Karfagen, groupe d’art-rock, prog-rock venu d’Ukraine

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - Mazik

Karfagen est un groupe ukrainien d’art-rock et de néo progressif  formé en 2006 par l’auteur-compositeur, architecte et designer Antony Kalugin originaire de Kharkiv, la deuxième plus grande ville du pays. La musique de Karfagen est principalement instrumentale et combine des éléments de rock progressif, d’art rock et de rock symphonique. Quasiment toutes les compositions sont l’œuvre d’Antony Kalugin lui-même. À ce jour le groupe a publié une quinzaine d’albums et a participé à de nombreux festivals de rock-progressif partout en Europe.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - Mazik

 

Karfagen en  bref

Karfagen qui signifie Carthage, symbole de gloire et de sagesse mais aussi de  voyage intemporel à l’issue imprévisible. Ce groupe stakhanoviste et protéiforme n’est pas constitué d’un line-up constant car depuis sa formation en 2006 de nombreux musiciens d’Ukraine et du monde entier l’ont rejoint en tant que musiciens de session.

Karfagen est principalement un groupe instrumental qui fait un usage imaginatif des claviers, guitares, instruments classiques et ethniques. Sa musique, décrite comme de l’art-rock-symphonique avec un soupçon de folk new-age, de jazz-rock et de néo-prog, assume de fortes connexions et références à la musique des autres projets d’Antony Kalugin (Hoggwash et Sunchild). Selon Antony, Karfagen revendique des influences telles que Camel, Genesis, UK, Pink Floyd, The Flower Kings, Focus, Happy the Man, Greenslade et  Kayak entre autres avec des morceaux parfois longs de plus de 20 minutes propre au genre.

Inspirées également par des musiciens classiques tels que Nikolai Rimsky-Korsakov, Sergei Prokofiev, Edward Grig et Piotr Tchaïkovski, les compositions d’Antony Kalugin sont toujours très bien construites et réfléchies, le son est souvent embelli par des instruments tels que hautbois, basson, accordéon, violon, violoncelle, flûte, saxophone et cornemuse…

En plus d’une musique imaginative, chacune des pochettes d’album de Karfagen est une œuvre originale pittoresque et charismatique un peu dans l’esprit des créations de Roger Dean pour Yes.

L’histoire de Karfagen commence en 1998 lorsque le claviériste Antony Kalugin invite des musiciens de session à enregistrer quelques titres qu’il avait écrits pendant ses années d’université alors qu’il suivait des études d’architecture. Ces enregistrements ne seront toutefois publiés que quelques années plus tard, en 2009, en tant que bonus de l’album The Key to Perception. Après cela, Antony compose une quarantaine d’albums new-age tout en améliorant au fil du temps ses compétences en tant qu’auteur-compositeur et musicien expérimenté.

Le premier album de  Karfagen s’intitule Continuum et sort en 2006 sur le label Unicorn Digital, au Canada. Hormis Antony Kalugin, le batteur Kostya Shepelenko est le seul membre encore présent qui a participé à l’enregistrement de ce premier opus.

Le deuxième album intitulé The Space Between Us parait en 2007 sur le même label. Pendant l’enregistrement de ces deux albums, le groupe a été soutenu par Will Mackie de Caerllysi Music qui a participé à un autre projet d’Antony, Hoggwash. Le design de la pochette a été créé par Johnas Thuren du groupe suédois Xinema.

En 2009, ces deux albums sont réédités sur Caerllysi Music sous le nom de The Key to Perception qui contient de vieux enregistrements ainsi que des démos de différentes périodes.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikL’album suivant Solitary Sandpiper Journey de 2010, masterisé par Antony lui-même, constitue une nouvelle étape dans la progression du groupe. Il est publié sur le même label  et contient 75 minutes d’art-rock et rock-symphonique pures avec notamment un morceau épique de 22 minutes intitulé « Mystery ». Dix-huit musiciens ukrainiens y sont présents dont la chanteuse de jazz Marina Zakharova.

Lost Symphony de 2011 se classe comme l’un des meilleurs albums de Karfagen et se distingue particulièrement par la présence de Roberto Diaz d’Anima Mundi en tant que guitariste invité. Au cours de l’enregistrement le bassiste Oleg Prohorov rejoint Karfagen.

