Ska-P, les rescapés de la scène ska punk espagnole

Ska-P, les rescapés de la scène ska punk espagnoleSka-P est un groupe ska-punk espagnol formé en 1994 dans un quartier de Madrid appelé Vallecas par une bande d’amis dont Pulpul et certains des membres actuels comme Julio à la basse et Kogote au claviers. Sur des rythmes festifs à l’énergie contagieuse, ils dénoncent à la fois le capitalisme, le racisme et toutes les injustices tout en militant pour la légalisation du cannabis ce qui leur a valu très rapidement de connaitre une certaine popularité en Espagne, au Mexique et d’autres pays Amérique du Sud. Mais leurs fans ne se situent pas uniquement dans la sphère hispanophone car ils sont également nombreux en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique, en Italie, en Suisse, en Allemagne, au Portugal et dans d’autres pays européens à l’instar de La Mano Negra à qui ils me font inévitablement penser.

Ska-P les rescapés de la scène ska-punk espagnole - Mazik

Ska-P en bref

Ska-P - MazikAprès quelques mois de répétitions en 1994, nos ibères libèrent un premier album éponyme, qui pose les bases de leur carrière tant dans les paroles revendicatrices que dans la musique et leurs accoutrements (leur dégaine me fait un peu penser aux Bredelers) ce qui caractérisera leur identité quelques années plus tard. Au début ce groupe totalement inconnu se produit dans des petites salles locales presque vides mais il devient assez vite très prisé par les festivals ce qui lui permet d’acquérir une renommée mondiale et de rencontrer un grand succès principalement en Europe et en Amérique latine.

Un de leur morceaux qui est un soutien au club de foot Rayo Vallecano de Madrid commence cependant à se faire entendre dans la capitale espagnole. Cette chanson finit par être un hymne diffusé dans presque tous les bars du quartier de Vallecas. De nombreux madrilènes  découvrent ce groupe engagé et ses textes anti corridas, anticorruption des politiques, antimilitaristes, antiracistes (liste non exhaustive) mais aussi ses pochettes d’albums originales au style BD.

La notoriété de Ska-P grandit encore après avoir assuré les concerts d’ouverture de deux des plus grands groupes de rock de la péninsule à l’époque : Platero y Tu et Extremoduro.

Après le départ de Toni Escobar, le combo restant fait plusieurs essais avant de recruter José Miguel Redin alias Joxemi, originaire de Larraga en Navarre.

Par la suite Ska-P commence à tourner dans tout le pays tout au long des années 97 à 99. Au passage, ils répondent positivement à une invitation venue de l’autre côté des Pyrénées pour participer à un festival plus une petite tournée dans ce qui ne s’appelait pas encore la  Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie. À leur grande surprise le public français présent à leurs concerts connait toutes leurs chansons…

Ska-P - MazikAprès l’enregistrement du troisième album, Eurosis, le groupe reprend la route à travers l’Espagne mais il continue également de consolider son succès dans l’hexagone. Ska-P fait aussi sa première tournée en Argentine avec notamment un concert au stade d’Obras devant 4.OOO spectateurs puis un saut au Mexique ou le succès est également au rendez-vous.

Le batteur et membre fondateur Pako quitte le groupe. Il est remplacé par une vielle connaissance du groupe, Luis Miguel García alias Luismi qui s’intègre sans problème (ce dernier quittera le groupe suite à un infarctus au cours l’enregistrement de Game Over des années plus tard). Le nouveau line-up donne des concerts et part à la conquête de l’Italie en participant au festival Arezzo Wave, devant 10.000 personnes enthousiastes qui reprennent en chœur toutes leurs chansons.

Ska-P - MazikEn 2000, Ska-P publie Planeta Eskoria sur lequel ils durcissent leur son et deviennent un peu plus sérieux, enfin autant que possible pour cette bande où l’humour, l’ironie et la protestation sont de mise.

S’en suivent des tournées en France, en Italie, en Suisse mais aussi sur leur terres en Espagne.

Ska-P - MazikQue Corra la Voz sort en 2002. Il s’agit probablement de l’album le plus accompli de Ska-P.

Les membres du groupe le considèrent comme un mélange parfait de la personnalité de chacun : « Dans cet album, il y a tout ! beaucoup d’énergie, de plaisir, d’ironie et des paroles bien acérées. »

La liste des pays qui découvrent Ska-P s’amplifie lors d’une grande tournée européenne, en Hongrie, en Autriche, aux Pays-Bas et en Belgique (plus ceux mentionnés plus haut). La formation retourne également en Amérique latine (Argentine, Chili et Mexique) où, à leur grand étonnement, le public est de plus en plus nombreux. Lors de cette dernière tournée, ils décident d’inclure une section de cuivres avec Garikoitz Badiola alias Gari au trombone et Alberto Iriondo alias Txikitín à la trompette.

