Didier Lockwood




Didier LockwoodDidier Lockwood est un violoniste de jazz français originaire de Calais, issu d’une famille d’artistes (père professeur de violon, mère peintre amateur, frère aîné Francis pianiste Jazz) il hérite tout naturellement de la passion pour la musique, se passionne pour l’instrument paternel, le violon, et entre au Conservatoire à l’âge de 6 ans.

Âgé de 17 ans il est reçu premier à l’examen final de l’École Normale de musique mais choisit une autre voie que de tenter l’entrée au Conservatoire National de Paris.

En effet, en 1973 il fait ses débuts au sein du groupe mythique Magma aux côtés du batteur Christian Vander, ou il se fait marquer par son utilisation de l’amplification et de l’expérimentation électriques sur différents sons du violon électrique. En 1976 il rejoint le groupe Zao créé par deux anciens membres de Magma.

Sa reconnaissance dans le monde du Jazz arrive en 1978 lorsqu’il collabore notamment avec André Ceccarelli, François Jeanneau, Didier Levallet et Henri Texier et il aborde pendant près de dix ans toutes les formations qu’il affectionne toujours aujourd’hui : du trio à cordes au passage en solo, du quartet au groupe de fusion, sans oublier quelques rencontres inoubliables, d’UZEB à Gordon Beck ou de Martial Solal à Michel Petrucciani.

En 1978, il publie son premier album en tant que leader, Surya.

Didier Lockwood s’installe à New York City en 1994 ou il enregistre deux albums New York Rendez Vous et Storyboard.

Parmi ses influences figurent évidemment deux célèbres violonistes Français Stéphane Grappelli et Jean-Luc Ponty puisqu’il s’est mis au violon électrique après avoir entendu ce dernier jouer sur l’album King Kong : Jean-Luc Ponty joue la musique de Frank Zappa.

En 2000, il a enregistre un album hommage à son père spirituel : Tribute To Stéphane Grappelli.

Après plusieurs années de tournée avec Mike Stern puis Billy Cobham, John Abercrombie et Victor Bailey, il reforme le Didier Lockwood Group (DLG), avec Jean-Marie Ecay, Paco Séry et Linley Marthe.

La discographie de Didier Lockwood est impressionnante…

Une pensée sur “Didier Lockwood”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *