Hipgnosis a publié son 5ème album « Valley of the Kings » fin 2021

Hipgnosis est un groupe polonais de Neo-Prog-Rock, Crossover-Prog, Space-Rock fondé à Cracovie en 2004 dont le premier album studio Sky is the Limit est sorti en 2006, pourtant teinté de sonorités floydiennes, est passé totalement inaperçu.  Ne pas confondre ce groupe polonais avec son homonyme Hipgnosis qui a été un collectif de graphistes anglais actif de 1968 à 1983 et qui s’est fait une renommée pour avoir, sous la houlette de Storm Thorgerson,  réalisé les pochettes très créatives d’albums de groupes de rock progressif comme Pink Floyd, Yes, GenesisLed Zeppelin et Peter Gabriel, Alan Parsons Project, entre autres…

En octobre 2007  le groupe sort le live Still Ummadelling qui contient une brillante reprise de « Careful With That Axe, Eugene » de Pink Floyd (albums Relics et Ummaguma). Le deuxième album studio d’Hipgnosis est publié en 2011 et s’intitule Relusion sur une base néo-prog planante, à la frontière entre Pink Floyd et Tangerine Dream, avec une superbe voix féminine.

Dix ans plus tard, fin 2021 le groupe publie Valley of the Kings, un titre qui peut faire penser au 3ème morceau du premier album d’Arena « Songs From The Lions Cage » en 1995 mais la comparaison s’arrête ici car la musique d’Hipgnosis n’a pas rien à voir avec celle du combo britannique.

Notre quintet polonais œuvre plutôt dans le « Rock Cosmique Expérimental » (RCE), une branche plus rare de la grande famille progressive. Hipgnosis aime à citer parmi ses principales influences les allemands de Tangerine Dream.

Hipgnosis - Mazik

Son cinquième opus publié le 15 novembre 2021 sur le label Lynx Music est un double CD intitulé Valley of the Kings. Il s’agit d’un concept-album qui évoque la vie entière d’un homme comme une pièce de théâtre musicale. Le morceau « Traveller Part 2 » qui occupe tout le CD2 avec pas moins de 44:18 minutes est un exemple typique du genre.

Le CD 1 débute quant à lui par le titre inaugural « Macbeth » et ses dix minutes, c’est calme, doux, un peu aventureux, le chant aérien d’Ania Batko un peu criard par moments se marie très bien avec les « illustrations électroniques » de Seq Ziemislawski, qui est probablement le meilleur morceau de l’album. « Love » est plus court et plus énergique, une ritournelle un peu pop, rien de plus agréable. « Hyde Park » le troisième titre, également d’un bon format, met en avant la guitare basse de Piotrek Nodzenski et les percussions tribales voir technoïdes de Seq dans sa deuxième partie, là encore, comme « Macbeth » c’est de la douceur évanescente, ultra mélodique, on peut même dire un morceau de rêve mis en musique, une ballade atmosphérique qui débute par des sons à la Klauss Schulze puis un final à la Peter Gabriel. « Puls Life » commence par une guitare spatiale sur fond de claviers du même acabit, du vrai space-rock au premier degré fusionnant les synthés dans une atmosphère très 70’s.

Le cinquième morceau de cette « Vallée des Rois » s’intitule « Heavy » et comme son titre l’indique est plus violent avec des percussions brillantes dans un genre psyché-spatio-temporelle et une guitare qui glisse vers du Dave Brock (Hawkwind) sur lesquels se pose le chant d’Ania Batko qui s’enflamme fortement.

La troisième épopée de l’album « Traveler Part 1 » met également en avant d’abondantes percussions sur un rythme accéléré de claviers spatiaux, sans originalité particulière mais fait penser à du Hawkwind ou de l’Ultravox des années 80…

Slawek Ziemisławski a mis dix ans pour sortir ce long opus sombre, envoûtant et symphonique, une décennie pour vous emmener sur des terres brûlées où chaque son est addictif, un album sans concession où vous allez aimer voyager longtemps.