Aleatorica publié en 2013 est écrit par Antony Kalugin en collaboration avec le bayaniste Sergey Kovaliov (le bayan est un accordéon chromatique). Le line-up s’agrandi avec l’arrivée du multi-instrumentaliste russe Sergey Klevenskiy et le violoniste polonais Tomek Mucha qui y participent en tant musiciens de session.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikLe sixième album Magician’s Theater est l’un des chefs-d’œuvre du groupe selon Caerllysi Music. Il comprend une épopée de 21 minutes intitulée « Magician’s Spell » qui fait  désormais partie de la setlist incontournable des concerts de Karfagen. Max Velychko (Inside the Sound, Modern Rock Ensemble) y est présent comme guitariste invité et le français Pascal Gutman y joue du stick-bass sur le morceau « Yuletide ». Après la sortie de l’album en 2014, Max Velychko devient membre de Karfagen à part entière mais également de Sunchild.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikL’album suivant, le bien-nommé 7 sorti en 2015, révèle une forte influence de Pink Floyd. Pour la première fois, la pochette est l’œuvre de l’artiste peintre Igor Sokolskiy de Zaporizhzhya (mais toujours conçue par Kalugin). C’est aussi le premier album, écrit avec la participation de tous les membres permanents du groupe, Antony Kalugin, Max Velychko, Oleg Prokhorov et Kostya Shepelenko.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikEn 2016, Karfagen entame une tournée européenne appelée « Breaking Free Tour » pour célébrer son 10ème anniversaire. Le groupe se produit en Ukraine, en Pologne, en Allemagne, aux Pays-Bas et même en France. En 2017 des enregistrements de concerts de cette tournée sont édités en DVD sous le titre de 10th Anniversary Breaking Free Tour Live (Karfagen and Sunchild). Le combo de cette époque est Antony Kaugin aux claviers et au  chant, Max Velychko à la guitare, Oleg Prokhorov à la basse, Kostya Shepelenko à la batterie, Olha Rostovska aux claviers et au  chant ainsi qu’Olga Vodolazhska au chant, à la guitare acoustique et aux percussions. Le groupe y présente plusieurs morceaux de l’album suivant :  Spektra.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikCe concept-album sorti en novembre, 2016 est consacré aux mythes et à la culture de la Grèce antique. Entièrement instrumental à l’exception d’un seul titre, Il est divisé en trois parties, appelées « phases » et comprend également un long morceau épique. Par sa structure musicale comme par le son, Spektra est un album qui rappelle furieusement le rock progressif du début des années 70.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikEn 2017 le groupe participe à plusieurs festivals de rock progressif : ProgSud en France et 2 Days Prog + 1 partageant la scène avec Karmakanic, Glass Hammer et Procol Harum. À la fin de cette année, le groupe sort son neuvième album Messages from Afar : First Contact. Les six membres mentionnés ci-dessus sont rejoints par le saxophoniste Michael Sydorenko. Cet album révèle également différentes structures complexes et circulaires reliées les unes aux autres par quelques lignes instrumentales qui se terminent par une reprise.

La deuxième partie de cette épopée musicale sort l’année suivante, elle est cependant attribuée à Sunchild sous le nom de Messages from Afar : The division and Illusion of time. Les deux albums se font écho et créent ensemble une longue séquence musicale structurée typique pour les albums de rock progressif. Le son des deux « Messages from Afar » hérite de nombreuses idées des groupes classiques du rock progressif, tels que Pink Floyd, Genesis, Supertramp, Kayak, et bien d’autres… Antony Kalugin précise  qu’il voulait en faire un  album positif loin de  l’ambiance sombre et agressive des musiques actuelles.

Echoes from Within Dragon Island est sorti en 2019  suivi par Birds of Passage en  2019, album qui fait inévitablement penser à de vieux albums de Genesis, les références musicales y sont nombreuses.

Principles and Theory of Spektra est sorti en décembre 2020 chez Caerllysi Music. Cet excellent album ravira les amateurs de Rock Progressif, Rock Symphonique voir même de Jazz-Rock par ses nombreux emprunts et clins d’œil à des artistes et groupes tels que Tony Banks et Steve Hackett, Robin Guthrie, Focus voire Al Di Meola ou Weather Report par moments.

Principles and Theory of Spektra de KarfagenAntony Kalugin aime à dire « dans chaque album et chaque morceau, j’essaie d’apporter la chaleur et l’atmosphère des années 70, j’essaie d’en capturer l’essence, non pas pour copier mais pour créer mon propre style, ce qui m’envoie dans un flux constant de recherche et d’expérimentations musicales. Je ne suis pas fan de la complexité agressive et artificielle de la musique d’aujourd’hui. Je crois qu’il n’y a pas d’art pour l’art, donc il n’y a pas de musique pour les musiciens qui ne soit pas aussi pour l’auditeur, ce n’est pas seulement pour vous engloutir de technique et de virtuosité, pour moi la capacité d’écrire une mélodie correcte vient en premier, c’est quelque chose qui nous rend encore curieux de cet âge d’or du Prog des seventies et je produis de la musique comme l’auditeur qui recherche des émotions naturelles et du charme dans une mer de sons sans limites…« 

Le dernier album en date de notre « fer de lance » du prog-rock ukrainien vient de sortir le 07 janvier 2022, ce 13ème opus s’intitule Land of Green and Gold.

