François Béranger




François BérangerFrançois Béranger était un chanteur engagé français, né le 28 août 1937 (il aurait eu 80 ans en ce mois d’août) qui a rencontré son public dans les années 1970 avec des textes contestataires, irrévérencieux et satiriques.

Biographie de François Béranger

Issu d’une famille ouvrière François Béranger plaque ses études à l’âge de seize ans pour aller bosser lui aussi à l’ usine mais il va assez vite sortir de ce destin tracé pour rejoindre « La Roulotte » une troupe de théâtre amateur itinérante.

De 1958 à 1960 il est mobilisé en Algérie, affecté aux transmissions de l’armée française en tant qu’appelé, à son retour il retourne travailler un temps aux usines Renault de Boulogne-Billancourt, trouve un job dans la pub puis est engagé comme comme régisseur et réalisateur à l’ORTF.

Par la suite il se lance dans la chanson et se fait connaître au début des années 1970 lors du renouveau de la chanson française, imprégnée de folk et de rock, portée par des thèmes contestataires, aux côtés notamment de Dick Annegarn, Catherine Ribeiro, Mama Béa, Plume Latraverse ou Maxime Le Forestier… Plus tard c’est Renaud qui suivra cette trace.

François Béranger est en quelque sorte le Bruant des années 70. Grand et maigre, les cheveux longs retenus par un catogan, la voix sarcastique, il symbolise les espoirs d’une bonne partie de la jeunesse imprégnée de Mai 68.

Il rejoint le rock à partir de 1974, accompagné par le guitariste Jean-Pierre Alarcen, sur les albums Le Monde Bouge et L’Alternative. Ses chansons dont les thématiques sont toujours d’actualité l’imposent comme une des voix militantes de cette époque.

Bien que très peu diffusé à la radio et totalement ignoré par la télévision (médias contrôlés par l’État en ce temps…), François Béranger a néanmoins trouvé son public qui achète ses disques, plébiscite ses chansons comme Tango de l’ennui, Rachel, l’Alternative, Participe présent, Natacha… et assiste fidèlement à ses nombreux concerts de soutien qu’il donne bénévolement, hors des circuits traditionnels, pour toutes sortes de causes.

Dans sa discographie je vous recommande particulièrement l’album En Public enregistré au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis en mars 1977 par lequel je l’ai découvert.

La line-up de cet album live :
François Béranger : guitare et chant
Jean-Pierre Alarcen : guitare et claviers
Jean-Loup Besson : batterie
Serge Millerat : percussions
Gérard Cohen : basse
Claude Arini :  claviers
Francis Lockwood : claviers
(oui le frère de Didier Lockwood)

Sur cet enregistrement je me souviens très bien de sa présentation façon humoristique de son équipe et en particulier du clavier :

« Au piano synthétiseur et Hammond récemment parti de Magma après avoir piqué les tentures pour mysticisme intense… » 🙂

François Béranger enregistre un album sur lequel il chante 19 chansons Félix Leclerc mais l’album ne sort qu’après sa mort.

C’est au Limonaire à Paris que François Béranger se produit sur scène une ultime fois en septembre 2002 mais sa toute dernière apparition sur scène a lieu à la Cigale pendant un concert de Sanseverino pour chanter ensemble la chanson Le Tango de l’ennui.

François Béranger décède d’un cancer à l’âge le  14 octobre 2003 de 66 ans.

Discographie de François Béranger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.