Tracklist

CD 1 (52:27)
1. Macbeth (10:26)
2. Love (3:43)
3. Hyde Park (9:15)
4. Puls Life (5:23)
5. Heavy (8:18)
6. Depart Like a Tree (4:24)
7. Traveller Part 1 (10:58)

CD 2 (44:18)
1. Traveller Part 2 (44:18)

Durée totale 96:45

Membres de Hipgnosis

Sławek « SeQ » Ziemisławski : batterie, claviers, synthés
Ania « KuL » Batko : chant
Radek « ThuG » Czapka : claviers
Piotrek « PiTu » Nodzeński : basse, chant
Przemek Nodzeński : chant

Pochette : Tomasz Sętowski

Discographie d’Hipgnosis

2006 – Sky is the limit
2007 – Still Ummadelling – Live
2011 – Relusion
2012 – Ressurection Stone
2021 – Valley of the Kings

Site officiel

Facebook

 

Karfagen, groupe d’art-rock, prog-rock venu d’Ukraine

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - Mazik

Karfagen est un groupe ukrainien d’art-rock et de néo progressif  formé en 2006 par l’auteur-compositeur, architecte et designer Antony Kalugin originaire de Kharkiv, la deuxième plus grande ville du pays. La musique de Karfagen est principalement instrumentale et combine des éléments de rock progressif, d’art rock et de rock symphonique. Quasiment toutes les compositions sont l’œuvre d’Antony Kalugin lui-même. À ce jour le groupe a publié une quinzaine d’albums et a participé à de nombreux festivals de rock-progressif partout en Europe.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - Mazik

 

Karfagen en  bref

Karfagen qui signifie Carthage, symbole de gloire et de sagesse mais aussi de  voyage intemporel à l’issue imprévisible. Ce groupe stakhanoviste et protéiforme n’est pas constitué d’un line-up constant car depuis sa formation en 2006 de nombreux musiciens d’Ukraine et du monde entier l’ont rejoint en tant que musiciens de session.

Karfagen est principalement un groupe instrumental qui fait un usage imaginatif des claviers, guitares, instruments classiques et ethniques. Sa musique, décrite comme de l’art-rock-symphonique avec un soupçon de folk new-age, de jazz-rock et de néo-prog, assume de fortes connexions et références à la musique des autres projets d’Antony Kalugin (Hoggwash et Sunchild). Selon Antony, Karfagen revendique des influences telles que Camel, Genesis, UK, Pink Floyd, The Flower Kings, Focus, Happy the Man, Greenslade et  Kayak entre autres avec des morceaux parfois longs de plus de 20 minutes propre au genre.

Inspirées également par des musiciens classiques tels que Nikolai Rimsky-Korsakov, Sergei Prokofiev, Edward Grig et Piotr Tchaïkovski, les compositions d’Antony Kalugin sont toujours très bien construites et réfléchies, le son est souvent embelli par des instruments tels que hautbois, basson, accordéon, violon, violoncelle, flûte, saxophone et cornemuse…

En plus d’une musique imaginative, chacune des pochettes d’album de Karfagen est une œuvre originale pittoresque et charismatique un peu dans l’esprit des créations de Roger Dean pour Yes.

L’histoire de Karfagen commence en 1998 lorsque le claviériste Antony Kalugin invite des musiciens de session à enregistrer quelques titres qu’il avait écrits pendant ses années d’université alors qu’il suivait des études d’architecture. Ces enregistrements ne seront toutefois publiés que quelques années plus tard, en 2009, en tant que bonus de l’album The Key to Perception. Après cela, Antony compose une quarantaine d’albums new-age tout en améliorant au fil du temps ses compétences en tant qu’auteur-compositeur et musicien expérimenté.

Le premier album de  Karfagen s’intitule Continuum et sort en 2006 sur le label Unicorn Digital, au Canada. Hormis Antony Kalugin, le batteur Kostya Shepelenko est le seul membre encore présent qui a participé à l’enregistrement de ce premier opus.

Le deuxième album intitulé The Space Between Us parait en 2007 sur le même label. Pendant l’enregistrement de ces deux albums, le groupe a été soutenu par Will Mackie de Caerllysi Music qui a participé à un autre projet d’Antony, Hoggwash. Le design de la pochette a été créé par Johnas Thuren du groupe suédois Xinema.

