Supertramp




Supertramp (Daddy de 1969 à 1970) est un groupe britannique de progressive rock, d’arena rock et de pop-rock fondé en janvier 1970 à Londres Roger Hodgson, Rick Davies (ex-The Joint), Richard Palmer, Dave Winthrop, Frank Farrell et Robert Millar  remplacé en 1971 par Kevin Currie. Bien que leur musique soit initialement considéré comme du rock progressif, ils évoluent plus tard vers un style plus pop-rock et connaissent leur plus grands succès commerciaux en incorporant des éléments pop radio-friendly au milieu des années 1970. Supertramp vend plus de 60 millions d’albums et atteint son apogée avec Breakfast in America en 1979.

Supertramp en bref

Roger Hodgson, né en 1950 se met à la guitare à 12 ans. Six ans plus tard il crée le groupe, People Like Us, qui sort un 45 tours intitulé « Duck Pond » en mai 1968.  La formation splitte assez rapidement mais Roger Hodgson enregistre,  grâce à l’aide d’un roadie du groupe Traffic, quelques morceaux en studios dont « Mr. Boyd » avec un jeune chanteur encore inconnu, un certain Elton John.

Le batteur Rick Davies né en 1944 découvre Gene Krupa et son morceau Drummin’ Man à 12 ans qui influencera son destin puisqu’après avoir joué dans une fanfare il intègre un groupe rock, Vince and the Vigilantes à 15 ans. À cette époque il écoute surtout du rhythm and blues (Little Richard, Fats Domino, Chuck Berry…). Avec son ami Raymond O’Sullivan il fonde le groupe de blues  Rick’s Blues qui connaît un succès international plus tard sous le nom de Gilbert O’Sullivan).

En septembre 1966 il rejoint un groupe de musique soul The Lonely Ones,  dont le leader est Noel Redding qui sera par la suite le bassiste du Jimi Hendrix Experience. Les Lonely Ones partent en tournée en Europe, s’installent à Genève en 1967 et choisissent un nouveau nom : The Joint.

C’est sous ce nom que le groupe donne un concert au P.N. Club de Munich en 1969 qui suscite l’intérêt d’un riche néerlandais, Stanley August Miesagæs (alias « Sam » d’après ses initiales) qui décide de les sponsoriser mais au bout de quelques mois il leur coupe les vivres, The Joint part en fumée…



Sam qui apprécie Rick Davies lui propose de l’aider financièrement s’il fonde un nouveau groupe. Ce dernier publie alors une petite annonce Melody Maker pour une audition baptisée « Genuine Opportunity » (Véritable Opportunité).

Roger Hodgson, répond à l’annonce et s’y rend avec une guitare acoustique et interprète « Dear Mister Fantasy » de Traffic. Sa voix impressionne positivement Rick Davies qui le recrute. Ce premier line-up est complété par Richard Palmer (futur parolier de King Crimson) et de Robert Millar (alias Bob Millar) mais l’ambiance entre les membres est délétère….

Le combo s’appelle quelque temps Daddy mais se rebaptise Supertramp sur les conseils de Richard Palmer, inspiré par le roman de William Henry Davies  The Autobiography of a Super-Tramp (L’Autobiographie d’un super-vagabond) publié  en 1908.

Le train du succès est en marche avec Roger Hodgson et Rick Davies qui utilisent de façon efficace le premier piano électrique et le saxophone Wurlitzer, composent la plupart des chansons du groupe, de fait ils deviennent naturellement les leaders de Supertramp.

Richard Palmer et Dave Winthrop quittent le groupe au bout d’un an seulement et ne connaîtront pas l’épopée glorieuse du groupe qui arrivera avec le troisième album Crime of The Century…

Le groupe s’installe en Allemagne et joue cinq à sept fois par semaine au P. N. Club de Munich.

En 1973, Rick Davies et Roger Hodgson participent à l’album « You and me » que le claviériste de Ten Years After,  Chick Churchill, enregistre en solo.

La même année John Anthony Helliwell, Dougie Thomson et Bob Siebenberg intègrent le groupe.

Après avoir sorti deux album passés plus ou moins inaperçus, le premier album éponyme en 1970 (dont la pochette d’une tête en forme de fleur n’est pas sans évoquer Peter Gabriel dans ces facéties avec Genesis) et Indelibly Stamped en 1971, le groupe enregistre Crime of the Century qui sort en 1974 et marque le début du succès de Supertramp. Cet album traite de l’aliénation physique et mentale, de la norme, du cadre (le système scolaire avec School, Bloody Well Right), du repli sur soi et de la folie (Hide in Your Shell, Asylum) ou encore de la rêverie et de l’errance (Dreamer, Rudy). Il devient disque d’or au début de l’année 1975 et se classe dans tous les charts mais leurs plus grands succès commerciaux viendront un peu plus tard.

