1993 : Nino Ferrer > Ma vie pour rien


1993 : Nino Ferrer - Ma vie pour rien extrait de l'album La DésabusionCette chanson prémonitoire de Nino Ferrer, « Ma vie pour rien » est extraite de son dernier album « La Désabusion ».

C’est une chanson-testament dans laquelle il exprime toutes les mauvaises bonnes raisons qu’il aura d’abréger sa vie 5 ans plus tard.

Cet artiste avait le sens des chansons bien balancées et son dernier pote, le guitariste Micky Finn (ex Jimmy Page, Murray Head, et Jacques Higelin) a contribué à doper ses derniers couplets. Si ce dernier album est sombrement prémonitoire, il est surtout blindé d’énergie avec de bons délires comme avec « l’année Mozart », ou quand il fait chanter son chien… Cependant la production peut paraître un peu fouillis mais le charme de Nino opère encore et toujours.

Nino était excessif, ultra-sensible et contradictoire et le fait d’avoir écrit, composé et produit près de deux cents chansons, alors que le public n’en connaisse que trois « Le Sud », « Gaston y a le téléphon qui son » ou « Mirza » le minait. C’était un esthète qui aurait aimé que l’on reconnaisse son talent comme avec entres autres « La rua Madureira », « La maison près de la fontaine », « La danse de la pluie » …

Je vous laisse avec sa discographie studio et je me permet un petit conseil avec les deux albums « Métronomie » et « Véritables variétés verdâtres« 

Discographie de Nino Ferrer

Albums studio

1966 : Enregistrement public
1967 : Les Petites Filles de bonne famille
1969 : Agata
1971 : Métronomie
1972 : Nino Ferrer and Leggs
1974 : Nino and Radiah
1975 : Suite en œuf
1977 : Véritables variétés verdâtres
1979 : Blanat
1981 : La Carmencita
1982 : Ex-libris
1983 : Rock n’roll cow-boy
1986 : 13e album
1993 : La Désabusion
1993 : La Vie chez les automobiles

Albums en public

1970 : Rats and Rolls
1995 : Concert chez Harry

Paroles de Ma vie pour rien de Nino Ferrer

Mon père, il était ingénieur
Ma mère ne faisait rien
C’était une petite vie tranquille
Et moi, j’étais un garçon bien
Mais lorsqu’un jour je t’ai connue
Et ce jour, il est tellement loin
Moi, j’ai voulu vivre ma vie
Et j’ai perdu ma vie pour rien

Les jours de mon amour pour toi
Sont les murs de la prison
Où j’ai laissé mes dix-huit ans
En échange de presque rien
J’ai joué l’amour à pile ou face
Et les autres ont tout gagné
Mon père est mort, ma mère est vieille
Et tu n’es jamais existée

Je n’ai plus d’argent ni d’amis
J’ai perdu ma guitare au jeu
Mais j’ai la poisse qui me suit
Nous sommes comme deux amoureux
J’ai passé ma vie dans un train
Roulant toujours vers le soleil
Mais la pluie tombe sans arrêt
Et mes heures sont toutes pareilles

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