En 2009, ces deux albums sont réédités sur Caerllysi Music sous le nom de The Key to Perception qui contient de vieux enregistrements ainsi que des démos de différentes périodes.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikL’album suivant Solitary Sandpiper Journey de 2010, masterisé par Antony lui-même, constitue une nouvelle étape dans la progression du groupe. Il est publié sur le même label  et contient 75 minutes d’art-rock et rock-symphonique pures avec notamment un morceau épique de 22 minutes intitulé « Mystery ». Dix-huit musiciens ukrainiens y sont présents dont la chanteuse de jazz Marina Zakharova.

Lost Symphony de 2011 se classe comme l’un des meilleurs albums de Karfagen et se distingue particulièrement par la présence de Roberto Diaz d’Anima Mundi en tant que guitariste invité. Au cours de l’enregistrement le bassiste Oleg Prohorov rejoint Karfagen.

Aleatorica publié en 2013 est écrit par Antony Kalugin en collaboration avec le bayaniste Sergey Kovaliov (le bayan est un accordéon chromatique). Le line-up s’agrandi avec l’arrivée du multi-instrumentaliste russe Sergey Klevenskiy et le violoniste polonais Tomek Mucha qui y participent en tant musiciens de session.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikLe sixième album Magician’s Theater est l’un des chefs-d’œuvre du groupe selon Caerllysi Music. Il comprend une épopée de 21 minutes intitulée « Magician’s Spell » qui fait  désormais partie de la setlist incontournable des concerts de Karfagen. Max Velychko (Inside the Sound, Modern Rock Ensemble) y est présent comme guitariste invité et le français Pascal Gutman y joue du stick-bass sur le morceau « Yuletide ». Après la sortie de l’album en 2014, Max Velychko devient membre de Karfagen à part entière mais également de Sunchild.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikL’album suivant, le bien-nommé 7 sorti en 2015, révèle une forte influence de Pink Floyd. Pour la première fois, la pochette est l’œuvre de l’artiste peintre Igor Sokolskiy de Zaporizhzhya (mais toujours conçue par Kalugin). C’est aussi le premier album, écrit avec la participation de tous les membres permanents du groupe, Antony Kalugin, Max Velychko, Oleg Prokhorov et Kostya Shepelenko.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikEn 2016, Karfagen entame une tournée européenne appelée « Breaking Free Tour » pour célébrer son 10ème anniversaire. Le groupe se produit en Ukraine, en Pologne, en Allemagne, aux Pays-Bas et même en France. En 2017 des enregistrements de concerts de cette tournée sont édités en DVD sous le titre de 10th Anniversary Breaking Free Tour Live (Karfagen and Sunchild). Le combo de cette époque est Antony Kaugin aux claviers et au  chant, Max Velychko à la guitare, Oleg Prokhorov à la basse, Kostya Shepelenko à la batterie, Olha Rostovska aux claviers et au  chant ainsi qu’Olga Vodolazhska au chant, à la guitare acoustique et aux percussions. Le groupe y présente plusieurs morceaux de l’album suivant :  Spektra.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikCe concept-album sorti en novembre, 2016 est consacré aux mythes et à la culture de la Grèce antique. Entièrement instrumental à l’exception d’un seul titre, Il est divisé en trois parties, appelées « phases » et comprend également un long morceau épique. Par sa structure musicale comme par le son, Spektra est un album qui rappelle furieusement le rock progressif du début des années 70.

Karfagen, groupe d'art-rock, prog-rock venu d'Ukraine - MazikEn 2017 le groupe participe à plusieurs festivals de rock progressif : ProgSud en France et 2 Days Prog + 1 partageant la scène avec Karmakanic, Glass Hammer et Procol Harum. À la fin de cette année, le groupe sort son neuvième album Messages from Afar : First Contact. Les six membres mentionnés ci-dessus sont rejoints par le saxophoniste Michael Sydorenko. Cet album révèle également différentes structures complexes et circulaires reliées les unes aux autres par quelques lignes instrumentales qui se terminent par une reprise.