Ska-P - MazikEn 2004 le groupe publie un album live intitulé Incontrolable, qui, en plus de ses 16 titres enregistrés en public dans toute l’Europe, est accompagné d’un DVD de 13 morceaux enregistrés à Nion en Suisse et à Paris. On y trouve aussi leurs clips vidéo et des photos de la dernière tournée.

En décembre de la même année Ska-P commence à travailler sur un nouvel opus qu’ils comptent enregistrer l’année suivante mais 2005 s’avère être une mauvaise année pour le groupe puisqu’il  décide finalement de splitter sans toutefois savoir si cette séparation sera définitive ou non… Hélas les chansons déjà composées n’ont pas été publiées (pour l’instant). Les membres de Ska-P souhaitent faire une longue pause, profiter de la famille et des amis mais aussi pour certains, se consacrer à leur travail en solo ou sur des projets parallèles (No Relax et The Locos).

Ska-P - MazikTrois ans plus tard le hiatus semble prendre fin à la grande joie des fans du monde entier. 2008 est en effet l’année des retrouvailles avec l’envie de repartir plus motivés que jamais. Dans la foulée le groupe enregistre Lagrimas y Gozos. Nouvelle tournée en rajoutant la Russie et la Pologne pour la première fois à son programme puis en Europe et en Amérique latine comme s’il n’y avait pas eu 3 ans d’interruption…

Ska-P - MazikEn 2013 sort 99%, produit par Toni Lopez et en octobre 2018 Game Over avec une superbe couverture créée par Sebastian Kowoll où l’on voit leur mascotte qui semble très en colère contre un échiquier serrant dans ses poings les 2 rois avec détermination. Cette image et le slogan « We are the 99 % » (nous sommes les 99 %) illustrent l’opposition du groupe face à la monarchie. Ce huitième album studio du groupe est accompagné du clip vidéo « Jaque al Rey » (Échec au Roi). Ska-P devait repartir pour une nouvelle tournée internationale de soutien jusqu’au début 2021 hélas interrompue à cause de la crise sanitaire Covid-19.

Line-up

Pulpul (Roberto Gañán Ojea)- guitare, chant
Kogote (Alberto Javier Amado)- clavier
Julitros (Julio César Sánchez)- basse
Joxemi (José Miguel Redin) – guitare

Autres membres

Gari (Garikoitz Badiola) – trombone
Txikitin (Alberto Iriondo) – trompette
Juanan (Juan Antonio Rivas) – trompette, Violon, Chœurs
Güevo (Jose Ramon Pozuelo del Castillo) – batterie (tournée de l’album « Game Over »)
TCap (Eloi Yebra) – Acteur, Showman (tournée de l’album « Game Over »)

Anciens membres

Pako (Francisco Javier Navio) – batterie
Yanclas (Toni Escobar) – guitare
Pipi – chant
Luismi (Luis Miguel García ) – batterie

Discographie de Ska-P

1994 – Ska-P
1996 – El Vals del Obrero
1998 – Eurosis
1999 – Ska-p en concierto
1999 – Seguimos en pie
2000 – Planeta Eskoria
2002 – ¡¡Que Corra la Voz!!
2003 – Incontrolable (CD+DVD)
2008 – Lágrimas y Gozos
2013 – Todo Ska-P
2013 – 99 % –
2016 – Live in Woodstock Festival
2018 – Game Over

Site de référence : www.ska-p.com

Achetez les albums de Ska-P

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Charlotte Glasson

Charlotte Glasson - MazikCharlotte Glasson est une multi-instrumentiste, chef d’orchestre, compositrice et musicienne anglaise née le 1er mars 1973 à Londres.

Elle joue du saxophone, de la flûte, de la clarinette, du violon et des percussions…

Charlotte Glasson en bref

Elle commence à jouer du violon à l’âge de 5 ans, puis se met à la guitare lorsqu’elle s’en voit offrir une à l’âge de 7 ans et apprend à jouer des morceaux des Beatles. Ses parent lui offrent un saxophone pour Noël à l’âge de 12 ans. Depuis elle a fait du chemin en devenant musicienne de session en collaborant avec de nombreux artistes, puis leader de sa propre formation.

À l’aise dans différent style comme le jazz, la musique classique, le blues, la soul, le funk, les musique latines et la country, Charlotte est très sollicitée.