Discographie de Karfagen

2006 – Continium
2007 – The Space Between Us
2009 – The Key to Perception (compilation des 2 premiers + bonus)
2010 – Solitary Sandpiper Journey
2011 – Lost Symphony
2013 – Aleatorica
2014 – Magician Theater
2015 – 7
2016 – Spektra
2017 – Breaking Tour Live (DVD +CD)
2017 – Messages from Afar: First Contact
2019 – Echoes from within Dragon Island
2020 – Birds of Passage
2020 – Principles and Theory of Spektra
2022 – Land of Green and Gold

Membres

Antony Kalugin : claviers, vocal, percussions, compositions

Musiciens ayant collaborés aux différents albums

Alexandr Pastuchov : basson
Alexandr Pavlov : guitare
Alexandr Tunyakin : basse
Andrew Kobylanskiy : guitare
Artem Vasylchenko : saxophone
Daria Morozova : violon
David Todua : guitare
Denis Moroz : guitare
Eddie Mulder : guitare sèches et électriques, basses
Elena Kushiy : flûte
Georgiy Katunin : lyre, flûte
Helen Bour : hautbois
Ivan Goritski : batterie
Ivan Rubanchuk : batterie
Konstantin (Kostya)  Ionenko : basse, contrebasse
Kostya Shepelenko : batterie
Lesya Kofanova : flûte
Maria Baranovska : violon
Marianna Sobol’ : chant
Marina Zakharova : chant
Mathieu Spaeter : guitares
Max Morozov : viole
Max Velychko : guitares
Michael Sydorenko : saxophone
Oksana Podmaryova : violoncelle
Oleg Korotaev : guitare
Oleg Polyanskiy : grand piano, claviers
Oleg Prokhorov : basse
Olena Bour : hautbois
Olena Moskalets : chant
Olga Koganiyk : chœurs
Olga Vodolazhska : chant, guitare, percussions
Olha Rostovska : claviers, chœurs, percussion
Roberto Diaz : guitares
Roman Filonenko : guitares
Roman Gorelov : guitare
Roman Kucherenko : basse
Sergii Kovalov : accordéon
Sergiy Balalayev : batterie
Sergiy Klevenskiy : flute, clarinette
Sergiy Kovaliov : bayan
Timotei Sobolev : chant
Tomek Mucha : violon électrique
Vadim Samosiyk : batterie
Victoria Osmachko : chant, percussions

Site officiel

Facebook

Mystery ! Levez le mystère sur ce groupe prog-rock du Québec

Projet du guitariste, compositeur et producteur franco-canadien Michel St-Père, Mystery s’est formé en 1986 en tant que groupe constitué de six membres. Il publie un premier album éponyme en 1992 qui suscite un certain intérêt au Canada. Malheureusement, un an plus tard, leur batteur Stéphane Perreault perd l’usage de ses deux jambes suite à une grave maladie mais sa forte détermination et sa passion pour son métier lui  inspirent une approche nouvelle et unique de la batterie : il devient ainsi l’un des premiers batteurs à jouer en fauteuil roulant sans l’aide de séquences préprogrammées sur ordinateur.

Mystery ! Levez le mystère sur ce groupe prog-rock du Québec - Mazik

En 1995, St-Père fonde le label Unicorn Records, sous lequel le groupe sort un deuxième album intitulé Theater of the Mind, qui est diffusé en Amérique du Nord et en Europe. En 1998, le groupe sort son troisième album, plus progressif intitulé Destiny ?.

En 2000, Mystery publie deux chansons, une reprise de « Hey You » pour un album hommage à Pink Floyd et une démo de la chanson qui allait devenir le titre du prochain album du groupe, Beneath the Veil of Winter’s Face pour un album compilation de rock progressif. Mystery sort également un album intitulée At the Dawn of a New Millennium qui marque la fin d’un chapitre et une transition dans l’histoire du groupe, puisqu’on y retrouve également leur chanteur et ami de longue date, Gary Savoie, qui a désormais quitté le groupe. Il s’agit d’une compilation composée de titres remasterisés de leurs trois premiers albums qui constitue un assez bon échantillon de leur répertoire pour ceux qui souhaitent découvrir le groupe.