En 1975, Supertramp s’installe à Los Angeles en Californie puis publie deux album Crisis? What Crisis? (l’homme en maillot de bain sous un parasol dans une friche industrielle) et Even in the Quietest Moments (le piano sous la neige) en 1977.

Breakfast in America, le sixième album de Supertramp qui sort le 29 mars 1979 est enregistré en 1978 au Village Recorder de Los Angeles. Quatre singles à succès y figurent : « The Logical Song », « Goodbye Stranger », « Take the Long Way Home » et « Breakfast in America ».

Cet album remporte deux Grammy Awards en 1980, est certifié quadruple disque de platine et devient tout simplement l’album le plus vendu de Supertramp puisqu’il s’écoule  à plus de 20 millions d’exemplaires. C’est l’un des cinq albums les plus vendus de tous les temps dans l’Hexagone.

Le 9 mars 1983, Roger Hodgson quitte le groupe pour se consacrer à sa carrière solo et en 1984 il sort son premier album solo In the Eye of the Storm qui connait un bon accueil. Trois ans plus tard  Roger Hodgson publie son deuxième album Hai ! Hai ! auquel participent trois membres du groupe Toto, le claviériste David Paich, le batteur Jeff Porcaro et Steve Porcaro aux synthétiseurs. Mais le choc est rude car le disque est un fiasco commercial. Open the Door, son dernier album studio, enregistré à Nantes, sort en 2000.

Rick Davies quant à lui continue l’aventure Supertramp jusqu’à la dissolution du groupe en 1988.

Le 22 juillet 1990, Roger Hodgson organise un concert hommage à leur ami et bienfaiteur, Sam, décédé trois mois plus tôt.

Rick Davies encouragé par les excellentes ventes des Very Best of vol.1 et vol.2. envisage reformer le groupe en 1995. Il contacte alors le guitariste Carl Verheyen, le percussionniste Tom Walsh,  le saxophoniste John Helliwell, le batteur Bob Siebenberg ainsi que le trompettiste Lee Thornburg et chanteur-guitariste Mark Hart (ex-Crowded House) qui avaient tous les deux déjà participé à l’enregistrement de Free as a Bird sorti en 1987. Le bassiste du groupe depuis 1972, Dougie Thompson refuse de se joindre au projet, c’est Cliff Hugo qui prend la place.

Supertramp se reforme donc en 1997, ce line-up enregistre dans le studio de Rick Davies l’album Some Things Never Change.

En 2002 sort Slow Motion mais la magie et la magnificence du groupe n’est plus au rendez-vous, nous sommes loin de l’époque de Breakfast in America, le groupe est dissout en 2003.

Après des reformations ponctuelles Supertramp annonce une tournée européenne de 25 dates intitulée « Supertramp Forever » en 2015 mais elle doit être annulée en raison de problèmes de santé affectant Rick Davies.

Roger Hodgson effectue une tournée mondiale jusqu’en 2017.



Membres de Supertramp

Bob Siebenberg – batterie, percussions
Carl Verheyen – guitares, percussions, chœurs
Cassie Miller – chœurs
Cliff Hugo – basse
Dave Winthrop – clarinette, flûte, chant
Dougie Thomson – basse
Frank Farrell – basse, chœurs
Gabe Dixon – claviers, tambourin, chant
Jesse Siebenberg – chant, guitares, percussions
John Helliwell – clarinette, flûte, claviers, chœurs
Keith Baker – batterie
Kevin Currie – batterie, percussions
Lee Thornburg – trombone, trompette, claviers, chœurs
Mark Hart – chant, claviers, guitare
Richard Palmer-James – guitares, chant, composition
Rick Davies – chant, claviers, harmonica, melodica, compositions
Robert Millar – batterie, percussions
Roger Hodgson – chant, claviers, guitares, basse, compositions
Tom Walsh – percussions

Discographie de Supertramp

Albums studio

1970 – Supertramp
1971 – Indelibly Stamped
1974 – Crime of the Century
1975 – Crisis? What Crisis?
1977 – Even in the Quietest Moments
1979 – Breakfast in America
1982 – …Famous Last Words…
1985 – Brother Where You Bound
1987 – Free as a Bird
1997 – Some Things Never Change
2002 – Slow Motion

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1987 – The Autobiography of Supertramp
1990 – The Very Best of Supertramp: Volume 1
1992 – The Very Best of Supertramp: Volume 2
2005 – Retrospectacle: The Supertramp Anthology

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums Live

1980 – Paris, enregistré au Pavillon de Paris le 29 novembre 1979
1988 – Live ’88, enregistré au Brésil en 1988.
1999 – It Was The Best of Times, enregistré à Londres en 1997.
2001 – Is Everybody Listening, enregistré à Londres en 1975.
2010 – 70-10 Tour, enregistrements des concerts de la tournée 2010

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.supertramp.com

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.