Actuellement, Charlotte dirige son propre groupe, le Charlotte Glasson Band, qui interprète ses propres compositions originales plutôt axées jazz.

Elle joue par ailleurs dans la troupe LFO (The Lost and Found Orchestra) créé par les fondateurs du spectacle de percussions Stomp, Luke Cresswell et Steve McNicholas, et fait partie de Three Friends, un groupe de rock progressif qui interprète la musique de Gentle Giant.

Site de référence : www.charlotteglasson.com

Discographie de Charlotte Glasson et Charlotte Glasson Band

2005 – Escapade
2008 – Travels with Charlotte Glasson
2010 – Charlotte’s World Wide Web
2011 – Playground
2012 – Live
2014 – Festivus

Autres projets de Charlotte Glasson

2004 – Que Pasa: Glass Blower  (Latin Jazz avec Chris Kibble au piano, Quentin Collins à la trompette et Adam Riley à la batterie)
2005 – Lazy Days (avec Jez Tonkin)
2009 – Shadow Dance (avec Dan Hewson)
2009 – Tritones (avec Sam Arts et Sam Glasson)

Charlotte Glasson comme musicienne de session

Barry Adamson – Know Where To Run
James Blackshaw – All Is Falling, Holly EP, Fantomas
The Divine Comedy – Casanova, A Short Album About Love, Fin de Siècle, Victory for the Comic Muse, Bang Goes the Knighthood
Claire Martin – Take My Heart, Perfect Alibi
Oasis – Standing on the Shoulder of Giants
Nerina Pallot – The Graduate
Chris Spedding – Pearls, Joyland
UNKLE – « The Knock on Effect »
Jah Wobble – Fly

Charlotte a par ailleurs collaboré avec un grand nombre d’artistes et groupes

Alan Barnes
Andrew Skeet
Andy Newmark
Antonio Forcionne
Bah Samba
Barry Adamson
Big Band Metheny
Bill Laswell
Bobby Matos
Cache
Camille O’Sullivan
Chris Spedding
Claire Martin
Cool Music
Cubana Bop
Daniel Pemberton
David Coulter
Diana Vickers
Digby Fairweather
Foy Vance
Gavin Jones
Guy Massey
Heather Cornell
Herbie Flowers
Ian Hamer (trompettiste anglais ne pas confondre avec le claviériste Jan Hammer)
Ian Shaw
Jah Wobble
James Blackshaw
Jim Mullen
Joby Talbot
John Cooper Clarke
John Martyn
Julian Lloyd Webber
Ladyhawke
Lea DeLaria
Lorraine Bowen
Murray Young
Nerina Pallot
Nick Cave and The Bad Seeds
Nigel Godrich
Oasis
Oriole
Orlando
PJ Proby
Paul Stacey and Jeremy Stacey
Pucho and The Latin Soul Brothers
Reuben Wilson
Rob Bravery
Robin Jones
Snowboy
Sophie Ellis Bextor
Spike Stent
Stephen Kalinich
Steve Ellis
Steve Power
Stevie Kalinich
Suggs
The Brighton Beach Boys
The Damage Manual
The Dead Cuts
The Divine Comedy
The Jiving Lindy Hoppers
The Karelia
The Lost and Found Orchestra
The Mummers
Three Bonzos and A Piano
Three Friends
Unkle
Will Gaines
Will Young

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

UB40

UB40 - MazikUB40 est un groupe anglais de ska, reggae et de pop, formé en décembre 1978 à Birmingham en Angleterre par Ali Campbell et son frère Robin Campbell (fils du chanteur écossais Ian campbell), Earl Falconer, Mickey Virtue, Brian Travers, Terence Astro Wilson et Jim Brown. Le groupe, constitué de musiciens anglais, irlandais, jamaïcains, écossais et yéménites, a enregistré plus de 50 singles qui se sont classés dans les charts britanniques et a rencontré un énorme succès international.

UB40 en bref

UB40

Les membres de UB40 se connaissent depuis l’école et le nom du groupe vient d’un formulaire de demande d’allocations chômage du « Pôle Emploi » britannique « Unemployment Benefit Form 40 » (qui figure sur la pochette de leur premier album Signing Off) en vigueur au cours de l’ère Thatcher. Engagés politiquement les membres de la formation militent pour une justice sociale, contre le racisme et le chômage…

Après avoir été victime d’une agression sérieuse, Ali Campbell perçoit des dédommagements financiers qu’il met à profit pour l’acquisition des premiers instruments du jeune groupe et en décembre 1979, ils signent sur le label Indie Graduate Records.