À ses débuts Mystery n’a pas ébloui pas par ses prouesses techniques contrairement à certains de ses pairs mais est très apprécié pour ses mélodies fortes, son chant exceptionnel (la voix de Gary Savoie est comparable à celle de Geddy Lee de Rush, Jon Anderson de Yes ou Steve Perry de Journey), ses arrangements élégants et son souci du détail.

Au fil des ans, le style de Mystery évolue de l’AOR (Album Oriented Rock) comme  Styx ou Asia vers un art rock plus aventureux comme celui de Rush et de Saga, mais avec des passages acoustiques délicats que l’on n’entend pas habituellement chez ceux-ci. Leur musique est basée sur le jeu de guitare de St-Père, qui est bien exécuté, mais avec une certaine retenue, tandis que les claviers restent en arrière-plan.

Gary Savoie est remplacé par Benoît David, que St-Père avait rencontré après un concert hommage à Yes donné par le groupe de David, Close To The Edge (nommé Gaïa à l’époque), avant le départ de Savoie du groupe. Pendant les années suivantes, St-Père se consacre d’avantage à développer son label de disques, ce qui retarde la parution de l’album suivant de Mystery.

En 2006, Mystery enregistre une reprise de « Visions of Paradise » sur un album hommage aux Moody Blues.

Le troisième album studio du groupe, Beneath the Veil of Winter’s Face évoqué plus haut parait enfin en mai 2007. Après le décès de Patrick Bourque leur bassiste, St-Père, David et Gagné engagent François Fournier pour lui succéder à la basse et font aussi appel au second guitariste Dean Baldwin, et l’ancien claviériste Benoît Dupuis qui réintègre le groupe dans son rôle original.

En 2008, Benoît David devient le chanteur de Yes (jusqu’en 2012), remplaçant Jon Anderson, tout en continuant à être le chanteur de Mystery, ce qui permet au groupe de toucher un public plus large mais l’oblige également à travailler en fonction du calendrier de Yes.

Destiny ?, le deuxième album de Mystery, est remixé et publié avec une nouvelle pochette et un titre bonus dans une édition spéciale 10ème anniversaire en 2009. La nouvelle formation donne également son premier concert, en première partie de The Musical Box (groupe québécois connu pour ses reconstitutions de concerts mythiques de Genesis)  le 3 avril de la même année.

Mystery - MazikEn 2010, le groupe publie son quatrième album studio, One Among the Living. De nombreux autres musiciens sont présents sur cet opus en tant que musiciens de session, dont certains sont publiés par le label Unicorn Digital ainsi que d’autres musiciens, notamment Oliver Wakeman, le confrère de David chez Yes, et John Jowitt ( Ark, IQ, Arena).

Gagné quitte le groupe en 2011 en restant toutefois présent lors les tournées de Mystery.

Nick D’Virgilio rejoint le groupe en tant que musicien de session pour enregistrer toutes les pistes de batterie et Antoine Fafard (Spaced Out) quant à lui toutes les pistes de basse de l’album suivant. Le 28 juillet 2012, Sylvain Moineau est nommé pour remplacer Baldwin aux guitares pour leur prochain spectacle et deviendra finalement un membre de tournée à plein-temps.

Mystery - MazikLe cinquième album studio de Mystery intitulé The World is a Game sort en août 2012.

Le 2 janvier 2013, le groupe annonce que Jean-Sébastien Goyette tiendrait le poste de batteur dans le groupe live à la place de Gagné, son premier concert étant celui du 7 février au Théâtre Centrepointe.

Une version remastérisée de At the Dawn of a New Millennium est annoncée le 26 février, ainsi que Unveil the Mystery, une nouvelle compilation de morceaux datant de 2007 à 2012.

Mystery - MazikLe 10 mai, le groupe joue et enregistre son premier spectacle européen aux Pays-Bas lors de sa tournée de soutien à The World is a Game, qui sort par la suite sous forme d’un double album live, Tales from the Netherlands, le 1er octobre 2014.

Le groupe enregistre la chanson de Gene Simmons « See You Tonite » pour l’album hommage à Kiss, intitulé A World With Heroes. Todd Farhood prend le poste de chanteur principal alors que les autres membres de Mystery (St-Père, Dupuis, Fournier, Moineau et Goyette) jouent leurs instruments respectifs.

