1976 : Serge Gainsbourg > Variations sur Marilou




L'homme à la tête de chou de Serge GainsbourgVéritable chef d’oeuvre qui poétise le rock français et notamment sur le morceau que je vous ai choisi. En effet « Variations sur Marilou », point culminant de l’album « L’homme à la tête de chou« , est un titre hypnotique tant dans l’orchestration et les arrangements que par le texte « Un doigt qui en arrêt au bord de la corolle, est pris près du calice du vertige d’Alice de Lewis Caroll » ou « A son regard le vice donne un côté salace, un peu du bleu lavasse de sa paire de Levi’s »…

Cette histoire d’amour entre un journaliste de presse à scandale qui rêve d’être un pilote et une shampouineuse nommée Marilou, n’est pas si simple.

Un soir, il la surprend avec 2 mecs « Elle était entre deux macaques, du genre festival à Woodstock, semblait une guitare rock à deux jacks, l’un a son trou d’obus, l’autre a son trou de bal ». Par après, Marilou est toujours affairée à ses jeux érotiques, sous le regard jaloux du narrateur malheureux qui finira par la tuer avec un extincteur « Meurtre à l’extincteur » et l’enterrera sous la neige « Marilou sous la neige » carbonique de l’extincteur d’incendie…

Ce 3ème concept album de Gainsbourg, enregistré à Londres, est d’une rare cohérence malgré les différents styles tour à tour rock, pop, lounge, reggae ou ambient.

Salué par les criques à sa sortie avec d’excellents titres comme L’homme à tête de chou, Marilou Reggae, Marilou sous la neige et Variations sur Marilou, l’album ne connaîtra pas le succès escompté à l’époque. Il sera réhabilité dans les années 80 comme une œuvre influente du paysage musical français et redécouvert par un public plus jeune.

Faites vous plaisir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.