The Hollies



The Hollies groupe pop-rock anglais de Mersey Sound formé au début des 60'sThe Hollies est un groupe pop-rock anglais dans le style Mersey Sound formé par Allan Clarke et Graham Nash en 1962 à Manchester, l’un des rares groupes britanniques du début des années 1960, avec les Rolling Stones, qui ne se sont jamais séparés et qui continuent d’enregistrer et de donner des concerts. The Hollies se place juste derrière les Rolling Stones et les Beatles en terme de vente d’albums pour un groupe britannique dans les sixties avec des tubes comme  comme I’m Alive, Bus Stop, Look Through Any Window ou Stop Stop Stop….

Ils sont intronisés au Rock and Roll Hall of Fame en 2010. L’un des membres fondateurs, Graham Nash, quitte le groupe en 1968 et deviendra célèbre avec le supergroupe Crosby, Stills & Nash.

The Hollies en bref

À leurs début, Graham Nash et Allan Clarke qui sont amis d’enfance se produisent dans des bars, clubs et pubs ce qui leur permet de se faire repérer par Ron Richards, un imprésario de Manchester, qui les signe et leur recommande monter un groupe. À cette fin ils engagent le bassiste Eric Haydock, le batteur Bobby Elliott et le guitariste Tony Hicks qui jouaient tous les trois dans des petits groupes de Manchester, cette line-up prend définitivement le nom de The Hollies début 1963 puis signe avec la maison de disque des Beatles, Parlophone.

Le succès arrive très vite avec des chansons comme : Searchin’ et Stay  en 1963, Just One Look et Here I Go Again en 1964 qui se classent dans les charts .

Après le succès de leur premier album Stay with the Hollies, le groupe sort In the Hollies Style tout aussi soigné que le précédent mais malgré de bonne vente des singles de l’album, celui-ci n’entre pas dans les charts.

Le groupe arrête progressivement de jouer des reprises en 1965 pour commencer à enregistrer des compositions originales : Yes I Will, I’m Alive, I Can’t Let Go, Bus Stop, Stop Stop Stop… qui se placent toutes en tête des hit parade britanniques et outre Atlantique où The Hollies rencontre un vrai engouement.

Des tournées mondiales se succèdent après la sortie des albums Hollies, Would You Believe? et For Certain Because entre 1965 et 1966 et le groupe rencontre une véritable ferveur en particulier en Europe du Nord.

L’album Stop, Stop, Stop quant à lui ne sort qu’aux États-Unis et reste dans le classement Billboard pendant un long moment.

À la fin 1966 changement d’effectif avec le remplacement Eric Haydock par Bernie Calvert à la basse.

Leurs compositions personnelles et très élaborées permettent aux Hollies de se maintenir dans les charts avec l’image d’un groupe sérieux et reconnu qui impose peu à peu contrairement à des formations de la même époque comme The Swinging Blue Jeans, Herman’s Hermits ou The Searchers, qui n’ayant pas su se renouveler tombent progressivement dans l’oubli. En effet  après 1966, le Mersey Sound (équivalent anglais du Yé-Yé) commence à devenir has-been. The Hollies s’accrochent au du peloton de tête avec The Beatles, The Rolling Stones, The Kinks et The Who.

Le groupe à le sens de l’adaptation et l’album Evolution de 1967 joue sur la vague psychédélique y compris pour la pochette sans toutefois tomber dans les excès de Grateful Dead, The Hollies conserve l’image rassurante de garçons sérieux, soignés, bref des Hippies propres sur eux…

L’album suivant Butterfly qui sort aussi en 1967 ne connait cependant pas le même accueil que le précédant.

Graham Nash plaque The Hollies en décembre 1968 pour former Crosby, Stills & Nash avec David Crosby et Stephen Stills. Depuis un certain temps il ne sentait plus en adéquation avec la ligne artistique du groupe qui projette par exemple d’enregistrer un album de reprises de Bob Dylan. Après son départ le groupe poursuit son petit bonhomme de chemin et sort Hollies Sing Dylan (l’album de reprises mentionné ci-dessus) puis l’album Hollies Sing Holliessur lequel figure le tube He Ain’t Heavy, He’s My Brother.

Au cours des seventies, toujours en phase avec l’air du temps, The Hollies continue de sortir des avec des singles comme Long Cool Woman in a Black Dress en 1972 (qui me fait penser à Creedence Clearwater Revival), The Air That I Breathe en 1974, sans toutefois atteindre les sommets qu’ils ont connu fin des années 60.

En 1983 Graham Nash enregistre l’album What Goes Around suivi d’une tournée américaine avec les Hollies mais l’expérience ne rencontre pas le succès est n’aura pas de suite.

Carl Wayne (ex-The Move) remplace Allan Clarke en 1999, puis Peter Howarth rejoint The Hollies après de décès de Carl Wayne en 2004.

Le dernier album en date, Then, Now, Always, est sorti en 2009.

Discographie de The Hollies

Album studio

1964 – Stay with The Hollies
1964 – In The Hollies Style
1965 – Hollies
1966 – Would You Believe?
1966 – Bus Stop
1966 – For Certain Because
1967 – Evolution
1967 – Butterfly
1969 – Hollies Sing Dylan
1969 – Hollies Sing Hollies
1970 – Confessions of the Mind
1971 – Distant Light
1972 – Romany
1973 – Out On the Road
1974 – Hollies
1975 – Another Night
1976 – Write On
1976 – Russian Roulette
1978 – A Crazy Steal
1979 – Five Three One – Double Seven O Four
1980 – Buddy Holly
1983 – What Goes Around…
2006 – Staying Power
2009 – Then, Now and Always

Compilations

1967 – The Hollies’ Greatest Hits
1968 – Hollies’ Greatest
1972 – Hollies’ Greatest/Vol. 2
1973 – The Hollies’ Greatest Hits
1975 – The History of The Hollies
1977 – Clarke, Hicks, Sylvester, Calvert, Elliott
1977 – Hollies. Live Hits
1978 – 20 Golden Greats
1978 – The Best of The Hollies EPs
1978 – The Other Side of The Hollies
1986 – The Hollies Collection
1986 – Their 40 Greatest Hits
1988 – All the Hits & More – The Definitive Collection
1988 – Rarities
1990 – Epic Anthology: From the Original Master Tapes
1993 – The Air That I Breathe – The Very Best of The Hollies
1997 – The Hollies at Abbey Road 1963–1966
1998 – The Hollies at Abbey Road 1966–1970
1998 – The Hollies at Abbey Road 1973–1989
2000 – Orchestral Heaven
2001 – Super Hits
2003 – Greatest Hits
2003 – The Long Road Home
2010 – Midas Touch: The Very Best of The Hollies
2011 – Clarke, Hicks & Nash Years: The Complete Hollies

Produits disponibles sur Amazon.fr

Membres de The Hollies

Allan Clarke : chant
Eric Haydock : basse
Graham Nash : guitare rythmique
Don Rathbone : batterie
Vic Steele : guitare
Tony Hicks : guitare
Bobby Elliott : batterie
Bernie Calvert : basse
Terry Sylvester : guitare rythmique
Mikael Rickfors : chant
Pete Wingfield : claviers
Peter Arnesen : claviers
Alan Coates : guitare
Steve Stroud : basse
Dennis Haines : claviers
Ray Stiles : basse
Ian Parker : claviers
Carl Wayne : chant
Peter Howarth : chant
Steve Lauri : guitare

Site de référence : www.hollies.co.uk

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.