Galvo nous propose un envoûtant clip intitulé Leave the Light On

Galvo - Leave the Light On - Mazik

Galvo (alias James Galvo Parker) basé à Dublin est un artiste, chaman, chanteur-compositeur-interprète, réalisateur, musicien et acteur membre du groupe irlandais A Dark Horse. Il a produit des chansons et des vidéos. D’aucuns le considèrent sans doute comme un outsider qui peut nous réserve d’agréables surprises, le magazine Les Inrockuptibles le définit comme un « Pur sang pop« …

Galvo - Leave the Light On - Mazik

Il vient de publier un single intitulé ‘Leave The Light On‘ issu de son premier album ‘The HeARTist’ qui sortira en automne 2022.

Enregistré entre deux confinements pendant la pandémie de 2020/2021 avec le batteur/producteur/ingénieur du son Niall Woods aux Studios Porchlight.

Avec Hugh Rodgers à la basse et masterisé par Dave Collins, connu pour son travail avec The Police, Weezer, Alice In Chains et Soundgarden. Galvo co-produit le thème avec Niall, et assure la guitare et le bouzouki, la voix envoûtante qui accompagne la chanson étant également la sienne.

‘Leave the Light On’ est une chanson écrite à deux époques, à quelques neuf ans d’écart. Comme un fantôme, il se tourne vers le passé, vers la vie et l’amour d’autrefois, et il regarde objectivement sa vie depuis deux périodes de temps très différents. Il s’agit d’un conte envoûtant, mêlant douceur et amertume, qui parle du passé et de sentiments, source d’inspiration pour la vidéo musicale.

Dans la vidéo on voit un conte envoûtant sur l’amour et la perte dans un contexte spectral et surnaturel, qui capture la « Lune Rose » sur la côte de Dublin. Réalisé par Galvo et Conor Beegan de Lejourneyisms, avec Galvo et Anne Marie Kelly, et Aoife Hendrick au maquillage.

Les paroles et la musique sont de Galvo qui chante, joue de la guitare et de la basse. Il y est accompagné de Niall Woods à la batterie et de Hugh Rodgers à la basse.  Production Galvo et Niall Woods.

 

 

Herman Dune revient en force avec « Black Dog »!

 

Deux ans après ses délicieuses Notes from Vinegar Hill, Herman Dune revient avec un nouvel opus The Portable Herman Dune « Vol1 »  à paraître en septembre prochain. Première mise en bouche de ce nouveau recueil 100% acoustique, Black Dog se veut saisissant par sa pureté et son minimaliste. A découvrir dès maintenant !

 

Black Dog est une chanson d’amour, une histoire de fantôme, un conte fantastique, un rêve d’hiver à San Pedro en Californie, avec une lune froide qui se lève au travers des câbles du Vincent Thomas Bridge, une brume marine qui envahit le Port en pleine nuit, et d’animaux qui crient vers les camions qui passent.

L’enregistrement est simple, quelques microphones dans un studio de cèdre, on entend les bottes qui battent le rythme pour un jeu de guitare agile et une voix rauque. Cette chanson, c’est ce que David Ivar cherchait en commençant THE PORTABLE HERMAN DUNE, une première prise honnête, avec ses erreurs, ses accidents et les surprises, où la mélodie atterrit là où la guitare l’emmène, et les paroles se parlent et ne se récitent pas. Cette chanson est une vignette de vision, un rêve en un souffle, une ode mélancolique au désir.


A PROPOS DU CLIP

La  vidéo pour BLACK DOG nous  montre les conditions réelles d’enregistrement, avec  les micros  encore  places pour la session. Elle est réalisée par Mayon (La compagne d’Ivar, qui chante  aussi  sur l’album) ; Les images sont volontairement aussi brutes que l’album et la chanson, avec un film granuleux et sombre comme les paroles.

Herman Dune revient en force avec "Black Dog"!

 


NOUVEL ALBUM

THE PORTABLE HERMAN DUNE VOL.1

DISPONIBLE EN SEPTEMBRE

THE PORTABLE HERMAN DUNE VOL.1

The Portable Herman DuneVol.1 est une anthologie acoustique; c’est le premier de trois volumes dans lequel 22 années de composition musicale sont mises à nu, jusqu’à l’os le plus intime, qui seront publiés à intervalles réguliers au cours des prochains mois. Bien que nues sur le plan sonore, les chansons sont enveloppées d’émotions et chargées de vie.

Les chansons de David Ivar sont le point central, avec sa guitare de 1954, sa mandoline de  1930,  sa  voix,  ainsi  que  des  invités  exceptionnels  :   Julie   Doiron,   Mayon   (La compagne  d’Ivar),  Caitlin  Rose,  Jolie   Holland   et   Kimya   Dawson,   fournissant   un contrepoint vocal.