La deuxième partie de cette épopée musicale sort l’année suivante, elle est cependant attribuée à Sunchild sous le nom de Messages from Afar : The division and Illusion of time. Les deux albums se font écho et créent ensemble une longue séquence musicale structurée typique pour les albums de rock progressif. Le son des deux « Messages from Afar » hérite de nombreuses idées des groupes classiques du rock progressif, tels que Pink Floyd, Genesis, Supertramp, Kayak, et bien d’autres… Antony Kalugin précise  qu’il voulait en faire un  album positif loin de  l’ambiance sombre et agressive des musiques actuelles.

Echoes from Within Dragon Island est sorti en 2019  suivi par Birds of Passage en  2019, album qui fait inévitablement penser à de vieux albums de Genesis, les références musicales y sont nombreuses.

Principles and Theory of Spektra est sorti en décembre 2020 chez Caerllysi Music. Cet excellent album ravira les amateurs de Rock Progressif, Rock Symphonique voir même de Jazz-Rock par ses nombreux emprunts et clins d’œil à des artistes et groupes tels que Tony Banks et Steve Hackett, Robin Guthrie, Focus voire Al Di Meola ou Weather Report par moments.

Principles and Theory of Spektra de KarfagenAntony Kalugin aime à dire « dans chaque album et chaque morceau, j’essaie d’apporter la chaleur et l’atmosphère des années 70, j’essaie d’en capturer l’essence, non pas pour copier mais pour créer mon propre style, ce qui m’envoie dans un flux constant de recherche et d’expérimentations musicales. Je ne suis pas fan de la complexité agressive et artificielle de la musique d’aujourd’hui. Je crois qu’il n’y a pas d’art pour l’art, donc il n’y a pas de musique pour les musiciens qui ne soit pas aussi pour l’auditeur, ce n’est pas seulement pour vous engloutir de technique et de virtuosité, pour moi la capacité d’écrire une mélodie correcte vient en premier, c’est quelque chose qui nous rend encore curieux de cet âge d’or du Prog des seventies et je produis de la musique comme l’auditeur qui recherche des émotions naturelles et du charme dans une mer de sons sans limites…« 

Le dernier album en date de notre « fer de lance » du prog-rock ukrainien vient de sortir le 07 janvier 2022, ce 13ème opus s’intitule Land of Green and Gold.

Discographie de Karfagen

2006 – Continium
2007 – The Space Between Us
2009 – The Key to Perception (compilation des 2 premiers + bonus)
2010 – Solitary Sandpiper Journey
2011 – Lost Symphony
2013 – Aleatorica
2014 – Magician Theater
2015 – 7
2016 – Spektra
2017 – Breaking Tour Live (DVD +CD)
2017 – Messages from Afar: First Contact
2019 – Echoes from within Dragon Island
2020 – Birds of Passage
2020 – Principles and Theory of Spektra
2022 – Land of Green and Gold

Membres

Antony Kalugin : claviers, vocal, percussions, compositions

Musiciens ayant collaborés aux différents albums

Alexandr Pastuchov : basson
Alexandr Pavlov : guitare
Alexandr Tunyakin : basse
Andrew Kobylanskiy : guitare
Artem Vasylchenko : saxophone
Daria Morozova : violon
David Todua : guitare
Denis Moroz : guitare
Eddie Mulder : guitare sèches et électriques, basses
Elena Kushiy : flûte
Georgiy Katunin : lyre, flûte
Helen Bour : hautbois
Ivan Goritski : batterie
Ivan Rubanchuk : batterie
Konstantin (Kostya)  Ionenko : basse, contrebasse
Kostya Shepelenko : batterie
Lesya Kofanova : flûte
Maria Baranovska : violon
Marianna Sobol’ : chant
Marina Zakharova : chant
Mathieu Spaeter : guitares
Max Morozov : viole
Max Velychko : guitares
Michael Sydorenko : saxophone
Oksana Podmaryova : violoncelle
Oleg Korotaev : guitare
Oleg Polyanskiy : grand piano, claviers
Oleg Prokhorov : basse
Olena Bour : hautbois
Olena Moskalets : chant
Olga Koganiyk : chœurs
Olga Vodolazhska : chant, guitare, percussions
Olha Rostovska : claviers, chœurs, percussion
Roberto Diaz : guitares
Roman Filonenko : guitares
Roman Gorelov : guitare
Roman Kucherenko : basse
Sergii Kovalov : accordéon
Sergiy Balalayev : batterie
Sergiy Klevenskiy : flute, clarinette
Sergiy Kovaliov : bayan
Timotei Sobolev : chant
Tomek Mucha : violon électrique
Vadim Samosiyk : batterie
Victoria Osmachko : chant, percussions