Le 14 mars 2014 Mystery annonce que David avait quitté le groupe l’automne précédent après avoir discuté de sa volonté de faire une pause dans sa carrière musicale avant le début de la tournée The World is a Game Tour. Jean Pageau, qui était présent lors du concert d’ouverture de Saga en février 2013, devient officiellement le chanteur principal de Mystery le 9 mars.

Le 7 juillet, après avoir répété avec le groupe pendant un mois, Antoine Michaud succède à Sylvain Moineau pour tous les concerts de 2014. En août et septembre, le groupe effectue une deuxième tournée au Canada et en Europe pour promouvoir l’album The World is a Game.

Mystery - MazikLe 2 novembre, Mystery déclare travailler sur le prochain album studio Delusion Rain.

Le 3 avril 2016, le groupe se produit au festival Progdreams V aux Pays-Bas, la prestation est enregistrée puis publiée sous le titre Second Home en DVD et album live.

Le 2 septembre 2016, le groupe participe au festival 2Days Prog + 1 en Italie. Le 5 septembre, Michaud devient le nouveau claviériste du groupe pour remplacer Dupuis qui a quitté le groupe après le concert Progdreams V en avril.

En août et septembre 2017, le groupe a effectué une tournée en Europe et au Canada pour le dixième anniversaire de Beneath the Veil of Winter’s Face, jouant l’album dans son intégralité.

Le septième album studio de Mystery sort le 14 juillet 2018, le même jour il participe au festival Night of the Prog à Sankt Goarshausen, en Allemagne.

À la fin du mois d’avril et au début du mois de mai 2018, le groupe fait une pause dans son travail sur l’album pour faire une tournée en Europe. L’enregistrement de Lies and Butterflies repend dès son retour. En mars et avril 2019, le groupe effectue une tournée pour soutenir cet album au Canada et en Europe.

Leur concert du 7 avril à Poznan, en Pologne, est sorti en tant que double album live le 15 novembre.

Le concert au Cultuurpodium Boerderij le 17 novembre 2018 est sorti le 28 novembre 2020, intitulé Caught in the Whirlwind of Time.

Ce groupe méconnu en France ravira les fans de Saga, Kansas, Journey, Rush, Marillion, Yes. Porcupine Tree ou Riverside entre autres mais aussi tous les amateurs de rock mélodique en général.

Membres de Mystery

Michel St-Père : guitares, claviers, basse
François Fournier : basse
Sylvain Moineau : guitares
Jean-Sébastien Goyette : batterie
Jean Pageau : chant, flûte
Antoine Michaud : claviers

Anciens membres

Sylvain Desharnais : claviers
Raymond Savoie : chant
Stéphane Perreault : batterie
Benoît Dupuis : claviers
Gary Savoie : chant
Richard Addison : basse
Patrick Bourque : basse
Michel Painchaud : guitares, saxophone
Steve Gagné : batterie
Anne Charbonneau : claviers
Benoît David : chant

Membres de tournées

Dean Baldwin : guitares
Olivier Martin : basse

Discographie

Albums studio

1996 – Theatre of the Mind
1998 – Destiny?
2007 – Beneath the Veil of Winter’s Face
2010 – One Among the Living
2012 – The World is a Game
2015 – Delusion Rain
2018 – Lies and Butterflies

Compilations

2000 – At the Dawn of a New Millennium
2013 – Unveil the Mystery

Albums live

2014 – Tales from the Netherlands
2017 – Second Home
2019 – Live in Poznan
2020 – Caught in the Whirlwind of Time

Site officiel

facebook.com/mysterysound

Achetez les albums de Mystery

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Jade Warrior

Jade Warrior - MazikJade Warrior est un groupe de jazz-rock-progressif britannique précurseur de l’Ambient et de la World-Music formé en 1970 par Jon Field, Tony Duhig et Glyn Havard.

Plusieurs de leurs albums comme Last Autumn’s Dream, Floating World et Waves sortis au début des années 70, sont des chefs-d’œuvre absolus du genre, les 33t vinyles originaux sont désormais collectors et très recherchés.

Jade Warrior en bref

Le groupe est formé sur les cendres d’une formation nommée July, son line-up d’origine est constitué de Tony Duhig (guitare), Jon Field (flûte, percussions, claviers) et Glyn Havard (chant, basse)

Jon Field et Tony Duhig se sont rencontrés au début des années 1960 alors qu’ils travaillaient tout deux comme caristes dans une usine. Ils découvrent leur intérêt commun pour la musique, en particulier le jazz, la musique africaine mais aussi japonaise (culture que l’on retrouvera sur les pochettes d’albums de Jade Warrior). Après avoir fait l’acquisition d’un magnétophone quatre pistes ils commencent à jouer et à expérimenter des overdubs multicouches, processus qui, selon Jon Field, évoque « la construction d’une cathédrale avec des matériaux hétéroclites ordinaires« . Il s’avère que ceci constituera un fil conducteur dans la musique de Jade Warrior tout au long de sa carrière.

