Les styles de musique décalés que l’on aime tant

musique décalés - MazikGros plan sur le gospel, le jazz fusion et l’Indie : 3 courants musicaux différents qui ont vu le jour il y a plusieurs décennies et qui pourtant plaisent toujours autant aux connaisseurs.

Le gospel : origines de ce style musical

Signifiant littéralement « évangile », le gospel est un genre musical qui laisse peu de personnes indifférentes. Tout comme le Negro Spiritual, il trouve ses origines aux États-Unis, dans un contexte marqué par la lutte contre l’esclavage. Véritable ode à l’espoir, un chant gospel s’interprète avec talent et transmet de vives émotions. Il convient à toutes circonstances et se chante aussi bien lors d’un mariage que d’un enterrement, à l’église ou lors d’un concert.

Aujourd’hui, ce genre musical porté par les Afro-Américains s’est largement diversifié. Certains groupes à l’instar de Gospel Philharmonic Experience font un mélange par exemple avec du classique pour lui donner une autre dimension. Vous pouvez découvrir cet orchestre sur www.gospelphilharmonicexperience.com si vous souhaitez en savoir plus sur cette combinaison surprenante.

Parmi les grands classiques du gospel, on peut citer notamment « Oh happy days », élevé au rang de chanson culte par le film à succès Sister Act et « Oh when the saints » qui a été repris par de grandes stars telles qu’Elvis Presley ou encore James Brown.

gospel - Mazik

Le jazz fusion, place aux instruments amplifiés

Également connu sous le nom de jazz rock, le jazz fusion est un genre musical qui mêle l’approche harmonique du jazz, le climat du funk et l’énergie du rock. Né dans les années 60, il est popularisé dans le monde entier par le trompettiste Miles Davis grâce à son album « Bitches Brew » sorti en 1969. Si le jazz fusion atteint son apogée dans les années 70, il n’a cessé d’évoluer depuis.

Considéré comme une approche particulière de la musique, ce style de jazz est typiquement instrumental. Un grand nombre des artistes sont des virtuoses. De manière générale, un morceau jazz fusion est long et comporte de longues phases d’improvisation ainsi que des signatures rythmiques complexes.

Laissant libre cours à la créativité des musiciens, le jazz fusion se différencie surtout du jazz « originel » par :

  • l’utilisation d’instruments amplifiés, chose qui se fait surtout dans la pop music,
  • des voix plus éclectiques et électriques,
  • une rythmique binaire qui prime sur le swing.

L’Indie, le courant musical marginal

L’Indie ou Indé pour musique indépendante est un courant musical marginal né au début des années 80 au Royaume-Uni. Il résulte de la volonté de certains groupes de retrouver l’innocence de la pop des années 60, sans toutefois abandonner l’attache au « Do it yourself » si cher aux punks.

Si ce genre musical n’a jamais connu le même succès commercial que les autres genres musicaux dont il dérive, il a su se construire un public fidèle. Et ce, grâce à des groupes essentiels tels que les Smiths ou encore Joy Division. De nombreux autres groupes véhiculeront également ce genre musical à l’exemple de Calexico et Shake Shake Go.

Véritable contre-culture, il est marqué par la rupture des artistes avec l’industrie de la musique et l’émergence des premiers labels indépendants. Il se reconnaît dans un premier par une assise rythmique forte où la virtuosité n’a pas sa place et dans un deuxième temps par une musique plus ascétique, par la noisy pop et tend ensuite vers l’hédonisme.

 

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Mavis Staples


Mavis Staples - MazikMavis Staples née le 10 juillet 1939 à Chicago dans l’Illinois est une chanteuse américaine de rythm and blues connue pour être la chanteuse du groupe de musique gospel, R&B et soul The Staple Singers formé par son père Roebuck Staples qui est un amis de Martin Luther King avec lequel les Staple Singers s’engagent dans son mouvement des droits civiques.

Mavis Staples en bref

Mavis Staples - MazikElle débute sa carrière personnelle en enregistrant un album solo éponyme pour la filiale Volt de Stax en 1969.

Par la suite, elle produit une bande son pour Curtis Mayfield sur Curtom, un clin d’œil à la disco pour Warner Bros. en 1979.

Puis elle s’essaye à l’électro-pop avec Holland-Dozier-Holland en 1984 et entame une collaboration avec Prince à la fin des années 80 et début 90.

Elle sort deux albums solo Time Waits for No One en 1989 et The Voice en 1993.

La voix de contralto de Mavis Staples n’a pas la tessiture d’Aretha Franklin ni la puissance de Patti LaBelle mais elle bénéficie d’une maîtrise magistrale du phrasé et d’une sensualité profonde exprimée par la variation de son timbre. Personnellement la voix de Véronique Gayot me fait parfois penser à elle.

