Ko Ko Mo


KO KO MO - MazikKO KO MO (ne pas confondre avec Kokomo formation soul britannique des années 1970) est un groupe rock nantais constitué du guitariste et chateur Warren Mutton et du batteur Kevin « K20 » Grosmolard.

Ce duo dynamique et charismatique s’est imposé rapidement comme de véritables bêtes de scène au cours de leurs nombreux concerts qui enflamment systématiquement les spectateurs conquis et médusés.

KO KO MO en bref

Warren et Kevin revendiquent leurs inspirations musicales de groupes tels que The Black Keys, The White Stripes et Led Zeppelin entre autres… La voix de tête androgyne de Warren vous surprendra d’ailleurs par sa ressemblance avec celle Robert Plant et par son attaque de guitare est très Hendrixien… Le batteur « K20 » n’est pas en reste en terme de références, son jeu percutant et spectaculaire se situe entre les deux bûcherons que sont John Bonham et Keith Moon (The Who).

Le duo le plus explosif du rock français dont la symbiose est assez magique puise donc profondément ses racines dans le rock, le blues et le psychédélisme des seventies avec toutefois un son totalement contemporain.

KO KO MO a l’habitude de faire bouger et crier les foules avec son blues/rock’n’roll envoûtant et  dégantée, véritable tsunami de décibels et de « good vibrations » (oui… bon, il fallait que je la fasse, « Kokomo » c’est aussi une chanson des Beach Boys)  qui ne laisse personne indifférent par son feeling allié à sa technicité impeccable.

Révélé lors des Trans Musicales de Rennes, KO KO MO a écumé les salles de l’Hexagone sur plus de 80 dates mais le groupe est aussi parti en tournée en Asie (Chine, Inde, Indonésie et Corée du Sud) où l’accueil a été enthousiaste…

Le premier album studio Technicolor Life reflète l’énergie de notre talentueux binôme grâce à sa rencontre et sa collaboration avec Al Groves, ingénieur du son au Studio Motor Museum depuis 2012 (Oasis, Arctic Monkeys, The Coral, The La’s…) qui s’est rendu en France, dans la « Cité des Ducs », pour travailler les arrangements avec Warren et K20.

Le duo KO KO MO s’est donc transformé un temps en trio pour produire ce bel album enregistré à Nantes et mixé à Liverpool par Al Groves pour un résultat efficace et trépignant avec dix titres à l’ancienne qui vous feront taper du pied, au minimum, voire sauter dans tous les coins façon pogo.

Pour un coup d’essai c’est un coup de maître KO KO MO !

Tout au long de l’album, la voix caractéristique de Warren, qui me fait furieusement penser tantôt à Robert Plant ou Geddy Lee (Rush), tantôt à Jeff Buckley ou Gavin Hayes (Dredg), est parfois enjôleuse parfois orageuse sur des rythmiques bien présentes et des riffs de guitares assassins qui donnent un résultat très mélodique et dynamique.

KO KO MO sort son premier single VW Lady depuis la publication de l’album Technicolor Life en 2017.

Je vous invite également à voir leur belle reprise de Personal Jesus de Depeche Mode. En effet après un concert remarqué aux Rencontres Trans Musicales en 2015, deux ans de tournée, 150 dates en France et à l’étranger, KO KO MO s’est attaqué à ce classique en proposant une version qui respire à pleins poumons le hard rock des années 70, mélangeant les influences tout en la rendant moderne et singulière. Le clip a été réalisé à l’Opéra Graslin de Nantes.

Le groupe est de retour en live à Paris le mercredi 30 mai 2018 lors d’un concert plein d’électricité à FGO-Barbara avec le groupe d’Afrique du Sud, Make-Overs.

Belle découverte, perso j’adore et j’attends déjà le deuxième album ! 🙂

Mise à jour du 30/10/2018

Les deux rockeurs vont à nouveau faire parler d’eux au printemps 2019, puisqu’ils viennent de terminer l’enregistrement de leur second album !

Site de référence : www.ko-ko-mo.com

Produits disponibles sur Amazon.fr

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.