En 1965, les deux hommes accompagnés du chanteur Patrick Lyons forment un groupe de Rhythm & Blues appelé Second Thoughts qui publie un EP quatre titres. Parallèlement, Tom Newman (qui deviendra plus tard l’ingénieur du son sur Tubular Bells de Mike Oldfield), Alan James, Pete Cook et Chris Jackson montent le groupe The Tomcats.

La même années les deux formations splittent et certains de leurs membres fondent July jusqu’en 1968. Puis ils créent Jade Warrior qui selon un communiqué de presse de Red Hot Records est un terme japonais désignant un guerrier samouraï, poète et érudit.

Jade Warrior - MazikEn 1970, Jade Warrior signe chez Vertigo par l’entremise de leur ancien camarade Patrick Lyons devenu producteur et recruteur pour ce label. Leur premier album éponyme qui sort en 1971 révèle leur son caractéristique contrasté incluant des flûtes et des percussions multicouches de Field rivalisant avec la guitare tranchante de Duhig.

La même année sort Released, avec Allan Price à la batterie et  Dave Conners au saxophone, sur lequel le groupe affine son côté rock notamment avec le jam de quinze minutes intitulé « Barazinbar » (un peu dans l’esprit de Sweet Smoke).

Last Autumn’s Dream est publié en 1972. C’est un album plus instrumental avec des morceaux mystérieux et introspectifs comme « Dark River », « Obedience », « Borne on the Solar Wind », des titres plus mélodiques comme « A Winter’s Tale » et « May Queen » mais aussi très rock comme « Snake », « The Demon Trucker », « Joanne ». Selon le critique Dave Thompson « si vous découvrez Jade Warrior, sachez que Last Autumn’s Dream est certainement l’album indispensable dans votre discothèque« . Malgré ces éloges, personnellement ce n’est pas mon préféré…

Globalement les trois premiers albums de Jade Warrior ont vu le groupe créer et perfectionner un style novateur, qui d’après la biographie de Dave Platt et Charles Wilkinson « puisait ses racines dans la musique rock… avec une saveur de Jethro Tull et des mélanges significatifs de ce qui s’apparente déjà à la World-Musique« .

À cette époque Jade Warrior part en tournée aux États-Unis comme avant-groupe de Dave Mason, Long John Baldry et Earth Quake puis partage l’affiche avec un REO Speedwagon. Le groupe a été filmé en live au Marquee Club de Londres dans le cadre d’un showcase aux côtés de Rod Stewart et Long John Baldry.

Malgré un grand nombre de morceaux enregistrés en 1973 largement suffisants pour deux autres albums, le label Vertigo décide de ne pas les publier et annule le contrat de Jade Warrior. Cette décision a été en partie influencée par le fait que le groupe avait déjà quitté son management. C’est à peu près à cette époque, après une tournée avortée aux Pays-Bas, que le groupe se sépare et que Glyn, Dave Duhig et Allan Price envisagent de monter leur propre groupe alors que Tony et Jon se retirent pour écrire.

En 1974, Steve Winwood (Traffic) incite Chris Blackwell d’Island Records à écouter Jade Warrior ce qu’il fait et décide immédiatement de les signer. Il propose aussi à Field de jouer de la flûte sur le célèbre « Tubular Bells » de Mike Oldfield.

Duhig et Field sortent quatre albums sur ce label, avec un son plus élaboré incluant des chœurs, de la harpe et un quatuor à cordes avec des invités comme Steve Winwood aux claviers, Fred Frith de Henry Cow au violon et la participation de Dave Duhig.

Floating World qui sort en 1974, est un concept-album complexe dont le thème est la philosophie japonaise de l’Ukiyo, avec des chansons qui tournent autour de deux séries de compositions entrelacées et reliées entre elles. C’est une diversité des sons et d’ambiances, un choc constant entre les styles orientaux et occidentaux et les atmosphères scintillantes. Tout ceci en fait un chef-d’œuvre indéniable avec l’incursion du groupe dans ce qui sera plus tard étiqueté comme de la World-Music et de l’Ambient. Brian Eno lui-même considère Floating World comme un « album important« .