Mavis Staples - MazikLes Staple Singers et Mavis touchent un nouveau public grâce à leur participation au CD Rhythm, Country and Blues et en 1996 Mavis Staples publie un album hommage à Mahalia Jackson avec Lucky Peterson Spirituals & Gospel: Dedicated to Mahalia Jackson.

Son album suivant Have a Little Faith chez Alligator Records mettra huit ans à voir le jour en 2004.

La même année, Mavis Staples participe à un enregistrement du légendaire guitariste de jazz-rock John Scofield. L’album intitulé That’s What I Say est un hommage au grand Ray Charles.

Mavis Staples - MazikEn avril 2007 elle sort We’ll Never Turn Back chez Anti- Records.

Ce concept-album produit par Ry Cooder a pour thème une nouvelle fois un sujet qui lui tient à cœur : le du mouvement des droits civiques.

Mavis Staples - MazikPar la suite elle collabore sur deux albums, You Are Not Alone et One True Vine avec Jeff Tweedy un guitariste et bassiste américain de country alternative et de rock alternatif leader du groupe Wilco.

En 2019 Mavis Staples sort We Get By écrit et produit par Ben Harper.

Mavis Staples, cette grande dame du R&B, de la Soul et du Gospel a été intronisée au Rock and Roll Hall of Fame en 1999 puis au Blues Hall of Fame en 2017.

Discographie de Mavis Staples

Album studio

1969 – Mavis Staples
1970 – Only for the Lonely
1977 – A Piece of the Action
1979 – Oh What a Feeling
1984 – Mavis Staples
1988 – Don’t Change Me Now
1989 – Time Waits for No One
1993 – The Voice
1996 – Spirituals & Gospel: Dedicated to Mahalia Jackson avec Lucky Peterson
2004 – Have a Little Faith
2007 – We’ll Never Turn Back
2010 – You Are Not Alone
2013 – One True Vine
2016 – Livin’ on a High Note
2017 – If All I Was Was Black
2019 – We Get By

Albums live

2008 – Live: Hope at the Hideout
2017 – I’ll Take You There, An All-Star Concert Celebration
2019 – Live in London

Compilations

1998 – Don’t Change Me Now
1993 – Mavis Staples / Only for the Lonely

B.O.F.

1977 – A Piece of the Action (un film réalisé par Sidney Poitier avec Sidney Poitier, Bill Cosby)

Site de référence www.mavisstaples.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Ben Harper

Ben Harper - MazikBen Harper est un auteur-compositeur-interprète américain né le 28 octobre 1969 en Californie où il a grandi en écoutant du blues, du folk, de la soul, du RnB et du reggae. Le mélange éclectique de musique blues, folk acoustique, soul, reggae, rock, groove-funk lui a permis d’acquérir un statut d’artiste culte au cours des années 1990 et d’attirer l’attention du public vers la fin de la décennie. Ben Harper combine des éléments du folk, du blues et de jam. L’œuvre de Harper est indémodable, sa base de fans est solide et fidèle ce qui lui permet  de tourner constamment. Il a remporté trois Grammy Awards dont les prix pour la meilleure performance instrumentale pop et le meilleur album Soul Gospel traditionnel en 2005 et pour le meilleur album Blues en 2014.

Ben Harper en bref

Ben Harper a commencé à jouer de la guitare dès son enfance dans sa ville natale de Claremont, en Californie. Il s’est finalement orienté vers la guitare slide acoustique. Jeune homme, il enregistre un premier LP intitulé Pleasure and Pain avec son ami le guitariste folk Tom Freund. Après cette édition limitée, le chanteur signe un contrat avec Virgin Records qui sort son premier album, Welcome to the Cruel World en 1994.

Ben Harper - MazikIl est suivi en 1995 par l’incendiaire Fight For Your Mind qui devient un incontournable sur les ondes des radios universitaires avec ses nombreux tubes.

En 1999, au Santa Barbara Bowl, Ben Harper fait la connaissance du chanteur et guitariste Jack Johnson qui à l’époque est totalement inconnu et n’avait encore rien enregistré. Après avoir écouté une démo de douze chansons de Jack Johnson, Ben Harper la transmet à son producteur, J.P. Plunier qui le signe pour enregistrer son premier album.

Dès le début de sa carrière, la musique de Ben Harper est mieux accueillie à l’étranger que dans son pays d’origine même s’il y est relativement célèbre et respecté. C’est bien en Europe et en particulier en France, en Allemagne, en Suisse, au Portugal et aux Pays-Bas qu’ildevient une véritable Star en étant diffusé massivement sur les ondes et en obtenant des critiques élogieuses.

Ben Harper - MazikSa popularité en France est telle que le magazine Rolling Stone le désigne « Artiste de l’Année » en 2003. Sa tournée de la même année pour l’album Diamonds on the Inside le mène dans des stades bondées sur tout le continent.