Site officiel

Facebook

Sylvan, groupe allemand de rock-progressif, art-rock

Sylvan - One to Zero

Le dixième album de Sylvan, groupe allemand de rock progressif, nous transporte dans un voyage mêlant création et destruction, espoirs et dépits, via une musique riche et envoutante qui déploie petit à petit une diversité mélodique onirique déjà présente dans ses précédents albums mais véritablement plus mature et plus accomplie. « One To Zero » c’est du Sylvan de haut niveau…

Sylvan en bref

Kay Söhl et les claviéristes Volker Söhl et Matthias Harder fondent le groupe Temporal Temptation en 1990. Cet été là, les futurs membres de Sylvan jouent pour la première fois en concert dans un style plutôt hard rock chanté en allemand intégrant simplement quelques touches  de rock progressif.

À l’automne de la même année, le groupe change de nom pour devenir Chameleon, le caméléon étant le  symbole même du changement et du mimétisme. La pochette de leur album ressemble aux premières couvertures de Marillion mais  il n’a jamais été publié. À l’ été 1991, Marko Heisig rejoint la formation  en tant que chanteur et bassiste.

Entre 1992 et 1994, leur musique devient plus sombre voire carrément agressive.

La première cassette démo officielle de Chameleon sorten  1992. Avec Matthias Koops comme chanteur, la deuxième démo officielle est enregistrée. Intitulée Slaves elle ne contenait que quatre  morceaux : Time, Slaves, Mirror of a Lifetime et Childhood Dreams.

En 1995, le musicien Marco Glühmann rejoint le groupe qui enregistre avec lui une troisième et dernière démo de trois titres : Beren and Luthien, Golden Cage et Outro. Ces morceaux figureront plus  tard sur l’album Deliverance.

Chameleon donne son dernier concert live en 1997 puis le groupe décide de changer de nom pour devenir Sylvan. L’album Deliverance est enregistré en 1998 suivi d’un deuxième opus intitulé  Encounters en 2000.

Sylvan avait fait appel à plusieurs bassistes sans toutefois titulariser aucun d’eux. C’est  au printemps 2000 que Sebastian Harnack intègre le groupe  de façon permanente. Après la sortie d’Encounters, le combo effectue une tournée en Allemagne et participe à plusieurs festivals en Europe et même au Mexique. La représentation d’Encounters / Das Rockballet avec le « New Dance Project » est un autre moment fort puis en octobre 2002, Sylvan publie un troisième album : Artificial Paradise.

Le quatrième concept-album,  X-Rayed, est plus brut et plus sombre et chaque chanson narre l’histoire de personnes face à différentes situations chargées d’émotions multiples. La tournée 2004 à travers l’Allemagne et l’Europe compte également une apparition au Rites of Spring Festival en Pennsylvanie (États-Unis) ainsi que la première partie de Marillion à Cologne.

En avril 2006 Sylvan produit deux albums. Posthumous Silence raconte l’histoire d’un père qui lit le journal intime de sa fille après son décès et apprend par ce biais son grand  désespoir. Presets quant  à lui comporte des chansons plus courtes et plus accrocheuses avec l’intention affirmée de faire connaître sa musique à un plus grand nombre de fans de rock.

Peu après le fondateur et guitariste Kay Söhl quitte Sylvan. Il est remplacé par Jan Petersen fin 2007. Ce dernier avait déjà collaboré avec le groupe en qualité de guitariste invité lors du concert Posthumous Silence.

