Live at Kabuki Wuki
1973 – Live at Soledad Prison
1973 – Born in Mississippi, Raised Up in Tennessee
1974 – Free Beer and Chicken
1991 – More Real Folk Blues – The Missing Album

La période Rosebud ( 1975–2001)

1976 – Alone Vol 1 (Labor) – live
1976 – Alone – Live in New York Vol 2
1977 – Black Night Is Falling: Live au Rising Sun
1978 – Live + Well
1978 – The Cream – live
1979 – Live in 1978
1981 – Hooker ‘n’ Heat Recorded Live at the Fox Venice Theatre
1986 – Jealous
1989 – The Healer
1990 – The Hot Spot – avec la participation de Miles Davis
1991 – Mr. Lucky
1992 – Boom Boom
1995 – Chill Out
1997 – Don’t Look Back
1998 – The Best of Friends compilation 1986–1998
2003 – Face to Face (réenregistrement)
2016 – Boom Boom – Live On Air 1976 (bootleg on air) enregistré avec guitare, basse et batterie drums

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