 

The Portable Herman Dune est brut et direct, les chansons jouées sont aussi spontanées qu’Ivar les a écrites. Sa voix est devenue plus rocailleuse après deux décennies à chanter, et sa guitare est sans fioriture.

Étonnamment, après des années d’innombrables concerts dans le monde avec cette configuration minimaliste, c’est la première fois que nous avons une réalisation aussi sobre sur un album d’Herman Dune.

Coco Méliès déploie son folk habité sur l’album Nothing Goes To Waste

Coco Méliès - Remorse Will End

Coco Méliès déploie son folk habité sur l’album Nothing Goes To Waste à découvrir en sélection indie de Mazik avec le nouveau clip Remorse will end en bas d’article.

Le groupe canadien porté par les musiciens David Méliès et Francesca Como, impose son indie folk mélancolique mais aussi poétique avec ce nouvel opus.

Nous vous proposons de découvrir le premier single « Remorse will end » qui est le récit d’une traversée vers la bienveillance. Une ode à la résilience sur une trame de rythmes folk qui réveille le vent et assouplit les épaules.

Le duo Coco Méliès crée un son qui mélange le folk et l’électro d’une façon qui lui est propre. Il tissent avec raffinement des chansons dans lesquelles le délicat et l’atmosphérique côtoient la dureté et le brut avec équilibre. Leurs voix si harmonieusement calibrées, s’imposent comme le cœur du projet. Grâce à ses concerts intimes et magnétiques, le nom Coco Méliès rayonne déjà profondément sur la scène québécoise et en France où la groupe a déjà effectué plusieurs tournée.

Coco Méliès - Nothing Goes To Waste
Coco Méliès – Nothing Goes To Waste

« En janvier 2020, j’ai craqué. Tout mon être s’est retrouvé à vif – d’une manière que je ne souhaitais pas, d’une manière à laquelle je ne m’attendais pas – ne sachant pas si je serais en mesure de me reconstruire. J’ai tout remis en question : l’amour, les amitiés, la musique, l’industrie musicale, moi-même, ma vie. Ces chansons sont la prémisse de ce moment. Celui où se brassent les conversations avec le moi inconscient, juste avant que la panne générale soit déclarée. » Francesca Como de Coco Méliès.

L’album Nothing Goes to Waste paraîtra le 29 avril prochain. Le groupe présentera son album dans une exposition immersive au sein de l’univers même des chansons à travers des œuvres qui ont été créées pour l’occasion par six artistes multidisciplinaires. L’exposition aura lieu à Montréal les 29 et 30 avril prochain et en virtuel sur internet.

On découvre en attendant le clip sombre et hanté de Remorse will end :

Lien digital officiel du groupe

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

 

Tilmann, un songwriter renversant à écouter avec son 1er EP Chrysalis

Tilmann - fall

Tilmann dévoile Chrysalis, son premier EP de six titres, à paraître le 27 mai, avec déjà un clip envoûtant, Fall, que l’on vous propose en bas d’article.

Tilmann est un guitariste, auteur et compositeur originaire de Bretagne. Il y a quelques années, il a porté sur de nombreuses scènes son hommage au compositeur culte Jackson C. Frank.

Tilmann (Volz), chanteur/guitariste de la scène folk nantaise, se lance aujourd’hui en solo après nous avoir  fait découvrir Jackson C. Frank. L’unique album de ce compositeur méconnu et trop tôt disparu, “Blues run the game” (1965), à la frontière du folk et du blues, a inspiré de nombreux musiciens de sa génération, parmi lesquels Paul Simon et Nick Drake. Entre hommage fidèle et réarrangement, le spectacle de Tilmann se voulait une parenthèse dans les 60’s du monde folk.

Aujourd’hui, c’est avec six titres composé par ses soins que Tilmann nous revient. Enregistré à quatre musiciens, la folk de Tilmann se pare d’arrangements acoustiques splendides et mélancoliques.

Tilmann - Fall (Official Music Video)
Tilmann – Fall (Official Music Video)

Le premier extrait de Chrysalis s’appelle Fall, un titre qui alterne entre regrets et espoirs.

« The trees, they have all turned gold

the houses they’ve grown old

You see the wrinkled eyes of old folks, they mean you’ve been gone too long… » extrait du titre Fall

Tilmann honore son goût de la rencontre en partageant l’interprétation avec trois musiciens qui enrichissent les chansons de leurs couleurs singulières, à la croisée d’univers trad, jazz et musiques du monde : Pierre Lenormand (batterie), Rémi Allain (basse et contrebasse), Pierre Thary (violoncelle et trompette).

Ensemble ils nous font entrer dans le cercle, pour raconter à plusieurs voix ces histoires de voyage, de famille, de nature. Cet album-cocon nous enveloppe, et nous aide à rêver. On écoute le premier extrait, Fall, et son clip qui marque un passage ou une renaissance, avec la métaphore d’une barque pour un nouveau départ.

Voici Fall à découvrir en clip :

Tilmann est sur Facebook

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