Jade Warrior - MazikIl est suivi de Waves en 1975 dont la pochette est une célèbre estampe japonaise du XIXème siècle du peintre Hokusaï nommée « La Vague » (c’est l’album par lequel j’ai personnellement découvert Jade Warrior), un autre concept-album, écologiste cette fois, consacré à « La dernière baleine » et dans lequel Steve Winwood est une fois de plus invité au piano et au moog. Cet opus est constitué d’une seule composition, divisée en deux parties (chacune occupant une face de 33t).

Jade Warrior - MazikKites (Les Cerfs-volants) de 1976 qui a été enregistré avec des guests, dont Fred Frith, est probablement le plus abstrait et progressif du groupe, chaque face étant essentiellement une longue pièce conceptuelle, inspirée par le tableau « The Kingdom of the Air » du peintre Paul Klee et par le Maître Zen chinois du IXème siècle Teh Ch’eng .

Le dernier des quatre albums publiés pas Island est Way of the Sun, en 1978. Il représente un voyage sonore spatial et très cinématographique en Amérique latine. AllMusic le décrit comme un « ensemble incroyablement vibrant qui frémit d’émotion et de vie« . Ses percussions ne sont pas sans rappeler Santana.

Ce n’est que six ans plus tard, en 1984, que Jade Warrior sort un nouvel album intitulé Horizen chez Pulse Records. C’est un projet très personnel de Tony Duhig qui l’a entièrement composé tandis que Field n’a joué que sur quelques morceaux.

En 1989, At Peace qui se rapproche de la musique Ambient et même New-Age est publié sur le label Earthsounds. Cet album, enregistré dans le studio de Tony Duhig en quatre jours seulement et interprété uniquement par le duo.

Jade Warrior - MazikAprès une autre longue interruption, Jade Warrior se lance dans un nouveau projet avec un line-up différent,  Colin Henson à la guitare et Dave Sturt à la basse fretless. Malheureusement, la disparition soudaine de Tony Duhig en 1990, avant qu’il ne puisse contribuer à l’élaboration de l’album, est un coup dur pour le groupe qui décide malgré tout de poursuivre l’enregistrement de Breathing the Storm qui sort en 1992 sur Red Hot Records.

Le trio publie par la suite, Distant Echoes, en 1993, avec des invités comme le saxophoniste de Gong Theo Travis, le violoniste de King Crimson David Cross et le producteur-musicien Tom Newman (Hatfield & the North, Mike Oldfield).

En 2000 Glyn Havard et Allan Price se joignent à David Duhig dans un groupe nommé Dogstar Poets qui publie Off-Planet deux ans plus tard.

À l’été 2005, Havard rejoint officiellement Jade Warrior qui redevient un quatuor aux côtés de Field, Sturt et Henson. Mais après à peine un an d’existence, Colin Henson quitte le groupe invoquant de graves différences créatives avec les autres membres du groupe.

En juin 2008, Jade Warrior redevenu un trio sort son quatorzième album studio NOW sur le label Repertoire. Il s’agit d’une œuvre de haut niveau, dotée d’une dynamique cinématographique, d’une instrumentation réfléchie enrichie par le recrutement stratégique et astucieux d’un certain nombre de musiciens invités. Selon les spécialistes c’est la réalisation la plus mature et la plus profondément humaine que Jade Warrior ait jamais produite, « un album super cool, très bien produit et bien exécuté dont Tony Duhig serait certainement très fier » selon Amazon review.

Il semblerait qu’en 2010 Jade Warrior travaillait sur un album instrumental qui devait s’appeler Haiku mais il n’est pas encore sorti dix ans plus tard…

Membres de Jade Warrior

Jon Field – flûte, percussions, claviers
Glyn Havard – chant, basse
Dave Sturt – basse fretless

Anciens membres

Tony Duhig – guitare
Colin Henson – guitare

Discographie de Jade Warrior

1971 – Jade Warrior
1971 – Released
1972 – Last Autumn’s Dream
1974 – Floating World
1975 – Waves
1976 – Kites
1978 – Way of the Sun
1979 – Reflections (compilation des années Vertigo avec  quelques inédits)
1984 – Horizen
1989 – At Peace
1992 – Breathing The Storm
1993 – Distant Echoes
1995 – Elements: An Island Anthology
1998 – Eclipse
1998 – Fifth Element
2006 – Floating World, Waves, Kites, Way Of The Sun
2008 – NOW

Site de référence www.jadewarrior.com

Je dédie cet article le cœur déchiré à ma petite-fille Jade (24/10/2020 – 27/10/2020). Notre « petite guerrière » s’est bien battue avant de tirer sa révérence en confiant sa sœur jumelle à notre affection.
Jean-Luc
Admin Mazik

Achetez les albums de Jade Warrior

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Argent


Argent - MazikArgent est un groupe de rock anglais fondé en 1969 par le claviériste Rod Argent après la dissolution de son précédent groupe, The Zombies.