En 1980, UB40 assure la première partie des concerts des Pretenders. Leur collaboration avec la bande de Chrissie Hynde se poursuit en 1985 avec le single « I Got You Babe ». Parmi les collaborations de UB40 avec d’autres artistes on peut également  citer Robert Palmer, Pato Banton, Bitty McLean, Afrika Bambaataa, Madness et le chanteur de ragga guadeloupéen Daddy Nuttea...

Le plus grand succès de UB40 demeure « Red Red Wine », qui se classe dans tous les charts internationaux à sa sortie. Ce titre est en fait une reprise d’une chanson de Neil Diamond mais plus proche par son interprétation reggae de celle de Tony Tribe en  1969.

UB40 s’est spécialisé dans les reprises de standards du reggae et a sorti plusieurs albums dans ce sens comme la série des « Labour of Love ».

En septembre 1990, les membres de UB40 sont expulsés des Seychelles pour possession de marijuana et de cannabis puis se rendent en Nouvelle Zélande où la douane découvre 20.000 préservatifs dans leur bagages qui, selon leur dires, sont « destinés à la lutte contre le sida..« . 😉

Parmi d’autres hits il faut citer leur premier album « Food for Thought » et « (I Can’t Help) Falling In Love With You » largement diffusé sur les ondes de la FM à partir du 27 avril 1993.

En 1994, Ali et Robin chantent pour Pato Banton sur son morceau « Baby Come Back ».

En 1995 Ali Campbell entame sa carrière solo.

Leurs deux albums les plus réussis, Labor of Love publié en 1983 et Promises and Lies dix ans plus tard se sont tous les deux hissé en première place des albums au Royaume-Uni.

UB40 fut stable pendant près de 29 ans, de mars 1979 à janvier 2008, lorsque le chanteur Ali Campbell décide de quitter le groupe, suivi peu de temps après par le claviériste Mickey Virtue.

Terence Astro Wilson, est resté membre du groupe jusqu’en novembre 2013, date à laquelle il a abandonne l’UB40 original pour rejoindre Ali Campbell et Mickey Virtue dans un projet de spin-off de UB40.

En 2014 les deux entité UB40 d’un côté le groupe initial constitué de Jimmy Brown,  Robin Campbell, Earl Falconer, Norman Hassan, Brian Travers et du nouveau chanteur Duncan Campbell, de l’autre côté la bande d’Ali Campbell, Mickey Virtue et Terence Astro Wilson se font des chicaneries juridiques quant aux droits sur le nom du groupe, en raison de son utilisation par les deux parties…

UB40 a été nominés quatre fois aux Grammy Awards du meilleur album reggae, a été nominé aux Brit Awards du meilleur groupe britannique et vendu plus de 70 millions d’albums à travers le monde.

Mise à jour du 07/11/2021

Terence Wilson alias Astro est décédé à l’âge de 64 ans d’une maladie fulgurante le 06/11/2021.

Membres de UB40

Ali Campbell – guitare, chant principal
Jimmy Brown – batterie
Robin Campbell – guitare principale, chant
Earl Falconer – guitare basse, chant
Norman Hassan – percussions, trombone
Brian Travers – saxophones
Mickey Virtue – claviers
Terence Wilson dit Astro – percussions, trompette, chant
Duncan Campbell – chant
Tony Mullings – claviers
Laurence Parry – trompette
Martin Meredith – saxophone
Pablo Falconer – producteur

Discographie de UB40

1980 – Signing Off
1981 – Present Arms
1981 – Present Arms in Dub
1982 – UB44
1983 – UB40 Live
1983 – Labour of Love
1984 – Geffery Morgan
1985 – Baggariddim
1986 – Rat in the Kitchen
1987 – UB40 CCCP: Live in Moscow
1987 – The Best of UB40 – Volume One
1988 – UB40
1989 – Labour of Love II
1993 – Promises and Lies
1995 – The Best of UB40 – Volume Two
1997 – Guns in the Ghetto
1998 – UB40 Present the Dancehall Album (1998)
1998 – Labour of Love III
2000 – The Very Best of UB40
2001 – Cover Up
2003 – Homegrown
2005 – Who You Fighting For ?
2007 – Live At Montreux 2002
2008 – TwentyFourSeven
2008 – The Lost Tapes – Live At The Venue 1980
2009 – Best of Labour of Love
2010 – Labour of Love IV
2013 – Getting Over The Storm

Bandes Originales de Films

Sliver
À tombeau ouvert
Speed 2 : Cap sur le danger
Nos jours heureux
L’Ultime Souper

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

2011 : Raoul Petite > Y’en a marre (feat Didier Super)


2011.4 : Raoul Petite > Y’en a marre (feat Didier Super)Y’en a marre ? Non 🙂 mais on retrouve une dernière fois les dadaïstes inclassables Raoul Petite (après 5 parutions sur notre site) avec ce nouvel album Yes futur? qui est sans conteste le fruit d’une bande de déséquilibrés.