Sylvan - 2021 - One to Zero - Mazik

Le dernier album en date Sylvan est sorti en 2021, Il s’intitule One To Zero et séduira notamment les fans de Dream Theater, Anathema, Wolverine, Pain of Salvation ou Airbag…

Tracklist de One To Zero

01 – Bit by Bit
02 – Encoded at Heart
03 – Start of Your Life
04 – Unleashed Power
05 – Trust in Yourself
06 – On My Odyssee
07 – Part of Me
08 – Worlds Apart
09 – Go Viral
10 – Not a Goodbye

Membres de Sylvan

Membres actuels
Volker Söhl : claviers
Matthias Harder : batterie
Marco Glühmann : chant
Sebastian Harnack : basse
Johnny Beck : guitares

Anciens membres
Kay Söhl – guitare
Marko Heisig – chant
Matthias Koops – chant
Jan Petersen – guitare

Discographie  de Sylvan

2021 – One to Zero
2015 – Home
2012 – Sceneries
2009 – Force of Gravity
2008 – Leaving Backstage (live cd)
2008 – PS – The Show (live dvd)
2007 – Presets
2006 – Posthumous Silence
2004 – X-rayed
2002 – Artificial Paradise
2000 – Encounters
1999 – Deliverance

Site Officiel

Facebook

 

This Winter Machine publie Kite son troisième album

This Winter Machine est un groupe britannique de rock progressif mélodique originaire du West Yorkshire influencé par des groupes tels que Rush, Marillion Porcupine Tree, Riverside entre autres… Fondé par Al Winter, chanteur, musicien, auteur-compositeur en 2016. Le groupe publie deux albums, The Man Who Never Was en 2017 et A Tower of Clocks en 2019. Le troisième album intitulé Kites qui aurait dû sortir plus tôt si un certain virus n’était pas venu tout chambouler est paru en novembre 2021.

This Winter Machine - Kite - Mazik

This Winter Machine en bref

Le line-up initial est constitué d’Al Winter au chant, de Mark Numan au claviers, de Peter Priestley à la basse, de Marcus Murray à la batterie et de Gary Jevon à la guitare. Le groupe se fait très rapidement connaître auprès de la communauté du rock progressif après avoir assuré la première partie du groupe de rock anglais Magnum lors de sa tournée au Royaume-Uni en juillet 2016.

This Winter Machine - The Man Who Never WasLe premier album de This Winter Machine, qui est signé par la maison de disques Progressive Gears, est enregistré courant 2016.  The Man Who Never Was sort officiellement le 16 janvier 2017. Il est très favorablement accueilli par la critique au niveau international qui salue la naissance d’un futur grand groupe de Prog anglais.

Peu après le lancement de l’album, le groupe se sépare du guitariste Gary Jevon et quitte le label Progressive Gears. Graham Garbett et Scott Owens intègrent la formation. Le choix de faire appel à plusieurs guitaristes permet d’élargir le paysage sonore de This Winter Machine, lors de ses concerts, en ajoutant des textures plus complexes tant dans le domaine acoustique qu’électrique. L’album The Man Who Never Was est par la suite réédité chez F2 Records.

Lors des derniers mois de l’année 2017, This Winter Machine se produit à plusieurs reprises notamment en assurant la première partie du groupe progressif  allemand Crystal Palace.

Le batteur Marcus Murray quitte le groupe après le concert au Summers End Festival en octobre 2017, il est remplacé par Andy Milner qui participera à  la première partie de Magnum le mois suivant.

This Winter Machine enregistre l’un de ses concerts à l’Eiger Studios de Leeds le 20 janvier 2018 avec l’intention de publier des séquences en tant que bonus de l’album à venir ou comme un DVD live.  Ils jouent aux côtés du groupe de rock progressif  Mostly Autumn lors de la cérémonie de remise des prix de la Classic Rock Society le 3 mars 2018 où ils sont récompensés par le prix du « Meilleure  révélation 2017 « .

L’élaboration du deuxième album qui a commencé dès la sortie officielle de The Man Who Never Was aborde des thèmes tels que le temps, la perte et l’identité et de la lâcheté. This Winter Machine souhaitait initialement publier cet album en 2018 et les précommandes avaient débutées en septembre avec des packs Gold, Silver et Bronze. Les exemplaires Or et Argent devaient inclure un CD bonus comprenant 3 titres live de The Man Who Never Was tirés de l’enregistrement live de 2018 précité. Hélas des problèmes avec le studio, indépendants de la volonté du groupe, procrastinent cette sortie à mai 2019.

