Corciolli dévoile son nouvel album « No Time But Eternity »

Le 21 septembre dernier, on vous parlait de la sortie du single No Time But Eternity de Corciolli, découvrez maintenant ses deux derniers clips qui annoncent la parution d’un album flambant neuf !

Corciolli dévoile son nouvel album « No Time But Eternity »

Le 12 novembre prochain, le compositeur et instrumentiste brésilien nous offrira un opus contemplatif de douze titres, intitulé No Time But Eternity, où force et fragilité dialoguent avec émotion.

Entre world music, ambient et musique de film, Corciolli s’allie ici avec le flûtiste arménien Arsen Petrosyan pour le single Yerazel ainsi que les chanteurs kenyans Eric Wainaina et Vini Ngugi pour  Ulimwengu. En résulte de ces collaborations une musique au-delà du temps, des genres musicaux et des frontières.

Voici le clip de Yerazel :

La douceur s’exprime dans la caresse des violons, la clarté du piano et les claviers vaporeux. À contrario, la force éclate dans ces percussions électro-organiques, l’intensité sèche du duduk et la profondeur des nappes synthétiques. 

Cet album démontre l’idée du temps qui court et de la non pérennité des choses. Corciolli illustre sa musique de paysages immortalisés par le réalisateur Fabió Knoll. Prises depuis un drone, les images impressionnantes dépeignent une nature à la fois puissante et fragile, avec tantôt un désert aride, tantôt une forêt luxuriante.

À paraître le 12 novembre prochain sur le label Azul Music, No Time But Eternity sera disponible sur toutes les plateformes de streaming. 

Lien du deuxième clip Ulimwengu :

 

RIOPY de retour avec son piano solo sur Bliss

RIOPY de retour avec son piano solo sur Bliss

Riopy est à l’honneur sur MAZIK à l’occasion de la sortie de son nouvel album Bliss le 02/07/2021 chez Warner Musique. Le pianiste au jeu minimal revient avec un disque à la sagesse contagieuse. On peut découvrir en premier extrait, le clip bien nommé de Sweet Dream.

RIOPY s’est inspiré pour ce nouvel album des héros discrets de la vie quotidienne. Il leur rend hommage avec une collection de miniatures pour piano qui laissent dans la mémoire de l’auditeur de profondes traces d’un calme et d’un bonheur sereins. Pianiste atypique et autodidacte, c’est outre-manche que la carrière de Jean-Philippe Rio-Py a explosé. Installé à Londres, il exerce son talent à travers le cinéma, la télévision, la publicité et sort un album éponyme envoûtant…

Son approche unique de la musique, ni classique, ni jazz, attire l’attention de la firme Steinway & Sons qui le sponsorise, et Riopy se fait rapidement un nom dans le cinéma, la télévision et la publicité.

Influencé entre autres par Hans Zimmer ou Philip Glass, Riopy nous dévoile son nouvel clip Sweet Dream, et cela vaut le détour.

RIOPY - Sweet Dream [Official Music Video]
RIOPY – Sweet Dream [Official Music Video]

« Se produire au coucher du soleil dans la réserve naturelle des Pouilles en Italie était tout simplement magique. De retour en France, c’était très émouvant d’avoir l’opportunité de jouer au Théâtre des Champs Elysées et à la Salle Pleyel à Paris. Un de mes endroits préférés dans le monde est en fait la Chine. J’adore jouer là-bas.« 

Jean-Philippe Rio-Py, plus connu sous le nom de Riopy. Il fait partie de la nouvelle génération des pianistes/compositeurs influencés par Philip Glass, Hans Zimmer ou encore Ludovico Einaudi. « La métaphysique est la branche de la philosophie qui examine la nature fondamentale de la réalité. La relation entre l’esprit et la matière. Notre expérience nous définit, nous aide à évoluer ou à évoluer. Nos choix sont les nôtres et ne sont jamais gravés dans la pierre. Courir, grimper, jouer, ressentir, tout ce qu’il faut pour expérimenter le potentiel illimité de notre être. La liberté de conscience. C’est mon doux rêve, ma liberté. Qu’est-ce qui est à toi?« 

Faites une pause avec le clip splendide de RIOPY, magnifique session en pleine nature :

Le site de l’artiste

facebook.com/riopymusic

Achetez les albums de RIOPY

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Samuel Strouk dévoile le clip de « Nouveaux Mondes » !

Samuel Strouk dévoile le clip de "Nouveaux Mondes" ! - Mazik

Ériger des ponts pour abattre des chapelles, casser les codes, les formules récurrentes, redessiner la mappemonde musicale, tel est le fil rouge du nouvel album du guitariste SAMUEL STROUK : « Nouveaux mondes » Artiste prolifique et compositeur vagabond, Samuel Strouk ne cesse d’explorer de nouveaux horizons. Après avoir navigué entre les cordes chaleureuses du gipsy-jazz (avec le Caravan Quartet), les percussions ensoleillées des musiques cubaines (sur le disque CarHabana) et dans les sons hybrides des musiques écrites et improvisées  (avec ses frères d’âmes Vincent Peirani et Diego Imbert), c’est aujourd’hui dans une contrée encore jamais visitée que l’artiste nous entraine.

Un voyage dans un entre-deux mondes qui fait cohabiter les modes de jeu de la musique classique, contemporaine et du jazz. Un nouveau territoire où l’écriture fait face à l’improvisation, où solfège et tradition orale se tutoient avec harmonie et où un certain académisme valse avec un soi-disant anarchisme.

Sur son nouvel opus « Nouveaux mondes » à paraître le 5 mars prochain chez Well Done Simone, le guitariste confronte ainsi quatuor à cordes (le prometteur Quatuor Elmire) et section jazz (avec le bassiste Guillaume Marin et du batteur Damien Françon) dans la plus belle alchimie.

Le clip de « Proxima Centaury » est une immersion dans l’atelier du compositeur, un plongeon littéral dans son imaginaire. Il met en scène Samuel Strouk et donne à voir une phase créative du musicien. Par une rencontre entre trois mondes surréalistes conçus en images de synthèse, le film souligne les différentes facettes du single, les croisements entre jazz, musique contemporaine et musique actuelle.

Ces mondes fantasmés que tout oppose sont le symbole d’une certaine architecture musicale. Reflets de l’imagination du compositeur, ils décrivent un avenir proche dans lequel ne pouvant plus survivre à l’urbanisation étouffante nous serions guidés par une nature gigantesque et mystique qui nous montrerait le chemin… vers des « Nouveaux Mondes ».

Discographie de Samuel Strouk

2006 : Carhabana Carhabana
2009 : Débora Russ Ensemble
2011 : Yiddish Album Est de Vincent Peirani et François Salque
2012 : Bande-originale du film Du vent dans mes mollets de Carine Tardieu
2014 : Daniel Mille Cierra tus ojos Astor Piazzolla
2016 : Nouchka et la grande question livre disque de Serena Fisseau, David Sire et Soline Garry
2016 : Silent Walk

Site de référence : www.samuel-strouk.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