Le plus grand succès d’Argent est « Hold Your Head Up » co-écrit par Rod Argent et Chris White.

Son solo Hammond B3 sur ce titre est désigné par Rick Wakeman (organiste de Yes) comme étant le plus grand solo d’orgue de tous les temps.

Argent en bref

Après la dissolution de The Zombies, groupe malchanceux qui pas connu le succès mérité face à des contemporains comme les Beatles et ou les Beach Boys, Rod Argent forme le groupe qui porte son nom. Il perce cette fois en 1972 avec l’album All Together Now, qui contient le tube « Hold Your Head Up ».

Sur les trois premières démos du groupe, enregistrées à l’automne 1968, c’est Mac MacLeod qui tient la basse mais celui-ci n’en fera jamais vraiment partie.

Les autres membres du line-up d’origine sont le bassiste Jim Rodford (cousin de Rod et ex membre de la formation jazz Mike Cotton Sound), le batteur Robert Henrit et le guitariste-claviériste Russ Ballard (ex The Roulettes et Unit 4 + 2).

Ce dernier contribuera à l’écriture de plusieurs morceaux phares du groupe mais curieusement ceux-ci ne deviendront des succès qu’une fois repris par d’autres comme Rainbow ou Santana.

Le groupe enregistre également la version originale de l’hymne rock « God Gave Rock and Roll to You », composée par le chanteur principal Russ Ballard, et qui une fois de plus sera reprise et popularisée par d’autres artistes comme Petra et Kiss en 1991 sous le nom « God Gave Rock’n’ Roll to You II ».

Le premier album éponyme comprend également la chanson « Liar » encore une fois écrite par Russ Ballard et qui elle aussi deviendra un succès pour un autre groupe, Three Dog Night.

Lorsque Russ Ballard quitte le groupe en 1973, il est remplacé par le guitariste-chanteur John Verity et le guitariste John Grimaldi.

Après une période intense d’enregistrements et de tournées, le groupe Argent se sépare finalement en 1976.

Après la dissolution, Jim Rodford, Bob Henrit et John Verity continuent brièvement à travailler ensemble sous le nom de Phoenix avant de se séparer. Jim Rodford puis Bob Henrit rejoignent le groupe The Kinks.

En 1978, Rod Argent sort son premier album solo Moving Home enregistré avec plusieurs célébrités, dont le batteur de Genesis Phil Collins et le bassiste de Weather Report, Alphonso Johnson.

Rod Argent collabore par la suite avec plusieurs musiciens, il est notamment au piano sur la chanson titre de l’album Who Are You du groupe The Who et sur Variations avec Gary Moore, Julian et Andrew Lloyd Webber.

Le combo original d’Argent se réuni au High Voltage Festival au Victoria Park de Londres, le 25 juillet 2010 puis le groupe entreprend une courte tournée de cinq dates en décembre 2010 à Frome, Southampton, Wolverhampton, Leamington Spa et Londres.

Argent se reforme une nouvelle fois pour une tournée exceptionnel de cinq dates de janvier à février 2012, avant de se produire une dernière fois au Waterside Theatre d’Aylesbury lors d’un concert caritatif le 2 juin 2013, avec The Zombies, Steve Hogarth et Steve Rothery, membres de Marillion.

Jim Rodford décède le 20 janvier 2018, à l’âge de 76 ans suite à une mauvaise chute.

Membres d’Argent

Rodney Terence « Rod » Argent – chant, piano, claviers
Russ Ballard – guitare, claviers
Robert « Bob » Henrit – batterie
Jim Rodford – basse
John Verity – guitare
John Grimaldi – guitare

Musicien invité

Mac MacLeod – guitare, basse (sur les 3 premières démos)
Phil Collins – batterie et percussions (sur Counterpoints)

Discographie d’Argent

Albums studio

1970 – Argent
1971 – Ring of Hands
1972 – All Together Now
1973 – In Deep
1974 – Nexus
1975 – Circus
1975 – Counterpoints

Albums live

1974 – Encore: Live in Concert
1995 – BBC Radio 1 in Concert
1997 – The Complete BBC Sessions

Compilations

1976 – The Best of Argent: An Anthology
1978 – Hold Your Head Up
1991 – Music from the Spheres

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