1995 : Maxime Le Forestier > Passer ma route


1995 : Maxime Le Forestier > Passer ma routeJe sais que ce n’est pas du rock, mais laissez-moi vous parler une dernière fois de Maxime Le Forestier avec cet album « Passer ma route » pour vous présenter le titre du même nom.

L’exotisme de « Né quelque part » a donné des idées à Maxime, qui s’est orienté vers un répertoire world music. Les différents styles de musique abordés dans cet album sont variées et riches en accompagnements. Il a co-écrit une grande partie des chansons avec Boris Bergman, pour nous offrir de délicieux jeux de langues avec “Chienne d’idée”, “Raymonde”, “Choisissez-moi”…

Album élégant, « Passer Ma Route », sera récompensé par une Victoire de la musique.

Petite bio rapide de Maxime Le Forestier

Né en 49, il découvre la poésie de Georges Brassens, adolescent. En 69, il rencontre Georges Moustaki puis part avec sa sœur dans une maison bleue à San Francisco. En 72, il deviendra l’icône d’une jeune génération anti-conformiste avec son premier succès populaire « Mon frère» qui sera la bande-son de toute une génération..

Après une traversée du désert, il enregistre en 88 «Né quelque part» qui marque le grand retour de l’artiste sur la scène française. En 95, il publie «Passer ma route», puis rend hommage à Georges Brassens en 96 et en 2005.

Artiste humaniste et engagé mais aussi paisible et serein, il soutient depuis le début les «Restos du cœur» et «Sol en Si» qui vient en aide aux enfants atteints du Sida.

Avant de continuer mon chemin de chronofrancorock, je vous laisse « passer ma route » sur ce reggae soft.

Discographie de Maxime Le Forestier

Albums studio
1972 : Mon frère
1973 : Le Steak
1975 : Saltimbanque
1976 : Hymne à sept temps
1978 : Maxime Le Forestier no 5
1980 : Les Rendez-vous manqués
1981 : Dans ces histoires…
1983 : Les Jours meilleurs
1986 : After Shave
1988 : Né quelque part
1991 : Sagesse du fou
1995 : Passer ma route
2000 : L’Écho des étoiles
2008 : Restons amants
2013 : Le Cadeau

Enregistrements en public
1974 : Olympia 1973
1980 : Graeme Allwright et Maxime Le Forestier au Palais des Sports
1989 : Bataclan 1989
1996 : Chienne de route
2002 : Plutôt guitare réalisé par Jean-Félix Lalanne
2009 : Casino de printemps
2014 : Olympia 2014

Hommages à Brassens
1979 : Maxime Le Forestier chante Brassens (en public)
1996 : Petits bonheurs posthumes (12 nouvelles de Brassens)
1998 : Le Cahier récré (17 chansons de Brassens à l’usage des garnements)
1998 : Le Cahier (40 chansons de Brassens en public)
1998 : Le Cahier (84 chansons de Brassens en public)
2005 : Le Forestier chante Brassens (intégrale)
2006 : Le Forestier chante Brassens (2e Cahier)

Paroles de « Passer ma route » de « Maxime Le Forestier »

Laissez-les dans les cartons les plans d’la planète
Faites-les sans moi, n’oubliez pas les fleurs
Quand ces rétroviseurs là m’passent par la tête
J’ai du feu sur le gaz et j’m’attends ailleurs

Je fais que passer ma route
Pas vu celle tracée
Passer entre les gouttes
Evadé belle

Parole après parole, note après note
Elle voulait tout savoir sur ma vie
J’ai tourné sept fois ma clé dans ses menottes
Sept fois ma langue dans sa bouche et j’ai dit

Je fais que passer ma route
Pas vu celle tracée
Passer entre les gouttes
Evadé belle

Est-ce que c’est un marabout, un bout d’ficelle
Un gri-gri qu’j’aurais eu sans l’savoir
Chez les tambours des sorciers, sous les échelles
Dans les culs d’sac infestés de chats noirs

Je fais que passer ma route
Pas vu celle tracée
Passer entre les gouttes
Évadé belle

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.