En octobre 2004, Ben Harper participe à la tournée Vote for Change organisée au profit de Moveon.org et pour encourager les habitants des Swing States à voter lors de l’élection présidentielle américaine.

Au cours de l’été 2005, lorsque la tournée Zooma prévue avec Trey Anastasio et divers artistes de la scène alternative est annulée, Ben Harper se produit dans des clubs et des lieux plus confidentiels comme l’Avalon Ballroom à Boston, le Tabernacle à Atlanta et donne un concert complètement acoustique au mythique Auditorium Ryman à Nashville avec de nouveaux titres comme « Get It Like You Like It » et « Dressed In Black ».

Ben Harper - MazikSon  double album Both Sides of the Gun de 2006 se classe 7ème au Billboard US. Dans la foulée Ben Harper se lance dans une tournée mondiale avec le soutien de Damian  » Jr. Gong  » Marley pour ses étapes aux États-Unis.

En 2007, Ben Harper sort l’album Lifeline, enregistré à Paris juste après sa tournée.

La même année Ben Harper qui fait partie du groupe No Nukes, collectif contre le nucléaire, à l’instar de Bruce SpringsteenJackson Browne ou The Doobie Brothers entre autres, enregistre un clip vidéo d’une nouvelle version de la chanson « For What It’s Worth » de Buffalo Springfield.

La collaboration de Ben Harper avec la chanteuse brésilienne Vanessa da Mata, sur le titre « Boa Sorte/Good Luck », atteint la première place au Portugal et au Brésil où il remporte le très convoité Prêmio Multishow en 2008.

Toujours en 2008, il participe à l’enregistrement de album de bienfaisance Songs for Tibet.

Par la suite, Ben Harper forme le groupe Fistful of Mercy avec Dhani Harrison et Joseph Arthur qui publie un premier album, As I Call You Down en octobre 2010.

Le 17 mai 2011, le site officiel de Ben Harper annonce la sortie d’un album intitulé Give Till It’s Gone sur le label Virgin.

Ben Harper - MazikEn janvier 2013 sort l’album Get Up ! sur Stax Records / Concord Music Group.  Enregistré à Los Angeles et produit par Ben Harper, ce  12ème album studio est une collaboration avec l’harmoniciste Charlie Musselwhite avec lequel il enregistrera No Mercy in This Land cinq ans plus tard, qui est à ce jour son dernier album en date.

Il coproduit la chanteuse Natalie Maines des Dixie Chicks pour son premier album solo rock Mother publié en mai 2013.

En juin 2015 Ben Harper et son groupe The Innocent Criminals se produisent au Rock Werchter Festival.

Ben Harper publie une vidéo sur YouTube de son single « Call It What It Is »en février 2016,  qui est un premier extrait de son nouvel album studio Call It What It Is qui sort deux mois plus tard.

Membres des Innocent Criminals et/ou B.H.I.C (Ben Harper and the Innocent Criminals)

Ben Harper – Voix, Guitares
Leon Mobley – Percussions
Juan Nelson – Guitare Basse
Oliver Charles – Batterie
Jason Yates – Clavier
Michael Ward – Guitare
John McKnight – Guitare Basse
Mark London Sims – Guitare Basse
Rock Deadrick – Batterie, Percussions
Chili Charles – Percussions
Marcus Miller – Batterie
David Sutton – Guitare Basse
David Leach – Percussions
Dean Butterworth – Batterie
Greg Kurstin – Clavier
Nicky P. – Guitare
Marc Ford – Guitare
Jason Yates – Claviers
Michael Ward – Guitare

Discographie

Albums studio

1994 – Welcome to the Cruel World
1995 – Fight for Your Mind
1997 – The Will to Live
1999 – Burn to Shine avec The Innocent Criminals
2003 – Diamonds on the Inside
2004 – There Will Be a Light avec The Blind Boys of Alabama
2006 – Both Sides of the Gun
2007 – Lifeline avec The Innocent Criminals
2009 – White Lies for Dark Times avec Relentless7
2011 – Give Till It’s Gone
2013 – Get Up! avec Charlie Musselwhite
2014 – Childhood Home Ben & Ellen Harper
2016 – Call It What It Is avec The Innocent Criminals
2018 – No Mercy in This Land avec Charlie Musselwhite

Albums Live

2001 – Live from Mars
2005 – Live at the Apollo
2007 – Live at Twist & Shout
2010 – Live from the Montreal International Jazz Festival
2013 – Live from the Granada Theater (10-09-2019 Dallas, Texas)

Autres participations

1992 – Pleasure and Pain (Ben Harper et Tom Freund)
2010 – As I Call You Down (Fistful of Mercy)

Compilation

2012 – By My Side Career (rétrospective de la carrière de Ben Harper)

Sites de référence : www.benharper.fr  www.benharper.com

Achetez les albums de Ben Harper

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