This Winter Machine - A Tower of ClocksIntitulé A Tower of Clocks cet album est le premier album de The Winter Machine à être pressé en vinyle qui sort en juin sous la forme d’un double disque incluant les 3 titres bonus live sur la face 4. Édité par le label F2, la production du pressage vinyle est assurée par Plane Groovy, qui deviendra le label principal du groupe quelques temps plus tard.

This Winter Machine se lance dans sa tournée « Tour of Clocks » à travers le Royaume-Uni en juillet 2018 qui débute par un set en deux actes au Cutler’s Arms de Rotherham, où le groupe joue ses deux albums dans leur intégralité. L’audace de présenter le deuxième album encore inédit devant un public en live rencontre un accueil enthousiaste du public et des fans présents. En avril 2019 marque le départ du bassiste original Peter Priestly et l’arrivée de Stuart McAuley dont le premier concert avec le groupe se déroule le 6 septembre avec le groupe de rock-progressif allemand KariBoW.

2019 s’achève par un concert de célébration au Slade Rooms de Wolverhampton au cours duquel le groupe signe avec son nouveau label Plane Groovy. This Winter Machine est en tête d’affiche d’un événement qui rassemble quatre groupes au Nambucca de Londres le 29 février 2020 qui sera malheureusement leur dernier concert de l’année, les autres dates étant annulées en raison de la pandémie liée au Covid19.

Dès 2018, les idées concernant le troisième album ont germé dans l’esprit  d’Al Winter et son titre Kites (cerfs-volants) avait déjà été validé. Pour preuve, en observant attentivement la pochette de A Tower of Clocks on décèle un clin d’œil puisqu’on y voir flotter un cerf-volant juste derrière la tour… 😉

En juillet 2020, le guitariste Scott Owens décide de quitter le groupe. En raison de la frustration de ne pas pouvoir réunir tous les autres membres afin de terminer l’écriture et de commencer l’enregistrement de Kites, Winter provoque un changement drastique de line-up début de 2021. Il  recrute le guitariste Simon D’Vali et le batteur Alan Wilson qui ont précédemment déjà travaillé sur son projet solo « Wynter ». Dom Bennison aux guitares et Dave Close à la basse complètent la formation pour poursuivre l’aventure This Winter Machine. Ce nouvel élan permet au groupe d’achever la phase d’écriture de Kites à un rythme soutenu malgré la crise sanitaire.

En l’absence temporaire d’un claviériste à plein temps, le groupe fait appel aux services de Pat Sanders (Drifting Sun) qui est invité sur tous les titres de l’album. D’autres special guests tels que Peter Jones (Tiger Moth Tales, Red Bazar, Camel), Mark Abrahams (Wishbone Ash) et Eric Bouillette (Nine Skies) sont également présents sur certains morceaux.

Le nouveau combo fait sa première apparition publique lors du YouTube online Fusion Festival « Light at the end of the Tunnel » en avril 2021 ou il dévoile trois titres de Kites : « The Storm », « Limited » et « Pleasure and Purpose ».

Tracklist de Kite

1. Le Jour D’avant 01:40
2.The Storm (Part 1) 05:37
3.The Storm (Part 2) 04:36
4.Limited 02:00
5.Pleasure & Purpose 06:35
6.This Heart’s Alive 06:31
7.Whirlpool 02:16
8.Broken 04:58
9.Sometimes 04:05
10.Kites 07:18

Membres de This Winter Machine

Al Winter : chant
Simon D’Vali : guitare
Dom Bennison : guitare
Alan Wilson : batterie
Dave Close : basse

Anciens membres

Mark Numan : claviers
Peter Priestley : basse
Stuart McAuley : basse
Graham Garbett : guitare
Scott Owens : guitare
Gary Jevon : guitare
Andy Milner :  batterie
Marcus Murray : batterie

Discographie de This Winter Machine

2017 – The Man Who Never Was
2018 – A Tower of Clocks

Site Officiel

Facebook