Enregistré dans des lieux hétéroclites, comme une cuisine en formica, une maison troglodyte, le sommet d’une falaise, une chambre d’hôtel et parait-il même dans un studio d’enregistrement, les Raoul Petite nous jouent un barock’n roll agricole de derrière les fagots sur des textes primaires mais cultivés.

Cet album est cuisiné au ska-reggae-dub à la sauce rock-hardcore saupoudré de métisses arabo-slaves mais avec un groove toujours maitrisé par le chanteur Carton, un vieux qui déchire ! Mais avant d’écouter cela, Raoul Petite vous offre l’apéritif.

On ouvre avec « Mon nom est carton » qui parle de lui même sur un melting pot musical bien huilé à la sauce ska-rock. Cartoonesque !

Le titre éponyme de l’album « Yes futur » que tu sois quelqu’un de bien ou une ordure, tu devrais en avoir. Funky groovy !

Un rock pour les vieux qui déchirent avec Didier Super sur « Y’en a marre » des pauvres. Besogneux !

Avec le reggae de « Oh mon amour » c’est comme un cours pour tirer un coup ou pas. Sexuel

Un ska dub cool avec « Restons calmes ». Pas d’panique.

Suivi par un autre ska dub sur « Paranorama ». Psychosé…

Le rythmé « Tout est en mouvement » nous entraine sur les terres balkaniques. Bouge ton culte…

L’électro pop dub sur « Le marchand de sable » nous assoupi dans les bras d’une Morphée orientale. Désertique.

Un bon vieux rock alternatif sur « Travailler plus » pour penser moins, en hommage à… Nicolas.

Avec le dub morose de « The sewer wizard », Raoul Petite nous entraîne dans les tréfonds des sombres égouts. Cloaquement votre !

Ben c’est clair, la « Chanson triste », c’est chiant comme une ballade.

La fanfare balkanique de « Fouffe power » proclame la girl power, gare aux fesses des mecs. Avec les Amazones, ce sera travailler dur, s’amuser, écrire l’histoire.

Le rock déjanté de « Buffalo Bill » comme un théâtre de chasseur de bisons très con.

C’est reparti pour une bonne vieille fanfare balkanique avec « L’homme à rayures » mais sans refrain parce que çà ne sert à rien…

Place au rock hardcore de « Are you ready », t’as interêt à l’être, ein, zwei, drei, sinon tu seras l’esclave.

Pour finir « Zi end » et si t’as pas compris que c’est fini tu peux encore aller les voir une dernière fois à la cigale à Paris le samedi 07 avril 2018. Re bouges ton culte…

Raoul petite fondé par Christian « Carton » Picard, chanteur et fan de Frank Zappa, et par Frédéric « Kader » Tillard, guitariste mais plus en activité, a parcouru pendant 40 ans, 1000 concerts, 7 albums, 3 lives, 1 ep et 4 films des milliers de kilomètres pour vous faire jouir de plaisir dans des endroits parfois « out of time ». Leur mise en scène imagée et animée tient du cartoon.

Prenez de la graine avec « Y’en a marre » des pauvres

Discographie de Raoul Petite

1984 : C’est sûr si t’assures, c’est pas dur
1985 : Vivant (live)
1989 : Karaï
1991 : Moulé à la louche
1994 : Plus fort les guitares (live)
1994 : Les Introuvables (live, hors commerce)
1995 : Têt de Krän
1998 : Rire c’est pas sérieux
2003 : Dans ton Kulte
2011 : Yes Futur ?
2016 : « (EP) Soyons Léger »

Filmographie

1992 : Raoul en Vélo
2005 : La Grande Histoire de Raoul Petite (DVD + CD)
2008 : Raoul Petite – LIVE (DVD)
2015 / 2016 : ÇA FAIT MAL [archive]

Chaque morceau est une mascarade sur scène qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie, mais si vous ne pouvez pas aller les voir à la cigale le 7 avril à Paris.
Alors écoutez et regardez :

Fouffe power
Are you ready
Mon nom est carton
Paranorama
Tout est en mouvement
The sewer wizard

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